Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2019
Antananarivo | 23h08
 

Société

Projet minier

Libération des neuf détenus dans l’affaire Base Toliara

vendredi 14 juin | Arena R.

Les neuf habitants de Benetse, Ampototse et Tsiafanoke dans le district de Toliara II placés en détention provisoire depuis le 9 mai dernier ont été relaxés au bénéfice du doute par le Tribunal de première Instance de Fianarantsoa.

Ces 9 personnes font partie des milliers d’habitants des 17 fokontany du district de Toliara II, en majorité des cultivateurs, éleveurs et pêcheurs qui s’opposent depuis plusieurs années au projet minier Toliara Sands, renommé Base Toliara depuis son rachat par la société australienne Base Resources en 2017. Les habitants craignent que l’exploitation de l’ilménite envisagée par cette compagnie détruisent leurs moyens d’existence, leur environnement et leur culture.

Lors d’une manifestation contre le projet au mois d’avril, des objets mobiliers appartenant au projet Base Toliara ont été détruits et incendiés d’où l’arrestation des 9 personnes accusées de destruction volontaire de biens, d’incendie et attroupement non armé et non abandonné après l’annonce de sommation. Malgré leur libération, les neufs personnes sont condamnés à six mois de prison avec sursis dans cette affaire.

Pour la société civile, entre autres le Centre de recherches et d’appui pour les alternatives de développement –océan indien (CRAAD-OI) et le Collectif pour la défense des terres malgaches-Tany qui ont réclamé cette libération se félicitent de ce jugement dans leur communiqué : Ce jugement « témoigne clairement le respect des droits des détenus à une justice équitable et impartiale, et la reconnaissance réelle des libertés et des droits fondamentaux qui leur sont accordés par les conventions internationales sur les droits de l’homme que Madagascar a ratifiées, en particulier le droit de défendre leurs moyens d’existence, leurs terres et le patrimoine naturel national ».

11 commentaires

Vos commentaires

  • 14 juin à 11:34 | Isandra (#7070)

    Conseil pour MT, en particulier Arena, si vous voulez que les commentaires atteignent jusqu’à plus 200, écrivez un article parlant de Andry Nirina Rajoelina,...en bien ou en mal, peu importe, ça marche toujours.

    Ce nom suscite toujours les intérêts, et réveille les ZD d’andafy, qui commencent à se résigner l’échec de leur Dada, surtout le plan et ne croient guère cette histoire de fraudes, sauf, les extrémistes,...!

    • 14 juin à 13:10 | Jacques (#434) répond à Isandra

      Conseil inutile, MT le fait déjà et on en prend du plaisir.

      Conseil pour Isandra : syntaxisez vos posts et le français (langue s’entend) sera moins torturé.

    • 14 juin à 15:08 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Na mody miresaka an’i tgv aza Isanja dia tsy maintsy manonona kely an-dRa8 foana ... Aktseee !!
      * Fa raha i Ravalo tokoa re no mahita ilay soratra & adiresy nataon’i FINENGO nahitana momba ilay TSIRY andro vitsivitsy izay dia asa, mety zavatra roa no tonga avy hatrany tao an-tsainy :- Soa ihany ndry Saraha fa tsy nanambady ilay iny.- Dia izany olona izany ve no nandresy ahy t@ 2018 teo ??

    • 14 juin à 15:45 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Arena R,
      vous ne trouvez pas que c’est marrant qu’une personne qui pensant montée dans une deudeuche espère dépasser les deux cents à l’heure !! Dites lui qu’à la primature ily a des 4x4-V8 & de même une Cadillac à Ambohitsirohitra, au lieu de prendre un taxi-brousse ligne G pour rejoindre Mavoloha.

    • 14 juin à 15:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ibalitakely,

      Raha tsy hoe naïf, hoatran-dry Fenengo sy ianareo angaha Ravalo,...

      1° Iza no tsy nahalala fa vehivavy daholo no niaraka t@ Rajoelina hatramin’izay, na ireo sary maromaro miely any aza mana-porofo izany,

      2° Ilay lazaina hoe Tsiry soi-disant homo(membre communauté Gay) ve dia hanaiky(approuver) an’ireny lahatsoratra milaza ankolaka fa fahotana ny homosexualité,

      3° Tsy misehontena ny mpanoratr’azy,

    • 15 juin à 08:58 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Manahirana anao mihitsy ireo Malagasy andafy ireo, fa na dia tsy ZD aza ny tenako, ary tsy monina any andafy , dia mahita kosa fa tsy mirediredy ary tsy manonofy atoandro toa anareo ireo, tsy azo ambakaina @ propagande mirediredy, tsy mandeha tgv nofinofy .
      Tsy dia mazava lotra na fialonana, na fankahalana, na izy miaraka no aretina mahazo anao, fa ny zavatra hita aloha dia manafina aretina ianao, ny fisehon aretina ety ivelany anefa tsy hainao manafina azy, miharihary be lotra dia lasa mapme, aiza eto ambonin ny tany no hoe hamoronana taxe, na impots sns ny mpila ravinahitra any ivelany ? dia rehefa hoe ho afaka mifidy afaka 5 taona dia lazaina fa hadisoan ny ANR ny manome fahafahampo ny rehetra, tadiavinao ho ny tantsaha toy ny any isandra ihany izany no betsaka @ mpiifidy .
      Be dia be ny tany nandroso noho ny mpila ravinahitra, raha tsy hiteny afatsy Israel sy chine, ny eto dago mbola lany andro mirefarefa toetsaina, mahamenatra

  • 14 juin à 11:37 | kartell (#8302)

    Le « l’avant tout minier » vient de marquer, ici, le pas, le petit peuple des sables ne se fera pas manger la laine sur le dos comme à Tôlanaro devenue une ville minière à l’insu de ses habitants, mais pas de ses notables !...
    La stratégie présidence qui voulait que ce pays devienne un supermarché ouvert aux désirs insatiables de futurs investisseurs, souvent les mêmes, se voit écornée par une volonté agressive, de plus en plus affirmée des locaux, de défendre une qualité de vie qui s’amenuise de jour en jour .....
    Cette remise en cause temporaire de ce projet ne signifie nullement qu’il sera abandonné, bien au contraire mais qu’il risque de prendre une autre tournure plus perfide où un jeu de corruption en coulisse sera mis en route pour faire avaler la nouvelle présentation de la pilule...
    La com dont le pouvoir s’est fait le champion sera mise en avant pour donner à cette future exploitation, un habillage acceptable en mélangeant astucieusement une écologie de façade avec un aspect industriel le plus possible, gommé !...
    Cette fronde qui est en train de prendre racine à chaque nouveau projet démontre à l’évidence que le renouveau promis n’est pas celui d’une grande partie de la population qui voit dans cette stratégie de la cueillette davantage un pillage des ressources qu’une réelle amélioration de vie qui sert finalement de prétexte grossier pour appauvrir un peu plus un environnement déjà passablement déglingué....
    Les enjeux environnementaux ne pèsent pas lourds dans la balance du pouvoir pris en une volonté d’un développement à n’importe quel prix et une population qui n’acceptera plus ses discours- baratins d’une politique de la terre brûlée pour un profit privatisé et de court terme !...

    • 14 juin à 13:33 | betoko (#413) répond à kartell

      Voilà le type de manifestations que j’admire pas comme de nombreux malgaches qui se sont résigné .Andry Rajoelina nous avait montré la voie à suivre si quelqu’un se croyant maître de Madagascar lui avait mis des bâtons dans ses roues

    • 14 juin à 13:35 | betoko (#413) répond à kartell

      Voilà le type de manifestations que j’admire pas comme de nombreux malgaches qui se sont résigné .Andry Rajoelina nous avait montré la voie à suivre si quelqu’un se croyant maître de Madagascar lui avait mis des bâtons dans ses roues

  • 14 juin à 14:18 | Marylyn (#10429)

    il y a de gros mensonges dans le cadre de cette affaire. Comme la plupart de ceux qui contestent cette exploitation d’ilménite dans la ville de Toliara, il doute que cela puisse être bénéfique pour la population. Au contraire, il évoque des risques graves de nuisance à la santé dus à la radioactivité générée par l’exploitation de certains produits. Pour entériner ses dires, il a pris l’exemple des mauvaises conséquences d’une autre exploitation d’ilménite dans la ville de Taolagnaro.

  • 14 juin à 21:10 | lysnorine (#9752)

    « Les neuf habitants de Benetse, Ampototse et Tsiafanoke dans le district de Toliara II placés en détention provisoire depuis le 9 mai dernier ont été relaxés au bénéfice du doute par le Tribunal de première Instance de Fianarantsoa.

    « Ces 9 personnes font partie des MILLIERS d’habitants des 17 fokontany du district de Toliara II, en majorité des CULTIVATEURS, ÉLEVEURS et PÊCHEURS QUI S’OPPOSENT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES au projet minier Toliara Sands, renommé Base Toliara depuis son rachat par la société australienne Base Resources en 2017. Les habitants craignent que l’exploitation de l’ilménite envisagée par cette compagnie détruisent leurs moyens d’existence, leur environnement et leur culture. »

    Adidin’ny VALALABEMANDRY eran’ny lafy valon’ny Nosy ka mbola mahatsiaro tena ho MALAGASY iray tsy mivaky amin’ny tompon-tany mpirai-tanindrazana aminy no MIFOKO sy mively rano HANOHANA hatramin’ny farany ireo VAHOAKA amin’ny distrika TOLIARA II ireo, SY NY ANY AN-KAFA REHETRA KOA, - na inon-kidona na inon-kihatra, na manao ahoana na manao ahoana ny fahasarotana tsy maintsy setraina.

    Efa tafahoatra ka ampy izay ny FIVAROTANA LAVOAMENA an’i Madagasikara, indrindra ny hareny an-kibon’ny tany, nataon’ireo MPITONDRA REHETRA NISESY teo amin’ny fitondrana ireo, nandritra ny 23 taona, hatramin’ny niverenan’Ingahy Ratsiraka Didier teo amin’ny fitondrana 1996. Tsy izany velively akory no nantenain’ny sarambaben’ny Malagasy tamin’ny tolona rehetra nataony hamerenana ny fahaleovantenan’i Madagasikara izay tsy mila ankalazainy akory ankehitriny manoloana ireo toe-javatra ireo.

    Efa nisy famelabelarana momba izany nasehonay teto :

    lysnorine 10 août 2018 à 17:58 & 18:15 ao amin’ny « Siteny Randrianasoloniaiko
    "Il y a de gros mensonges dans l’affaire Toliara Sands"
    vendredi 10 août 2018 |
    https://www.madagascar-tribune.com/Il-y-a-de-gros-mensonges-dans-l-affaire-Toliara-Sands#comment374942

    . Singaninay manokana eto ity rohy nasehonay ity tao anatin’ny post :
    ’’Black sands, green plans and vernacular (in)securities in the CONTESTED margins of south-western Madagascar’’, Amber Huff, Published online : 22 Feb 2017
    https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/21647259.2016.1277012 »

    Tsahivina fa TSY ARA-DALANA velively ny nanonezana « permis d’EXPLOITATION » azy tamin’ny taona 2012.
    « Le projet ["Toliara sands"] a obtenu le 21 mars 2012 un permis d’exploitation minière (PDE 37242) d’une durée de 40 ans avec une extension de 40 ans.
    http://toliarasands.com/fr/projet-toliara-sands/

    TSY NANAM-PAHEFANA hanome izany « permis d’exploitation minière » izany ny mpitondra fanjakana nandroba ny fahefana taorianan’ny fanonganam-panjakana tamin’ny 17/18 Martsa 2009 araka ny « feuille de route » nataon’ny antoko sy fikambanana mpilalao pôlitika niara-dia taminy sonia tamin’ny 16 Septambra 2011 :

    cf « Violations des droits humains à Madagascar », 11/11/2013, Session 23 – Conseil des droits de l’homme,
    https://www.cetim.ch/violations-des-droits-humains-%C3%A0-madagascar/

    - « [...] On assiste donc à un déplacement forcé de populations et à la confiscation des terres par la force. Les terres ainsi accaparées sont octroyées le plus souvent à des sociétés transnationales (STN) de l’EXPLOITATION MINIÈRE ou de l’agro-business avec la complicité active des autorités nationales.
    « En effet, les dirigeants actuels de la transition ont multiplié les contrats de concessions foncières ou avec des grandes STN et d’autres Etats, qui conduisent à l’accaparement des terres à grande échelle, acte qui leur est INTERDIT PENDANT LA PÉRIODE DE TRANSITION en vertu des engagements contenus dans la FEUILLE DE ROUTE que A. Rajoelina et son entourage ont signée (7).
    « (7) : Point 8 de la Feuille de Route : « Le Gouvernement de Transition sera chargé de l’administration des AFFAIRES COURANTES du pays et la mise en place des conditions nécessaires pour des élections crédibles, justes et transparentes en coopération avec la communauté internationale. Il S’ABSTIENDRA DE PRENDRE DE NOUVEAUX ENGGEMENTS À LONG TERME, ceux-ci ne relevant que de la compétence du futur Gouvernement à l’issue des élections. »
    http://ti1ca.com/9dfmeppl-Feuille-de-route-pour-la-sortie-de-crise-A-Madagascar-16-septembre-2011-1-Feuille_de_route_pour_la_sortie_de_crise_A--_Madagascar_-_16_septembre_2011-1-.pdf.html »

    - « Problèmes posés par les STN actives au Madagascar »
    « [...] On peut résumer les problèmes posés par les STN opérant dans ce pays [8] comme suit : la NON LÉGALITÉ et la corruption, la non consultation des populations concernées et la PRIVATION pour ces POPULATIONS de leurs MOYENS DE SUSBSISTANCE ; d’où de multiples violations des droits humains.

    « En effet, comme déjà souligné, la plupart des STN installées récemment à Madagascar ONT OBTENU LEUR PERMIS D’EXPLOITATION soit par les PUTSCHISTES soit par le RÉGIME DE TRANSITION . De ce fait, elles n’ont NI LA LÉGALITÉ NI LA LÉGITIMITÉ d’opérer dans ce pays. De plus, ces permis ont été obtenus à la faveur d’une forte corruption des dirigeants politiques précités.

    « (8) Parmi ces STN, citons quelques-unes des plus importantes dont leur licence d’exploitation ont été octroyées DEPUIS LE COUP D’ÉTAT DE 2009 [...]
    « . Toliara Sands (Australie) : Exploitation de l’ilménite. Production estimée à terme à 600 000 tonnes par an. Région sud à Ranobe, Ankililaoka, Basibasy et Morombe. Permis octroyé en 2012, pour 40 ans renouvelable, avec World Titanium Resources. »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS