Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 16h39
 

Divers

Réception officielle dans le district de Mahajanga II

Lycée « Les Mousquetaires du Boeny »

jeudi 7 octobre 2010 | Valis
Coupure de ruban par le Chef de Région Boeny.

Le Groupe UNIMA Madagascar, de par la société Intermarché de France, a pu réaliser la construction du lycée catholique « Les Mousquetaires du Boeny », situé dans le fokontany de Besakoa, commune rurale de Mahajamba, district de Mahajanga II, Région Boeny. La réception officielle de l’infrastructure moderne s’est faite mardi 5 octobre 2010 à Besakoa en présence du directeur général du Groupe UNIMA Madagascar, Amine Ismaël, du directeur de cabinet du ministère de la Pêche et du chef de Région Boeny.

Le lycée comporte 4 salles de classe, une bibliothèque, un bureau de la direction et un laboratoire. Il peut accueillir jusqu’à 200 élèves et sera géré par les catholiques.

Le DG de l’UNIMA a réaffirmé la volonté de son entreprise à œuvrer pour le développement social de Besakoa-Mahajamba en précisant dans son discours que l’enjeu est humain. « L’enjeu est palpable, dit-il, car il ne s’agit pas seulement de produire et de vendre des crevettes. Il importe de penser au bien-être de la population qui travaille pour la production et la vente de ces crevettes ». « Ces élèves seront des entrepreneurs de demain, ne faut-il pas alors préparer dès maintenant leur avenir ? » a encore souligné le DG de l’UNIMA.

La construction de ce lycée catholique a pu être réalisée grâce à la participation de la société Intermarché, principal distributeur des produits de l’UNIMA en France.

Les salles du lycée.

« 1Euro pour 1kg de crevettes vendues pour la construction du lycée de Besakoa ». C’était la stratégie marketing de ce distributeur lors de la quinzaine de développement durable en France au mois de Mai dernier. « Intermarché a pu recueillir 82 000 Euros dans les 1700 points de vente de France durant ces 15 jours », déclare son représentant, venu spécialement assister à la réception officielle.

Le lycée est construit entièrement avec les produits locaux. Les toits sont en satrana, les briques ont été obtenues par compression d’argiles, les piliers viennent des Honko ou mangrôve locale ; le tout est d’une parfaite qualité.

« Le volet social figure dans les politiques actives de développement de notre entreprise » précise Moïse Hassanaly, chef de département développement communautaire et social du groupe UNIMA. Depuis 1992, année d’installation de la branche Aquaculture à Besakoa – Mahajamba, le groupe a installé ou a participé à l’effectivité de diverses infrastructures telles que le dispensaire, le poste de la Gendarmerie, l’EPP, les bureaux de la Commune et du Fokontany, l’adduction en eau potable et en énergie.

Là stèle « Les Mousquetaires du Boeny ».

UNIMA a par ailleurs planté quelques 720 000 pieds d’arbre qui servent de bois de chauffe aux habitants du fokontany de Besakoa. Il ne faut pas oublier par ailleurs, que 70% des employés de l’Aquaculture de Mahajamba, soit près de 1000 personnes habitent dans le fokontany de Besakoa et des environs.

Le maire de Mahajamba, Henri Randrianandrasana se dit content des réalisations de la société dans ce fokontany mais se désole quelque peu de l’insuffisance des réalisations sociales d’UNIMA dans son chef lieu de commune qui est Mahajamba, situé à 9 km de Besakoa.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 8 octobre 2010 à 09:20 | madaclark (#4779)

    C’est beaucoup de fumée et de marketing. Cette société comme beaucoup d’autres à Madagascar profite bien des avantages de Madagascar : main d’oeuvre pas chère mais via leur bureau d’importation dans les paradis fiscaux : Monaco,Luxembourg, Suisse où ils transfèrent tous leurs bénéfices et ne laissent rien à Madagascar. Ils ne se posent pas trop de questions quand il faut fermer une activité car leur première priorité c’est l’argent

  • 11 octobre 2010 à 10:23 | meloky (#637)

    Groupe UNIMA !

    Pensez vous que construire telle structure annuler vos pilfering rôle dans cette zone !!!????

    Ceci montre bien, telle socièté pense encore que les malgaches sont pire pauvres et ne meritent pas à des bonnes structures ie moderne batiment !!!

    Cette groupe fait ce genre de petit don pour couvrir leurs grosses bénéfices déjà empochées !!!!

    Ce genre de don n’est que de grossir la pauvreté de cette zone !!! Car il doit assurer la rehabilitation de cette structure après 4 ou 5 ans::::: :..Qlque chose serieusement à discuter et bien mal à digèrer !!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS