Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 21h44
 

Opinions

Madagascar sous tutelle ?

mardi 16 juin 2009 | rom1

Depuis le début de la crise (pas l’internationale mais la Malgache) il semble que le pays plonge doucement dans un abyme : l’ariary flambe, les prix des PPN augmentent, les investisseurs se font rares et prudents, les bailleurs de fonds temporisent et assurent le minimum syndical…

Et pendant ce temps les malgaches vivent tant bien que mal …

Les quelques échos que j’obtiens par des amis sur place (toutes catégories socio professionnelles confondues) sont qu’au-delà du quotidien de plus en plus difficile, la crainte de l’avenir semble le principal souci :
Que va-t-on devenir ? Quand vais-je retrouver mon emploi ? Que vont devenir mes enfants, mes proches ?

L’inquiétude gagne l’ensemble des couches de la population…

Les pro TGV sont convaincus qu’ils faut poursuivre et « ça finira par passer… » Faisant preuve d’un autisme qui dépasse l’entendement.

Les pro R8 sont eux convaincus que seul le retour de Dada réglera tout…Faisant preuve d’un sentiment d’espérance assez impressionnant.

Les pro « autres » naviguent entre les deux et ne prônent que l’amnistie comme axe politique… Faisant preuve d’un opportunisme malin.

Permettez moi de douter de toutes ces options !

Je concède qu’un « mix » des trois (ni voyez aucune allusion à un quelconque DJ) pourrait éventuellement permettre d’espérer…l’histoire nous le dira.

Mais ce n’est pas de cela dont je voulais vous parler.

Suite à l’édito, « mal aux fesses » un lecteur m’a très justement interpellé sur le fait de constater et de ne pas proposer…

Remarque pertinente, vraie, et qui nous oblige tous à réfléchir à la sortie de crise.

Il m’est soudain venu une idée, une solution que j’aimerai mettre en DEBAT (n’y voyez pas non plus une allusion à un ancien président en exil)… je précise « en débat » pour éviter une volée de bois vert…

Pourquoi ne pas mettre Madagascar sous tutelle ? Ne rigolez pas et n’y voyez aucune offense envers le peuple Malgache. Car soyez sûr que je suis convaincu que Madagascar n’a qu’un problème : sa classe politique, mais certainement pas sa population.

Qu’est ce qu’une tutelle ?

« La tutelle est une mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou tout ou partie de son patrimoine si elle n’est plus en état de veiller sur ses propres intérêts, grâce à l’aide d’un tuteur qui peut le représenter dans les actes de la vie civile. »

Réécrivons cette définition ensemble :

« La tutelle d’un pays est une mesure d’intérêt général destinée à protéger un peuple et/ou tout ou partie de son patrimoine et de ses richesses si ses Hommes politiques ne sont plus en état de veiller sur les intérêts (trop occupé à se disputer le pouvoir) grâce à l’aide d’un tuteur qui peut le représenter dans les actes de la vie civile quotidienne »

En gros, libérons tous vos femmes et hommes politiques de tous bords des tracas du quotidien, laissons les organiser l’avenir et confions à d’autres la gestion du quotidien, de l’économie, des importations, des exportations etc etc… faisons de la résolution de la crise un problème Malgacho-Malgache.

En effet, votre classe politique, libérée du poids de la gestion et de l’envie de « tout prendre » aura tout le temps d’organiser toutes les nouvelles constitutions, toutes les amnisties, tous les arrangements afin de trouver un équilibre, là les « assises » prennent leur sens.

Réunissez vous, engueulez vous , arrangez vous, créez, innovez…on s’occupe du reste !!!

Les bailleurs de fonds réouvriront le robinet, les investisseurs reprendront confiance, je crois même que les touristes reviendront mais SURTOUT, SURTOUT les Malgaches retrouveront un peu de calme et de perspective.

Un seul « Hic » à ma proposition : Qui sera le tuteur ? Car pas de tutelle sans tuteur…

La facilité nous dirait : l’ONU… trop long et trop compliqué…
Les pro ceci ou pro cela nous diraient USA ? France ? Arabie Saoudite ?

Une proposition simple :

Un représentant de chaque mouvance (4 à ma connaissance) du respectable, du lourd, du « haut dessus de tout soupçon », un représentant de l’armée et de la police, (+2), 2 représentants et la société civile (qui vous voulez) et derrière une « armée » de fonctionnaires » garant du service public, du service « au » public, respecté, efficace, utile, engagé…engagé dans l’intérêt général.

6 mois de cette « vraie » transition et Madagascar peut organiser de vraies élections…avec tout le monde !!

A cette heure tardive, je pense à cette solution… il y en a sûrement d’autres…

Un vazaha qui pense à vous…

Ps : Il y a aussi la curatelle, mais là c’est trop :
« Ce régime s’applique à une personne qui a besoin d’être représentée de manière continue dans les actes de la vie civile. Cela suppose une altération grave des facultés mentales ou corporelles. »

17 commentaires

Vos commentaires

  • 16 juin 2009 à 07:35 | Lemurkata (#801)

    Cher Rom1,

    Votre proposition a déjà été discutée au niveau des 4 mouvances. Ils ont déjà trouvé la bonne répartition des places pour cette structure de transition avec la participation de tous. Les deux seuls problèmes qui restent (mais de gros problèmes ceux-là) sont l’amnistie et le retour de Ra8.

    Quant à la mise sous tutelle, j’ai déjà eu l’occasion de le proposer dans un autre post, il y a longtemps. Ceci dit, au vu du déroulement des négociations actuelles, je ne pense pas que cela puisse résoudre la crise car les deux gros problèmes ci-dessus restent et resteront sans solutions.

    J’ai bien peur qu’on ne puisse plus faire l’économie d’une autre crise (politique voire politico-militaire) pour résoudre celle actuelle.

    Et on n’aura plus que les yeux pour pleurer.

    • 16 juin 2009 à 08:29 | lalatiana (#1016) répond à Lemurkata

      Bonjour,

      Avec toute l’estime que j’ai pour toi ... Le mot tutelle me hérisse de manière épidermique ... Je pense à des Kosovo dont on ne peut pas vraiment, à mon avis, se féliciter en termes de concorde ...

      Lemurkata,

      Quelqu’un peut il me passer des infos sur
      les conclusions du GIC ... en particulier sur
      1) la répartition entre les 4 mouvances
      2) les modalités de gouvernement
      3) la gouvernance (le contrôle) de la transition
      4) les échéances
      5) les objectifs,

      le tout formellement exprimé ...

      Je ne trouve RIEN de concret ... Mais y a t il qque chose de concret ?

    • 16 juin 2009 à 09:27 | rom1 (#1140) répond à lalatiana

      Le mot tutelle se voulait bien évidemment provocateur...
      Bien à toi

    • 17 juin 2009 à 10:46 | Lemurkata (#801) répond à lalatiana

      Bonjour Lalatiana,

      J’aurais du utiliser le conditionnel. Nous savons bien que rien de concret n’est sorti de ces négociations (et surtout rien d’officiel).

      Mais je constate que Tribune.com a déjà répondu à votre demande. Ils sont normalement mieux informés que moi.

      Bonne journée.

  • 16 juin 2009 à 09:36 | negusti (#1339)

    Est-ce que les gens qui ont voulu à tout prix renverser la gouvernance qui était en place sont plus heureux aujourd’hui ? Dans la vie il faut suivre les étapes pour monter vers un meilleur bien-être.

  • 16 juin 2009 à 10:43 | Rabila (#1379)

    ce que la HAT fait déja

    Ce qu’aurait pu faire le senat et l’assemblée nationale si l’idiot de RA8 n’a pas inventé un transfert de pouvoir à un directoire militaire ou que TGV aurait attendu quelques semaines de plus.

  • 16 juin 2009 à 12:08 | eric seyrig (#2700)

    Enfin quelque chose de censé !.. Je suis en effet tout a fait d’ accord pour une mise sous tutelle de mada.Le peuple au moins sera respecté et auras de quoi vivre correctement sans toujours avoir recours au célèbre "mangatak". Pour ce qui est des tuteurs je vois bien une assemblée composée a part egale de Saoudiens, d’Americains, de Français, d’un representant Malgache de l’armée et d’un autre de la police. Mais surtout, aucun politicien Malgache car sinon ils arrveraient encore a pourrire le systheme de tutelle, qui evrait alors se transformer en curatelle. Quant on ne sait pas ou ne veut pas évoluer et ben on reste a la traine et on depend des autres.

  • 16 juin 2009 à 15:32 | demokrasia fostsiny (#160)

    Le retour de la démocratie n’a de sens pour le peuple que si il s’accompagne de l’amélioration de ses conditions de vie.

    Dans les municipalités la démocratie fonctionne puisque les maires et les conseils municipaux ont été élus.

    Les régions ont déja leurs assemblées élus,il faut les doter d’un chef de région élu,les élections de chef de région seront les moins difficiles et les plus utiles à réaliser.

    Que la communauté internationale finance directement les municipalités et les régions en mettant en place leurs propres conseils de surveillance pour vérifier que les fonds sont bien utilisés dans les programmes utiles à la population.

    On pourra même pérenniser ce système de financement de l’aide internationale quand les organes démocratiques nationaux seront restaurés.

    Cela ne remet en cause ni la souveraineté ni l’unité de la république mais permet d’éviter les sempiternels détournements de financement effectués par les gouvernements au détrimens des collectivités territoriales.

    Y aura-t’il un organisme international qui aura l’intelligence et surtout le courage de penser ce type d’intervention pour sortir le peuple de la situation catastrophique actuelle ?

    Quand les affamés de pouvoir au niveau national, enfermés dans leurs jeux politiciens vont constater que le peuple peut vivre sans eux , peut-être qu’ils vont enfin avoir l’age de raison.

    Cette proposition n’a de sens que si elle ne reste pas un voeu pieux .

    La tenue des conférences régionales est urgente pour que ce type de proposition et d’autres puissent y être débattus,améliorés et proposés pour faire vivre la démocratie réelle dont le peuple a manqué depuis l’indépendance.

  • 16 juin 2009 à 20:08 | Pascal (#2706)

    La mise sous tutelle, par une entité extérieure à Madagascar a un nom : l’ingérence.

    Quel pays, quelle institution peut légitimement revendiquer le droit de décider du sort du peuple malgache ?

    C’est plutôt aux malgaches de chercher dans les représentants des institutions régionales, ou dans les élites intellectuelles du pays, l’homme ou la femme qui combinera l’excellence et la probité, par le biais d’élections démocratiques.

    C’est tout ce que je souhaite à ce pays cher à mon coeur, la grande ile, Madagascar.

    • 16 juin 2009 à 23:00 | rom1 (#1140) répond à Pascal

      C’est pas faux...je n’avais simplement pas vu la chose sous cette angle...

  • 16 juin 2009 à 20:58 | salama (#729)

    Pourquoi ne pas faire confiance à des personnes qui ont manifesté une grande générosité envers les populations les plus déshéritées ? Je pense au Père Pedro, mais il doit y en avoir d’autres.

  • 16 juin 2009 à 22:41 | niry (#210)

    Je sais que Rom1 se veut provocateur. Alors réponse du berger à la bergère (lol). Que Dieu, Allah, Bouddha et Yavhé forment ce fameux quartet qui mettra Madagascar sous curatel (oui, curatel !) car il y a bien une dose de démence avérée dans ce pays. N’est-ce pas Xena et Basile ? (vous êtes où, au fait tous les 2 ?)

    • 16 juin 2009 à 22:59 | rom1 (#1140) répond à niry

      J’aime la provocation pour le débat...il n’y a rien de meilleur que d’affronter ses idées, particulièrement quand elles sont diamétralement opposée...

      C’est la seule voie pour progresser.

      La nature nous a doté d’un cerveau !

      Utilisons le !!!!

      Merci pour tous ces commentaires...

    • 17 juin 2009 à 08:19 | hafatra (#1895) répond à rom1

      Ce qui se passe actuellement fait partie de ce qu’on appelle tout simplement "grandir" .Madagasikara a dejá depassé l’adolescence , tres mouvementée et turbulente certes mais le pays est arrivé au stade de la responsabilité, l’age adulte. Les conflits et luttes internes ainsi que les bobos qui vont avec en fait partie.
      Combine de temps a-t-il fallu á ces pays avancés et democratiques pour en arriver lá ils sont ?

      Tutelle rimerait avec dentelle.... sous la jupe de maman.

    • 17 juin 2009 à 09:34 | Lemurkata (#801) répond à hafatra

      Le pays a peut-être dépassé l’age de l’adolescence. Mais nos politiciens semblent être restés dans l’enfance. Ou alors ils sont atteints de sénilité sans être passés par le stade adulte.

      Je deviens de plus en plus pessimiste, mais la situation ne laisse aucune place à l’optimisme. Il faudrait trouver une troisième voie (que dis-je, ce serait plutôt une cinquième voie) qui puisse faire table rase de tous ces incapables et irresponsables.

      Lany olo-manga ve i Madagasikara ?

  • 17 juin 2009 à 21:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Il faut stopper toutes importations inutiles,à l’exemple des 4*4.Récupérer tout ce qui revient à l’ETAT.Il faut faire un inventaire total de nos richesses.Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

  • 17 juin 2009 à 23:18 | el che (#344)

    Bonsoir

    En fait, Madagascar est déjà sous tutelle depuis des lustres.

    En effet, après la tutelle des colons, s’ensuivit celle du néo-colonialisme, qui produit les mêmes effets. Mais cette dernière est plus insidieuse, car favorisée par nos propres dirigeants.
    Ainsi, FMI, BMI, et autres accords internationaux inéquitables mis en place, laissent le pays sous perfusion, et aliènent son indépendance.
    Or, indépendance rime avec puissance financière.

    Pour nos amis anti "France-Afrique", je leurs dis que d’autres pays ont des intérêts à M/scar, et exercent en coulisse des lobbies auprès des politiques autochtones. Ils sont Chinois, Coréens, français,Saoudiens, etc.

    Madagascar a deux défis majeurs à relever :

    - D’une part, trouver des dirigeants efficaces,intègres, fédérateurs car proches de la population ;

    - D’autre part être capable d’impulser des accords internationaux avec les grandes puissances dans un but
    "gagnant-gagnant" (le juste prix des matières premières et des produits malagasy, de la force de travail, etc.)

    Les deux défis sont complémentaires et indissociables.

    ces deux étapes atteints, nous pourrons alors prétendre aller vers un véritable développement économique, forts de l’attraction que suscite notre flore et faune, nos potentiels en matière agricole et touristique, de nos réserves naturelles en minerais.

    ce ne sont pas les grands hommes qui nous font défaut, mais leur capacité à travailler ensemble, à fédérer pour une "positive attitude".

    El che

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS