Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 13 avril 2024
Antananarivo | 06h41
 

Société

Banque mondiale

Les villes malgaches face aux défis de l’urbanisation

mercredi 27 mars | Mandimbisoa R.

Dans un contexte où les villes malgaches représentent une part significative du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays, mais peinent à contribuer efficacement à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté, le défi de l’urbanisation devient de plus en plus préoccupant. Selon la Revue de l’Urbanisation de Madagascar publiée par la Banque mondiale, l’urbanisation croissante du pays se déroule sans une planification adéquate, un financement suffisant et une coordination efficace pour répondre à la demande croissante en emplois de qualité, logements, infrastructures et services de base.

Les conséquences de cette urbanisation non maîtrisée se traduisent par des problèmes majeurs de fourniture de services et d’infrastructures, ainsi que par des niveaux élevés d’informalité dans les emplois et le logement urbains. En effet, environ 60% des emplois dans les villes malgaches sont informels, ce qui souligne l’urgence d’agir pour transformer les villes en moteurs de croissance économique et de développement durable.

Parallèlement, les villes malgaches sont confrontées à des défis supplémentaires liés à la fréquence croissante des catastrophes naturelles induites par le changement climatique. Inondations, cyclones, élévation du niveau de la mer et érosion côtière menacent non seulement l’économie des villes, mais aussi la vie de leurs habitants, mettant en péril les avancées réalisées en matière de développement.

Dans ce contexte, le gouvernement malgache, conscient des enjeux majeurs que représentent les villes pour l’avenir du pays, s’engage à relever ces défis. Le Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, Naina Andriantsitohaina, souligne l’importance d’une meilleure planification territoriale, de réformes institutionnelles au niveau communal et d’une allocation accrue de ressources pour les villes.

La revue de la Banque mondiale propose quatre piliers d’intervention pour exploiter le potentiel d’urbanisation du pays. Il s’agit notamment de renforcer la politique nationale de développement urbain, de coordonner les réformes institutionnelles, d’accroître les investissements en infrastructures urbaines et de renforcer les capacités des villes.

En mettant l’accent sur le développement d’un « système de villes » productif à travers le pays, la revue souligne l’importance de valoriser le rôle de chaque ville, quelle que soit sa taille, dans l’amélioration de la productivité économique et de la qualité de vie. Des réformes politiques coordonnées seront également nécessaires pour garantir la viabilité fiscale, environnementale et sociale des villes, tout en renforçant la décentralisation des fonctions et des ressources vers les communes urbaines.

Dans un contexte où plus de la moitié de la population malgache devrait vivre en milieu urbain d’ici 2036, il est impératif d’agir dès maintenant pour assurer un développement urbain durable et résilient. La Banque mondiale, aux côtés du gouvernement malgache, s’engage à accompagner les villes malgaches sur la voie de la prospérité et de la résilience, afin de garantir un avenir plus prometteur pour tous.

Ensemble, il est possible de transformer les défis de l’urbanisation en opportunités de croissance économique, de développement durable et d’amélioration de la qualité de vie pour l’ensemble de la population malgache.

-----

5 commentaires

Vos commentaires

  • 27 mars à 12:32 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    https://www.madagascar-tribune.com/L-adhesion-de-Madagascar-reconfirmee.html#forum565000

    - La trop grande attractivité des centres urbains et notamment celle de la Capitale Tana, est très nuisible au Pays tout entier, que ce soit pour les centres urbains eux mêmes,

      • à cause :
        - de l’hypertrophie de ces dernières, avec des infrastructures d’ accueil et d’ installation des nouveaux « immigrants pour la ville » très insuffisants, une population immigrante rurale qui sera marginalisée d’ office, car sans travail et inapte à la vie urbaine du fait d’être sous éduquée sans instruction, sans qualification, et
        - du dépeuplement des zones rurales, pour un pays ou plus de 80% est une population rurale à vocation agricole, produisant déjà insuffisamment pour nourrir tout le Pays.

    - À mon avis, le plus important est de freiner et si possible stopper l’ exode rural, car déjà comment nourrir la ville si les ruraux montent chez cette dernière.

    - Il faut se souvenir que jamais une ville n’ a produit du riz, exception faite de la plaine de Betsimitatatra du temps des rois et des reines, de la colonisation jusqu’à la 1-ère République.

    - Donc pour freiner l’ exode rural, et retenir les ruraux chez eux, il faut vraiment aménager le territoire pour rendre les zones rurales plus attractives, et d’ abord la sécurité(celle des biens, des personnes et des investissements), créer et restaurer les routes, les écoles, les hôpitaux ....

    - Et je doute fort que le nouveau ministre foza de l’ aménagement du territoire ait les compétences pour le faire, déjà en a-t-il le pouvoir, les moyens pour le faire ?

    - Et quand bien même, pouvoir et moyens existent, ce qui déjà est très hautement improbable, le vouloir serait-il au rendez vous ?

    - Déjà qu’ à la gestion de la Capitale en tant que maire, Naina Andriatsitohaina a brillé par son incompétence, alors pour la gestion du territoire de tout Madagascar en tant que ministre, à mon avis, le doute n’ est plus permis.

    Cordialement

    Répondre

    • 27 mars à 12:36 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

        • « est très nuisible au développement Pays tout entier, que ce soit pour les centres urbains eux mêmes, que pour les zones rurales, »

      Au lieu de :
      « est très nuisible au Pays tout entier, que ce soit pour les centres urbains eux mêmes, »

  • 27 mars à 13:05 | Jipo (#4988)

    Ne vous inquiétez pas notre génie a DEJA trouvé la solution, il va construire une nouvelle ville et abandonner la capitale aux sans dents !
    Mandimbisou surtout ne changez rien : ensembles vous pouvez transformer le plomb en Or l’ enfer en paradis, et les bidonvilles en havre de Paix , opportunité de croissance, résilience ( car sans c ’est comme le rat zoel sans ses lunettes : ça ne le fait pas ...) économique & durable : whats else ? 🤔
    Et si vous commenciez simplement et modestement à ramasser les ordures ( sans oublier la résilience ...) ???

    Répondre

  • 27 mars à 20:38 | Jipo (#4988)

    Ce serait plutôt le département ou service de l’ urbanisme qui est au défi de s’ enlever les doigts de là ou ça refoule et de se bouger le Q !
    Mais ça comme les mentalités et douanes autant demander à un éléphant de devenir carnassier ou un Rajoelina de cesser de prendre ses interlocuteurs pour ce qu’ il est ...

    Répondre

  • 28 mars à 09:47 | lanja (#4980)

    Eto no anisany ahitana fa mila fandinihina ary mila mijery alavitra ny mitondra firenena , amin izao , ny études socio eco tsy misy akory fa dia vahaolana misavoamboana fotsiny , hanangana nouvelle ville dia manao maquette, sady mampalahelo no mampihomehy,... dia hanao bodongerona amin ny expropriation fotsiny amin ny resaka tany... izay ataon’ ny any ivelany no alaina tahaka fahatany.... be anefa ny vahaolana tsotra, raha vao décentralisé fotsiny ny ankamaroan ny service publique dia mihena be ny fivezivezeana eto, ohatra vitsy, manao passeport fotsiny, dia etsy anosy daholo na olona avy any tulear, na avy diego sns...ny fitsaboana tena ,raha vao manahirana kely fotsiny dia miakatra tana ny olona, ny ecole de medecine iray ihany kanefa 27 millions izao ny gasy, tsy hiresaka ny immatriculation sy ny fangatahana autorisation sns.... firy ny aéroport international eto ?...mamindra toerana ny olana no atao eto fa tsy mamaha olana

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS