Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 avril 2019
Antananarivo | 14h21
 

Editorial

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République sur le devenir des Iles Éparses

samedi 26 avril 2014

Monsieur le Président de la République,

Les Iles Éparses constituées par l’archipel des Glorieuses, les iles Juan de Nova, Europa et Bassa da India n’ont pas été restituées en 1960 par la France, à cause de l’entrée en vigueur d’un décret français le 1er Avril 1960, sachant que notre indépendance (ou notre retour à l’indépendance) datait du 26 juin 1960. Selon M. André Oraison, professeur de droit public à l’université de la Réunion, en 2010, « en réalisant le démembrement du territoire national malgache sans consultation préalable du peuple de Madagascar ou de ses représentants élus et au mépris du principe de l’intangibilité des frontières coloniales, le décret du 1er avril 1960 déroge aux principes généraux de la succession d’États. On peut de surcroît mettre en doute la thèse française selon laquelle Madagascar aurait acquiescé au démembrement de son territoire. Cette amputation lui a plutôt été imposée par la Puissance administrante à la veille de sa résurrection en tant qu’État souverain, le 26 juin 1960. » En 1973, la remise en cause à bon escient de cette annexion indue par le président de l’époque, M. Didier Ratsiraka, a donné le jour à une succession de démarches juridiques internationales pour faire reconnaître le droit de Madagascar sur ces Iles. Ces dernières n’ont pas vraiment encore abouti, peut-être à cause de l’attitude (dira-t-on molle ?) des dirigeants successifs sur ces Iles, et pour diverses raisons.

Car il s’avère probable comme nous le savons, que ces Iles Éparses regorgent de richesses dont le gaz et le pétrole.
La France a déjà entre autres octroyé des permis exclusifs d’explorations offshore en 2008 à Juan de Nova.

Monsieur le Président de la République, nous sommes bien en présence d’un différend qui touche notre souveraineté nationale : sujet extrêmement sensible s’il en est.
Vous aviez déclaré quelques jours à peine avant la fin de la propagande du premier tour ( 23 Octobre 2013) : « Je promets de me battre pour la restitution de nos îles… Cela fait dix ans que Madagascar se bat pour avoir ces îles. Elles contiennent beaucoup de richesses, d’où la difficulté de les récupérer ».
Dans une conférence de presse que vous donniez à la presse présente à Washington DC mercredi 19 Mars dernier, vous proposez une co-gestion des Iles avec la France : il ne s’agit plus de revendiquer mais plutôt de négocier avec la France la gestion conjointe de ces Iles, et notamment l’Ile Juan de Nova, située à 150 kms des côtes malgaches.

Monsieur le Président, pour cette question sensible de souveraineté nationale, les citoyens ont plus que jamais le droit de savoir et d’être informés de la manière la plus transparente possible.
Permettez moi de poser quelques questions de la manière la plus simple possible (non exhaustives sur le sujet ) :

- Pourquoi avoir changé d’avis en 5 mois, au-delà du fait que vous comptiez séduire l’électorat avant l’élection présidentielle ?

- Avez-vous consulté les spécialistes malgaches sur ces questions territoriales (juristes éminents, techniciens sur les questions territoriales maritimes, …) au-delà de votre cercle de conseillers nationaux et/ou étrangers : des experts malgaches qui peuvent apporter un avis indépendant, objectif, de sorte qu’un président de la république ne commettrait pas d’impair devant la population et l’histoire de son pays en prenant décision ?

- Quelles seraient les caractéristiques exactes de cette co-gestion avec la France ?

- Quelles sont les raisons qui font que la société Exxon Mobil vous approche aussi rapidement aujourd’hui ?

Monsieur le Président,
Dans une démocratie directe, cette question de portée nationale aurait fait l’objet d’un référendum. Il ne s’agit pas de vous en conseiller d’en entreprendre un, mais de vous (re)-souligner l’importance extrême qu’un dirigeant a de consulter, de travailler en concertation avant de prendre une décision qui met en cause la souveraineté nationale et qui de fait doit être mûrement réfléchie. Nous remarquons que vous décidez cette co-gestion 2 mois à peine après votre investiture, et avant la formation de votre gouvernement. N’est-ce pas hâtif ?

Je me permettrai dans l’humilité de vous rappeler que toute décision touchant le territoire national vous rend redevable devant les générations futures, en plus du fait que vous êtes déjà redevable avec l’actuelle. Si cette co-gestion suppose le partage des richesses d’un pays avec un autre, aimeriez vous être dépeint dans l’Histoire comme le Président qui a vite entrepris un compromis avec un autre pays pour pouvoir jouir des richesses nationales de son pays ? Soulignons qu’il ne s’agit pas de rejeter la France qui est un partenaire historique privilégié de Madagascar. Il s’agit de faire valoir notre souveraineté, à l’intérieur ou sur la base de laquelle Madagascar solliciterait des services à la France, comme à un autre pays respectueux de cette souveraineté.
Il se dit que vous n’auriez pas eu le choix compte tenu des paramètres en place, dont la gestion passée de l’équipe de transition (cette transition désastreuse à laquelle vous avez participé) qui aurait pris des engagements à l’insu de la nation (pour changer !). Si cela était, il vous appartient de nous dire de manière transparente en quoi vous vous retrouvez sous pression et pourquoi vous êtes forcé de prendre cette décision de co-gestion aussi rapidement . Nous pouvons faire de l’empathie si cela était justifié.
Mais de grâce Monsieur le Président, ayez de l’empathie pour les citoyens de ce pays que vous dirigez pour 5 ans et qui ont besoin d’être informés et non pas mis devant le fait accompli, sans autre forme d’explication satisfaisante. Cela est d’un autre temps et constitue un schéma révolu, considérant notre soif de plus en plus élevée de bonne gouvernance et de participation citoyenne. Au passage, nous vous suggérons, le plus humblement encore, d’améliorer votre système de communication rapidement, car la manière de rendre compte dans les médias dont vous faites état, avec votre équipe, est plutôt étonnante et peu satisfaisante : nous voulons pour preuve par exemple le manque de clarté et de transparence sur l’existence et l’utilisation future des 350 voitures 4x4 de marque asiatique. L’argument du « win-win » non étayé et non détaillé devrait-il suffire pour apaiser la soif de transparence sur ce sujet, obscur à ce jour ?

Monsieur le Président,
Dans cette ère nouvelle qui semble s’ouvrir pour Madagascar après ces 5 ans catastrophiques pour la majorité de la population, nous comptons sur un président qui sache pratiquer la vraie concertation devant les enjeux de portée nationale et adopter de nouvelles pratiques axées sur la redevabilité. Est-ce que ce souhait vous semble accessible dans votre perception de votre rôle de président actuel ?

Bien respectueusement,

Faraniaina Ramarosaona
23 Mars 2014

153 commentaires

Vos commentaires

  • 26 avril 2014 à 10:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    L’état d’esprit de la France n’a pas changé sur ces îles éparses,en partant du principe "GAULLIEN".
    SOUVERAINETE FRANCAISE.
    - "Je mets en garde le Quai d’Orsay pour n’importe quelle emprise de Madagascar sur les îles et îlots français avoisinants.Cela ne se justifie d’aucune manière et risque d’entraîner des inconvénients.Les îles et îlots peuvent revêtir pour NOUS une importance réelle,notamment en ce qui concerne nos expériences atomiques.Je n’approuve pas qu’on introduise MADAGASCAR,en quoi que ce soit qui se passe sur ces îles,notamment,en ce qui concerne la météo".
    En 1960,
    Le Cadre juridique et territorial des îles éparses de l’Océan Indien,se précise lorsqu’elles sont placées sous l’Autorité du Ministère de l’Outre Mer et que le Préfet de la Réunion les administre mais sous laquelle ne fasse partie d’aucune Région,Département ou collectivité Tarritotiale
    En 1973 :
    - Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien (-FAZSOI-) s’installent sur :
    - l’île Europa,
    - les îles Glorieuses,
    - l’île Juan de Nova

    3 janvier 2005
    L’Administration est transférée à l’Administrateur Supérieur des Terres australes et Antarctiques Françaises.

    21 février 2007.
    lorqsqu’elles constituent le cinquième District de cette Collectivité d’Outre Mer de la France,par conséquent,elles restent ==en dehors==de l’Union Européenne,ce qui signifie que le droit s’y appliquant n’est du droit communautaire mais celui des terres Australes et antarctiques Françaises.
    La France exerce les droits souverains sur les espèces maritimes adjacents à l’île,afin d’assurer la protection la protection d’une biodiversité riche,des biens culturels ainsi que des ressources économiques dont elle a la responsabilité.

    - "Qu’allons-nous négocier avec la France,avec un certain respect mutuel".

    ="LA FRANCE EST NOTRE PREMIER PARTENAIRE,EN TOUT".

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2014 à 12:47 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      MAIS NOYEZ-LE !
      Le père hery devrait profiter de la mollesse du loukoum pour revendiquer la pleine propriété de ces iles . /
      Cependant , la priorité actuelle de la situation n’ est-elle pas ailleurs ?
      Que le gouvernement s’ attaque déjà aux carences du Pays et ce n’ est pas ce qui manque, au regard de sa "gestion" à moitié séculaire, mettant en garde la France sur la propriété de ces iles , à moins qu’ un embargo économique ne soit prononcé à son encontre ...?
      Il n’ y a rien à copartager !
      Merci à Faraniaina Ramarosaona pour cette lettre au prézident , l’ entendra t-il ?

    • 26 avril 2014 à 16:29 | masiaka (#7299) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais il n’y a rien à négocier...un droit de propriété est un droit ! une spoliation de propriété demeure un délit...

    • 26 avril 2014 à 22:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à masiaka

      Il faut renégocier.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 avril 2014 à 12:58 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il n’ y a rien à négocier moins encore " RE " . /

    • 27 avril 2014 à 13:18 | Tia tanindrazana (#349) répond à masiaka

      Est ce que Hery vaovao, Kolo, les ministres, les députés refuseraient à votre avis des corruptions de la part de l’autorité française en échange d’attribution pure et simple de nos îles à la France ?

      des 4x4 et des villas par tête et je crains fort que ces gens là vont donner sans état d’âme nos îles. Ils signeront en toute discrétion des textes d’attribution des îles à reny malala.

    • 27 avril 2014 à 14:14 | masiaka (#7299) répond à Tia tanindrazana

      Vous êtes là pour éviter tout cela...vos réactions, vos idées, vos échanges, vos mobilisations, vos actions citoyennes, vos revendications, vos sensibilisations influeront les décisions...

      Mais de grâce, nous n’avons qu’une "mère adorée" : Madagasikara

    • 1er mai 2014 à 09:03 | rakotoson (#8023) répond à Tia tanindrazana

      ### Est ce que Hery vaovao, Kolo, les ministres, les députés refuseraient à votre avis des corruptions de la part de l’autorité française en échange d’attribution pure et simple de nos îles à la France ? ###

      Hery Rajaonarimampianina ferait mieux de ce cesser d’ user de son double langage qui commence à être assourdissant et qui lui jouera , un jour , un sale tour .

      Entre , proclamer publiquement sa détermination à lutter contre les trafics du bois de rose - c’ était au cours de sa campagne électorale - et affirmer toujours toujours à ce propos qu’ il ne poursuivrait pas ces trafiquants quand bien même le PM sortant Omer Beriziky lui aurait déjà remis une liste des gros bonnets commanditaires , "préférant s’ occuper du développement réel du pays " ( sic ? ) ;Mêmes sons de cloche de son pantin de Premier ministre Kolo Roger .Le voix de son maître tout cracher .

      Aller dire que Hery R. pense cogérer ce dossier des Iles Eparses avec la ... France . Un dossier, pourtant , cher à Didier Ratiraka , en 1973 , dans le cadre de la révision des Accords de coopération France - Madagascar de 1960

      Coup de théâtre . En pleine Transition , Andry Rajoelina allait monnayer ces Iles Eparses avec la France ; tandis que Didier Ratsiraka au lieu de claironner " Non je ne regrette rien " d’ Edith Piaf aurait mieux fait de se murer dans un silence de cathédrale comme si ce dossier constitue - à la fin du compte - la monnaie de change de son exil en France pendant une dizaine d’ années !

  • 26 avril 2014 à 10:21 | vorona (#8254)

    Recement un bateau de la marine française a arraisonner un bateau « pirate » qui pêcher illicitement les cocombres de mer autour d’une des iles éparses. En 2011 Madagascar s’est fait voler 160 000 tonnes de poissons dans ses eaux territoriales (chiffres d’un bureau officiel proche de l’ONU - non compté bien sûr le tonnage des pays qui payent des droits de pêche). Il y a 3 ou 4 ans Madagascar a fait appel à la marine française afin d’arraisonner et de remettre aux autorités à Diego un navire « épave » qui avait à son bord 1000 tonnes d’ailerons de requin, requin pêchés dans les eaux Malgaches. Avec 5800 km de cotes non surveillées et pas de marine je vois mal comment Madagascar pourrais augmenter son territoire maritime avant quelques décennies sans rendre à ses descendants des eaux vides de toute faune.

    • 26 avril 2014 à 10:41 | betoko (#413) répond à vorona

      Peut être que vous avez raison , mais il existe d’autres méthodes pour que nous puissions surveiller nos côtes . En se servant des satellites indiens ou chinois entre autres . Supposons que la France nous restitue ces îles , vu qu’au large de ces îles on y trouve du pétrole , du gaz du phosphate et du cobalt , il nous serait assez facile de négocier avec des industriels étrangers pour son exploitation et avec les devises venant de ces exploitations , nous pourrions acheter des gardes côtes pour pouvoir les surveiller ,Il est inutile de s’adresser à la France .
      Est ce que se serait possible ou c’est de l’utopie . En tout cas il est temps qu"on s"’occupe de ces îles , faudrait il attendre 50, 100 ou 200 ans avant de s’en occuper ou bien attendre sagement sans rien faire , attendre que La France aurait tout exploité en sa faveur et une fois que ces gisements soient épuisés La France va nous dire " Eh voilà vos îles , nous n’en avons plus besoin , il n’en reste plus rien à exploiter . C’est comme si vous donner à quelqu’un un faika-pary (bagasse en français)Vous lui avez volé ses cannes à sucre , une fois que vous avez pu sucer son jeu , vous allez lui dire , voilà ce qui en reste de ta canne à sucre , fais en bon usage . Cela est inadmissible bien entendu

    • 26 avril 2014 à 12:52 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Par ce que vous pensez que les autres seront plus conciliant que la France ?
      Ne pensez-vous pas que vous rêvez ?

    • 26 avril 2014 à 15:46 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Betoko,

      Je viens d’apprendre qu’il est donc possible d’extraire du cobalt et ....du Phosphate en offshore ! Merci Betoko !! curieux de connaitre vos sources !

      Betoko, qu’est ce qui definit selon vous la notion de propriété ?

      La proximité géographique ?
      La découverte de ces terres ?
      L’exploitation et la sauvegarde de ces terres ?
      La Population qui y habite ?

      Si c’est la proximité Géographique alors je vous défie de m’énumérer les noms Malgaches de ces îles !
      Si c’est la proximité alors n’hésitons pas à réclamer Iles de la Réunion dans le lot et... Mayottes !
      Si c’est la découverte de ces terres, je vous mets au défît de nous donner le nom de l’ouvrage Malgache décrivant ces Iles comme propriétés de Madagascar.
      L’exploitation de ces îles n’existe pas économiquement parlant, en dehors de la zone de pêche. Les Marins Français pêchent dans ces eaux ...

      Aucune population ne vivent sur ces terres , en dehors de quelques gendarmes Français qui se relaient tous les 45 jours ET des " météorologues" Français ...

      Question : Si Total qui fait partie des SuperMajor de l’hydrocarbure mondiale et qui pratique l’extraction offshore en particulier au large de la Birmanie, de la Côte d’ivoire entre autres, ont connaissance de tel potentiel, QUI les empêcherait d’agir ? Nous les Malgaches ?

      Ces îles sont peut être Malgache, mais nous nous en comportons pas comme de légitime propriétaire. Nous les nègligerons , comme nous nègligeons les centaines d’îles qui entourent notre île principale.

      Alors... alors Hery a bien raison d’évoquer une co-gestion puisqu’il est réaliste, et que l’exploitation des ressources supposées de ces iles prendraient au mieux 15 ans et pour en amortir les coûts techniques d’une plateforme offshore, il faudrait compter 20 ans !!! Combien de coup d’état entre temps Betoko ??

    • 26 avril 2014 à 16:21 | masiaka (#7299) répond à DIPLOMAT

      Effarant comme raisonnement : le droit de propriété est relatif au comportement…Nous ne méritons pas ces iles car nous les négligerons…WAOUH !

    • 26 avril 2014 à 16:41 | DIPLOMAT (#846) répond à masiaka

      Masiaka,

      En droit civile oui...
      Si vous n’occupez pas un sol depuis plus de trente années et quelqu’un d’autre justifie qu’il y vit depuis ce temps là, alors la justice considère que le droit de propriété revient pleinement à celui qui l’occupe (prescription acquisitive) !

      Selon vous qu’est ce qui justifierait légalement la revendication de ces îlots ??
      Car il ne s’agit pas de s’agiter et de montrer les dents en faisant le "méchant", argumenter c’est mieux ... NON ?

    • 26 avril 2014 à 17:19 | masiaka (#7299) répond à DIPLOMAT

      Pourquoi les "Iles Eparses" appartiennent à Madagascar ?

      - Ces îles constituent des dépendances naturelles de Madagascar géographiquement

      - La France a reconnu cette dépendance en les intégrant dans la juridiction "Madagascar et dépendances" sous la colonisation.

      - La Résolution 34/91 du 12 décembre 1979 de l’AG des Nations Unies reconnait le droit de propriété de Madagascar sur ces îles

      - La convention de Montego Bay institue la Zone Economique Exclusive à 200 milles marins (environ 370 km) valant droit de propriété.

    • 26 avril 2014 à 19:30 | DIPLOMAT (#846) répond à masiaka

      Masiaka,

      Ces îles sont Malgaches : Alors comportons nous comme des propriétaires !

      L’ONU invite la France à négocier la réintégration de ces îles ...
      Depuis .........35 ans !!
      Aujourd’hui la France est en position de Force ! finit la guerre Froide et la politique Molle de Giscard ! (cf Mali, Centre Afrique gauche /droite en matière de politique étrangère c’est idem).
      Si cette question venait à revenir à l’ordre du jour, avons nous la certitude d’avoir une résolution aussi favorable ? Croyez moi , à l’instar du différent Comores/mayotte qui est identique (voire pire) à s’y méprendre à la situation de Madagascar , ce n’est pas gagné et Ratsiraka l’ a bien compris !

      Certains poussent le Président à faire valoir la souveraineté nationale sur ces cailloux ... certes ! Mais franchement est ce la priorité ? ???

      L’on voit ici et là des urgences absolues ! La DEMOCRATIE vient à peine d’être restaurée, on note ici et là des difficultés au parlement, des atteintes aux biens, à la nature, et des pillages en règles aux portes de la capitale .

      Nous aurions été sérieux (comme l’ile Maurice), stable politiquement, économiquement, MADAGASCAR aurait été respecté. Mais ce fut tout le contraire , et pendant 5 ans nous avons eu un "Putchiste" au pouvoir ? NOUS RENDANT AUJOURD’HUI ENCORE PLUS DEPENDANT que JAMAIS.

      Alors, permettez moi de vous dire que c’est bien beau de clamer son independance, mais pour être respecté , il faut être respectable, et c’est exactement ce qu’est en train de faire Hery en evitant un clash avec qui que ce soit . (on a tous en mémoire le sort de Mr Ravalomamana lorsqu’il a voulu accorder des marchés en toute indépendance).

      Alors je recommande la patience, tout vient à point pour celui qui sait attendre !

      Il sera toujours temps de changer ce statu-quo lorsque les temps seront plus favorables.

    • 26 avril 2014 à 20:47 | masiaka (#7299) répond à DIPLOMAT

      Je lis avec intérêt vos arguments. Et vous avez votre vision sur le dossier, mais mes propos sont d’interpeller sur les véritables enjeux de ces iles. Il ne s’agit pas de forcer "les choses". Les faits juridiques, les données géopolitiques, les implications financières sont connus, à chacun de faire son opinion ! Après c’est la cohérence et la logique des conclusions qui importent !
      Pour ma part je trouve aberrant de ne pas s’occuper de ce dossier sous prétexte que ce n’est pas une priorité ! Et malheureusement cette manière de voir est partagée au sein des leaders d’opinion et de l’élite...Irresponsable à mon avis.

    • 26 avril 2014 à 21:04 | DIPLOMAT (#846) répond à masiaka

      Votre vision et vos propos sont JUSTES .

      Et Ils auraient été opportun si nous étions à l’heure dans la course des objectifs minimum de l’autosuffisance alimentaire pour commencer, pour le développement économique et sociale ensuite.
      Mais nous avons cumulé trop de retard.Aucun des objectifs ne sont atteints ! Et nous le payons cher ... trop cher dans ce monde qui avance très vite.

      La tâche est immense. Il faut savoir courber le dos, et s’atteler à lutter de front contre l’évasion de notre or, de nos bois précieux de notre faune (maritime et terrestre), et la traite humaine (prostitution à La Reunion/Emirats Arabe/liban ).

      Dans chacun de ces cas, il y a "corruption". Il faut donc commencer par lutter contre l’ennemie de l’intérieur. Le plus pernicieux, et le plus périlleux à court terme.
      L’intransigeance doit commencer par là . Ensuite... ensuite ...il sera toujours temps de hausser le ton tous ensemble pour faire valoir LÉGITIMEMENT notre droit !

    • 26 avril 2014 à 21:33 | masiaka (#7299) répond à DIPLOMAT

      Oui ! Commencer par la Transparence des décisions et actions publiques.....

    • 26 avril 2014 à 22:13 | DIPLOMAT (#846) répond à masiaka

      Oui mais sur des dossiers préparés.

      Je pense que ce dossier ne l’a pas été suffisamment et qu’il a été pris de court.
      L’effort du moment doit être porté ailleurs. Là ou le peuple , à juste titre impatient, l’attend.

    • 26 avril 2014 à 23:09 | Doumé (#7704) répond à DIPLOMAT

      La prescription trentenaire ne joue qu’a défaut de titre de propriété.Je sais de quoi je parle je suis " un ancien du bâtiment "

    • 27 avril 2014 à 08:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      "Je" suis sur la même longueur d’ondes que DIPLOMAT.
      Oui,tout peut arriver dans une discussion saine et loyale.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 avril 2014 à 08:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Doumé

      Madagascar==actuelle==a-t-elle de titre de propriété ?
      Reste encore à le prouver...juridiquement et historiquement
      Madagascar,au féminin,c’est la "NATION"
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 27 avril 2014 à 12:35 | Paulo Il leone (#6618) répond à betoko

      Tu te la pètes "star war" betoko, avec ton histoire de satellites espion !
      Et qui va payer la facture d’utilisation des satellites chinois ou indien ?
      T’es un grand stratège de comptoir de bistro betoko, mais le pays a des priorités autrement plus urgentes que de réclamer une souveraineté, par ailleurs sujette à débat, sur ces îles.
      D’ailleurs comment peut-on exercer la souveraineté sur un chapelet d’îles alors que le pays a une floppée d’officiers supérieurs de la marine dont plusieurs zamiraux (XMDR !) qui se sont couverts de gloire en jouant à la bataille navale au collège (XMDR !) MAIS aucun bâtiment de guerre, même pas un boutre battant pavillon malgache ?
      Aller ! va jouer aux billes avec ton pote robert b. !

    • 27 avril 2014 à 13:10 | Jipo (#4988) répond à Doumé

      Ce dont vous parlez est vrai pour des terres baties ou non,et souvent enclavées, dont les taxes foncières ont été acquittées par des tiers, dans le cas de ces iles , elles font partie du territoire Malgache, puisque dans leurs eaux, délimitées et établies par des lois internationales valables pour tous .
      Le France n’ a absolument aucun droit sur ces iles .

    • 27 avril 2014 à 13:13 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Savez-vous lire ???

      La convention de Montego Bay institue la Zone Economique Exclusive à 200 milles marins (environ 370 km) valant droit de propriété ./

    • 27 avril 2014 à 17:33 | el che (#344) répond à vorona

      vorona,
      ceux qui violent régulièrement l’espace marin de Mada sont les japonais . Mais depuis des décénies, silence radio des autorités.

    • 27 avril 2014 à 21:00 | DIPLOMAT (#846) répond à Doumé

      Et bien je crains que vous n’ayez pas été bon dans votre domaine :(

      fonction probatoire de la prescription acquisitive :

      la possession permet une acquisition directe de la propriété et donc d’éviter de remonter la chaîne des transactions au delà du délai de prescription acquisitive de droit commun (30 ans). La possession trentenaire suffit à acquérir la propriété et par là même à en établir la preuve.
      La preuve du droit de propriété s’en trouve simplifiée car il n’est pas utile de remonter la chaîne des transactions jusqu’aux origines mais plus simplement pendant les trente dernières années.

      Dommage...

    • 29 avril 2014 à 07:58 | Doumé (#7704) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le domaine de l’Etat est imprescriptible-heureusement,car ces
      îles seraient depuis longtemps française.Un gas du batiment-Doume

  • 26 avril 2014 à 10:44 | valoha (#7124)

    Ny resaka be mandany fotoana - Antsika ireo Nosikely manodidina an’i Gasikara ireo ! Adidy sy anjaran-tsika no mitaky @ fomba rehetra ara-dalana sy iraisam-pirenena ireo fanana ireo, izay mahavita hampandroso malaky ny Firenena tokoa ny harena voajanahary nomen’ny Zanahary ny Malagasy ! Mila miara-mientana manangana rafitra vaovao isika mahakasika ny fitakiana ny maha-antsika an’ireo Nosikely ireo, ary tsara sy mety atomboka dia ny zao izany.
    Manana technocrates, olona mpanao politika mendrika sy mahay, mpitondra(Faritra 22) - hisahana sy hiandrikitra ny fitakiana ireo Nosikely ireo.
    Ny resaka be - tsy miaraka @ i Gasikara. Asa fitakiana avy hatrany. Tsy an’i lafratsa ireo fa antsika ! Ampy zay ny fanjanahana @ ny lafiny rehetra ! Diso nandefitra loatra ny Malagasy hatramin’izay !
    Maro ny firenena vahiny azo ifampiraharahana tsara ny mahakasika ny fitrandrahana ireo, fa tsy ho voatery ho lafratsa lava, izay efa nahabotry sy nahavoa maro tokoa hatr@ zao !

    • 26 avril 2014 à 16:49 | tgvsokatra (#2274) répond à valoha

      Tandremo fa tsy reo fotsiny no azon’ny frantsay fa jereo ny zava-misy any Diego, Nosy BE sy ireo toerana mahasarika mpizahantany fa efa tafiditra laina ny frantsay any @ ireo toerana ireo an !! Ny vahatry ny toekarena any @ ireo toerana ireo dia efa tsy an’ny gasy intsony an !!!
      Mba fantatsika ve fa any @ ireo toerana ireo dia efa mpamily fiarankaretsaka sy mpiasa antranombazaha sisa no mba asa hoan’ny gasy ????
      Mila mitandrina isika eee !!!

    • 27 avril 2014 à 10:22 | valoha (#7124) répond à tgvsokatra

      Isika no mahazo tsiny ny @ izany e ! Nahoana moa no mahazo fanomezan-dalana avokoa ny vahiny itoetra sy anao izay ataony eto ? Any fratsa, ohatra, dia sarotra mihitsy ho antsika ny mahazo fanomezan-dalana na dia ny itsabo tena aza !
      Koa, isika Malagasy, ny ministera ny ati-tany, no mila mijery ireo vahiny tonga manao ny ataony eto ireo ! Raha fizahan-tany no ataon’izy ireo(3 volana raha be indrindra) dia raha hafa zay ! Fa ny mitangorona eto toa ny kadradraka, satria mazana ny any amin’izy ireo, dia azafady ! Tanin-tsika eto ! Tsy tanin’ny fratsay, karana, sinoa !
      Tsy manavaka ny tena manoratra ireo fa zava-misy io ! Tokony isika no manana mpandraharaha, mpivarotra, sns...Amporisihana sy ampiana ny tera-tany Malagasy, ary maro ny mahavita azy, anao ireny varotra volamena, lamba, mpanangom-bokatra(kafe, vanila, dipoivatra, sns...),sns...
      Ny fratsay any frantsa any anie ka mafy daka avoka, fa eto izy ireo no mba antsoitsika vazaha ka manitsaka e !
      Tsara ampahafatarina azy ireo fa Tany Malagasy eto ! Anjarantsika no manatanteraka izany ! Ary tsy fanavakavahana velively izany fa adidy sy andraikitry ny Malagasy isany !

    • 27 avril 2014 à 11:03 | tgvsokatra (#2274) répond à valoha

      Tsy nampianarina isika na tsy navela hianatra mba hanaovan’ny vahiny izay tiany atao... Lafo dia lafo ny Oniversite privé, ny bourse tapatapahina ka akory atao ??? ny tena tsy maintsy miaina...
      Ny miteny frantsay aza tsy hain’ny tena mba hanambaran’ny sasany fa tsy mendrika ny tena ny tanin’ny tena...
      Karazandalàna tsy fantapiaviana izao no avoakan’ny sasany ilazany fa ny "fotsy lasa mainty" ary "lasa mafaitra ny siramamy"
      Hiresaka fitakiana nosy no resahina : zavatra hafa no lazain’ireo "manampahaizana"(????)

  • 26 avril 2014 à 10:48 | jansi (#6474)

    Lors du débat Tv pendant les élections, HR a parle de cogestion des îles. Ce fut une bourde.
    Arrivé au pouvoir, il ne s’est pas donné le temps de revoir sa copie. Interviewé aux USA, il parle encore de cogestion. Ré-bourde.
    Ré interviewé en Europe sur TV5 RFI, il essaie de se rattraper en parlant qu’il va y penser sérieusement.
    Maintenant, il a intérêt a bien gérer ce dossier qui prend de l’ampleur. Rien ne l’empêche de monter un comité consultatif d’experts (historien, économistes, géologue, juristes en tous genres, diplomates, géographes, ) pour mettre au clair les dossiers existants, voir la documentation existante sur des cas similaires, préparer une plaidoirie auprès des NU. Le PRM devrait s’inspirer du dossier produit avant toute déclarations publique.
    Les experts de 1972 réunis par le MAE Ratsiraka sur ce sujet au moment de la révision des accords de coopération avec la France devrait être consultés et même intègres dans le comité ad hoc.
    Pour sa part, le MAE actuel devrait préparer un calendrier de résolution de la question. Rencontre avec ONU, la France, et autres alliées aux NU.

    Enfin, c’est juste une proposition pour faire avancer ce dossier très important pour notre décollage économique. Parler de cogestion ne résout pas le statut juridique des îles. Mada devrait d’abord reprendre la propriété des îles avant de parler de la forme de gestion et choisir son ou ses partenaires sur cet aspect de gestion.

    • 26 avril 2014 à 11:18 | Turping (#1235) répond à jansi

      >La guerre de territoire faisait partie de la 1ère et 2ème guerre mondiale.Pareil ,la colonisation avait pour but d’annexer les territoires d’Outre mer ,.....ou voler les territoires (Juan Nova,...).

      >La défaite de l’Allemagne pendant la 1èreguerre mondiale avait permis à la France de récupérer l’Alsace Lorraine.

      >Nous sommes au XXIème ,ne laissez pas les étrangers ,les malgaches se moquer ,se quéreller entre nous ......cç suffit la politique de diviser pour mieux régner !

      >La meilleure façon de restituer ces îles éparses c’est de négocier sans relâche .

      >Même si des démarches été faites ,le résulat reste infructifiant.
      >Les promesses d’ivrogne sans acte concret reste stérile en commençant par les affaires internes .

      >Ce n’est pas en faisant la guerre contre la France que Madgascar va gagner mais en se battant avec les états ,organismes médiateurs (ONU ,etc....).

      >Comme ce qui se passe en Crimée ,les Russie a fait ses lois comme pendant la guerre froide .

      >Les USA ,l’Europe ,etc....ne peuvent pas attaquer la Russie et inversement la Russie ne peut pas attaquer les grandes puissances car le bloc du Nord ,le Sud,etc....ont leur arme atomique de destruction massive ,réciproque sans vainqueur ni gagnant .....
      Au pire des cas la sanction économique ,de blocus ,d’embargo .....pourrait s’installer .

      >A Madagascar,les dossiers socio-économiques urgent .
      Cela n’empêche l’équipe gouvernementale entrante de mener les nouvelles négociations en parallèle avec la gérance des affaires internes où l’assemblée nationale ,les polticards ,l’exécutif ....ont encore des différends à régler .....Rassemblement autour de l’union nationale pour mener ensemble le combat oblige avant tout .
      Déjà il faut mettre de côté les conflits d’intérêts ,la corruption ,l’égocentrisme pour y parvenir (laver d’abord le linge sale interne ) pour s’occuper du reste.Rassemblement autour des valeurs communes pour des intérêts communs obligent pour l’intérêt suprême de la nation ,du peuple malgache .Le reste s’ensuivra automatiquement !
      Bon week end à tous et toutes !

    • 26 avril 2014 à 16:12 | masiaka (#7299) répond à jansi

      Juste une précision sur les propos du PRM Hery Rajaonarimampianina lors de sa campagne, dans un discours du 24 octobre 2013 :

      - "Je promets de me battre pour la restitution de nos îles"

      - "Cela fait dix ans que Madagascar se bat pour avoir ces îles. Elles contiennent beaucoup de richesses, d’où la difficulté de les récupérer"

    • 27 avril 2014 à 11:07 | tgvsokatra (#2274) répond à masiaka

      Avec au maxi 2 mandats présidentielles ???!!!
      Izay aty mirary soa anareo !!!

    • 27 avril 2014 à 17:38 | el che (#344) répond à jansi

      Jansi, récupérer ces iles, c’est comme recupérer les iles Malouines pour les argentins. LaFrance n’abandonnera jamais ces iles hautement stratégiques et riches en ressources pétrolières.

  • 26 avril 2014 à 11:11 | harmelle (#5862)

    Cette lettre ouverte légitime , citoyenne a plus d’un mois et attend toujours une réponse ....Malgré leur beau discours et leur rond de jambe quelle conception très floue ont les dirigeants Malgaches du dialogue démocratique :O

  • 26 avril 2014 à 11:54 | Gérard (#7761)

    bien sur

    il est urgent et prioritaire que ces iles reviennent a Madagascar pour
    -pouvoir aller mendier aupres de la france les salaires des gendarmes est l’ achat des bateaux necessaires a leur surveillance
    - se mettre bien vite en poche, avant le prochain coup d etat, les revenus des droits de peche et concession d’ exploitation

    question : pourquoi ce pays ,totalement incapable de surveiller ses cotes veux t il encore les agrandir ?

    • 26 avril 2014 à 12:31 | bbernard (#6880) répond à Gérard

      Soit vous ne connaissez pas le dossier dont il est question, soit vous êtes de mauvaise foi. Lisez le post de betoko un peu plus haut et vous aurez déjà quelques éléments de réponse cohérents. Ensuite, plongez-vous dans le dossier (vous trouverez presque tout sur le net) et vous pourrez alors mieux comprendre pourquoi il est urgent et légitime que ces îles reviennent sous la coupe de l’Etat malgache.

    • 26 avril 2014 à 14:36 | betoko (#413) répond à bbernard

      Merci Bernard pour une fois nous sommes sur la même longueur d’onde .
      Depuis hier en lisant les posts de certains de me chers très très chers compatriotes ,ils me déçoivent , comment voulez vous qu’on puisse avancer à Madagascar avec des mentalités pareilles avec des d
      éfaitistes de ce genre .Ils trouvent toujours des excuses bidons , on dirait qu’ils n’ont aps de c......illes désolé d’être aussi grossier , mais c’est la vérité . Je prends quelques exemples sur des pays qui ont de la matière première mais qui n’ont pas un sou pour pourvoir les exploiter . Le Nigéria , Le Niger, Le Tchad et surtout Madagascar avec deux exemples Ambatovy et Fort Dauphin . Bien sûr c’était très mal négocié mais tout peut être remis en question si on veut
      A suivre

    • 26 avril 2014 à 14:41 | betoko (#413) répond à betoko

      J’ai failli oublié un pays . Après plus de 20 ans de guerre civile , l’Angola s’en est sorti et pourtant ce pays n’avait rien dans sa caisse une fois la guerre civile terminée . Comme c’était une ex colonie portugaise , maintenant ce sont les portugais qui viennent chercher du boulot en Angola
      A suivre

    • 26 avril 2014 à 17:05 | tgvsokatra (#2274) répond à Gérard

      Tsara ihany ho fantatry ny valala be mandry ny antony tokony maha antsika na ny ahazoantsika mitaky ireo nosy ireo... Mino zaho fa raha resy lahatra ny malagasy tsy vaky volo ny @ tombotsoa ho azontsika @ zany, tena hisy fitakiana mafotaka mihitsy ary aza fahanana lalitra ny maro an’isa ny @ hoe : "tsy mendrika antsika ny hitantana an’ireo nosy ireo" fa rehefa tompony aloha isika dia hita eo @ zay ny tohiny ny resaka.
      Ampahafantaro mazava indrindra @ ireo vahoaka tsy mahita asa sy mahantra ny mety ahatsara na ny mety aharatsy ny fitakiana ireo nosy fa rehefa fantatray, hainay ny mitaky azy !!!!

    • 26 avril 2014 à 20:57 | Gérard (#7761) répond à bbernard

      quel "état" ? ou voyez vous un état ?
      la priorité est elle de corriger cet immense gâchis ?, ou d’accroitre la superficie sur laquelle il s’étend ?

    • 26 avril 2014 à 22:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      RAKOTOBE
      Vous me faites rire pour un type qui se vente de "double nationalité" franco-malagasy.
      =="UN POVR TYPE"==qui se pavanne parce qu’il peut voyager plusieurs fois par an,entre mada et france.
      Affaire à suivre..
      RAKOTOBE
      Votre AMI Badinter pourrait nous aider à entamer des discussions ==de "CO-GESTION des ÎLES EPARSES".
      "La France==GAUCHE ou DROITE= ne cèdera pas comme ça pour "NOS" beaux yeux".
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2014 à 22:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification ;
      - qui se vante..
      - "on pourrait dire "aussi"=se venter ,faire du vent..n’est-ce pas ?

    • 26 avril 2014 à 22:34 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      L’Angola !
      Relisez bien l’Angolagate !
      Dites moi maintenant en quoi ce pays est independant ...ou affaire Mitterrand-Charles Pasqua avec l’aide de la Banque Paribas !

      Belle référence d’indépendance Vraiment !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_ventes_d’armes_%C3%A0_l’Angola

    • 27 avril 2014 à 08:18 | betoko (#413) répond à DIPLOMAT

      Ce que vous venez d’écrire est un détail , et Mitterrand n’est plus de ce monde . S’il fallait agir comme vous on n’avancera jamais .En tout cas Angola est indépendant quoi qu’on dise et je vous pose une autre question , est ce que la France est toujours indépendant ? L’entreprise PSA est au main de la Chine , Alstom va être racheter par GM( Général Motors ) même le PSG appartient à un pays Arabe , Sarkozy aurait mendié chez Kadafy pour financer sa campagne électoral en 2007 , et Balladure aussi , le financement de sa campagne électorale aussi n’est pas claire . Des scandales on en trouve partout dans le monde . Mais les plus importants pour nous malgaches c’est de pouvoir récupérer ses îles
      Quelques dizaines de milliers de mètre cube de pétrole et du gaz suffiront largement à changer le quotidien de 22 millions de malgaches pour des années et es années
      En tout cas même s’il y a des scandale en tout genre , l’Angola comme le Nigéria s’en ont sorti . C’est le plus important et je trouve que vous êtes de mauvaise foi en disant que ces îles vous appartiennent ( à La FRance ) ce n’est pas l’avis de monsieur André Oraison maître de conférence en droit international à l"université de Saint Denis de la Réunion dont voici ses cordonnées à moins qu’il soit dans la liste rouge maintenant car aux dernières nouvelles depuis qu’on reparle de ces îles il est assaillit de coup de fil
      Adresse : Oraison André , 19 rue Saint Anne 97 400 Saint Denis
      Téléphone : 0 262 21 68 43

    • 27 avril 2014 à 08:24 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pov c.o.n , faites la même chose si vous en êtes capable , je ne me pavane pas et je ne me vante pas de ma double nationalité , mais ce statut m’a rendu service et aussi à quelques personnes que j’essaie d’aider et c’est mon droit comme bon nombre de malgaches qui ont la double nationalité à commencer par Kolo Roger , Jules Etienne , entre autres

    • 27 avril 2014 à 11:26 | bbernard (#6880) répond à Gérard

      Soit vous êtes borné, soit vous êtes anti-malgache. L’Etat malgache existe bel et bien, même s’il est fragile et en mauvaise santé. Il a besoin de toutes les compétences et bonnes volontés pour s’affirmer et se redresser.
      Si la priorité est de corriger cet immense gâchis qui résulte d’une mauvaise gouvernance depuis l’indépendance, le problème des îles éparses ne se pose pas en termes d’expansion territoriale. S’il est urgent que ces îles (qui sont malgaches) reviennent sous la gouvernance de l’Etat malgache, c’est uniquement, dans un premier temps, en raison des richesses qu’elles possèdent et qui représentent une source de revenus potentiels non négligeable dont le gouvernement a besoin pour accélérer le redressement du pays. Une bonne gestion de ces territoires et de leurs ressources peut rapporter de grosses sommes à travers les contrats de prospection et d’exploitation qui pourront alors être négociés par l’Etat malgache, ce dernier n’ayant pas les moyens financiers ni techniques de les exploiter lui-même. Voilà sous quel angle j’aborde la question, et je ne suis pas le seul dans ce cas.

    • 27 avril 2014 à 12:42 | Paulo Il leone (#6618) répond à betoko

      Occupez-vous donc de trouver aujourd’hui du boulot à tous les Malgaches qui sont au chômage et fouillent les poubelles pour survivre avant de prétendre devenir un pays d’immigration pour d’hypothétiques hordes de vazahas qui viendraient mendier du boulot sut les iles en question !
      ¨Pour rappel, la moitié des enfants ne vont pas à l’école, 50% des Malgaches sont dénutris, 80% sont mal soignés, et Madagascar est le pays le + pauvre du monde qui n’est pas en guerre ! Les voilà vos médailles de champions !

    • 27 avril 2014 à 12:49 | Paulo Il leone (#6618) répond à bbernard

      Occupez-vous donc de trouver aujourd’hui du boulot à tous les Malgaches qui sont au chômage et fouillent les poubelles pour survivre avant de prétendre devenir un pays d’immigration pour d’hypothétiques hordes de vazahas qui viendraient mendier du boulot sut les iles en question !
      Pour rappel, la moitié des enfants ne vont pas à l’école, + 50% des Malgaches sont dénutris, 80% sont mal soignés, et Madagascar est le pays le + pauvre du monde qui n’est pas en guerre !
      Les voilà vos médailles de champions !
      Si vous croyez que les iles éparses vont changer la donne vous êtes vraiment très naïf : au mieux elles deviendraient après le pillage du bdr, le nouveau terrain de chasse de vos prédateurs au pouvoir,
      au pire un terrain de jeu pour riuches Malgaches et étrangers où les jeunes filles Malgaches auraient comme débouchés les massages exotiques et autres gâteries (cf. la galaxie nosybe) !

    • 27 avril 2014 à 12:52 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Betoko,

      2 choses, vous confondez independance et liberté.

      1/Ces pays ne sont pas libres et sont tenus par des intérêts économiques Français. Presque tous les pays d’Afrique de l’ouest sont dans le même cas.
      Le Gabon, La côte d’ivoire, la Guinée et M/car entre autres l’ont appris à leur depend).
      Quand à la France , comme tous les pays du monde , ils sont tenus par le monde de la finance, ce n’est pas un scoop.
      2/ Quand à ecrire que PSA appartient au chinois, parcequ’ils ont pris 14% du capital , celà montre 2 Choses : Soit vous ne connaissez rien en droit des sociétés, soit vous écrivez sans savoir . Quant à Alstom, seul la partie des turbines risqueraient d’être achetée, la partie TGV/TRAIN n’étant pas à vendre.
      Enfin et pour faire court , vous citez des rumeurs (qui ont été jugées et classées sans suite) relatives au financement par Khadafi de la campagne de 2007 de l’UMP, alors même que vous niez qu’il y a eu un coup d’état en 2009 de Rajoelina et sa bande du CAPSAT... et que la communauté internationale l’a reconnu.

      Pour finir avec les îles eparses, et bien que l’ONU ait demandé à la France d’entamer des discussions pour "reintègrer" ces îles à M/CAR, je n’ai qu’une question à vous poser : Savez vous quand ces îles desertes ont été prises comme des possessions Françaises ? en 1892 à l’époque le Royaume de Madagascar ignorait qu’il existait des îles éparses...

      Savez vous quand Madagascar a été colonisé ? en 1895.
      Oui ces îles ont été sous la responsabilité d’administrateur Français en poste à M:car pendant la colonisation pour des raisons de proximités.

      Madagascar dispose d’une cinquantaine au moins d’île dans l’océan Indien.
      Mais il en manque 5 .
      5 dont des recherches Françaises (confirmé par Aggip donc pas Malgache) ont conclus à une très probable présence de Pétrole / Gaz au large ... alors ?

      Pour conclure je vous laisse découvrir ce qu’un Lobbying efficace peut servir pour la continuité des bonnes affaires entre USA et M/car alors même qu’il n’y avait même d’ambassadeur de ce pays à cela jusqu’à ce jour :

      http://www.agenceecofin.com/hydrocarbures/0811-14932-madagascar-exxon-va-reprendre-ses-activites-d-exploration-suspendues-en-2009

      Je suis favorable à une action en justice pour déterminer définitivement QUI sont les propriétaires de ces îles et donc faire valoir et exiger le bon droit.

      Ensuite , il sera toujours temps de les gérer sereinement que cela soit en faveur de Madagascar, ou bien de la France et de crever enfin cet abcès qui nuit à la stabilité des relations bilatérales.

    • 27 avril 2014 à 12:52 | Turping (#1235) répond à bbernard

      BBernard,
      >Voilà ,un français qui a de bonnes visions pour Madagascar .Au moins vous restez neutre sur votre position sans prendre à partie.
      >Oui,il y a une mauvaise gouvernance depuis l’indépendance.
      >Il n’y a que la voie du pacifisme ,de négociations qui pourrait aboutir.

      >J’ai lu certain forum ,du genre Basile en disant qu’il fallait démontrer que ces îles éparses appartiennent à Madagascar ? La problématique n’est pas là ,car les preuves sont irréfutables .La question qui se pose c’est comment faire pour trouver un terrain d’entente ,de démarche soutenue par la CI ,l’ONU ,avec les médiateurs ,etc...un compromis permettant d’aboutir aux négociations.

      >Le but c’est de pouvoir dégager d’intérêt mutuel ,voire réciproque ....même si l’état malgache n’a pas les moyens d’exploiter .

      >Des ressources permettant d’éviter les emprunts systématiques .

      > C’est à l’état ,au gouvernement digne de son nom de faire le nécéssaire autour d’une politique de rassemblement ,de cohésion .....la restitution ou la cogérance de ces îles éparses devrait faire partie du travail à faire pour refonde ce pays avec ses ressources .

    • 27 avril 2014 à 13:04 | Turping (#1235) répond à Turping

      ....pour refonder...

    • 27 avril 2014 à 14:24 | masiaka (#7299) répond à DIPLOMAT

      Juste un point...Goebbels était un pro dans son domaine mais je n’approuve aucunement !
      Vigilance et Persévérance sur le chemin du savoir....

    • 27 avril 2014 à 17:45 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      sur ce point je suis d’accord avec vous. Est-ce les anglais ont rendu les Malouines aux Argentins ? NON ils leur a déclarer la guerre...
      Il y a bien d’autres priorités que de déclencher de nouvelles tension contre un pays ami...

    • 27 avril 2014 à 17:48 | el che (#344) répond à DIPLOMAT

      oui mais l’Angola possede la capitale vitrine de l’Afrique, convoités par les techniciens portugais pour son fort potentiel de développement .

    • 27 avril 2014 à 20:20 | Turping (#1235) répond à el che

      Au fond je suis pour "les négociations pacifiques".
      >Oui,l’océan indien est une zone hautement stratégique pour la France ,ses intérêts d’autant plus que La Réunion à côté ,fait partie du DOM-TOM,à part les ressources naturelles .

      >Un sujet qui n’a pas été évoqué ic.C’est parce que le pays a été dirigé par des c.ouillons ,des incompétents depuis l’indépendance ,c’est la raison pour laquelle ,ça n’a pas avancé ....

      >Imaginons que si Madagascar est l’Inde ,qui a été colonisé ayant acquis leur indépendance en 1947 ,en ayant adhéré au "commonhealth" etc...l’Inde a beaucoup avancé sur tous les plans (démocratiquement ,économiquement).

      >Sachez que l’Inde comme l’Iran ont leur bombe atomique ,force de dissuasion ,....où même les pays puissants mettent la queue sous les jambes pour attaquer de tels pays émergents .

      >Avec la force ou de technologie ,une guerre peut entrainer des dégâts collatéraux ,où les négociations faciles pourront y aboutir.

      >Là ,je rejoins les discussions :pot de fer contre pot de terre .
      >Dévéloppement,changement de mentalité oblige car d’abord si un pays n’a pas de moyens ,de forces ,....même bombe atomique à destination civile ,etc....de technologie ,le peuple reste babakoto d’autant plus que le pouvoir ne sert que remplir ses poches.
      >Je reste optimiste néanmoins pour le changement/

    • 27 avril 2014 à 20:42 | Turping (#1235) répond à Turping

      ...commonwealth...
      Madagascar n’a pas peur de se faire attaquer par les Comores ,mais par les "dahalos " aussi devrait se protéger contre l’impérialisme sur le long terme .....

      Fabriquer de la bombe "atomique" est possible doté du minimum de technologie avec l’Uranium enrichi ....
      Madagascar a de l’Uranium ,même pour fournir de l’électricité à partir de l’Uranium est possible comme le font les pays dévéloppés,les pays émergents .... ou voire les énergies renouvelables pour éviter les déléstages réccurents.

      D’abord ,il faut dépasser les étapes préliminaires du moyen âge ,....RDV peut dans 300ans sur le côté "technologie" où le réveil collectif sera mis en place.On est très loin encore d’être là !!!

    • 27 avril 2014 à 20:46 | masiaka (#7299) répond à Turping

      Ne prenons pas trop de raccourci sur ce dossier....

      L’affirmation de notre droit sur ces îles n’implique pas obligatoirement une guerre (dans le sens confrontation). Il y a certainement d’autres voies à entreprendre...Mais cela commence par "notre conscience" : oui il y a des médiocres responsables étatiques, oui le niveau d’éducation est handicapant, oui la population patauge parfois...mais ce n’est pas une raison pour "nous" dévaloriser à nos propres yeux....car là on a déjà perdu la plus grande des guerres

      Il est peut être temps de voir La France comme un pays "normal" (!!), avec des relations bilatérales "normales" : s’affranchir d’une certaine dépendance (surtout mentale). Etre l’ami ne dispense de le conscientiser sur ses actions injustes ! Bien au contraire, la qualité de notre relation avec la France nous permet de dire, de dénoncer, d’interpeller. Et ne tombons surtout pas dans le piège : revendication => guerre => solution pacifique...Il y a d’autres voies....

    • 27 avril 2014 à 21:24 | DIPLOMAT (#846) répond à el che

      Le Président Dos Santos(president depuis 22 ANS) est un homme des intérêts occidentaux (Usa/europe dont Portugal France).

      Au mois d’août 2011, la société pétrolière Total a annoncé le début d’exploitation du champ pétrolier géant en eaux profondes (entre 600 et 1 200 mètres sous le niveau de la mer) de Pazflor. Ce gisement doit fournir dans les mois qui viennent 220 000 barils de pétrole par jour. Pazflor serait le plus gros chantier en cours du groupe pétrolier français.

      L’Angola connait une belle croissance , mais reste politiquement fragile.
      La Chine place en l’Angola énormément d’investissement et il faut reconnaître au gouvernement Angolais, l’art de ménager la chèvre et le choux avec succès.

    • 27 avril 2014 à 22:19 | Turping (#1235) répond à masiaka

      Oui , je l’ai déjà évoqué plus haut la "solution pacifique" .
      >Ne négligez pas, par contre le motif de bcp des forumistes qui évoquent uniquement la faiblesse de l’état malgache du fait que le combat est déjà perdu à l’avance avant même de mener les négociations .

      >Un phénomène de guerre psychologique provoquant le laxisme comme dans la gérance des affaires internes .

      >J’aurais voulu souligner tout simplement que si Madgascar est un pays avancé ,doté de l’arme technologique ,arme atomique comme l’Inde et l’Iran (armes de dissuasion),....peut-être que les négociations allaient plus vite pour revendiquer ces îles tout en gardant le lien étroit de coopération avec la France ;

      >Si l’Iran s’est doté de l’arme nucléaire ,c’était pour se protéger contre l’Israel et les impérialismes occidenatux ,...pareil pour les autres .Par contre ,je condamne le djihadisme.

    • 27 avril 2014 à 22:37 | masiaka (#7299) répond à Turping

      Vigilance...demeurons en alerte, intellectuellement et moralement...notre principale faiblesse demeure notre fragilité idéologique !

      D’autres stratégies ont le même effet qu’une bombe nucléaire...comme la non-violence (paradoxalement)...des empires sont tombés...

    • 27 avril 2014 à 23:04 | DIPLOMAT (#846) répond à masiaka

      Et bien , nous avons un point commun ...pour Goebbels.

      Mais en approfondissant un peu sur le chemin du savoir, vous découvrirez peut -être qui sont ceux qui ont financé l’Allemagne de 24 à 41 ? Et qui par voit de conséquence ont vu arriver des Goebbels ?

      http://www.instantcube.com/discernement/rearmementnazi.html

      Troublant...

  • 26 avril 2014 à 13:21 | hrrys (#5836)

    Avant de dire "restituez mes biens.."pensez avant toutes choses si vs en avez la propriété.Ds le cas contraire taisez vs .

    • 26 avril 2014 à 15:24 | manantena fa niova (#4971) répond à hrrys

      Iles éparses : Maurice montre la voie
      Samedi, 26 Avril 2014 06:46

      Le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, a hier demandé solennellement à la Grande-Bretagne d’ouvrir des négociations sur l’archipel des Chagos.

      Ce groupe d’îles situé dans l’Océan Indien a été détaché de l’île Maurice au moment de son indépendance. L’île sœur a déjà porté l’affaire devant le tribunal arbitral de l’ONU sur les droits de la mer, présidé par l’Australien Ivan Shearer. Pour ce faire, Navin Ramgoolam a monté à Londres un pool d’experts juridiques dont la mission est de défendre la cause de l’île Maurice dans le litige. Bref, l’île Maurice réclame le retour de sa souveraineté sur l’archipel des Chagos qui est actuellement partie intégrante de la Grande-Bretagne.

      http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=39455&Itemid=55

    • 26 avril 2014 à 15:45 | hrrys (#5836) répond à manantena fa niova

      On ne peut pas comparer l’incomparable d’autant+q on a déjà renvendiqué ces îles auprès de l’ONU.C’était une peine perdue.

    • 26 avril 2014 à 16:00 | masiaka (#7299) répond à hrrys

      Effectivement pensez avant.....Lisez la résolution 34/91 du 12 décembre 1979 AG des Nations Unies, précisément alinéa 3 et 4.

    • 26 avril 2014 à 16:46 | hrrys (#5836) répond à masiaka

      je ne parviens pas à acceder ce site.J’utilise le net phone,désolé.

    • 26 avril 2014 à 17:07 | tgvsokatra (#2274) répond à hrrys

      Tsy nisy nangataka voa teha maina !! fa raha tsy vitantsika dia ampianaro nyzanaka amanjafy hitaky azy

    • 26 avril 2014 à 17:23 | masiaka (#7299) répond à hrrys

    • 26 avril 2014 à 17:48 | hrrys (#5836) répond à masiaka

      tt ce q je sache ds cette affaire(qd j’étais étudiant d’Ankatso) est q La France evoquait la théorie d’occupation et q ns avon

    • 26 avril 2014 à 17:52 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      évoqué celle de l’equidistance si ma mémoire est intacte.En fait à mon avis on peut tjrs suggèrer la co-gestion avec la france

    • 26 avril 2014 à 17:55 | hrrys (#5836) répond à tgvsokatra

      tsy hoe mangataka fa mitaky(revendiquer).Fa izao vitantsika v ny manaporofo fa ANTSIKA ireo nosy ireo ?

    • 26 avril 2014 à 18:23 | masiaka (#7299) répond à hrrys

      La question n’est pas la gestion des ces iles...la problématique est la propriété de ces iles...Après l’exploitation, la gestion, c’est une autre affaire qui requière éventuellement une négociation mais peut être pas uniquement entre la France et Madagascar....

    • 26 avril 2014 à 18:39 | hrrys (#5836) répond à masiaka

      Si j’étais l’ONU j’attribuerais ces îles à son propriétaire naturel(M/ar),ms hélas,..QUID de l’ONU ?Cette théorie egalité de ts

    • 26 avril 2014 à 18:43 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      les états souverains n’est q’une leurre,ça reste une pure théorie.La convention de Montago Bay est elle vraiment applicable ?

    • 26 avril 2014 à 22:44 | DIPLOMAT (#846) répond à hrrys

      Non, sinon les iles Anglo Normande seraient "Française" ...et pourtant la France l’a ratifié en 1996 !

  • 26 avril 2014 à 15:22 | elena (#3066)

    Il est tout à fait légitime de revendiquer les îles éparses mais nous n’avons pas les moyens de notre revendication de souveraineté, du moins au stade où est notre économie.
    Mais rien n’empêche de se manifester , car même s’il n’y a pas priorité, c’est un des sujets qui aiguisent notre patriotisme. Il ne faut pas oublier que c’est un des vestiges de la colonisation. Il y en a d’autres mais celui-ci est le plus visible, pour le moment puisqu’il est un des sujets de l’actualité alors que ça a toujours été un problème.
    Alors, on le ressort :
    - pour faire diversion ?
    - pour réveiller(un peu)notre patriotisme : une manière de rassembler la cohésion et l’adhésion du peuple autour du président ?
    Mais je suis aussi d’accord de remettre ce problème sur la place publique pour ne pas oublier et pour informer les générations suivantes, mais quoiqu’on en fasse et quoiqu’on veuille en faire, les îles éparses font partie de notre histoire et de notre patrimoine, et ça ressortira de manière récurrente chaque fois qu’il sera question de souveraineté.

    • 26 avril 2014 à 15:37 | masiaka (#7299) répond à elena

      Quel rapport entre notre stade économique et notre droit de propriété ?
      Le fait d’être pauvre nous enlève t il la conscience de faire valoir notre droit....

    • 26 avril 2014 à 15:49 | elena (#3066) répond à masiaka

      Personne n’a dit qu’il ne fallait pas revendiquer les îles éparses, c’est juste un problème de priorité, d’ordre de priorité.
      Les îles éparses ça ne se mange pas !du moins pas tout de suite !!!!!!

    • 26 avril 2014 à 17:14 | tgvsokatra (#2274) répond à elena

      Izay foana : zao tsy azo hohanina zao foana !!!! efa re ombieny avy @ mpanao pôlitika sasany fa ny làlana tsy azo nefa aiza zao ?
      Misy ange ny vaha olana lavitr’ezaka e !! tsy azo hohaninao zao fa tsy maintsy hanantitra fisaorana ho anao ny zafikelinao any aoriana any

    • 26 avril 2014 à 17:27 | masiaka (#7299) répond à elena

      Allons, allons....les priorités ne sont pas qu’alimentaire...surtout à un certain niveau de décision étatique !

    • 26 avril 2014 à 17:38 | elena (#3066) répond à masiaka

      Bien évidemment !!!

    • 26 avril 2014 à 18:52 | elena (#3066) répond à tgvsokatra

      "ça ne se mange pas" à manipuler au 2ème degré, pleeze !

    • 27 avril 2014 à 09:20 | Isandra (#7070) répond à masiaka

      Elena a raison,...il ne fallait pas disperser nos forces, nos énergies, notre argent,... concentrons-nous d’abord sur les choses essentielles,...de réduire les souffrances de 92% de 22 millions de Malagasy, car la récupération de ces iles, ne fera pas disparaitre immédiatement la stabilité,.l’insécurité, l’insuffisance alimentaire,....le chômage,...

      Nous pourrons le réclamer tranquillement quand la croissance commence a se faire sentir, la nous serions en position de force,...

    • 27 avril 2014 à 10:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      L’instabilité,....

    • 27 avril 2014 à 11:58 | masiaka (#7299) répond à Isandra

      Isandra, c’est toujours la même problématique : La situation économique nous empêche t elle d’avoir la conscience de notre droit ? A un haut niveau de l’Etat, les décisions ne doivent elles pas être multi-dimensionnel ? En quoi l’affirmation du droit handicape nos forces et notre argent ? Constituer un task force sur ce dossier nous épuiserait il ?

      Et pour information : nous sommes déjà en position de force ! Faites le calcul sur les réserves potentielles des 25 blocs onshore accordés sur toute la côte ouest de Madagascar...vous allez pleurer !!!!!

    • 27 avril 2014 à 13:01 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isandra

      Pour une fois je suis d’accord avec vous.
      Bien sûr que le droit est côté de la partie Malgache, mais c’est le e timing qui n’est pas le bon. Regardez la Pologne qui a été dépecée par les Russes et les Allemands en 1941, et le conflit entre le japon et la Chine.
      Aujourd’hui, hélas, être dans son droit ne suffit pas, surtout pour un pays qui est somme toute insignifiant sur la scène mondiale ! Réclamer la souveraineté cor et à cris n’aboutira à rien... que dalle !
      Il faut penser à des objectifs intermédiaires à court et à moyen terme, comme la cogestion ou d’autres mécanismes, tout en gardant dans le viseur l’objectif à long terme de souveraineté nationale.

    • 27 avril 2014 à 13:35 | Isandra (#7070) répond à masiaka

      Nous venons a peine au seuil de la sortie de cette longue crise que nous n’avons jamais connu, laquelle nous a prive des tous les financements, toutes les aides extérieurs, nous provoque des dégâts incommensurables,...plonge notre pays dans la pauvreté immense et généralisée,...de ce fait, nos priorités de priorités sont d’y remettre les choses en ordre, panser les plaies et réduire les souffrances de la population,...et que nos forces et énergies devraient y être concentres a 100% sans être disperse aux
      autres questions qui pourraient attendre,...car il s’agit de question de survie,...

      Pour le moment, nous ne sommes pas en position de force, face a la France
      qui ne cédera facilement pas, comme vous affirmiez,...vue la fragilité de notre situation,...

    • 27 avril 2014 à 14:37 | masiaka (#7299) répond à Isandra

      Isandra, relisez la conclusion de mon post. Avez vous vérifié les réserves potentielles des blocs onshore ? Vous avez peur de notre fragilité du moment ? Compréhensible mais vérifier cette information pour que vous soyez rassurés !

      Les malagasy ont à savoir qui ils sont et ce qu’ils ont ! Les autres avancent : voyez l’historique de ces îles au niveau de l’administration française...et si vous concluez que ce n’est point encore une priorité...eh bien dommage...

    • 27 avril 2014 à 14:47 | masiaka (#7299) répond à Paulo Il leone

      Les donnes, les stratégies et les rapports de forces sont différents dans les conflits territoriaux actuels....

      La question de ces iles demeure complexe en évoquant la question de droit de propriété (pour certains) alors on met en avant le concept de cogestion en espérant résoudre la question d’un point de vue pragmatique. Mais comme vous le sous-entendez à long terme on ne pourra pas occulter la question de souveraineté...

      Pourquoi reporter à demain ce qui peut être fait aujourd’hui ? sommes nous réellement un pays fragile, insignifiant ? Faites connaître à tous les malagasy que dans quelques mois son pays sera un pays pétrolier et que les réserves évaluées valent quelques centaines de milliards de dollars alors peut être qu’il sera moins insignifiant....

    • 27 avril 2014 à 17:51 | el che (#344) répond à elena

      En politique économique, mieux vaut développer d’abord ce qui rassemble 2 pays plutôt que le contraire. Nous nous trompons de priorité en nous laçant dans des causes perdues à l’avance.

    • 27 avril 2014 à 17:56 | Paulo Il leone (#6618) répond à masiaka

      Mais d’où tenez-vous ces infos mirobolantes sur les immenses réserves de pétrole aux îles éparses ? Vous lisez trop la prose de betoko....

    • 27 avril 2014 à 19:46 | masiaka (#7299) répond à Paulo Il leone

      Vérifiez....Voyez juste les réserves estimées de Madagascar Oil....et ce n’est que 2 blocs sur 25...Extrapolez et faites un petit calcul avec des hypothèses basses et vous verrez !

      http://www.madagascaroil.com/operations-Development.php

    • 27 avril 2014 à 20:53 | masiaka (#7299) répond à el che

      En service commandé ?
      Un révolutionnaire qui ne lutte pas pour ses idéaux et qui abandonne avant de livrer bataille ?

    • 27 avril 2014 à 21:43 | Paulo Il leone (#6618) répond à masiaka

      Et en "extrapolant" on pourrait arriver à trouver du gruyère sur la lune !
      Ben oui, vous avez surement remarqué que les trous à la surface de la lune ressemblaient à s’y méprendre à des trous de gruyère !!
      Et le cobalt ...?
      Soyons sérieux svp.

    • 27 avril 2014 à 22:42 | masiaka (#7299) répond à Paulo Il leone

      Vérifiez...avez vous vu le lien ?
      N’extrapolez pas alors, voyez les chiffres et faites le calcul...

  • 26 avril 2014 à 15:29 | masiaka (#7299)

    Il est peut être temps de « savoir » avant de « vouloir »...

    Les Malagasy ont à s’informer sur l’historique des « Iles Eparses », sur les enjeux « titanesques » d’ordre géopolitique et économique que cela implique...

    Dans ce dossier, les problématiques ne sont ni une confrontation avec la France, ni un appel au nationalisme, ni une priorisation de l’urgence sociale, ni une faiblesse de l’Etat Malagasy,...

    Les « Iles Eparses » et leurs ZEE ont un potentiel de richesses naturelles au delà de ce que nous imaginons, le contrôle du canal de Mozambique peut impacter sur 45% du commerce mondial,...

    Plus de maturité, plus de réflexion, plus d’échange,......

  • 26 avril 2014 à 16:11 | niry (#210)

    Tout est question de timing et de priorité. Comme avec Christine Razanamahasoa. Il était impensable de la déboulonner en février. Maintenant, seulement quelques semaines après, le temps a joué en sa défaveur, elle va tomber de son perchoir...
    Les iles éparses, c’est pareil !! Les réclamer, il faudra le faire tôt ou tard, mais les gens obtus comme Betoko ne veulent pas comprendre que pour aller loin, il faut ménager sa monture. Tu veux te battre avec un pays ? t’as même pas une Constitution compréhensible, digne de ce nom !!! Il faut d’abord amender cette foutue Constitution rajoelienne et après on discute ! Chaque chose en son temps !
    Mais on est enfin en bonne voie.
    (Betoko ne fait que noyer le poisson dans l’eau et noyant les vrais priorités et en mettant pleins de batons dans les roues du PRM, ..Evidemment ca l’arrange, le Betoko)

    • 26 avril 2014 à 16:48 | masiaka (#7299) répond à niry

      Comparer les enjeux des "Iles Eparses" avec la présidence de l’AN...quel raccourci ! WAOUH ! Les connexions neuronales ont elles été aussi écourtées ?

    • 27 avril 2014 à 08:58 | niry (#210) répond à masiaka

      En tout cas, en uilisant cette image (très, très) simplifiée, j’ose espérer que vous m’avez compris Masiaka.
      (et encore, je pense que j’aurai peut-être dû y joindre un dessin coloré, personnellement adressé à vous, Masiaka..)

    • 27 avril 2014 à 10:28 | tgvsokatra (#2274) répond à niry

      Zay mihitsy, hamafiso ny fahaiza-manao mba tsy ho io no ndeha hakan’ny vahiny ny tanintsika.
      Tokony tsy hisy akory izany fiarahamitantana(cogestion) zany fa rehefa antsika ny tany dia antsika, rehefa an’ny hafa dia an’ny hafa. Tsy tokony hisy resaka hoe frantsay na vahiny hafa tsy frantsay fa ny resaka eto dia adihevitra hoe : an’ny gasy ve ny tany sa an’ny vahiny ???
      raha an’ny gasy ny tany dia zay te hitrandraka azy dia mandombaravavaran aty amintsika... tsy tokony hisy resaka hafa fa izay fotsiny ihany
      Ny fanagasiana anie hoe tsy ny fampianarana no atao teny malagasy fa vahaolana no tadiavina hisondrotan’ny olompirenena malagasy tsirairay ahafahany mitantantana izay tokony ho azy ka hijoroany @ fiandrianany
      Tsy misy intsony zao ny iva razana fa ny fahaizamanao no hijerena ny olona. Ny firenena heverina fa tsy tokony hiteny koa tokony tsy hisy intsony....

    • 27 avril 2014 à 11:48 | masiaka (#7299) répond à niry

      Mais oui Niry, on s’est compris...

    • 27 avril 2014 à 21:45 | Paulo Il leone (#6618) répond à niry

      Bravo ! Moi je la trouve pertinente votre comparaison ! Et je plussoie

  • 26 avril 2014 à 19:09 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    Attention : ne pas ce tromper de priorités , 95 % de pauvretés du NORD au SUD et de l’EST à l’OUEST de Madagascar , il ne faut pas courir plusieurs lièvres à la fois ...
    QUE DIEU NOUS GUIDE .......

    • 26 avril 2014 à 19:26 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      Les 95 % de pauvres ne peuvent plus attendre .
      Question : avons nous les moyens actuellement de nous occuper des îles Eparses ? extraire le pétrole ?
      Abandonner ces îles = NON
      1 priorités = NON
      QUE DIEU NOUS AIDE ....

    • 26 avril 2014 à 20:12 | jansi (#6474) répond à kunto

      Avec un bon gouvernement de combat, on pourrait s’occuper de trente une choses a la fois. 31 ministères.
      Seulement, les ministres sont un peu pitoyables. Ils n’osent même p as publier leurs CV. Lol
      Avez vous remarque que les plus bavards dans la presse sont roland Ratsiraka et Dadafara. Deux hyper diplômes lol !

    • 27 avril 2014 à 10:44 | tgvsokatra (#2274) répond à kunto

      Tsy isika aloha no hitrandraka ny Solika any !!! aoka hazava ny resaka !!! fa ho antsika ny tany aloha : zavadehibe zay
      Rehefa tsy ataontsika mby andakana ny Tongotra dia tsy hisy hiraharaha anao eo.... Ny frantsay ve no andrasatsika hiteny amintsika hoe tokony hoan’ny malagasy ireo nosy ireo ????
      Ny famahana ny olana dia tsy voatery ny laharampahamehana foana no handaniampotoana. Efa hitantsika ny zavanitranga fa raha omena vary mamaimpoana ny malagasy tsirairay dia an’ny amin’ny zavatra hafa indray no hiavian’ny olana. Azo atao tsara ny mampiray zotra ny famahana ny olana satria misy ny antomotr’ezaka, ny antonon’ezaka ary ny lavitr’ezaka. Amin’ny maha lavitr’ezaka aza dia efa tokony atomboka dieny izao...
      Angony daholo izay lalàna sy zay rehetra fomba tokony ahazoana an’ireo nosy ireo...

  • 26 avril 2014 à 20:31 | Mihaino (#1437)

    La plupart des intervenants sont d’accord pour REVENDIQUER ces îles éparses ! Cette convergence de vues prouvent à mes yeux que l’intérêt supérieur de notre Nation mobilise les Malgaches , fiers et jaloux de leur souveraineté !

    - Effectivement, un comité d’experts nationaux devrait être créé pour bien étudier les tenants et aboutissants de l’histoire passée et de l’avenir de ces îles .

    - Pensons aux générations futures qui seront informées et formées pour exploiter éventuellement les trésors cachés et enfouis dans ces îles à moyen, long et très long terme ...

    - Certes , la France reste notre partenaire commercial et il est souhaitable que toutes les négociations relatives à ce problème doivent être résolues au niveau des hautes Instances internationales car un accord bilatéral n’a pas été trouvé depuis notre fameuse Indépendance de 1960 !

    - Avant de discuter avec les spécialistes français , nos experts nationaux doivent maîtriser le dossier et parler sur le même pied d’égalité avec eux sans crainte ni complexe !

    Enfin, nos Dirigeants actuels ont été saisis de cette histoire par le biais de plusieurs lettres ouvertes , des médias , des conférences-débats ...et nous espérons tous qu’à la fin de leur mandat de 5 ans ils arriveront à trouver des débuts de solutions . Plusieurs priorités urgentes doivent être réglées pour lutter contre la pauvreté , la corruption, l’insécurité , l’injustice etc , etc ...et il est de notre devoir de les encourager , de les aider dans le redressement du Pays , si difficile soit-il !
    Excellent week end à tous ,

    • 26 avril 2014 à 20:40 | elena (#3066) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,
      Merci pour votre synthèse qui concilie tous les avis !

    • 27 avril 2014 à 10:51 | tgvsokatra (#2274) répond à Mihaino

      Efa haintsika zany fa afaka 5 taona : raha mbola mahantra ny 90% n’ny malagasy kanefa koa mbola tsy azo koa ireo Nosy ireo na mbola vitsy ny ezaka natao amin’izany dia mazava ny resaka hoe : inona no tokony atao ???
      Tsy maintsy voafatotry ny Teny lazainy ny olona ary tsy misy hanavahana ny amin’izany fa na Fiilohampirenana na olontsotra izy dia mahatantesa ny vokany.....

    • 27 avril 2014 à 11:18 | tgvsokatra (#2274) répond à Mihaino

      Mandroatra ny ronono, ny téléphone maneno, ny rafozana mandombaravarana
      Iza no atao volohany ?
      Trafonkena omemahery.... (hainao ny tohiny)

    • 27 avril 2014 à 15:43 | Mihaino (#1437) répond à tgvsokatra

      " Aleo hilamina dia aleo hisesy" hoy ny tanora ankehitriny Atoa/Rtoa tgvsokatra !
      Aza ny teny mivoaka ny vava loatra no hitsaràna ny olona mpitondra sy mpanao politika amiko fa ny zavatra ataony sy vitany ! MISY PROGRAMA EFA Masaka ao amin’i Hery R. sy Kolo R. ary ny governemanta vaovao araky ny filazany .
      Ny tantara dia hitsara satria MASINA NY TANINDRAZANA !

  • 27 avril 2014 à 10:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    En communion,avec tous les catholiques du "Monde entier",j’arrête tout commentaire,jusqu’à 17 H 00,ce dimanche 27 avril 2014.
    ="PAIX SUR CETTE TERRE"=
    Merci,à la délégation Malagasy,pour ROME.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail

    • 27 avril 2014 à 11:28 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      AMEN ! DEO GRATIAS

    • 27 avril 2014 à 14:03 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Allez prier pour le rétablissement de la peine de mort : vade retro Satanas .

    • 27 avril 2014 à 14:10 | elena (#3066) répond à bbernard

      Basile,
      Pourriez vous demander aux 2 nouveaux saints de jeter un œil sur les îles éparses ! Qu’ils puissent intercéder auprès du Bon Dieu pour rendre un jugement à la St Louis ! Co-gestion ou on partage en deux, ou....?

      PS : miala tsiny, je ne suis pas iconoclaste, juste un peu taquine !

    • 27 avril 2014 à 15:28 | Mihaino (#1437) répond à elena

      Tena tapaka ny tsinaiko ry Elena namaky ny hevitrao !!
      Raisiko 2è degré an ! MDRR....

      "Mieux vaut en rire que d’en pleurer" dit-on.
      Etant catho et éduqué par les frères cathos en primaire , je peux vous dire que les 2 nouveaux Saints , surtout le Pape Jean Paul II qui est venu à Antananarivo , ne pourront rien faire ni intercéder auprès du Bon Dieu tant que nos politicards , nos dIrigeants et tout le Peuple entier se disputent sans cesse ...! Sans réconciliation entre les chefs politiques , sans pardon entre nos compatriotes et les ex-Présidents , les 2 Papes seront impuissants devant Dieu tout puissant pour défendre notre Avenir !
      Amitiés,

    • 27 avril 2014 à 17:04 | bbernard (#6880) répond à elena

      Ni Dieu, ni ses saints n’y peuvent rien, ma soeur (mdr). Seul le gouvernement peut agir. L’idéal, ce serait la récupération pure et simple, que la France rende au pays les territoires qu’elle lui a volés. Mais en attendant ce jour béni des Dieux, une gestion collective pourrait faire l’affaire. Tout est bon à prendre en attendant la restitution complète en pleine propriété. Amen !

    • 27 avril 2014 à 17:54 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A partir de ce jour, basile jure de ne plus être raciste et facho. Alléluia !....

    • 27 avril 2014 à 18:02 | elena (#3066) répond à bbernard

      Attention à la gestion collective !!!
      Le pape a dit....
      Mes bien chers frères, mes biens chères sœurs
      Reprenez avec moi tous en chœur :
      (Refrain :)
      Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir
      Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir

    • 27 avril 2014 à 19:21 | bbernard (#6880) répond à elena

      Exact ! Cette cogestion ne pourrait qu’être limitée dans le temps et parfaitement encadrée pour éviter que la France ne s’en serve pour s’accaparer encore davantage ces territoires et surtout les richesses qu’elles recèlent.

    • 27 avril 2014 à 19:23 | bbernard (#6880) répond à Jipo

      Vous êtes incapable de tenir une quelconque parole puisque vous avez dit vous-même que vous cessiez tout commentaire jusqu’à 17h 00. Vous n’avez pas été capable de tenir plus longtemps que 14h 03. CQFD

    • 27 avril 2014 à 19:24 | bbernard (#6880) répond à bbernard

      Mile excuses, j’ai démarré trop vite. Je croyais répondre à l’autre débile.

  • 27 avril 2014 à 15:20 | lanja (#4980)

    Tout le monde sait qui avait aidé TGV et consorts en 2009 , il s’était caché où notre DJ tia tanindrazana pour préparer le putsch ? maintenant, c’est trop naîf de croire que leurs dettes s’effacent facilement comme çà , en face, nous n’avons pas de SARIMBAVY ,en boite de nuit, le fitiavana fait ouvrir les poches , pas en politique je ne crois même pas à une cogestion équitable,

  • 27 avril 2014 à 18:01 | diego (#531)

    Bonjour,

    "Monsieur le Président,
    Dans cette ère nouvelle qui semble s’ouvrir pour Madagascar après ces 5 ans catastrophiques pour la majorité de la population, nous comptons sur un président qui sache pratiquer la vraie concertation devant les enjeux de portée nationale et adopter de nouvelles pratiques axées sur la redevabilité. Est-ce que ce souhait vous semble accessible dans votre perception de votre rôle de président actuel ? " Amen !!!

    C’est dans l’ère du temps ! Et je ne vais pas par quatre chemins, êtes-vous sérieuse Mme Faraniaina Ramarosaona ?

    Les élites, politiciens et intellectuels GASY qui constituent un groupe de minorité dans le pays, rendent responsables et font porter la pauvreté récurrente du pays à la majorité de GASY, les illettrées, les paysans....

    Ces mêmes gens qui ont accepté, qui ont accompagné, suppliés même la CI d’organiser sur leur territoire des élections piège à C....de 2013.....maintenant, ils arrivent en soufflant, la G....enfariné, les mains pleines de chamboules et la cervelle pleine de remord, crient désespérément comme des loups pour ameuter les Malgaches " Iles éparses, Iles éparses " faciles de crier éparses, éparses quand on n’a pas de programme pour lutter contre la pauvreté......Après avoir nous casse les guiboles avec les élections à la C.....les voilà qu’ils nous tirent la barbichette de l’entre-jambes avec leurs Iles éparses.

    Ils ont supplié la CI de cautionner et reconnaitre les élections à la C.....maintenant ils demandent, exigent même de la CI de les aider à recuperer les Iles qu’ils considèrent comme les leurs ?

    Nous autres, nous nous accrochons à nos bouts de terre, les dirigeants, les intellectuels et les élites du pays, ont vendu les élections de 2013 aux VAZAHA BE SY aux MPANAMBOLA....après avoir vendu le pays, et voilà la G.....enfariné crient..... Iles éparses, Iles éparses !

    Heureusement que l’hypocrisie et l’infirmité intellectuelle ne tuent pas.

    Vous avez à la tête de votre pays, un type qui est allé à Paris entre les deux tours de l’élection présidentielle. Élu, on lui fait lire un discours d’un autre. En suite, la 1re chose qu’il fait, ce n’est pas aller auprès de Traboina du Sud par exemple ou nous adresser les problèmes de la saleté de nos villes.

    Mais il n’a pas perdu du temps et n’a pas hésité une minute pour voyager à New York, Brussels et Paris pour assurer que ses maitres peuvent lui faire confiance, au nouveau Gouverneur qu’il est devenu et qu’ils peuvent se fier à sa bonne bouille......- me faites vous confiance, mais faites vous confiance pour protéger vos intérêts dans la Grande Ile....ben voyons, c’est pour cela qu’on vous a choisi jeune homme...- TSYYYYYY dirait les GASY - péter de rire dirait l’autre........et beaucoup des GASY délirent que cet homme et son gouvernement sortiraient le pays de la pauvreté récurrente....demandons au docteur si on peut soigner du cancer avec de l’aspirine.....il faut beaucoup de chance pour s’en sortir hein ?????

    • 27 avril 2014 à 18:04 | diego (#531) répond à diego

      Aller, sérieusement, Mr R. Hery peut-il réussir ?

      C’est un débat intellectuel, et pourquoi on l’évite soigneusement depuis l’élection de cet homme ? J’aimerais bien que les gens qui pensent qu’il peut m’expliquent par exemple sur quelles bases ils s’appuient pour croire à une telle réussite ? Une affirmation qui, à mon sens, ressemble plutôt à une arrogance et une cruauté morale envers un peuple illettré et en danger qu’un véritable souhait pour sortir d’une crise de cinq ans.

      Pour répondre, il faut y aller par étape. À ce niveau, il faut avoir une priorité. Politiquement, où en sommes-nous ? Économiquement, dans quel état est notre pays ?

      Alors Mr R. Hery peut-il réussir ?

      À mon sens, c’est une de question que les Malgaches doivent se poser. Peut-il réussir ?

      Pour répondre à cette question, il faut considérer trois facteurs fondamentaux :

      - L’état des institutions, l’état de santé des partis politiques, la stabilité du paysage politique qui prévaut et enfin l’état économique du pays.

      Ce sont trois facteurs nous seront indispensables avant d’espérer pouvoir commencer le développement de notre pays.

      Pour convaincre le sceptique, il faut qu’ils prennent connaissance tout simplement les causes récurrentes de la pauvreté de la majorité des pays Africains, les ex-colonies.

      Une fois que les choses sont posées de cette manière, elles deviennent plus claires, les discussions doivent être fluides, les divergences d’approche ne peuvent être que bénéfiques. Mais surtout, nous pouvons conclure de suite ce qui est politiquement possible et économiquement faisable, à notre portée et d’anticiper :

      - Si Mr R. Hery peut réussir !

      À quoi ressemble l’avenir politique et dans quel état serait-elle notre économique dans quelques mois, dans cinq ans.....??

      Puisque nous voulons savoir à quoi ressemble notre avenir, la question suivante est alors de prendre connaissance les atouts, mais aussi les handicaps de Mr R. Hery ! Les atouts et les handicaps du pays qui sont étroitement liés aux atouts et aux handicaps de peuple malgache.

      Alors, il faut prendre un en un les trois facteurs précédemment. Commençons avec les Institutions :

      - Dans quels états sont-elles ?

      Les partis politiques :

      - Dans quels états sont nos partis politiques ?

      Et enfin, non la moindre, prenons connaissance, sans se voiler la face :

      - Où sommes-nous économiquement ?

      Prendre les choses étapes par étapes ne font qu’améliorer notre connaissance comment fonctionnerait l’État malgache sous Mr R. Hery. Cela va nous aider à mesurer le chemin parcouru et ce que cet homme aurait pu accomplir durant son mandat, bref, en faire son bilan politique et économique !

      Il n’est pas difficile d’anticiper ce qui va arriver, sans trop se tromper, quand nous ordonnons bien nos idées.

      Nous avons vu les trois facteurs, l’état de nos institutions, la santé de nos partis politiques et l’état de notre économie ; nous prenons en compte les atouts et les handicaps de Mr R. Hery et du pays.

      L’implémentation ou la restauration de ces trois facteurs ne dépend que de nous. Plus exactement c’est un devoir pour les politiciens, élites et les intellectuels GASY.

      Mais, il y a des choses que nous subissons, des choses qui ne dépendent pas de nous, la conjoncture économique de monde par exemple.

      En économie, crise ou pas, d’une manière générale, il y a trois facteurs producteurs, le Capital, le Travail et la Confiance. Nous pouvons faire la démonstration. Nous avons parlé de notre économie plus haut, dans quel état est-elle. Nous avons posé la question aussi pour savoir si Mr R. Hery peut réussir.

      Et voilà donc la dernière question qui arrive toute seule :

      - Le pouvoir élu peut-il commencer le développement de Madagascar sans avoir des grands partis politiques dans le paysage politique du pays et à l’absence des institutions solides pour l’accompagner ?

      Autrement dit, Mr R. Hery peut-il surmonter ses handicaps personnels conjugués avec les handicaps récurrents qui ont méthodiquement condamné le pays à la mendicité de pays ?

      Terminons :

      - Tout le monde sait que les Institutions de pays sont fragiles, le paysage politique ressemble à un désert, c’est notre réalité. Commnet instaurer la stabilité dans cette condition ?

      - Tous les tissus économiques de notre pays sont balayés ou fragilisés par les crises. Comment réparer tout cela, en quelques mois ?

      - Les politiciens savent bien qu’il faut reformer le pays. Comment s’y prendre si les institutions de pays ne sont pas solides et les partis politiques sont éparpillés ?

      Pour reformer le pays, il faut beaucoup beaucoup d’argent, comment le trouver si le pouvoir en place ne peut même pas garantir une stabilité politique ?

      Mr R. Hery, l’expert comptable :

      - Cela fait presque trois mois qu’il est président, mais jamais, il n’a touché un seul mot de l’État financier de son pays. Tous les dirigeants et le beau monde de cette planète ne parlent que de l’économie de leur pays, Mr R. Hery, l’expert comptable semble esquiver le sujet.

      Un expert comptable est tout à fait capable de donner un aperçu de l’état exact de l’économie de son pays en quelques phrases :

      - ne serait-ce que pour parler de la dette du pays, l’entrée d’argent, les dépenses et surtout la prévision. C’est important et rassurant que la personne qui est sensée la première responsable du pays parle l’état économique de pays.

      Mr R. Hery peut-il réussir ?

      Voilà une question qui mérite d’être posée !

      En ce moment, les ministres parlent, parlent, trop !!!! Erreur de débutant qu’il faut vite corriger :

      - Notre pays n’a pas encore voté la moindre Budget. La logique veut qu’il faille avoir les financements avant de nous parler des projets.

      Les projets annoncés avant que le pays n’ait doté d’un Budget sentent l’odeur d’un financement occulte.

      Que les ministres fraichement arrivés cessent d’annoncer de projets à l’antenne :

      - Budget d’abord, les projets, on en discutera par la suite.....

      Réussira-t-il à imposer la stabilité dans le paysage politique malgache afin de pacifier le pays et d’y installer une stabilité durable ? Et à commencer, le début des reformes économiques qui s’imposent pour lutter efficacement contre la pauvrette dans pays ?

      Combien sont les hommes politiques malgaches qui pensent, ne serait-ce que dans leurs pensées, à poser ces genres des questions ? Les Luke Luke GASY tirent plus vite que leurs ombres pour choisir les couleurs de leurs 4X4, mais - misafory fahatany - quand on leur demande comment faire pour trouver de l’argent pour développer le pays.

      Mr R Hery peut-il réussir ? Avoir les dents blanches et désigné président par la CI et la France ne garantira pas le succès politique et économique.

      Madagascar est un pays abimé par la pauvreté et politiquement instable depuis 13 années. Il faut trouver les causes de cette instabilité afin d’y remédier si on veut que le pays retrouver une stabilité politique. Si le pays retrouve la stabilité politique, mécaniquement, les réformes économiques sont à notre portée. Cela va de soi, sans la stabilité politique, le redressement économique de pays est une tâche impossible.

      Alors Mr R. Hery peut-il réussir ?

      NON !!!!

    • 27 avril 2014 à 18:36 | hrrys (#5836) répond à diego

      Diego,bsr à vs.Ces îles eparses sont une chose ms Bemolanga,Tsimiroro en sont une autre.Notre pb est simple : la corruption.

    • 27 avril 2014 à 18:39 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      Dépuis le référendum de 1959,les accords de coopération jusqu’à nos j nos gvnants se laissent facilement manipulés/l’argent.

    • 27 avril 2014 à 18:47 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      Même en France ce fléau existe:les affaires Jerome Cahuzac,Bettencourt..font couler bcq d’encre et évoquent la faillite de l

    • 27 avril 2014 à 18:48 | Jipo (#4988) répond à diego

      Diego bonsoir, vous nous la jouez ✈ de mauvaise augure .
      Ce que vous dites est exacte , mais laissez lui au moins la chance d’ essayer, il aura au moins eu ce mérite .
      Certes beaucoup d ’ éléments manquent , ou sont tus, particulièrement pour un spécialiste de l’ économie , son résultat dans le domaine, lui seul, est capable de l’ apprecier, en toute honnêteté si honnêteté il y a .
      La population , elle ne peut que la subir, sans avoir son mot à dire , pour le moment du moins .
      Ce qui me navre, c ’est le non respect de O redoublant, et qu’ une partie des fautifs et responsables de cette situation ont été réintégrés dans ce gouvernement .
      Comme si en reproduisant les memes ( causes) on s’ attendait à des effets différents, cela relève du simple bon sens, qui prézentement semble etre de sortie .
      Devant l’ attitude de l’ UE, il semble que les crapules aient encore de beaux jours devant elles, et n’ attendent que la réouverture des robinets, pour continuer .
      L’ opacité de la situation économique, le manque de transparence, sur les patrimoines des intéressés, le financement de leur candidature, ne peut que laisser présager , que les rapaces sont déjà à table et que la foire est loin d’ etre terminée, sans aucune annonce de budget prévisionnel, alloué à chaque ministère et quels en sont les prioritaires ?
      Ce flou artistique ne peut que laisser songeur, n’ importe quel homme sensé, quant aux investisseurs : des requins comme eux prêts à se partager le gâteau, une fois les affinités achetées pardon négociées ...

    • 27 avril 2014 à 18:52 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      état français la mentalité pourrie des gvnants frncais.Diego,on doit réviser de fond en comble ts nos contrats et projeter a la

    • 27 avril 2014 à 18:56 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      restructuration de notre pays.À commencer par l’établissement d’un état de droit et créer la confiance pour ns mm.La France peu

    • 27 avril 2014 à 19:01 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      faire le moins comme elle peut faire le plus elle pouvait annexer ou coloniser un territoire d 500000km2 et ces îles éparses.?

    • 27 avril 2014 à 19:32 | hrrys (#5836) répond à Jipo

      Jipo bsr à vs également, tt de suite droit au but:je rejoins les propos ci-haut,ce gvt de akama akama (camaraderie)n’ira pas+

    • 27 avril 2014 à 19:38 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      loin.Comment voulez-vs q notre économie(notre filiere élevage)marche ds son état actuel où son leader est issu d’un vendeur de

    • 27 avril 2014 à 19:42 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Bonsoir Diego ,
      Vous avez posé de bonnes questions comme d’habitude et en vous lisant attentivement , j’ai l’impression que vous avez répondu en même temps à vos interrogations surtout sur le plan économique , institutionnel ...!

      - Contrairement à votre analyse , je suis plus optimiste dans la gouvernance de Hery R.& Kolo Roger . Pourquoi ?
      1) Le rapport de force entre l’Exécutif et le Législatif commence à bouger et la majorité à l’AN pourrait basculer vers nos Dirigeants ...!
      2) La CI a reconnu notre Gouvernement et tous les robinets commencent à s’ouvrir pour redresser, semble-t-il, notre économie...!
      3) Des aides financières & matérielles venues d’ailleurs arrivent pour sauver notre Pays de la pauvreté et des catastrophes naturelles , diverses et variées ( cyclone, criquets et que sais-je encore ? ). La confiance internationale revient après 5 années de galère vécues par notre Pays.
      4) Mieux vaut laisser travailler sereinement nos gouvernants et nous pourrons les juger après leur mandat. Leur bilan d’activités sera connu certainement . Le match vient de commencer et le score reste inconnu .
      Wait and see ...
      PS : Ils méritent nos encouragements pour leur noble mission !

    • 27 avril 2014 à 19:45 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      sonorisation ou d’amplificateur ?un inspecteur des impôts nommés min de telecom ?un businessman min de TPS ?..

    • 27 avril 2014 à 19:56 | masiaka (#7299) répond à Mihaino

      Au delà des hommes, nous sommes condamnés à réussir...même si certains ne sont pas à la bonne place, charge aux "conscients" d’être actifs !

    • 28 avril 2014 à 07:40 | niry (#210) répond à diego

      TENA TSARA ty intervention-n’i Diégo ty, avec toutes les bonnes questions ultra-pertinentes qu’il pose !! ca mériterait un éditorial à lui tout seul !

      Moi je voudrais juste répondre optimistement par une variante de la loi de Murphy :
      "si il a la moindre chance, même infime soit-elle, de réussir... alors il réussira".
      C’es un voeu pieu, j’en ai marre, + que marre d’attendre...

  • 27 avril 2014 à 18:03 | jansi (#6474)

    Un simple décret a suffi a de Gaulle pour nous piquer ces îles. Alors qu’un référendum a Mayotte a été nécessaire pour s’approprier de Mayotte.
    C’est la ou se trouve la faille juridique.

  • 27 avril 2014 à 18:31 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    Avez vous demandez aux 95 % de Malagasy qui arrive à peine a trouver de quoi manger chaque jour leurs priorités ?
    Sakafo - Rano - Jiro .
    QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 27 avril 2014 à 18:54 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      Questions :
      - Comment nourrir tous les Malagasy ?
      - Comment arrêter les délestages ( jiro ) ?
      - Comment améliorer le réseau d’eau potable ?
      - Comment améliorer l’état des routes ?
      Vous en voulez encore ou je fais .......... ?
      QUE DIEU NOUS AIDE

    • 27 avril 2014 à 19:14 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      Ah j’allais oublié :
      - Notre 1er priorité : NOUS UNIR , condition obligatoire pour notre développement .
      - Tous avec le Président - le Premier Ministre et son Gouvernement , l’heure n’est plus à la dispersion ....
      QUE DIEU NOUS UNIS

  • 27 avril 2014 à 23:26 | diego (#531)

    Bonjour Mihaino,

    On peut anticiper raisonnablement bien l’avenir économique d’un pays et y prédire la prochaine crise, si ledit pays n’a plus une seule institution fiable, et qu’il n’a plus des partis politiques pour faire entrer le pays dans la logique de l’alternance au pouvoir.

    Les institutions et les partis politiques, deux facteurs dont tout pays a besoin pour rendre visible et ensuite renforcer le rôle de l’État. Notre État est fragile parce que nous n’avons plus des institutions et des partis politiques solides. Les rôles de l’État sont même marginalisés par les politiciens eux-mêmes chez nous.

    Institution et parti politique, deux facteurs dont leurs présences et implémention dans le paysage politique du pays garantissent suffisamment l’instauration de la stabilité politique qui permettront aux politiciens de bonne volonté de travail pour le pays, pour le grand bonheur des Malgaches !

    L’instauration de gré ou de fort de ces facteurs de stabilité est le seul acte d’un gouvernement d’un pays pauvre qui ne sera jamais considéré comme de la dictature !! Mais les deux Chefs de l’exécutif de notre pays n’ont même pas un parti politique et aucune institution pour les épauler pour polir le paysage politique de notre pays.

    Il est alors plus qu’évident que Mr R. Hery n’est plus et ni moins qu’un simple exécutant, le subalterne qui veuille aux intérêts de pays puissants, les bailleurs des fonds des Institutions internationales.

    Une situation politique qui présente plus qu’un handicap insurmontable, il passe et passera aux yeux des Malgaches, tôt ou tard, comme l’homme qui a vendu son pays.

    Mr R. Hery, ne pourrait même pas imposer la paix, s’il en avait l’ambition et la volonté politique de le faire. Il est dans l’incapacité d’imposer une stabilité politique dans le paysage politique du pays.

    Prenons un exemple tout simple, très significatif qui nous permet de déduire la nature et l’étendue de pouvoir de nouveau président :

    - Qu’est-ce qu’il fait encore en Afrique du Sud, Mr. Ravalomanana.

    La stabilité (parlons de la stabilité au lieu de la réconciliation qui est une insulte à certaines catégories des GASY ) est un préalable, un impératif avant de pouvoir reformer en toute quiétude le pays. C’est un virage politique assez raide et s’il est mal négocié, il sera alors impossible pour Mr R.Hery et Mr Kolo R. de gouverner le pays. Ce virage leur est tout simplement interdit :

    - alors, je dis, l’échec est prévisible !!!

    Pour démentir et marginaliser les gens comme moi :

    - La 1re chose que Mr R. Hery et Mr Kolo R. devront faire, sans perdre de temps, c’est de donner une perspective au pays, cela doit commencer par la stabilité et la pacification de notre paysage politique.

    En ce moment là, je ne parlerai plus d’un échec, mais d’un possible début de frémissement dans le pays. Polir notre paysage politique peut prendre des années :

    - alors je dis, il est temps que Mr R. Hery se rend à l’évidence. Il doit tranformer sa présidence en un super gouvernement de Transition dont il est le Chef, sous peine d’être balayé par le 1er vent fort qui traverserait la Grande Ile.

    • 28 avril 2014 à 01:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      Diégo,
      Dîtes-vous qu’ils n’ont pas de partis politiques..
      Mais la politique de SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA est simple :
      - Réconciliation Nationale et redressement économique,
      - Plus de laissés-pour-compte sur tout le territoire national.
      Il aura une majorité absolue pour soutenir "SA" politique et le reste c’est d’avoir une équpe gouvernementale qui veut travailler ensemble pour réaliser cette politique,pas très tapageuse mais avec beaucoup d’espoir pour la "POPULATION".
      Cordialement.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 28 avril 2014 à 10:51 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tiens nous revoilà la précieuse ridicule avec son " dites-vous " , toujours aussi mielleux roséfarisou, pas étonnant que vous ayez eu vos examens grâce à un examinateur, ami de votre père, car ce n’ est pas avec vos : "dites-vous , circulez, & ya ien à voi’e ℅ le zoulou ", que vous êtes, que vous auriez été capable d’ autre chose que balayer devant les ambassades, servant d’ Indic planqué derrière votre balai .
      Rentrez au " bled ", les laissés pour compte vous attendent, au lieu de nous la jouer faites ce que je dis mais pas ce que je fais ou plantez-la . /

  • 28 avril 2014 à 03:45 | diego (#531)

    Bonsoir hrrys,

    Trouvez-vous d’autres manières efficaces pour lutter contre la corruption de toutes ses formes qu’elle soit active ou passive que de renforcer :

    - les institutions si elles existent déjà ou d’en créer si le pays en est dépourvu ?

    Primo :

    - Dans quels états sont nos institutions ? La lutte contre la corruption ne pourra pas commencer que lorsque le pays a des institutions stables et solides dans la durée.

    Secondo :

    - Comment créer et faire exister des institutions solides si les processus électoraux de notre pays ne permettront jamais de nous élire des femmes et des hommes afin de leur donner un pouvoir légal pour mener les reformes nécessaires et indispensables ?

    Tieros :

    - Vous pensez que c’est possible de développer un pays sans que ce dernier n’ait des partis politiques solidement enracinés dans le paysage politique ? Je ne crois pas !!!!

    Un exemple parlant !

    Le président français est tombé à 18% d’opinion favorable. C’est le plus bas d’impopularité d’un Chef d’État sous la Ve République. Et la descente aux enfers va continuer pour lui parce que voilà qu’Alstom va être achetée. Mais bonne nouvelle, les institutions de la France sont solides, c’est un suicide politique pour un politicien de s’y aventurer.

    Je suis un capitaliste jusqu’au bout de doigt. Je suis un fervent de l’économie de marché, le fort mange le faible, le plus grand avale le plus faible. La société moderne est le fruit de capitalisme que certains accusent à tort, Capitalisme sauvage. L’économie de marche se corrige en permanence parce qu’elle se repose essentiellement sur l’offre et la demande, qui se repose sur la stabilité des pays producteurs et les pays acheteurs et en arbitre les consommateurs de monde entier.

    Mais ceci dit, je ne supporte absolument pas qu’une entreprise de pointe, stratégique et multinationale comme Alstom soit cédée à une entreprise étrangère et quelques soit les motifs :

    - l’État doit acheter, doit injecter de l’argent dans cette entreprise. Autrement dit, nationaliser temporairement Alstom. Les intérêts nationaux ici portent bien son nom, l’État doit faire des efforts, les contribuables comprendront !

    Hrrys, si vous me lisez bien, c’est exactement ce que je souhaite voir dans mon pays natal.

    À défaut d’avoir des entreprises multinationales, nous avons quelques choses que la majorité des pays auraient voulu avoir :

    - Une grandes Ile à peupler, entourer de la mer, une nature riche, des terres riches, près de 60% de nos terres sont à défricher, quelle chance et enfin, nos femmes sont fertiles, Dieu merci, nous ne pratiquons pas l’infanticide si les foetus sont des petites filles, remercions nos femmes.....etc....les listes sont longues.....IL FAUT AVOIR LE CONTRÔLE DE TOUTES NOS RICHESSES.

    Si nous nous amusons à faire entrer dans nos processus électoraux la CI, nous risquerions de perdre non seulement notre indépendance politique, mais surtout notre économie dépendrait toujours des pays tiers....

    Pourquoi se priver de mettre sur pied, un État, une société qui serait régulée par des lois, des règles et des FOMBA pourquoi pas si cela nous chante, puisque nous avons entre les mains tous les outils dont nous avons besoin pour y parvenir :

    - au lieu d’accepter de devenir des pauvres toutous, des pauvres subalternes des grandes puissances qui n’hésitent absolument pas à prélever dans les richesses nationales pour se faire payer.

    Si nous étions malins :

    - 50 années après notre indépendance, nous devrions être à mesure de payer nos fonctionnaires, subvenir aux besoins quotidiens de notre population, répondre à la demande croissante alimentaire......nos élites n’ont pas besoin d’aller se soigner à l’étranger quand elles sont malades.

    Antananarivo est le berceau de nos élites, mais regardez comment elle est gérée cette ville ! Il n’y a pas cette course à l’excellence en permanente qui anime des gens qui ont soif de modernité :

    - on est dépourvu d’initiative, on attend à ce qu’on nous met les SOTRO dans la bouche, si bien que les Samoura et le Chissano et j’en passe pouvaient se permettre de danser sur les ventres mous de nos politiciens.......

    .....TSY MANAKAMBO, mais ces mêmes politiciens prennent l’air intelligent quand ils s’adressent à la foule dont on sait qu’elle est majoritairement analphabète, très peu éduquée.

    Les politiciens ont été incapables de faire la même analyse que s’ils faisaient rentrer la CI dans le processus électoral de leur pays, elle risque d’avoir la main mise et de dicter sur les manières dont ils souhaiteraient gouverner leur pays :

    - resultat, le pays a élu un président avec moins de 2 millions de voix sur 8 millions d’électrices et électeurs.....et le comble, c’est beaucoup des Malgaches en sont heureux, midingindrambo !!!

    Quelle destination espérons-nous nous rendre avec une situation politique pareille ????

    • 28 avril 2014 à 08:24 | hrrys (#5836) répond à diego

      Bjr Diego,on ne peut (pourrait) pas enjamber la CI comme ça compte tenu de la situation actuelle la mondialisation oblige.

    • 28 avril 2014 à 13:26 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Bonjour Ami Diego,
      J’ai l’habitude de lire toutes vos réactions avant de répondre .

      - Vos coups de cœurs et de gueules depuis nos échanges sur ce forum démontrent bien votre attachement et votre sensibilité pour notre Pays d’origine qu’est Madagascar !

      - Vos analyses et vos observations reflètent la réalité , j’en conviens , mais restons sur terre SVP ! Je viens de lire ce matin que la CI ( Pot de fer) et ses Représentants se précipitent au Palais de Mahazoarivo rencontrer notre PM Kolo Roger . C’est un signal fort à mon humble avis que cette nouvelle équipe dirigée par Hery R. et épaulée par le Gvt de Kolo R.commence un match très palpitant afin de redresser notre Pays dans bcp de domaines ( économie, sociale, justice, sécurité , santé , éducation & formation etc, etc ....) D’accord avec vous que la RECONCILIATION RESTE UNE PRIORITE pour l’avenir du Pays. LE RETOUR DE RA8 aura lieu tôt ou tard !

      - Souhaitons bonne chance et bonne continuation à nos Dirigeants et
      Wait and see the RESULTS !
      Amitiés,

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS