Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2022
Antananarivo | 22h15
 

Energie

Energie

Madagascar Oil vend ses produits aux industries de Vakinankaratra

samedi 8 octobre | Mandimbisoa R.

C’est désormais officiel. Madagascar Oil, cette compagnie pétrolière qui exploite le fuel lourde de Tsimiroro, vend ses produits aux industries de Vakinankaratra. Scott Andrew Reid, le CEO de cette entreprise l’a annoncé devant la presse hier. Sans évoqué ni le prix, ni la quantité vendue, ce responsable révèle que ses principaux clients sont les industries évoluant dans le domaine du textile et de l’agroalimentaire.

Le fuel lourd de Tsimiroro, suggéré depuis des années comme étant une alternative pour faire tourner les machines productrices d’énergie de la société d’eau et d’électricité (JIRAMA) profiterait ainsi aux industrielles du pays. L’utilisation de ce fuel aurait permis à ces industries de faire près de 25% d’économie sur leur achat en carburants. Ceci est très important pour les industries qui souffraient également de la pénurie de carburants ces derniers temps.

Le hic est que la capacité de production de Tsimiroro est relativement limitée. Une étude effectuée par Rystad Energy, un bureau d’études norvégien indique qu’elle est estimée à 63,594 m3, soit l’équivalent de 90% des importations d’huile lourde de Madagascar et 96% de la consommation d’huile lourde en 2020. Ainsi, Madagascar Oil envisage-t-elle d’abord d’épuiser ses stocks avant d’entamer à une nouvelle production.

Actuellement, Madagascar Oil demeure la seule société en phase d’exploitation de ce type de ressource. Elle a suspendu ses activités de production et de promotion pétrolières depuis 2019.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 8 octobre à 10:04 | MALIBUC (#9345)

    Je dis BRAVO !
    Reste à obliger la Jiramaty à employer ce carburant pour ses groupes et c’est pas une mince affaire vu qu’on ne peut pas faire gasoil bizness avec cette huile lourde.

  • 8 octobre à 10:21 | Albatros (#234)

    "la capacité de production de Tsimiroro est relativement limitée ....... elle est estimée à 63,594 m3" !!!!.

    C’est 63 m3 ou 63 594 m3 ?!.
    C’est par heure, par jour, mensuellement, annuellement ?!.

    Je dois avouer que je n’ai pas compris grand chose surtout en ce qui concerne les comparaisons avec les pourcentages d’importations et de consommations.

    Merci pour vos précisions !.

    • 8 octobre à 11:25 | MALIBUC (#9345) répond à Albatros

      Tsimiroro renferme de l’huile lourde (14° à 16° API) ; de ce fait, il renfermerait les meilleures réserves de pétrole de l’ordre de 3 milliards de barils avec une possibilité de pétrole léger et de gaz naturel. elle y est majoritaire à 100 % et réalise des projets pilotes par le système d’injection cyclique de vapeur (CSS) tout en continuant à effectuer des travaux de forage en vue de confirmer l’existence des réserves de base. L’on pense que Tsimiroro serait capable d’atteindre une production d’au moins 100 000 barils par jour pendant près de 20 ans. La première production a été réalisée en mars 2008, à une époque où 2 000 barils ont été produits.
      Oui mais :
      "Il est l’unique opérateur dans le Périmètre Contractuel de Tsimiroro, tandis qu’il fonctionne en farm-in avec Total S. A., un des supermajors des compagnies pétrolières."

  • 8 octobre à 14:41 | Albatros (#234)

    @ Malibuc (post de 11:25)

    Merci pour les informations "techniques" sur le type de produit extrait de Tsimiroro !.

    Ce qui m’interpellait, au niveau de l’article de référence, c’était, en dehors de la possible "coquille" de la (,) de 63,594m3 !.
    Mais aussi la comparaison des pourcentages !.
    Je ne suis pas un fanatique des énergies fossiles mais si Tsimiroro, représente 90% des importations de fuel lourd de Madagascar, je ne vois pas pourquoi Madagascar devrait se priver, au moins temporairement de son exploitation !.
    Surtout si, effectivement cette exploitation couvre "96% de la consommation annuelle" de la Grande Ile !.

    Que "Madagascar Oil" s’appuie sur Total (ou une autre entité !), ne me choque pas au vue de l’importance du financement à mettre en place !.
    Que les "bénéfices" partent dans des paradis fiscaux pour le bénéfice d’une minorité "dirigeante" est une autre chose !.

    Cordialement.

  • 10 octobre à 21:12 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Albatros a effectivement raison sur cet article et ce n’est pas la première fois pour l’auteur même s’il ne voulait pas faire amende honorable de ses manquements n’est-ce pas ?
    Faites honneur au moins à votre site qui serait mal vu avec ce genre d"article : Est-ce trop demander de ma part ? Certainement pas bien sûr car on voulait tous rehausser l’image de "notre" site n’est-ce pas ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS