Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h43
 

Hôtellerie et Tourisme

Tourisme

Madagascar ambitionne de franchir le cap de 800 000 touristes par an

mercredi 18 septembre | Arena R.

La première édition du Wave Madagascar, Forum International des Investissements dans le Tourisme et les Transports Malagasy a ouvert ses portes hier au CCI Ivato. Initiée par la Présidence, l’objectif de ce forum est de dévoiler le potentiel de Madagascar en investissements d’avenir dans le tourisme et les transports.

Madagascar ambitionne à moyen terme de franchir le cap de 800.000 touristes étrangers par an en dynamisant le secteur des transports et des infrastructures. Le secteur tourisme est encore largement sous-exploité dans le pays en raison de nombreuses contraintes en matière d’infrastructures, de capacités d’accueil et d’accessibilité ainsi que d’un cadre fiscal et réglementaire peu propice aux investissements. Le tourisme pourrait pourtant constituer un levier essentiel de développement socio-économique avec des impacts bénéfiques en matière de rentrées de devises.

Le pays est plus que jamais déterminer à émerger dans le secteur du tourisme. Les propos sont du président Andry Rajoelina lors de la cérémonie d’ouverture du forum hier. Il s’agit, dit-il d’un premier rendez-vous d’une longue série pour le développement du tourisme dans la Grande île. Le pays « se réveille de sa torpeur » et compte rattraper ses retards en matière de développement à travers notamment ce secteur très porteur et reconnu à travers le monde, affirme-t-il.

La Grande île n’accueille que 300 000 touristes par an pour l’instant ce qui est largement inférieur au nombre de touristes dans les îles sœurs de l’océan Indien, comme l’île Maurice (environ 1 500 000 touristes par an). L’Etat envisage ainsi de moderniser le secteur touristique à travers divers projets dont la mise à disposition des investisseurs locaux et internationaux des réserves foncières touristiques avec un cahier de charges mentionnant les besoins spécifiques et le délai d’exécution. Madagascar viserait « la construction d’ hôtels à 5 étoiles, en 5 ans pour le démarrage d’un tourisme de prestige », a rajouté le Chef de l’Etat.

« L’un de nos meilleurs atouts, notre plus grande force, est notre capitale biologique, à la fois terrestre et marin », a lancé Andry Rajoelina. Grâce à cette mégabiodiversité, Madagascar figure en tête des 10 meilleurs pays à destination touristique au monde. Mais il restera, martèle-t-il, beaucoup d’efforts à réaliser pour atteindre nos objectifs.

Le coût très élevé des destinations malgaches à cause du tarif des billets d’avion est un des grands obstacles. Pour y faire face, le président malgache a annoncé l’ouverture du ciel malgache et fait appel à de grosses sociétés internationales pour collaborer avec l’Etat. Il a également promis l’amélioration du climat des affaires et la bonne gouvernance pour rassurer davantage les investisseurs.

93 commentaires

Vos commentaires

  • 18 septembre à 09:32 | Isandra (#7070)

    L’un des problèmes majeur qui fait reculer les tourismes aussi, la saleté et les gabegies qui règnent dans nos grandes villes, en particulier, Tana, à cause de mauvaise gestion de ces dernières décennies et le manque de véritable plan d’urbanisme digne de 21ème siècle.

    Tana n’est actuellement qu’une destination de transit, pour laquelle les agences de voyage ne proposent qu’une nuit de passage.

    Pour tout cela, il faut changer la mentalité et la gestion de fond en comble.

    Pour ce faire, les Tananariviens ne doivent plus écouter leur coeur, mais, leur raison pour le bien de notre chère capitale.

    • 18 septembre à 09:55 | nez_gros (#10715) répond à Isandra

      mauvaises gestion de ces dernières décennies ? et qui était là ces dernières décennies ma grosse ? en tant que maire(2006-2009) et puis en tant président de transition, avec son président de délégation spéciale(2009-2014)

      tu sais ce que cela veut dire dernières décennies ma grosse ?

    • 18 septembre à 09:59 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      L’insalubrité ne concerne uniquement la ville de Tana mais aussi les provinces sur l’ensemble du territoire national.
      - Votre message ne parle pas de problème sécuritaire pourtant c’est le point capital à régler pour pouvoir accueillir des touristes en masse .Beaucoup de zones sont encore de non "droit" où les forces de l’ordre restent impuissants pour régler ce problème en temps réel .

    • 18 septembre à 10:06 | betoko (#413) répond à Isandra

      Justement à ce propos si le maire de Tana acruel était un proche d’Andry Rajoelina qu’est ce qu’il ou elle aurait reçu comme critique et e gueulade de la part des TIM et pourquoi Lalao
      Ravalomanana ne s’est pas représentée pour la prochaine élection du maire ?

    • 18 septembre à 10:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      La Squelette,

      J’ai écrit bien ces dernières décennies(10 ans plusieurs) :

      Notez bien : 1999-2019 :20 ans, dont 2007-2008 : Rajoelina et 2009-2014 : transition (6 ans), les restes celles de Ravalo mianankavy(14 ans).

      Turping,

      Bien sûr, l’une des veliranos de ce régime, la lutte contre les insécurités, les fruits de leur efforts commencent à se faire sentir, les attaques à mains armées se font rare ce dernier temps, alors qu’il y a un an de cela, presque tous les jours et partout, par ex, le kidnapping, ça fait des mois qu’on n’a pas entendu parler.

    • 18 septembre à 11:45 | Houpert Claude (#10595) répond à Isandra

      De Claude Houpert

      Faire venir des touristes cela commence par faire évoluer la réglementation d’attribution des visas
      qui est un véritable parcours du " combattant " De France on ne sait plus s’il faut s’adresser à un consulat ou directement à l’ambassade . En plus si vous voulez séjourner plus de 60 jours vous devez vous adresser au Ministère de l’ Intérieur à Tana et c’est une véritable sinécure pour l’obtention de vos papiers et .... toujours.... les éternelles demandes de dessous de table ! J’ai passé par là et je sais de quoi je parle ! Sans compter les nombreux intermédiaires qui se disent avoir leurs entrées au Ministère mais qui , en réalité , servent de courroie de transmission pour ne pas mettre en cause les responsables des services ... La corruption fait vivre bien du monde !

    • 18 septembre à 12:13 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)
      Pour l’énième fois Dame isandra, il faudra que toi, et le Jomaka d’Ambatomanga cessent de nous raconter des bobards qui sortent de vos fantasmes les plus hallucinantes.

      Il n’y a pas que Tananarive qui serait une décharge à ciel ouverte.
      Ca concerne pour ainsi dire là où il y aurait un lieu de vie. Grandes Villes, villes moyennes, voir des villages.

      A Tamatave tout le long des plages, allant de l’école Saint Joseph, donc de la vieille Mosquée du Front de mer jusqu’à Mangarivotra, les plages ont plus l’aspect d’une décharge jonchée de paillotes construites à la sauvette, où ce qu’ils vendent à ceux qui déambulent dans ces lieux infects est loin d’être rassurant au point de vue Hygiène.

      Idem sur l’île Sainte Marie. A Ambodifotatra son chef lieu, la route Parallèle à celle du front de mer distante de 150 m tout au plus à certains endroit, n’est autre que le chemin de la Puanteur, où toutes les petits commerces à la sauvette du coin, se sont implantés sans que la Marie et les élus locaux n’aient un mot à dire.
      Sans compter les Plages, qui se transforment en lieu de défécation à ciel ouvert, à l’absence d’un complexe hôtelier qui privatise sa portion de plage, qui l’entretient et qui la surveille.
      Plages lieux de défécation à ciel ouvert a toujours été le cas dans ce Pays et les embouchures étaient les bidets des femmes, où tôt le matin elles viennent faire leur toilette vaginale, je l’ai vécu, vu et su dès mon plus jeune age et dans les années 50 et nous sommes bientôt en 2020 et les mêmes habitudes n’ont su évoluer ne serait ce que d’un iota.

      A Soanierana Ivongo quand vous arriver et qu’en contre bas vous voyez une petite Belle Plage de sable blanc, je vous conseille de la contempler de loin. Y descendre c’est de se garantir les Pieds dans la M.E.R.D.E

      Vous pourriez continuer votre route jusqu’à Manompana, un petit hameau de quelques âmes, situé à 44 KM de Soanierana Ivongo où il vous faudra 5 heures pour y arriver, à condition que tout aille.
      Là aussi les Plages de Sable blanc ne sont que chiottes Publiques.

      Sur Maroantsetra, Sambava, pour ne citer que ceux là, les mêmes habitudes, en ayant les mêmes résultats.
      En réalité l’émergence tant prônée, si elle voit le jour, ce qui m’étonnerait tout de même, verra le jour sur un beau Tapis de M.e.r.d.e.

      Alors quand tu nous parles d’un Plan d’urbanisme digne du 21ème siècle, ça ne tient que de ton fantasme, comme pour beaucoup de choses que tu nous relates ici.
      Les constructions ont toujours été faites au desiderata du Propriétaire des lieux, et pour les 99% des cas sans aucune autorisation de construction donc, non répertorié au cadastre.
      Vous pourriez toujours raconter ce que vous voudriez pour encenser ce Misérable Pays, mais la réalité, c’est que vous avez plus d’un demi-siècle de retard malgré les Hummer qui pavanent sur les routes défoncées du Pays des lémuriens.

      La seule chose que je puisse t’accorder à toi et au Jomaka d’Ambatomanga, c’est votre ténacité à toujours vouloir PETER plu Haut que votre Q.

    • 18 septembre à 12:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Houpert Claude,

      Je ne sais pas vous faisiez quelle démarche, mais, là-dessus, la procédure de demande de visa Malagasy est l’une de plus simple du monde, car non seulement, l’obtention se fait directement à l’aéroport de votre arriver, et par une simple demande en ligne :

      https://e-visa-madagascar.g-o-v.io/?keyword=demande%20de%20visa%20madagascar&gclid=CjwKCAjwq4fsBRBnEiwANTahcBSLEmCiuw0bRyONFhAcqi0uIUh4b52gtKL5SRsCc5I6BSrbqaLKxBoCPlcQAvD_BwE

    • 18 septembre à 21:39 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Tana n offre aucun i8nteret trop d aspect negatig pour lke moment Personne n aspire a y resider J en sait quelque chose Que les endormi se réveillent

    • 25 septembre à 14:39 | Brousse Yvette (#10733) répond à Isandra

      Suite à un besoin urgent ,je recherche des Projets rentables avec une faisabilité meilleur.

      Actuellement je suis en contact avec un Couple-Investisseur très puissant, qui a le capital mais en manques

      d’idées de projets.

      Si vous êtes crédible dotant de très bonnes idées prometteuse, veuillez me contacter, pour plus de détails.

      Brousse Yvette Agnès
      Apporteuse de projets Expert et suivie
      en Evaluations des projets.
      4 RUE DES JUGES CONSULS 75004 PARIS
      Mail:brousseyvette07@gmail.com

  • 18 septembre à 09:56 | kartell (#8302)

    Ambitionner 800 000 touristes à terme moyen ( quésaco ?), c’est une chose mais les atteindre réellement, ce sera une autre histoire ....
    D’une part, cela ne se fera pas avec une baguette magique mais nécessitera des efforts dans tous les domaines ....
    En termes d’accueil, de sécurité mais aussi de protection accrue des milieux naturels passablement malmenés par les temps qui fument ....
    Sans oublier les accotés liés à un tourisme qui peut en cacher un autre, prospère....
    L’ erreur majeure serait de croire que la vache à lait est prête à être traite d’autant que le concurrence dans l’exotique connaît une bataille rude et exempte de toute compassion...
    Il faut aussi se méfier de ces sondages sortis de nulle part donnant un classement des destinations privilégiées par les occidentaux en mal d’exotisme, dans tous les domaines...
    Dans l’euphorie de l’émergence généralisée et de mise en scène amplifiée, elle touche aussi les instances du tourisme qui piaffaient depuis un certain temps d’un développement exponentiel de ses activités sans jamais confirmer ses prétentions et surtout sans en avoir les moyens d’y parvenir...
    Aujourd’hui, la barre est mise haute sans que l’on sache vraiment si ces désidératas auront une confirmation mais à mettre, de la sorte, un objectif aussi ambitieux en scénario, cela ne fait que confirmer ce vent surréaliste qui souffle depuis un an déjà sur le pays qui attend des jours meilleurs !..

  • 18 septembre à 10:53 | nez_gros (#10715)

    et vous là mes gros, Madagascar refuse le tourisme, car sa vocation est industrielle(pays industriel) . le tourisme c’est pour les petits-pays paradis fiscaux-voleurs(je ne parle pas de la population de ces petits pays, qui eux aussi sont volés) : les ile caimans, bahamas, trinidad et tobago, ile maurice, seychelles, Panama.

    C’est aussi pour les petites régions, Guadeloupe, Martinique, etc...

    Madagascar a le cafe, vanille, girofle, riz, maïs, manioc, or, uranium, pétrole, etc...

    L’economie touristique est une economie très dépendante, nous on ne veut pas tomber dans cette piege

  • 18 septembre à 10:55 | MALIBUC (#9345)

    Avec Miami Beach, l’autoroute Tana/Tamatave, les EPP, le canal des Pangalanes, les stades de foot, les buildings en accès aux pauvres...etc...etc...et maintenant les hôtels 5 étoiles, je me demande d’où viens tout cet argent ?
    Mais soit !
    Pour faire venir les touristes il en faudra plus, prix des vols prohibitifs, routes en très mauvais états, insécurité totale, villes sales, délestage, eau potable de très mauvaise qualité, soins médicaux d’un autre temps.... Etc....etc...., mais de là à annoncer viser 800 000 touristes c’est de l’utopie en sachant qu’à peine 150 000 étaient présent en 2018....encore du blabla..

    • 18 septembre à 11:12 | betoko (#413) répond à MALIBUC

      Pourquoi pas 800 000 touristes Est ce que ça vous arrive d’être optimiste ?
      Selon l’Office du tourisme de l’île de La Réunion., le nombre de touristes qui visitent cette île diminue de jour en jour à cause des prix des billets d’avions trop cher. Voilà une opportunité pour Madagascar Nos problèmes majeurs sont le prix des buillets d’avion et l’infrastructure hôtelière

    • 18 septembre à 12:44 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      MLIBUC,

      sachant qu’à peine 150 000 étaient présent en 2018.

      Ne nous racontez pas n’importe quoi ici, là, vous nous considérez comme des analphabètes qui ne sont pas capables de lire,...et ne nous contenter que de ce qu’on nous balance par des mythos comme vous,...

      Le vrai chiffre est de 300.000 touristes en 2018.

      https://www.madagascar-tribune.com/Recette-de-520-millions-de-dollars-en-2018.html

      Nos infrastructures existantes actuelle sont facilement capables d’accueillir aux alentours de 800.000 touristes, durant l’année.

    • 19 septembre à 09:13 | el che (#344) répond à MALIBUC

      Bonjour Malibuc
      Voyez ce qui a été fait avec " Sénégal Émergence" et vous aurez des éléments de réponses. Lire surtout ce qu’en pensent les sénégalais.
      Cordialement

  • 18 septembre à 10:58 | reglisse (#6117)

    Paris Tana AR juillet aout pour 15 jours en direct c’est en gros 1200 euros, et quand tu arrives c’est l’horreur...
    Paris Bangkok AR juillet aout pour 15 jours en direct c’est en gros 650 euros, et quand tu arrives, whaoouuu...

    CHERCHEZ L’ERREUR

    Ou alors, on cherche à qui célafôte ???

    • 18 septembre à 11:19 | betoko (#413) répond à reglisse

      il faudrait qu’on renegocie les accords avec Air France ou bien prendre des avions tels que Ethiopian Airlines , Kenya Airlines ou Air Mauritius avec 6 heures d’escale quel que part

    • 18 septembre à 11:35 | reglisse (#6117) répond à reglisse

      Pour faire tomber le prix, la solution est comme vous le dites, de faire des escales, il m’est arrivé de passer par Doha, et Nairobi, mais le voyage devient INFERNAL...26 heures...retour en 35 heures, vous le faites une fois, mais quand vous avez 15 jours de vacances ??

      Pour nous tous qui avons de la famille, des proches, des amis, à Mada, nous supportons ces conditions, mais quand on se met à la place de quelqu’un qui arrive pour découvrir le pays ???

      Et puis si l’arrivée s’est , il faut le dire, nettement améliorée à l’intérieur de l’aéroport à Ivato, dehors, c’est la jungle, avec en première ligne, le racket des taxis, l’insécurité totale, et le grand foutoir généralisé, on est très très très loin des belles photos de carte postale...

  • 18 septembre à 11:14 | ratiarison (#10248)

    Aleo mangina SATRIA BE laotra : ny FAMPANANANTENANA paokaty sy ny SISA sy ny SISA !!! fa dia ALEO hapetraka @ny fitenin’ny TSOTSOKA hoe : qui vivra.....VERRA ....!! fa dia samy mahereza jiaby ! samy tsara !

    • 18 septembre à 11:46 | betoko (#413) répond à ratiarison

      Izany noho fahendrena akombony io vavanao io fa betsaka NY zavatra tsy takatrao Sady be fialonana

  • 18 septembre à 11:27 | Turping (#1235)

    A NTMO suite à nos conversations d’hier .Je vous ai déjà répondu !
    NTMO ,
    Le problème qui se pose sur le projet du professeur Jonis c’est sur le problème de "financement " et d’investissement étatique où personne n’ose franchir le cap notamment pour résoudre le problème énergétique . Il a travaillé et travaille encore avec les pays développés .Le coût d’investissement s’élève à quelques centaines de millions de dollars .Donc , scientifiquement ,le savoir faire est théoriquement acquis mais financièrement impossible pour que les malgaches puissent en profiter avec les politicards véreux et dont le financement dépend tout de l’aide et de l’étranger pour être détourné sans pragmatisme pour promouvoir réellement l’intérêt collectif,la vérité .
    Par contre vous m’avez parlé du charlatanisme ,du mensonge sur la véracité scientifique ,c’est inadmissible .Si vous comprenez un peu les transformations biochimiques ,organiques etc.....processus sur lesquels les différents catalyseurs ont été mis au point ,vous meniez plutôt des arguments plutôt intéressants .
    Ex : même dans la salive ,il y a l’amylase une enzyme qui transforme la nourriture comme un catalyseur .
    Enfin ,le biocarburant s’obtient à partir des produits dérivés pétroliers comme les huiles de moteur usagés , les bouteilles en plastiques ,etc.....voire avec les algues avec des catalyseurs appropriés .
    Enfin ,ne me faites dire ce que je n’ai pas dit que :le SIDA se traite actuellement avec les plantes endémiques .
    - Le traitement actuel (trithérapie anti-rétrovirale ) permet uniquement de stopper les réplications virales ,leurs transcriptions afin de diminuer les charges virales sans avoir endigué pour autant le fléau sinon on l’aurait su et cela permettrait de reculer l’espérance de vie des nantis .Paradoxalement , les populations africaines n’ont pas eu cette chance en raison du coût élevé de ce traitement dans les pays pauvres.
    - Comme je vous ai dit ,quelques expérimentations ont été faites sur le terrain à Antananarivo démontrant la réalité ,...visibles sur youtube.

    • 19 septembre à 06:37 | NTMO (#10005) répond à Turping

      Turping : « Enfin ,le biocarburant s’obtient à partir des produits dérivés pétroliers comme les huiles de moteur usagés , les bouteilles en plastiques ,etc.....voire avec les algues avec des catalyseurs appropriés ».

      Vous dites vraiment n’importe quoi.
      Tout comme le discours du Professeur.
      Vous savez, il ne suffit pas de faire une soupe de mots savants et scientifiques pour que cela deviennent une invention ?

  • 18 septembre à 11:35 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    Le développement c’est un TOUT ne l’oublions pas :il y a le tourisme intérieur et extérieur .Tous les deux veulent bien se reposer,visiter,apprecier en fonction de leur pouvoir d’achat.Mais les routes inexistantes, l’insécurité (pique niquer en forêt vous avez la peur bleue d’être agressé)empêche même les nationaux de se déplacer.Il y a des malgaches à MCar qui gagnent bien leur vie :je les ai vus et rencontrés.Dans ce projet créons une école de tourisme et de l’hôtellerie dans chaque province pour faciliter l’accès à ces écoles .Une anecdote:j’étais dans un hôtel restaurant à Mcar,la serveuse nous a servi avec le doigt à l’intérieur du verre ,on voit bien que c’est quelqu’un de bonne volonté mais n’a pas suivi de formation.
    Tout cela nous permet de voyager dans tout le pays et nous fassent mieux nous connaître,à bientôt

    • 18 septembre à 11:58 | betoko (#413) répond à saint-augustin

      Des routes inexistantes font parties des charmes de Madagascar , faut pas s’attendre à rouler sur des autoroutes . L’insécurité est sur la voie de disparition J’ai été à Morondava il y a 3 semaines , peut être c’est un hasard mais même à 11 h du soir il n’y avait ni dahalo ni des voleurs dans les villages où nous nous sommes arrêtés pour dîner

  • 18 septembre à 12:01 | Houpert Claude (#10595)

    De Claude Houpert

    J’ai oublié de signaler et c’est très important :
    Pourquoi d’après vous la police arrête très souvent les taxis
    ou il y a un vasha dans le taxi ? Pour faire semblant de contrôler
    vos papiers ! ( Entre temps le chauffeur du taxi vous dit : " donnez moi
    10 € que je vais lui glisser discrètement dans la main et il nous laissera partir )
    J’ai vécu à plusieurs reprises cette situation au point que je demandais au taxi
    d’enlever son enseigne pour être moin repéré .... Dans ces conditions que doivent
    penser les touristes ? Et on veut faire venir les touristes avec de telles pratiques ?
    ILs viennent une fois mais pas deux ! Le Gouvernement doit changer de méthode !

    • 18 septembre à 12:12 | betoko (#413) répond à Houpert Claude

      D’occord cela existe même à Roissy il y a des douaniers pourris Par contre il y a des gendarmes qui font très bien leur boulot Avec les bus Cotisse nous nous sommes fait arrêtés au moins une dizaine de fois entre Tamatave et Tana par des gendarmes Dans leur main il y a toute une liste d’étrangers qui sont en situation irrégulière On y trouve des vazah , chinois , africains sans parler des gangsters recherchés dans tout Madagascar

    • 18 septembre à 16:05 | Tsisdinika (#3548) répond à Houpert Claude

      Houpert,

      Vous m’intriguez au plus haut point. Plus haut, vous parlez de visa de 3 mois pour faire du tourisme ! Les touristes, ça reste un mois max, le temps de validité du visa gratuit à l’arrivée. Si vous restez plus longtemps, et se retrouve obligé de faire du bakchish pour avoir une extension de visa c’est que vous n’êtes plus dans le domaine du tourisme mais autre chose. Cela ne m’étonnerais pas qu’un visa transformable soit l’objectif visé en fin de parcours. Mais j’espère me tromper.

      Là, vous nous racontez quelque chose d’assez ubuesque à propos des taxis. Seuls les personnes en situation irregulière craignent ce genre de contrôle. Aucun besoin de payer 10€ au poulet si vous avez tous papiers en règle. Je suis sûr que c’est ce que vous avez fait et que vous avez envoyé promener ce poulet et ce taxi.

      En tous cas, merci de ne pas aggraver la situation de corruption dont ce pays est devenu l’un des incroyables talents grâce à qui vous savez.

    • 1er octobre à 13:01 | tanguy37 (#7699) répond à Houpert Claude

      Et bien !!! Ça n’a pas changé ’depuis des années !!
      Bon courage pour arriver au niveau de Maurice !!! "dans 25 ou 30 ans ou alors quand les chinois auront envahi Mada.

    • 1er octobre à 13:02 | tanguy37 (#7699) répond à Houpert Claude

      Et bien !!! Ça n’a pas changé ’depuis des années !!
      Bon courage pour arriver au niveau de Maurice !!! "dans 25 ou 30 ans ou alors quand les chinois auront envahi Mada.

    • 1er octobre à 13:02 | tanguy37 (#7699) répond à Houpert Claude

      Et bien !!! Ça n’a pas changé ’depuis des années !!
      Bon courage pour arriver au niveau de Maurice !!! "dans 25 ou 30 ans ou alors quand les chinois auront envahi Mada.

    • 1er octobre à 13:05 | tanguy37 (#7699) répond à Houpert Claude

      Toujours pareil !!! Rien de changé
      Vive Maurice !!!

  • 18 septembre à 12:04 | nez_gros (#10715)

    Ambition, ambitionne,j’hallucine, hallucination, paroles, paroles,....
    Depuis Ratsiraka on ambitionnait, et on continuera à ambitionner dans 10 ans, tant que le peuple reste pauvre.

    Nourrissez la population, et le tourisme s’explosera en nombre.

    La saleté et l’insécurité, c’est à cause la pauvreté(le savon, l’eau, les papiers, l’energie s’achetent, que voulez-vous), la corruption des petits, c’est la pauvreté également, car les grands ont volé l’argent dees ressources budgétaires)
    t’as capté ou pas.
    La corruption des grands par contre c’est de la cupidité, et de la mesquinerie, de la méchanceté.

    Tant qu’on est extrêmement pauvre, il n’y aura pas de tourisme

    • 18 septembre à 14:23 | Houpert Claude (#10595) répond à nez_gros

      De Claude Houpert :
      Des contrôles , on peut comprendre ! Mais dans mon cas il s’agit de contrôle au " faciès " ce qui est
      inacceptable surtout que l’on vous arrête pour , en définitif, indirectement, mettre la main à la poche ! Ceci est tellement vrai que le gouvernement avait suspendu les contrôles de police .
      Mais ma position est différente de la vôtre selon que vous êtes Malgache ou Européen !

  • 18 septembre à 12:08 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Ilaina tokoa ny fikatsahana ny fomba mba ahafahana manana tahirimbola vahiny azo hifanakalozana eo amin’ny tsena iraisampirenena indra ho an’ny tany fadiranovana toa an’i Madagasikara. Miantoka ny tanjaky ny sandambola Malagasy sy ny fahafahana manafatra avy any ampita ireo entana sy kojakoja ilain’ny Firenena ny fananana izany tahirimbola vahiny izany.

    Miantso ireo mpampiasa vola iraisampirenena ny fanjakana Malagasy mba ho tonga hitondra ny fahaiza-manao, ny haitao, indrindra indrindra ny volan’izy ireo hoentina mba hampiroborobo ny toekarena Malagasy amin’ny alalan’ny fitrandrahana ireo otrikarena misy eto antoerana. Ny lahatsoratra voatolotra hodinihina androany moa dia eo amin’ny sehatry ny fizahantany.

    Misarika ny saina sy ny fandinihin’ny rehetra ny zavamisy ankehitriny satria heveriko fa tandindomin-doza sy ahiana ho latsaka anaty fandrika goavana mandifotra ny ho avy sy ny fahafahan’ny taranaka Malagasy mivelatra sy mivoatra eo amin’ny tanindrazany.

    Ireto misy teny vahiny faheno nampiasaina teo amin’ny vaovao natolotry ny fanjakana politika mijoro tao anatin’ny andro vistivitsy izao, ialana tsiny fa mba hisokafan’ny tsikalam-pieritreretana dia nomenkaja ny teny vahiny :
    -  Reserve spéciale touristique
    -  Mise en concession de reserves speciales dans les aires protégés et parcs nationaux
    -  Zone d’investissement agricole
    -  Zone économique spéciale
    -  Mise en place de port franc

    Ireo teny vahiny navoitra ireo dia manambara ny fahavononan’ny fitondrana politika hanolotra tany ho an’ireo vahiny mpampiasa vola mba hahafahan’izy ireo manatanteraka ny tetikasa tian’izy ireo hatao eto amin’ny Firenena ; raha ny fahita manerantany dia ampolotaona maro ary mahatratra hatrany amin’ny zato taona mihintsy ny fampiasana ny tany ataon’ireo mpampiasa vola ireo.

    Mipetraka ary ny fanontaniana :
    -  raha samy hamaritra tany hatokana ho an’ny mpampiasa vola daholo ny sehampihariana isantsokajiny eto amin’ny Firenena, dia inona no mba hijanona ho vantanin’ny taranaka amampara Malagasy aoriana kely ao ?
    -  tsy maintsy mandalo amin’ny fanomezana tany ho an’ny mpampiasa vola vahiny ve ny tetika fampandrosoana ho famoronana asa sy fikatsahana vola vahiny hampiodina ny toekarena Malagasy ?
    -  mbola harena iombonana fanan’ny Malagasy ve ny tanimpanjakana Malagasy ?

    Amiko manokana dia misy làlana afa azo hizorana ary tsy hanomezana tany ho antoka ho setrin’ny fampiasambola ataon’ireo vahiny mpanambola. Inty misy ohatra iray.

    Diego Twahirwa dia teratany avy atsy Rwanda, ary tekinisianina injeniera niofana momba ny fambolena tao Rwanda ihany. Raha ny fambolena dite sy kafe no isany efa nianteheran’ny toekarena tao Rwanda hatrizay, I Diego Twahirwa kosa dia nampiasa ny fahaiza-manaony ka nampivelatra ny sehatry ny voly fanondrana tany Rwanda : vao tsy ela akory izy tenany no nanao fifanarahana tamin’ny orinasa sinoa iray antsoina hoe Kai Jiang Xian zi Wei Food, ary hanondrana sakay any Chine, ary mitentina 2 tapitrisa dolara amerikanina ny tetibidin’io fifanarahana io.

    Tamin’ny alalan’ny orinasa natsangany antsoina hoe Gashora Farm no nanaovany izany, ary mamokatra sy manodina ary manondrana sakay any amin’ny Firenena maro izy ankehitriny toy ny any Inde, Hongrie, Belgique, France, Pays-Bas, Suisse, Etats unis, Royaume Uni, manginy fotsiny ilay any Chine nambara teo. 6 hekitara no namboleny tany ampiandohana ary efa mahanika 160 hekitara ankehitriny, ary manondrana sakay maina, sakay mando sy menaka sakay izy amin’izao fotoana izao.

    Ohatra iray azo ampiharina eto io nasongadiko io, fa betsaka ny hevitra azo ampiharina mba hampiroboroboina ny toekarena eto indrindra eo amin’ny sehatry ny famokarana sy fanodinana ny vokatry ny fambolena, ary manana manampahaizana vita sedra amin’izany ny Firenena Malagasy satria manana Sekoly ambony misahana ny fambolena izay efa nitsangana tamin’ny taona 1963 teny amin’ny Oniversite Ankatso.

    Amiko dia loza sy atambo ho an’ny Firenena Malagasy ny fanomezana tany hampiasain’ny mpampiasa vola vahiny, ho lasany ambongadiny tanteraka io tany io rahampitso ary tsy hanana fahefana amin’izany intsony mandrakizay ny Malagasy, iza amintsika miaina izao intsony moa no mbola hahita izay hitranga afaka zato taona.

    Tokony hotsarovana ihany koa fa raha vao mampiasa fanafody simika mitahiry poizina maharitra ela, na koa mampiasa itony karazana masomboly OGM itony ireo vahiny, dia potika tanteraka ilay tany ary very ho an’ny Malagasy.

    Ny vahaolana hafa azo hampiharina dia ity : apetraka ho lalàna velona eto amin’ny Firenena fa ny vahiny mpampiasa vola eto Madagasikara dia tsy azo omena tany mihintsy, fa kosa afaka manao fifanarahana fiaraha-miasa amin’ny orinasa Malagasy tantanan’ny Malagasy izy.

    Farany, amiko dia tokony asiana fitsapankevibahoaka eto amin’ny Firenena mba hanapahana hoe azo omena ampiasain’ny vahiny ve sa tsia ny tany eto Madagasikara, fara faharatsiny dia tokony ny Antenimierampirenena no mandray izany fanapahankevitra izany amin’ny alalan’ny latsabato ataony, sarobidy loatra ny resaka tany ka TSY TOKONY NY FANJAKANA SAMIRERY no tompon’ny fanapahankevitra amin’izany.

    Ny faniriana dia tsy hisy Malagasy intsony hijoro ho mpivarotra tanindrazana izany intsony.

    Mankasitraka Tompoko

    • 18 septembre à 12:46 | nez_gros (#10715) répond à Vohitra

      et toi là ! , je valide complètement tes propos gros.
      Maintenant arrêtes de dire tompoko, tompoko, miarahaba tompoko, t@ andron’ny fanandevozana no nampiasaina io teny io, t’as capté ou pas.

      Et surtout cela nous conditionne à demander ou solliciter la comprehension des autres qui ne veulent pas nous comprendre, ny andry zareo dia ny hangalatra ny tanintsika,

      - donc raisintsika ny andraikitra, avy hatrany dia atombohy ny paikandinika hadresena lahatra ny vahoaka sy hiadivana @ io resaka mamoafady io

      fa raha hitantara lava eto isika sy hilaza tompoko tompoko, ny sonia @ varotra tany efa misy 3 na 4 isan’andro, t’as capté ou pas gros ?

  • 18 septembre à 12:19 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy misy dikany izay sarinady rehtra ataonareo any e.

    Torista torista. Tsy misy ilana an’zany. fatim-bazah mpametaveta zazalahy sy zazavavy fotsiny no betsaka.

    De hanenjikla 800000 torista ono ry mpandravatafaraiotsitomponandraikitra.

    T@ andron’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA dia voamarina fa 500000 isan-taona ny torista tonga teto Madagasikara isan-taona satri azo antoka ny filaminana, ,nizotra tsara ny fitaterana, tsara ny làlalana,... fa vao tonga teo ry mpandravatafaraitsitomponandraikitra de latsaka any anaty hady daholo ny sehatra rehetra.

    tsy hoe rehefa mivorivory ao nareo de mandeha io.

    Mariky ny fahatokisan’ny olna any ivelany ny fitondram-panjakana mijoro ny fahatongavan’ny vahiny mitsidika eto ; 10 taaona sy 8 volana zao no nitondranareo mianakavy tao de firy ny olona vahin,y tonga eto.

    Samia velonaina ahita ny fiafaran’naina.

    • 18 septembre à 12:50 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Mpiesona antoandro,

      500.000 ? Aza miteniteny foana.

      Tamin’ny volabe teo ampelan-tanany izay tokony nampiroboroboana an’io sehatra io, tsy nahavita raha tsy 400.000 ny touristes teto Madagasikara tamin’ny fotoana androny.

      https://madagascar-tribune.com/30-000-de-touristes-en-plus-l,21748.html

    • 18 septembre à 13:35 | Beandroy (#3943) répond à I MATORIANDRO

      Nez-gros !

      Je te sens très remonté dans chacune de tes interventions, fais attention à ta santé gros : "inspirer, expirer".
      Dans ton post plus haut, je constate que tu flaires bien le danger de notre pauvreté sur le développement du tourisme dans notre pays et à mon avis tu n’as pas tort.
      Bref, je trouve que tu ne manques pas d’inspiration.
      Tu captes ou quoi ?

  • 18 septembre à 12:52 | Vohitra (#7654)

    Amiko manokana dia azo atao ny manatsara ny sehatry ny fizahantany efa misy ankehitriny, amin’ny alalan’ireo valanjavaboahary sy faritra arovana efa misy, ary azo hiantsoana ireo mpanambola Malagasy ny fanaovana izany, fa tsy ny fizahantany velively no ivo sy vikina tena azo hianteherana hampiroborobo ny toekarena Malagasy.

    Amiko dia sehatra efatra no tokony ho làlana ilana tosika sy hatao laharampahamehana raha tiana ny hametraka an’i Madagasikara amin’ny làlan’ny fivoarana sy fandrosoana dia ny :

    -  Fitrandrahana ny harena ankibontany sy ny fanodinana izany ho vokatra voaodina
    -  Fambolena sy fiompiana sy ny fanodinana izany, ho sakafo sy vokatra hahondrana
    -  Fananganana indositria eto antoerana (fambolena, fiompiana, asa tànana, haitao sy kirakira amin’ny fifandraisana, vatosoa sarobidy, angovo voajanahary…)

    Aiza no hahita vola vahiny entina hanatanterahana izany ?

    -  Ampodiana tsy misy hatakandro ireo vola vahiny mipetraka any ampita azo tamin’ny fanondranana antsokosoko ny harempirenena (azo omena fanalefahantsazy izay nahavanondoza fa kosa tsy azo atao olomboafidy mpanapaka intsony izy mandrakizay)
    -  Hamoraina ary atao ny antso mba hahafahan’ireo teratany Malagasy mila ravinahitra any ampita hampiasa ny volan’izy ireo eto antoerana
    -  Omena zo sy sata maha teratany Malagasy azy ireo karana mpanambola ireo, izay manara-dalàna sy manaja ny lalàna velona, dia terena hampody ireo tahirimbola vahiny ananany mipetraka any ampita
    -  Antsoina mba hody aty antanindrazana ireo Malagasy havanana amin’ny sehatry ny fandraharana sy fanaovana adivarotra iraisampirenena ary omena vahana hanangana orinasa Malagasy ka ampiana tosika hiaro ny tombotsoa Malagasy
    -  Hatsangana ny banky tena Malagasy misy petrabola Malagasy ary hamorana ny fananganana izany ary ny tahirimbolampirenena Malagasy no mandray anjara mba hiantohana ny zanabola ho ambany sahaza ny ezaka fananganana tetikasa Malagasy

    Izany rehetra izany dia ao anaty mangarahara tanteraka avokoa no hanatanterahana azy.

    • 18 septembre à 14:30 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Aoka hazava, fa tsy mbola nisy niresaka teto, fa ho lasa fototran’ny toe-karena Malagasy ny fizahan-tany.

      Arakan’ny IEM, dia raha tiana ny hampandroso ny firenena haingana, dia tsy maintsy hetsehana daholo ny sehatra rehetra, tsy misy tokony hatao ambanin-javatra, na resaka harena an-kibon’ny tany io, na fambolena, na indostria, sns.

  • 18 septembre à 12:59 | Isandra (#7070)

    Finengo,

    Venez ici pour voir les réalités actualisées, car il me semble que ce que vous racontez là, ce sont des faits datés, pas plus tard qu’il y a quinze jours, nous étions à Sainte Marie, une ville propre(pas aussi crade que vous décrivez là,...) avec de gens accueillant.

    Le gens là-bas ne sont pas riches(2 Euros/j ?), mais, on voit qu’ils sont plus heureux chez eux que les gens de certaines villes ou pays,...

    https://www.youtube.com/watch?v=CUA1uVBiZ5s

    • 18 septembre à 14:11 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)
      Surtout évites encore une fois de plus d’enjoliver ce qui est Pourri Dame Isandra.
      J’ai ma sœur aînée qui y est avec son Mari depuis 1 mois.

      J’ai des Photos à l’appui de ce que j’avance dame Isandra.
      Je ne suis pas sur ce forum, en ayant les mêmes agissements que toi et le Jomaka d’Ambatomanga dire pour salir ou, dire pour enjoliver.
      Je ne relate que la vérité.

      Contrairement à toi et à Betoko le Jomaka, je n’ai rien à perdre, ni à gagner.
      Je n’ai aucun intérêt ni à salir, ni à embellir le Pays. Je ne relate que ce qui est vrai, qu’il soit blessant ou pas.

      Mais je me rends compte tout de même que les Vérités dites ici, dérangent un Grand nombre de Monde, qui pour certains se terrent dans le Silence et pour d’autres, à raconter des fausses vérités pour faire croire à ceux qui ne connaissent pas le Pays, que Madagascar est le pays exemplaire de l’océan indien.

      Vas à chaque embouchure tôt le matin vers les 5 heures, et ceci su Nord au Sud sur l’île Sainte Marie, et de l’Est en Ouest, et tu assisteras à des scènes de défécation matinale sur Plage, et le Grand Bidet Populaire pour les femmes en ce qui concerne leur toilette vaginale.
      C’est bien dommage que l’on ne puisse pas faire une publication de Photos sur MT, car ça t’aurait fait réfléchir avant de contredire et de raconter n’importe quoi.
      Si tu veux, je pourrais te citer le peu de Parcelles de plage Propres pour cause occupation Hôtelière, en partant de l’île aux Nattes, jusqu’au Nord de l’île.

      Je ne sais plus quoi te dire Dame Isandra.
      Tu n’es qu’un Minable personnage, qui participe activement à la continuité de la destruction de ce qui était un Beau Pays où il faisait bon d’y vivre.

  • 18 septembre à 13:48 | Vohitra (#7654)

    Ny tiana hapetraka dia ny hoe : aoka isika TSY HAKA TAHAKA OHATRA RATSY izany nisy sy nampiharina tany amin’ny Firenena hafa.

    Ny nosy Maorisy sy ny nosy Seychelles dia paradisanketra mamoafady no fototry ny toekareny fa tsy azo lazaina ho fizahantany na fambolena fary velively, firenena kely sy bitika ireny ary tsy manana ny otrikarena misongadina sy mivelatra hananan’ny Firenena Malagasy velively mihintsy.

    Ary izao no tsarovy : efa nanana fotoana nampivelarana ny fizahantany tany aminy izy ireo, tsy haharesy tosika ny firongatry ny mpizahatany any aminy isika raha toa ka haka tahaka sy hanaradia fahatany ny zavamisy any aminy.

    Raha io fizahantany io no hianteherantsika ho zavadehibe hanosehana ny toekarena dia ho simba isika rah any zavamisy no hitodihana, ny antony dia :

    -  Hampiasa ny hareny sy ny fifandraisana hananany ireo Nosy ireo hamotehana antsika satria manimba ny toekareny ny fivelaranatsika amin’io sehatra io ; fantatsika tokoa mantsy fa na ireo mpanambola eto antoerana na ireo mpanao politika maloto tànana dia manana fifandraisana mitokana amin’ireo mpijirika sy mpisehatra arabola ao amin’ireo Nosy ireo
    -  Aleo any amin’izay sehatra ara-toekarena hisian’ny fifamenoana aloha no vohizina eto antoerana eo ampiandohana, isika manana ny tany sy ny sakafo azo vokarina, ary ny harena ankibontany, dia ireo no masahana tsara ny hampiroborobo azy aloha

    Tsarovy fa ireo mpanambola any amin’ireo Nosy kely manodidina ireo, miampy ireo karana tsy refesimandidy ampolotaona maro sakaizan’ny jilahy politika no mikotroka sy miketrika lalandava savorovoro politika eto ka manome vahana ireo mpivarotra tanindrazana mba tsy hitsinjo afatsy ny tombotsoan’ireo Nosy ireo.

    • 18 septembre à 14:06 | nez_gros (#10715) répond à Vohitra

      et toi là ! je vois que tu es chaud pour le bien de ton pays vohitra, moi aussi je suis chaud, Beandroy aussi(au pays de dadamonja)lui il est chaud aussi, ce n’est pas mal déjà, Kartell l’un de gars intellos du Forum aussi , je vois qu’il est chaud, alors allons y les amis,commençons le paikandinika.
      Et les autres s’ils sont chauds bouillants, vas-y aussi gros, capté ou pas ?

      Par où commencer, portons nos gros zavatra sur la table, t’as capté ou pas, du concret, nos 2 zavatra mibolongana, portons les , du concret, vous avez capté ou pas ?

    • 18 septembre à 14:33 | Beandroy (#3943) répond à Vohitra

      Nez-gros !
      Tu as vu juste, sauf que je suis un chaud partisan de Rajoelina, n’en déplaise à certains. Mais cela n’empêche qu’on reste "amis" nous deux car je "trouve" tes interventions pleines de bonnes inspirations et ça me plaît. Tu es par ailleurs du genre "masiake be ronono" (intraduisible) hoe ty amaay Androy atoy.
      T’as capté ou pas ?

    • 18 septembre à 15:08 | nez_gros (#10715) répond à Vohitra

      et toi là beandroy, t’es pros TGV gros ? , d’acc ? je n’ai rien contre en tant que homme, peut -être qu’il veut effectivement le bien de tous les Malgaches, sauf y’a hic gros , :

      - il a dépensé beaucoup d’argent ce TGV lors du propagande et de l’élection
      - ces argents lui appartienne-t- il ? comment les a-t-il eus ?

      Et surtout, est ce que le Malgaches ont le droit de le savoir ?

      Tu réponds à ces question d’une manière convaincante gros, je serais pro-TGV !
      t’as capté gros ?

  • 18 septembre à 14:30 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    ça me donne l’ impression d’ un air de déjà vu ???
    Pas vous ???
    cf une certaine lumière disparue soudainement dont les initiatives et interventions plus que grassement payées pour quoi au final ? vous l’ avez bien entendu tous deviné non ???
    Allez je vous aide un certain RR une élite, symbole de la classe dirigeante de ce Pays, le géniteur de golfs et héliports, un sosie quoi ...
    Alors notre DJ honoris causa qui s’ attribue à son tour les mêmes lumineuses initiatives Ouah !!!
    C ’est qu’ il en a dans le " coco " !!!
    Pour cela : continuer le racket des douaniers, des l’ arrivée, les prix alléchants des transports aériens, la gratuité des autoroutes , les bar à tepu d’ Ambatoloaka, à étendre sur la cote Est , Ste Marie entre autres, sans oublier la sécurité assurée par nos zélés services d’ ordre moyennant quelques ariary, "je pourrais bien vous aider "...
    L’ incontournable & l’ endémique charme du Mangataka, qui fait de Dago une destination prioritaire , toujours imitée jamais égalée, comparativement à ses concurrentes qui n’ ont plus qu’ à bien se tenir, Zorro vaovao est arrivé ...
    @rena et les infinitifs & participes passés, toujours aussi assidu : quelle régularité !
    "Le pays est plus que jamais déterminer à émerger"

    • 18 septembre à 15:23 | Beandroy (#3943) répond à Jipo

      Nez-gros
      Oui oui l’ami, je suis pro-TGV en effet. Je répondrai à tes quetions au moment opportun car je suis desormais occupé. A bientôt Nez-gros.
      T’as capté ou pas ?

    • 18 septembre à 19:37 | nez_gros (#10715) répond à Jipo

      et toi là beandroy, Je sais tu n’as pas la réponse parce que tu l’a soutenu les yeux fermés gros, alors tu veux jouer la prolongation gros, histoire de trouver la reponse sur tgvPedia, vas y gros, nous on est là on bouge pas gros.
      d’ailleurs nous les critiques, on a la reponse gros, mais on pose la question aux fanatiques parce que ils ont soutenu TGV aveuglement, t’as capté ou pas gros ?

  • 18 septembre à 14:47 | ratiarison (#10248)

    Ny VAVAKO tsy azon’ IALAHY taMpenana mandra-pialan’ny fofon’AIKO ry Betoko-Vongany jomaka lohan’ANGIDINA MAZAVA ??@ny IALAHY ve izany LAZAIKO ? Ry mpilelaka sy Be FIKA tsy lasa alavitra ! ny vono-vorona no betsaka ! mangetotra an-tsena no mba HAIN’IALAHY ? vongan’olona fisainana tsy mankaiza ???? MAZAVA ? samy tsara ry LETY !

  • 18 septembre à 14:58 | ratiarison (#10248)

    Ialahy ry BETOKO-Vongany no tena ORY HAVA-MANANA*****kely ati-doha***jomaka fohy fisainana !! tsy lasa lavitra fa dia Ankatso dia Ambohidepona ! FILELAFANA no mba fikan’ny LETY !

  • 18 septembre à 15:38 | diego (#531)

    Bonjour,

    L’émergence est dans toutes les conversations à Madagascar. Cela n’a plus aucun sens.

    L’émergence n’est pas le mot qu’il faut employer, cela ne veut rien dire dans l’état politique et la situation économique de Madagascar aujourd’hui.

    Rajoelina et son gouvernement ne sont pas ordonnés. Quand est-ce qu’ils vont comprendre que pour pouvoir moderniser, ou faire émerger économiquement un pays, il faut le doter avant toutes autres choses d’un État et des Institutions forts, et en suite avoir une majorité parlementaires ou de la majorité des parlementaires qui veut travailler avec l’Exécutif, pour réformer sereinement le droit. C’est à duré le droit privé et le droit public.

    Un pays ne peut et ne pourra pas atteindre aucun objectif, politique, économique ou juridique sans réformer drastiquement le droit privé et le droit public.

    Faire émerger un pays, en soi, ne veut absolument rien dire. Les élites malgaches doivent le savoir, le savent je devrais dire. C’est à eux de dire, éduquer le Président de changer des vocabulaires à propos de l’économie, de ce que Madagascar peut atteindre à court, , moyen et à long terme.

    • 18 septembre à 18:40 | akam (#7944) répond à diego

      - Si tu deballes des idees de cette facon, je dis a present qu elles etaient bonnes… mais avec 10 annees de retard. Je te lis regulierement en parallele avec le type denomme Vohitra. Vous avez des problemes generationels car ce regime vous depasse. Entreprendre une reforme (de facon generale) ce n’est pas une excitation du penis …ou une simple montee d adrenaline. Les bonhommes en place ont ete elus au SU. Qu on apprecie ou pas la maniere !!! La CI l a avalisee…et c est tout…
      - Tshisekedi, le zairois, a ete elu au meme moment avec 38% sans passer par une course d obstacle de 2 tours. L Afrique doit composer avec ses ouailles, tensions post-electorales ou pas, Les promesses du Prezida n engagent qu a ceux qui croient notamment les 2 “I-B”qui clairronnent a cor et a cri ce qu est l IEM. 
      - Quoique le gagne-pain des gasy vivant du marche hors systeme et des sans revenus est pratiquement nul. Le Pdt du Vatican a pondu un chiffre juste qui n a pas ete corrige par des pretendus economistes locaux….
      - Quand un Vohitra clame le retour des capitaux, la nationalization des indiens, des chinois….ce nombrilisme que tu suggeres se monnaie actuellement. Des richissimes “venant d ailleurs”se disputent ce titre d etre gasy a coups de billets…mais leur but est de pouvoir entrer legalement dans l occident mais surtout pas pour ton ile. Revois ce qui se trame en Grece ou dans certains pays ex-yugoslavie…Incontestablement, l ile attire…relis les blablas de Betoko…car ce ne sont que des bouts de ficelle…mais ca relate la migration choisie par ces personnes.
      - Enfin pour un operateur etranger qui se lancera dans le tourisme gasy, il n y a rien d exceptionel quand les problemes d intemperies (cyclones, tempetes, inondations….), d incendies, de rebellion populaire ou d insecurite s abattent sur leurs biens. Le bilan est une perte totale. Evidemment seules les grandes chaines multinationales tiennent la route (y qu a suivre le cas Hilton-Carlton de Tana…).
      - En bref on fait du tapage sur le tourisme mais chacun sait que ca ne peut etre la seule source de devises etrangeres de ce pays. Ce n’est que le ‘trompe couillon’ porte par des femmes intensement maquillees comme des camions voles pour attire les incredules. Les lupanars ne datent pas seulement du temps des romains.

  • 18 septembre à 15:43 | akam (#7944)

    - Dans une relance economique il faudra d abord ressortir le passif cad la base laissee par Roland Ratsiraka. A part la moto et le golf…il a quand meme ete ministre ! S il n y eut aucune passation, Babakoutoland fonctionne toujours comme le marche du bled. Celui qui a vendu des zebus la semaine derniere est plutot passe, cette semaine, a la vente du riz ! Comment lire la rationalite du business en cours ? He ben rien, inutile d aller faire des ecoles de commerce ou d’administration quelconque car promouvoir le tourisme a partir des chiffres infondes (300K visiteurs) qui n ont rien rapporte au gouvernement HVM afin de l’amener a 800K ! c est du blabla
    - Les palabres qu un intervenant a developpe en frangasy n evoquent aucune originalite par rapport axu litanies du HVM. C est quoi le bilan ? les indiens binationaux de ce pays qui tiennent l economie par leurs bouts savent parfaitement le rouage. ce n’est pas l argent qui manque aux dirigeants actuels. Elus au SU ils sont supportes financierement par la CI. En revanche gerer la mecanique economique de ce pays, c’est une question de volonte et d expertise ca se prepare de longue date et avec des gens qualifies, competents mais pas que...des quidams fraichement diplomes (ou faux-diplomes) !
    - L isolement et notamment l eloignement geographique de l ile ne plaident pas en faveur de ces initiatives d ouvertue du ciel gasy. Cela a un cout : tres eleve ! De plus la concurrence est tres forte. Ceux qui parlent de Maurice ne doivent pas oublier que si Maurice est un paradis fiscal, il y eut une option politique radicale supportee par une couche populaire faible qui est mieux lotie que la classe Moyenne des 10% de gasy riches indexes par le pdt du Vatican. Babakoutoland ne pourra jamais etre un paradis fiscal car comme le pdt du Vatican a dit 90% de pobre !
    - Ouvrir le ciel gasy aux compagnies aeriennes etrangeres n a genere jusqu a present que des faillites pour toutes celles qui ont ose franchir le rubicon. Cela indique que les gesticulations a Ivato ou l on percoit des initiateurs chausses communemment de lunettes correctrices n ont ete que du bide…Que ces bonhommes qui s affichent intellectuels consultent car si la myxomatose a atteint le clapier, qu il fasse venir Afflelou, il pourra faire un miracle car il a grandi (il s est enrichi) avec ses lunettes.

  • 18 septembre à 15:44 | lé kopé (#10607)

    Bonjour ,j’insiste et je persiste ,la sécurité et les routes sont les mamelles d’un développement durable . Mais où en sommes nous actuellement ? Les mêmes problèmes depuis 2009 ,car la circulation des biens et des personnes n’est pas fonctionnelle .Certains ne reconnaissent pas les dégradations de la situation à Madagascar ,mais les chiffres et le niveau de vie des Malagasy l’attestent sans complaisance .Ce n’est qu’une question de bonne volonté car nous avons toutes les potentialités pour réussir dans tout les domaines. Là où le bât blesse ,c’est au niveau de la mentalité (ory havamana) ou la jalousie bien ancrée dans nos tripes. Au lieu de s’entredéchirer sur le Forum (et j’en fais partie), donnons nous la main ,car ensemble nous pouvons aller loin . En attendant ,la Bourgeoisie Compradore, de connivence avec l’Impérialisme Internationale poursuit son chemin avec ses armes de destruction massive. Qu’allons nous laisser à nos enfants ? il est peut déjà trop tard ? mais mieux vaut tard que jamais.

  • 18 septembre à 15:51 | lé kopé (#10607)

    Erreur : tous les domaines

  • 18 septembre à 16:28 | Tsisdinika (#3548)

    800.000 touristes, c’est un signe de tourisme de masse de basse qualité pour Madagascar. Ont-ils pensé à l’empreinte carbone que cela va générer, si jamais ils y arrivent à cet objectif (ce dont je doute à 2000%) car le nombre de vols devra être multiplié par trois ? Que non. Trop pressé à conclure un enième marché d’infrastructures hôtelières à 5 étoiles sur des reserves foncières touristiques monnayées à prix d’or. Du tanà masoandro de rechange en quelque sorte vu que ma soeur Anne ne voit toujours pas les financements venir pour ce projet pédant voué à l’echec, dans la veine des Yamassoukro ou Naypidaw, voire Brasilia. Peu importe l’experience des autres pays, l’essentiel c’est les rétrocomms pour tous les marchés attribués, encore et toujours...ramakamaro devrait passer par là. Mais je m’éparpille. La solution pour une valeur ajoutée pour le tourisme, c’est le tourisme très haut de gamme sur les îlots que beaucoup d’agences immobilières locales mais dirigées par des étrangers veulent accaparer à travers des procédures biaisées de prescription acquisitive pour spéculer ensuite sur le terrain (l’ancien directeur des domaines est en prison pour une bonne raison). Ensuite, il faut booster les autres secteurs plus porteurs en nombre d’emplois comme l’agribusiness et les PMI qui intéressent un plus grand nombre de citoyens et qui n’ont qu’une interaction limitée voire nulle avec le secteur touristique.

    • 18 septembre à 16:38 | nez_gros (#10715) répond à Tsisdinika

      et toi là, gros tsisdinika ! basse qualité, basse qualité, c’est comme cela que tu traites un être humain moins riche que toi ?
      Ta haute qualité c’est quoi gros ? d’avoir la puanteur du fric
      tu dois savoir , le fric ce n’est pas de la qualité gros, plus t’en as , moins tu t’ éduques, et surtout, moins tu as de l’empathie ? n’en deplaise au feu Balavoine. t’as capté ou pas Richard ?

    • 18 septembre à 18:01 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Gros,

      La mode n’est plus au tourisme de masse en raison de l’impact environnemental qu’implique le transport de toute cette cohue humaine en avion, auquel s’ajoute les déchets qu’ils génèrent. Trop de touristes tue une destination, litteralement. À force de piétiner le même endroit, on finit par le dégrader. Il faut savoir être selectif. Une destination plus chère n’est pas forcément hors de portée des bourses modestes. Il y a des personnes comme des infirmières, des enseignants, etc. qui économisent plusieurs années pour s’offrir les vacances de rêve de toute une vie. C’est comme les sacs Louis Vuitton pour les secrétaires chinoises : elles passent par beaucoup de privations pour s’offrir ce qui n’est en principe pas à leur portée. C’est leur façon de s’approprier une illusion de mobilité sociale.

      Plusieurs pays optent désormais pour ce schéma, gros. Faut être à la page. L’économie d’échelle, ça le fait plus en tourisme, plus maintenant. Les touristes "budget" ça négocie et ça se plaint tout le temps. Au final, ça rapporte pas assez pour contrebalancer tous les coûts financiers et non financiers. Mais s’ils font l’effort de bénéficier d’un upgrade en standing supérieur, ça change tout de suite de ton. Bref, gros tu captes. Ou pas.

    • 18 septembre à 19:42 | nez_gros (#10715) répond à Tsisdinika

      j’ai capté gros tsisdinika, mais suis pas convaincu gros, dommage car t’es un mec intelligent gros, mais bon, quel gâchis d’intelligence gros, t’es un vrai malgachîs gros, t’as capté ou pas ?

  • 18 septembre à 17:20 | reviv (#9830)

    Ok, vous dîtes
    " attirer et faire venir des touristes"
    et comment ?
    ben voyons, depuis quand ce même slogan a été dit et entendu urbi orbi par les différents gvts de ce pays à coup de forum ou foire à l’international.

    touristes pour voir quoi ?
    et visiter quoi ( nosibe ) ?
    pour contempler quoi ( musée, l’insalubrité ) ?
    alors que la nature avec toute sa biodiversité n’est même pas protégée chez-soi comme il se doit mais elle est plutôt massacrée à coup de feux et de pillage....

    * comment faire venir les gens lorsque les infrastructures sont toutes en état de délabrement ou n’existent pas,
    l’insécurité n’est pas vaincue malgré tout, la pauvreté toujours insoutenable, la biodiversité locale est exterminée dans leur milieu naturel et habitat originel
    celle-ci est mieux protégée ailleurs dans un pays tiers que dans son propre pays,

    faut comprendre que si la pauvreté n’est vaincue et que les élites et les différents représentants devenus politiciens et opérateurs économiques par cupidité restent aux commandes des affaires, rien ne changera et la descente aux ravins se poursuit de plus exécrable que l’on puisse ressentir....

  • 18 septembre à 17:28 | FINENGO (#7901)

    @ @ Isandra (#7070)
    Alors Dame Isandra, vous n’avez plus rien à répondre à mon Post dont référence suit.
    18 septembre à 14:11 | FINENGO (#7901) répond à Isandra ^

    Ai-je trop dit la vérité et que vos mensonges étaient trop flagrants, et que ceci vous oblige à se la boucler pour faire passer la pilule comme si rien n’était.

    Votre manière d’agir, on le connaît depuis belle lurette.
    Honteuse et Puante soit-elle, plus rien ne surprend personne.
    Ici, toi et le Jomaka d’Ambatomanga, vous teniez un peu le rôle du fou du roi, mais avec une gravité incomparable à celui d’un vrai fou du roi qui n’est là que pour amuser la galerie, contrairement à vous deux.

    Tant que je serais là Dame Isandra, il n’y aura pas de répit ni pour toi, ni pour le Jomaka Betoko.
    Je vous piste grâce à vos odeurs très Particulières, pour être poli.

    • 18 septembre à 20:03 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Oh la la il mais quel non tu voulais sentir l’odeur de mon Q on dirait
      Je t’emmerde

  • 18 septembre à 17:29 | olivier2 (#9829)

    Et be..

    Vlatipas qu il y a ENCORE une division entre malgaches concernant le tourisme !

    Ca pour une surprise ...

    Pour éviter que trop de touristes sac a dos ne viennent « polluer » l’air de son excellence Tsidinika...très préoccupé par l empreinte carbone des autres..( MDR)...il va falloir faire un grand ménage !

    1- enlever les tonnes de kk humains qui jonchent les plages
    2- enlever les centaines de tonnes de kk inhumains qui constituent la matière grise de tous les genies qui se reconnaitront !

    Encore une histoire de m.erde...

    Desole

    LOL

    • 18 septembre à 18:18 | ratiarison (#10248) répond à olivier2

      OOOOOOOOOLLLLLLLLLLLLLLAAAAAAAAAA ?????BRAVO : OLIVIER.........Izany marina tena mahita ny ZAVA-MISY ao Madagasikara,,,,, ????? NO COMMENT ????????

    • 18 septembre à 18:19 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      Ah mais c’est que l’olivier guette mon passage, devenu rare, comme on guetterait la comète de Halley dis donc !

      Ben oui, comme les Français, nous aussi on a le droit (avec VOTRE permission bien sûr) d’avoir des divisions sur des choses qui nous concernent. Il faut moins de touristes et non plus, c’est mon point de vue, et je le partage. Pour votre gouverne, certains Malagasy ont fait kk sur les plages bien avant que le premier touriste blanc ne foule le sol de ce pays. C’est culturel. Cela fait même partie de la chaîne alimentaire. En effet, ce kk, il passe dans l’océan à chaque marée et alimente les gambas dont vous raffolez tant ! Miam. Et puis ça devient de la matière grise pour certains qui se reconnaîtront zégalement. Toutes les plages n’ont donc pas vocation à devenir zone touristique et tous nos habitants du littoral ne sont pas destinés à tous devenir plagistes. Une petite partie suffit. Alors adjugé ?

    • 18 septembre à 20:37 | Yet another Rabe (#4812) répond à olivier2

      Bonjour,

      LOL,

      il n’ y a que la vérité qui blesse aussi scatologique soit-elle.

      Mais vous savez, pour beaucoup malgache et plus souvent ceux qui se croient être hors du commun des mortels, ils sont dans le déni de la réalité, du factuel
      Même le nez dans le kk pour eux, ça sent la rose et tout baigne dans l’huile.

      Je vous envie votre persévérance à être présent sur ce forum et la causticité mordante de vos propos qui un jour finira peut-être et je l’espère à mettre un peu de discernement et d’honnêteté intellectuelle à certains.

      Merci.

      Cordialement
      YaR

    • 18 septembre à 21:32 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      Yet another rabe,

      Merci de venir en renfort à olivier. Il apprecie c’est certain. Avec ses Mercis, en majuscule svp, (il faut aller plus bas pour voir son post, entre nous, il pige pas le truc de comment répondre en enfilade), il est clair qu’il a bien besoin de ces mots doux de temps en temps.

      C’est bien de soutenir mordicus qu’il y a des tonnes de kk sur nos plages et qu’affirmer le contraire c’est faire preuve de malhonnêteté intellectuelle. Mais dois-je vous rappeler où se déversent au final les contenus du système du tout-à-l’égoût utilisé dans la plupart des pays dits développés ? Dans la mer. Les stations d’épuration ne sont pas en nombre suffisant pour avoir des rejets neutres dans presque tous ces pays. Donc, oui pour une plage moins "minée" chez nous mais la mer doit également cesser d’être la poubelle des pays riches (sans parler des continents flottants de déchets plastiques issus de ces civilisations de surconsommation). Bref, balayons chacun devant sa porte avant de donner des leçons d’hygiène aux autres. Bises.

  • 18 septembre à 18:34 | ratiarison (#10248)

    O ?? ry TSISDINIKA (3548) Aza miolakolana fa rehefa tratra ny MARINA dia manaiky : fa aza miala BILILA sy manodin-dresaka toy ny fanaony dri-rtoa-Be ISANDRA mpilelaka sy ny FORONGONY ?? Sa kosa mpiray PETSAPETSA ??????? samy tsara !

    • 18 septembre à 22:10 | Tsisdinika (#3548) répond à ratiarison

      Rati ô,

      Inona moa ilay marina lazainao fa hoe tratra e ? Ilay hoe misy Malagasy miavela eny @ torapasika ve ? Fomban-tany io ry namama ka raha tsy hitan’ilay olona izay maharatsy azy tsy hiova @ izany izy. Betsaka koa ny gasy avy aty afovoan-tany tsy mety matory anaty trano misy wc ao anatiny na hazavaina aza hoe mivoaka arý ilay zavatra. Aminy, mila mitokana any ivelany ny lavapiringa dia "un point c’est tout". Ny ahy dia tsotra : raha toerana fanaovako maloto ao an-trano no andehananao vahiniko hihinan-kanina na hifoka rivo-madio, ianao no adala fa tsy izaho. "Cépamafôte" tokoa izy @ izay fotoana izay. Ialako tsiny raha mivantambatana ilay resaka an. Misaotra anao.

  • 18 septembre à 18:40 | olivier2 (#9829)

    En fait..

    Un touriste riche qui voyage en business classe pour aller séjourner sur une ile paradisiaque malgache..

    Et bah c est un BON TOURISTE avec une SUPER EMPREINTE CARBONE GROS.

    Si EN PLUS le proprietaire de ladite ile est malgache...et non un « maudit vazah »..il a droit a un bonus GROS.

    Rions ensembles :

    Quelle est la différence entre ces 4 touristes ?
    Un belge qui va passer 15 jours au golf de Ravatomanga
    Un allemand qui va passer 15 jours au golf de Ravatomanga
    Un anglais qui va passer 15 jours au golf de Ravatomanga
    Un malgache qui va passer 15 jours au golf de Ravatomanga

    1- le belge est un bon touriste, pourvu qu il soit flamand
    2- l allemand est un bon protestant qui nous veut du bien
    3- l anglais est un anglican qui nous veut encore plus du bien et son empreinte carbone est negative grace a la Reine
    4- le malgache est une victime de la mondialisation qui bien qu ayant vote Ratsirka en 96, ra8 en 2002, Hery puis Andry...et bien il a tellement de bonnes idees qu il a droit au respect infini..

    Vive le golf.

    Quand un usurpateur parle d empreinte carbone en roulant en PRADO...

    Comme d hab GROS

    Lol

    • 18 septembre à 19:52 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      T’as tout compris gros. C’est mathématique.

      Usurpateur ? Hoho. J’ai usurpé quoi qui t’appartienne gros ? T’es le seul qui peut tout t’attribuer c’est connu, mais cela ne t’autorise pas à traiter les autres d’usurpateurs. Comme si tous les lany mofo roulaient tous à vélo...

  • 18 septembre à 19:21 | olivier2 (#9829)

    Une dernière pour la route ...

    Si le patriote Tsisdinika éprouve subitement le besoin de défendre la bio diversité..cause si chère a son coeur de brave patriote...

    C est bien parceque son « cabinet » ( c est pas pour faire KK sur le coup !) a recu des fonds de la parts de de multinationales anglo-saxonnes...

    Fonds destines a racheter des credits carbones...la nouvelle lubie qui ne concerne que les vazah...

    Etant donne que ni les chinois’ ni les malgaches n en ont rien a braire...

    Pour resumer : une fois de plus, des vazah kons donnent du fric a des genies gasy pour perpétuer une tradition tres rigolote !

    En tout cas moi ca me fait rire...

    😂

    • 18 septembre à 20:03 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      D’où tu sors que je travaille dans un cabinet qui, de surcroît, reçoit des fonds de généreuses multinationales anglo-saxons pour acheter du crédit carbone ? Peu importe, tu fais comme tu l’entends gros.

      Heureusement qu’il y a des vazah kons qui donnent du fric aux génies malgaches parce que s’il fallait attendre les autres vazah non moins kons mais sans arzent, tout en se prenant pour un génie, qu’est ce qu’on crèverait de faim !

  • 18 septembre à 20:10 | lysnorine (#9752)

    @ Tsisdinika 18 septembre 2019
    à 16:28 : « 800.000 touristes, c’est un signe de tourisme de masse de basse qualité pour Madagascar. »
    à 18:01 : « La mode n’est plus au tourisme de masse »
    à 18:19 : « Il faut MOINS de touristes et non plus, c’est mon point de vue, et je le partage »

    Miharihary hoatry ny masoandro mitatao vovonana ny fahamarinana sy...ny fahendrena raketin’ireo lahateninao ireo !

    Tsy izany resaka « lamaody » izany ihany fa raha amin’ny tany tahaka an’i Madagasikara MBOLA ao amin-DINGANA AMBANY dia AMBANY no misy ny toe-pandrosoan’ny EKÔNÔMIANA - ny INDOSOTRIA sy ny FAMBOLENA indrindra ary, amin’ny ankapobeny, ny FAMOKARANA VAINGAN-JAVATRA , na « PRODUCTION », izay toa atao’ny MPITONDRA AMBANIN-JAVATRA FOANA !- dia TSY ILAINA MIHITSY ny andanian’ny FANJAKANA na ny androny, na ny herim-pony na ny vola keliny amin’ny fanaovana « RÉCLAME » momba ny fizahan-tany. Avela izay orinasa rehetra, isan-karazany, mahazo TOMBOM-BAROTRA avy amin’ny « Fizahan-tany » no hisahana izany. Ny hany andraikitry ny Fanjakana dia ny FANASIVANANA HENJANA amin’ny ankapobeny IZAY REHETRA MIDITRA ETO Madagasikara, ary voalohany indrindra dia FOANANA ilay fanomezana azy ireo visa eo am-pidirany eto. Mpitondra fanjakana KELY LOHA MAIVANA OHATRAN’NY VOLOM-BODIN’AKOHO sy VOAVVIDY LAVOAMENA no nanefy an’io didy io.

    Ary raha ny fizahan-tany no banjinina, dia HAFA dia HAFA mihitsy ny toa-draharaha any amin’ny tany nanana TANTARA sy SIVILIZASIÔNNINA [Eôrôpa, Azia, Atsinana Afovoany...] izay namela ZAVATRA MIVAINGANA manintona ny fizahan-tany. Tsy naman’izany mihitsy i Madagasikara. Antsanga tsy aman’orana ilay resaka mikasika karazana fizahan-tany hafa noho ireo [tourisme écologique, sns.] fanesika ao an-dohan’ny mpitondra Malagasy sy Tafrikanina NAHONAHONA, tsy mahatakatra loatra ny tena tetika ambadiky ny Vazaha sy ny ONG mpampandroso azy ireo. Tsy hampandroso sy hampivelatra velively ny ekônômian’i Madagasikara na oviana na oviana io fizahan-tany io araka ny efa HITA nandritra ny 59 taona, hatramin’ny niverenan’ny fahaleovantenan’i Madagasikara tamin’ny 1960. Miverina ato an-tsaina eto ny tenin’ilay ekônômista angilisy malaza, John Maynard Keynes ,hoe :
    « Tsy avy amin’ny HEVI-BAOVAO loatra no fiavian’ny hasarotan-javatra, fa noho ny TSY FIALANA amin’izay hevitra efa LANY ANDRO (izany hoe efa tsy nahomby na mahomby intsony !) » [dika teny malalaka]
    "The difficulty lies, not in the new ideas, but in ESCAPING FROM THE OLD ONES" .

    Vao haingana io hamaivanan-dohan’ny mpitondra Malagasy io amin’ny resaka « VISA » sy
    « FIZAHAN-TANY » no nopotsipotsirin’ny lahatsoratra iray tao amin’ny Gazetin’ny Nosy :

    « Madagasikara-Frantsa : Misy mizana tsindriana ila »
    Publié le 12 septembre 2019
    http://www.lagazette-dgi.com/?p=33310
    « [...] Teboka iray ibaribarian’izany ny tsy fitovian’ny fitantanana ny teratanin’i Madagasikara mankany Frantsa sy ny teratany frantsay mankaty Madagasikara.

    « Raha hiazo an’i Frantsa ny teratany Malagasy iray dia zavon-tany sady SAROTRA ny mameno an’ireo fepetra takiany ho takalon’ny fahazoana fankatoavana miditra any (visa d’entrée). MATETIKA dia FANDAVANA no azon’ny Malagasy mba te ho any Frantsa, ary maro no tratran’izany. Fandavana hoe “tsy ankatoavina ny fidirana any”.

    « Etsy an-kilany, raha ny teratany frantsay kosa no ho avy eto Madagasikara dia eny amin’ny seranam-piaramanidina eny Ivato ny maro amin-dry zareo vao maka an’io fankatoavana io, ary TSY MISY FEPETRA MARO KARAZANA SAROTRA TAKIANA AMIN’IZY IREO ka amin’ny ankapobeny dia tafiditra tsy misy olana eto Madagasikara, ary MIRIARIA tsy misy ahiahy eto ry zareo.

    « Misy amin’ireo teratany vahiny ireo, ary ny maro aminy dia Frantsay, no manao fizahan-tany MIBABY KITAPO, na “tourisme sac au dos”. Zara raha 500 Euros ny any antsikinany, nefa dia MISEHO AZY HO TOMPON’NY TONTOLO ETO zareo. Ny sasany, mba manana 1.000 euros dia mihevitra azy fa HANANA FAHAFAHANA MIZAKA MANANA TANY ETO , ary vitan-dry zareo ny manilika ny tompon-tanindrazana Malagasy amin’ny taniny., rehefa voavidin-dry zalahy ny manam-pahefana sasany, na any amin’ny faritra na any amin’ny foibe.... »

    Ny mpizahan-tany tokony hokendrena HIDITRA eto Madagasikara dia ireo AFA-KANDANY tsy latsaka noho ny ROA ARIVO dolara amerikanina ISAN’ANDRO (US$ 2000), ka TSY MIPETRAKA AFA-TSY ANY amin’ny hotely fidinan’ny MPANEFOHEFO, amin’izay tany rehetra alehany eran’izao tontolo izao !

    • 18 septembre à 21:02 | Tsisdinika (#3548) répond à lysnorine

      Mitovy tandin-dokanga isika raha io resaka io.

      Manimba antsika Malagasy ilay misolelaka amin’ity karazam-bazaha mpizahatany (nefa mpizaha ampela ny ankamaroan’ireo lehilahy mandeha tokana) rehetra tonga eto ity...

  • 18 septembre à 20:13 | olivier2 (#9829)

    saperlipopette le tsidininka guette mon passage qui se fait rare ...

    😂

    • 18 septembre à 20:48 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      C’était qui déjà qui a commenté sur le post de l’autre ?

      Olivier, désoeuvré comme à son accoutumée, lit machinalement les posts sur un sujet qui ne l’interesse pas trop, sans doute parce que c’est déjà SON métier et qu’il en vit ici dans le pays des babakoto (qui sait ?). Tout d’un coup, il voit apparaître un post de sa bête noire (ce qui fait de lui logiquement une bête...blanche !!). Ah quelle joie, cette journée ne finira finalement pas de façon aussi morne que comme elle avait commencé ! Pareil à Obélix qu’il faut freiner quand il voit approcher des romains, il a hâte de taper sur l’indigène. Il réalise qu’il se rappelle sans effort des détails personnels concernant sa cible préferrée : son métier, ses partenaires en affaires, même sa marque de voiture. Si ça c’est pas de l’amour !!

      Allez Olivier, je vous aime bien moi aussi. Bises.

  • 18 septembre à 20:37 | Isambilo (#4541)

    Il faut être stupide pour prendre un avion pour aller à la plage.
    Question bouffe, on en trouve pas loin.
    Le tourisme de masse ne rapporte qu’aux voyagistes.
    Le tourisme de haut de gamme est saturé.
    Ce qui serait intéressant, ce serait les voyages de découverte avec une dimension scientifique. Pour cela il faut des guides mais les meilleurs sont déjà enrôlés par les ONG et les chercheurs.

  • 18 septembre à 20:40 | olivier2 (#9829)

    Par une incroyable chance..par un incommensurable hasard...

    Vlatipas que lysorine intervient pour sauver le soldat tsisdinika...

    Rien de mieux que la reine mere pour sauver les piètres rejetons ...

    le gamin n etait pas a la hauteur...du coup mémère est intervenu...

    On se croirait dans ALLIEN

    MDR

  • 18 septembre à 21:02 | olivier2 (#9829)

    @ a yet

    MERCI

    C est franc.. c est sympa..c est gratuit..

    MERCI

  • 18 septembre à 21:19 | olivier2 (#9829)

    Histoire juste pour rire

    Un jour, Tsisdinika s est reveille et a decide de dire la verite...

    Inutile de rire ..car il s agit d une veritable confession d un vrai chretien !

    Ce jour la , le chretien tsidinika a decide d avouer au monde que cepasafote...

    Le monde est toujours en quete des coupables qui ont fait de sa famille des milliardaires..

    L enquete est en cours...et a ete confiee a des des gens dignes de foi !!!

    A ce qu on m a dit

    🤣

    • 18 septembre à 21:44 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      Merci, merci.

      En voilà un qui m’a bien cerné.

      Clap, clap. Encore maestro !

  • 18 septembre à 21:31 | Vohitra (#7654)

    Io tokoa ary fa nitranga ilay noresahako tery ambony, ilay fametrahana faritra manokana ho an ny mpampiasa vola eo amin ny sehatry ny fizahantany.

    Morondava, ao amin ny Faritra Menabe no niharan izany voalohany. Vita sonia androany ny fifanarahana momba izany, ary ireo mpampiasa vola avy any Dubai no hisitraka izany.

    Ary raha ny fahitana ny fanaovantsonia, dia tsy nahitana olomboafidy avy any amin ny Faritra Menabe nanao sonia izany.

    Ahoana tokoa moa no fahitana ny hoe olona notendrena no manolotra tany omena hampiasain ny vahiny mikasa hampiasa vola ?

  • 18 septembre à 21:42 | Vohitra (#7654)

    Miroso hatrany mankany amin ny fanaovana sorona ny tanim-pirenena Malagasy ireo manao azy ho masi-mandidy, manao azy ho tompony samirery tsy mangataka ny atiny.

    Aiza ianao Ra-Malagasy, mbola misy ve ny fitiavana ny tanindrazana ?

  • 18 septembre à 22:07 | Jacques (#434)

    Sacré babakotoland, tout le monde y va avec ses chiffres quant au nombre de touristes. Le ministre du tourisme, lui, n’y va pas par quatre chemins, 300 mille arrivées en 2018 si l’on se fie à ses propos ci-après https://www.lechotouristique.com/article/comment-madagascar-compte-relancer-son-tourisme. Les canards locaux ne sont pas en reste, MT les yeux fermés reprend le même chiffre. L’INSTAT pour sa part révèle une autre source qui semble plus raisonnable https://www.lactualite.mg/economie/9394-tourisme-madagascar-le-nombre-de-visiteurs-etrangers-en-baisse/. Etc...etc...

    Bien évidemment sur ce thème et, pour rien au monde, le bac-3 n’aurait manqué d’y glisser sa petite musique, son sempiternel verbiage à endormir les babakoto, " la construction d’ hôtels à 5 étoiles, en 5 ans pour le démarrage d’un tourisme de prestige " ou " L’un de nos meilleurs atouts, notre plus grande force, est notre capitale biologique, à la fois terrestre et marin. Grâce à cette mégabiodiversité, Madagascar figure en tête des 10 meilleurs pays à destination touristique au monde " (Quel culot !). Ohé les babakoto, c’est vous qui écoutez mes velirano donc ça ne m’engage en rien, c’est vous qui êtes engagés.

    Voilà des années qu’on cause de promotion du tourisme, que du bla bla bla. Cibler 800 mille visiteurs à moyen terme, ça ne veut rien dire tant que les détenteurs du pouvoir sont dans cette incapacité à rassurer les éventuels visiteurs. Dans un pays qui croule sous les secousses incessantes du délestage, où les infrastructures routières laissent à désirer, où les richesses naturelles endémiques (faune, flore) qui devaient susciter d’intérêt aux touristes disparaissent progressivement https://www.youtube.com/watch?v=rnZr8j8FKys. Quid de l’insécurité endémique ? Quid des coûts de billets d’avion ?

    La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf.

  • 18 septembre à 23:34 | spliff (#5871)

    Lysnorine, Tsisidinika,

    N’y a-t-il pas des lois applicables aux cas des pratiques indélicates et criminelles de certains touristes ?
    Pourquoi tout simplement ne pas les appliquer si elles existent ? Si nous n’en sommes pas capables du fait de l’étendue de notre propre corruption, sont-ce vraiment des règles sélectives d’accès au pays supplémentaires qui vont changer ces pratiques et pallier au problème ? Cela ne fera que shifter les dessous de table un peu plus en amont en l’état actuel des pratiques.

    Quid des touristes sac à dos sans aucune arrière-pensée coupable qui souhaitent juste visiter et s’instruire de notre culture ? De quoi, leur rendre la vie dure nous sauverait-il ?

    Quant à la logique de sélection par le porte feuille, peut-être devrions-nous garder å l’esprit å propos de cette équation que les prédateurs les plus dangereux (toutes disciplines confondues) sont ceux qui ont le plus de "moyens"...
    Du coup, qu’est ce qui serait "de qualité" dans ce cas, leur argent ou leurs comportements potentiellement criminels ?.... puisqu’on considère donc à priori que les "sac à dos" - donc au nom de quoi, pas les riches - présentent å notre encontre des risques de comportements inacceptables... pas un peu contradictoire tout ça ?

    Par contre effectivement, si personnellement il me semble qu’opposer par principe développement du pays et développement du tourisme est juste sans objet, (la problématique ne me semble pas s’articuler en ces termes), je vous rejoins sur les priorités d’investissements vers une économie productive adaptée aux réalités du quotidien du malgache ordinaire. Priorités qui incluent des composantes qui seraient par ailleurs de nature à favoriser le tourisme (infra-structures globales rénovées donc organisées et plus efficaces). De telle sorte que ce tourisme se développe selon une timeline plus en cohérence avec les avancées du pays plutôt qu’à la faveur d’une marche forcée à coup de dollars plutôt artificielle et présentant les risques exposés avec justesse par Vohitra.

    • 19 septembre à 09:32 | lysnorine (#9752) répond à spliff

      @ spliff 18 septembre 2019 à 23:34

      Pour ma part, il n’est nullement question d’ostracisme ou de préjugé à l’égard de ceux que l’on désigne péjorativement comme touristes sac au dos, - expression que je déplore personnellement d’ailleurs.

      La question que j’ai soulevé est double :

      1) L’octroi de visa d’entrée ou de séjour à qui que ce soit au moment de leur débarquement sur le territoire : on ne peut y voir qu’une IRRESPONSABILITÉ grave qui dépasse tout entendement de la part des dirigeants d’un pays qui manque de tous les moyens pour assurer au minimum sa sécurité nationale. Même dans les pays qui disposent d’un système de surveillance et de contrôle sophistiqué, ÇA N’EXISTE PAS. Et penser que ce système « libéral » d’octroi de visa d’entrée puisse favoriser le tourisme ˗˗ considéré à tort comme un instrument important de développement ˗˗ procède d’une certaine arriération en matière d’économie et de « business ».

      Pour ma part, suivant les procédures classiques et éprouvées, quiconque souhaite venir à Madagascar pour quelque raison que ce soit, doit simplement faire sa demande à partir de l’extérieur et être titulaire d’un visa en bonne et due forme avant de pouvoir embarquer dans un avion à destination du pays. Avec les technologies de transmission actuelles, il n’y aucun problème pour que toutes les demandes ne soient pas traitées DIRECTEMENT par les administrations compétentes à MADAGASCAR et que leur délivrance ne soit pas effectuée rapidement pourvu que le dossier soit complet et que le réglement de tous les frais relatifs à son traitement soit ENVOYÉ DIRECTEMENT À MADAGASCAR auparavant. Bien entendu, comme cela se fait partout, ils ne sont pas remboursables si le visa est refusé.

      Il y aurait lieu également d’EXIGER de TOUS CEUX QUI DÉBARQUENT un dépôt IMMÉDIAT EN EXPÈCES correspondant à la durée de leur séjour, telle qu’ils l’auront mentionnée dans leur demande de visa, soit x. US dollars ou y euros par jour. La contrepartie en moyens de paiement Malagasy suivant des formes SÉCURITAIRES leur sera bien entendu remise SUR LE CHAMP. Cela dissuadera, sans aucun doute, les insolvables de venir. La durée en JOURS du visa octroyé sera fonction de ce qui aura été inscrit dans la demande.

      2) La NON-PRIORITÉ pour un gouvernement d’éparpiller ses maigres ressources dans la promotion d’une politique de tourisme dans le cadre d’une politique de développement.

      Les résultats de la mise en œuvre sur plusieurs décennies de cette « théorie » mettant un certain accent sur le tourisme comme élément stratégique d’une politique de développement des États africains et Malagasy, depuis leur accession à l’indépendance, n’ont guère été convaincants. L’État Malagasy ferait mieux de consacrer tous ses efforts et moyens à la PRODUCTION et de laisser aux entreprises privées qui tirent leurs profits du tourisme le soin de se débrouiller pour faire venir des clients. L’État n’a pas à gaspiller ses ressources déjà très limitées dans des dépenses de quelque nature que ce soit en vue d’accroître le nombre des touristes étrangers, au bénéfice des entreprises du secteur et de leurs clients. Est-il besoin de rappeler que gouverner c’est essentiellement faire des CHOIX PRIORITAIRES ET STRATÉGIQUES surtout dans le domaine de l’ÉCONOMIE, compte tenu de la contrainte pressante de la RARETÉ des ressources disponibles...et, bien entendu, en vue de SATISFAIRE d’abord et avant tout, les BESOINS ÉLÉMENTAIRES DE LA MAJORITÉ D’UNE POPULATION déjà bien en-deçà du « seuil de pauvreté », ce que l’économiste français François PERROUX appelait « COUVERTURE DES COÛTS DE L’ HOMME », tout en définissant le « sous-développement » comme la « NON-COUVERTURE de (ces) coûts de l’homme » qu’il répartissait en trois catégories dans son ouvrage fondamental « L’Économie du XXe siècle » :

      « 1) ceux qui EMPÊCHENT LES ÊTRES HUMAINS de MOURIR ; 2) ceux qui permettent à TOUS les êtres humains une vie physique et mentale MINIMA ; 3) ceux qui permettent à TOUS les êtres humains une VIE SPÉCIFIQUEMENT HUMAINE , c’est-à-dire caractérisée par un minimum de connaissances et de loisirs ».

      D’autre part, il parait absurde de parler de « développement » et de grands « investissements publics » dans un État qui n’est même pas capable d’assurer la simple couverture de ses dépenses courantes d’administration par ses recettes fiscales et de ne trouver comme solution que de faire l’AUMÔNE en permanence, ce qui engendre une perte de souveraineté fatale, en ce sens que ses dirigeants DOIVENT SE PLIER AUX DIKTATS économiques, monétaires et financiers des « usuriers » internationaux auquels il a recours...en permanence. Ils n’ont AUCUN CHOIX en matière de « PROJETS » et d’ INVESTISSEMENTS soi-disant de développement, ou de création d’infrastructures : "Beggars can’t be choosers" disent les anglo-saxons et "There’s no such thing as a free lunch".

    • 19 septembre à 09:50 | Tsisdinika (#3548) répond à spliff

      Spliff,

      Vous tombez un peu vite, je pense, dans le cliché du capitaliste prédateur alors que nous parlons de tourisme. Comme je l’ai expliqué plus haut, il ne s’agit pas de niveller dans l’absolu par le statut social mais par la capacité de payer les coûts pour la qualité des offres proposées. Cela peut vous sembler revenir du pareil au même mais néanmoins, un simple employé qui a économisé pendant des années peut très bien s’offrir les mêmes vacances de rêve que son patron privilégié qui peut s’offrir sans sourciller une nuitée à 1000$. Les backpackers évidemment ne seront pas exclus d’office s’ils arrivent à couvrir un tarif du visa dissuasif qui devrait obligatoirement être rétabli aux frontières. Libre à eux de se loger là où ils peuvent ensuite mais au moins ils auraient gagné le droit d’être là. Il faut arrêter de proposer Madagascar comme une destination bon marché qui attire tous les touristes sexuels du monde. Une île du bout du monde comme la nôtre devrait rester un rêve pratiquement inaccessible qui donnerait envie de faire des folies. Du coup, il faudrait également se pencher sur le cas des retraités cêlibataires qui s’incrustent après un premier séjour touristique pour s’improviser investisseurs et bouées de sauvetage pour donzelles pas fûtées.

    • 19 septembre à 14:27 | spliff (#5871) répond à spliff

      lysnorine,

      Peut-être le dernier paragraphe de mon post précédent manquait-il de clarté, mais il se trouve être sur la même ligne des « non priorités » que vous développez, avec un appui aux points mis en évidence par Vohitra dans ce topic.

      Par ailleurs, la notion de « visa free » country par nationalité existe bel et bien.
      Nous malgaches pouvons nous rendre à Singapour sans visa ni quelconque formalité par exemple... ce qui ne revient pas de ma part à dire que tel doit être le cas de Madagascar vis a vis de toutes les nationalités. Il convient juste d’adapter notre « frilosité » à des motifs appropriés . Un filtre permettant de « profiler » nos visiteurs n’est pas aberrant en soi s’il est déterminé en tenant aussi compte de son impact sur la vitrine offerte par notre pays.

      Tsisdinika,

      « Une île du bout du monde comme la nôtre devrait rester un rêve pratiquement inaccessible qui donnerait envie de faire des folies »
      Perception que je respecte sans la partager, pour avoir personnellement la chance de gagner mon pain en voyageant, question de ressenti... quelque part, si chaque cadre a son charme, au bout du compte, tout se ressemble plus ou moins, et ce qui fait la différence, c’est la culture et le comportement de l’autochtone. Ainsi, proposer un rêve inaccessible au porte monnaie, c’est une option comme un autre, donc à ce titre pourquoi pas, mais dans ce cas, attention d’être à la hauteur de ce que l’on prétend offrir.

      « Toutes disciplines confondues »
      En fait Tsisdinika, je faisais aussi - et de manière égale - référence au tourisme sexuel... mon propos est de dire que le critère du porte monnaie pour « sélectionner » n’enrayera pas ce phénomène dans la mesure où les plus argentés, lorsque versés dans cette activité, derrière leur image artificielle immaculée, font plus de ravages / par individu que les autres.

  • 19 septembre à 13:06 | vorona (#8254)

    Les infos réseaux sociaux, les infrastructures inexistantes et le prix prohibitif des vols grévent la venue des touristes ! Arrivée à Ivato si le touriste demande pas forcément d’être accueillit avec un collier de fleur il découvre sur des sites qu’il a scrupuleusement consulté avant de venir ici une première image négative ! La suppression du visa au delà de 60 jours a rebuté certain même si la grande majorité des touristes ne restent que de 20 à 35 jours et le passage pour demande de visa avant de partir (surtout après les déboires de ceux qui ont essayé sur le net) a fait bifurqué certain vers des destinations moins contraignantes ! Concernant le prix des vols ça reste rédhibitoire pour une famille et pour les vols intérieurs si Tsaradia a réduit ses tarifs seul Tana et Nosy Be restent majoritairement choisit car on y vient directement de l’extérieur . Pour le prix d’un passager Paris/Tana/Sambava ou autre destination intérieur un touriste lambda emmène sa femme et ses deux enfants au Sénégal ! L’issue pour progression du nombre de touriste dépendra d’un prix bas des vols intérieurs et la remise à niveau d’aéroports locaux ce que prévoit mais pas de suite le ministre car sans véritables réseaux routier les temps de visite restent longs et aléatoires excepté pour une minorité habituée et qui bénéficie d’un temps de congé assez long ! Et pour ceux que l’on nomme avec complaisance "sac à dos" Madagascar n’aurait pas existé dans les guides et les forums de voyage sans eux ! Et toujours garder à l’esprit qu’un touriste satisfait dans beaucoup de cas revient !

  • 19 septembre à 23:53 | jules (#2904)

    Mada n’est qu’une vaste poubelle ou tu as plus de chance de te faire agresser qu’à peu près partout dans le monde.
    Et personne n’a oublié votre spécialité : le BBQ de vazaha à la plage !!
    Dans vos rèves les 800000, meme pas dans 20 ans. Votre réputation d’arnaqueur corrompu est mondialement connue.
    Donc pleurez sur les dégats du coup d’état du DJ et crevez en silence.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS