Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 01h29
 

Société

Société

Le remplacement des chefs de fokontany fait polémique

mardi 16 avril | Arena R.

A l’approche des élections législatives, le remplacement des chefs de fokontany est fortement contesté par certains candidats.

Dans le 5ème arrondissement d’Antananarivo-Renivohitra, la candidate indépendante aux législatives, Nicole Véronique Rajerison, a annoncé hier qu’elle allait porter plainte contre le candidat du régime dans cette circonscription électorale. Selon toute vraisemblance, il s’agit du candidat de la plateforme IRD (Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina), l’ancien député Naivo Raholdina qui rempile pour un second mandat. Elle soupçonne ce dernier d’avoir orchestré le remplacement massif des chefs fokontany dans cet arrondissement.

Le pouvoir de remplacement des chefs de fokontany et leur adjoints incomberait pourtant au préfet de police d’Antananarivo, le général Angelo Christian Ravelonarivo. Ce dernier a confirmé le remplacement des 27 chefs de fokontany de cette circonscription électorale. Les raisons en sont multiples, explique-t-il. Mais il évoque notamment le soutien manifeste et déclaré de chefs de fokontany à un candidat en particulier. Les autres ont dû être remplacés à cause de leur incapacité à assurer leur mission malgré les longues années qu’ils ont passées à la tête de leur circonscription. « Il y a des présidents de fokontany qui ont occupé le poste depuis 1999 et nous estimons qu’il était temps de les remplacer », explique le Préfet d’Antananarivo.

Nicole Véronique Rajerison, avoue pour sa part que le président de l’association des 27 fokontany du 5ème arrondissement s’est bel et bien aligné avec elle dans le cadre de ces prochaines élections. Ce dernier aurait demandé une mise à disposition, mais la Préfecture aurait répondu par son abrogation. Elle accuse ainsi le candidat du régime d’être interféré dans ces décisions, et d’avoir manœuvré pour avoir des chefs de fokontany qui lui soit acquis.

Elle manifeste également son inquiétude quant à la transparence du scrutin et à sa bonne tenue. « Ces nouveaux responsables manquent d’un côté de l’expérience car ils ont pris leur fonction à moins de deux mois du scrutin, mais qu’en est-il également de leur impartialité et de leur bonne foi », s’interroge-t-elle.

Elle a interpellé ainsi les autres candidats de sa circonscription à dénoncer ce qu’elle qualifie d’irrégularités dans ces remplacements de chefs fokontany. Le préfet d’Antananarivo indique pour sa part qu’il n’y a pas que le 5ème arrondissement qui soit concerné par ces remplacements, 3 chefs fokontany du 3ème arrondissement et 2 du 4ème en sont également touchés, révèle-t-il.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 16 avril à 10:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Entre Nicole Véronique R. et Naivo Raholdina, mon cœur ne balance pas contrairement à ceux qui ont validé la candidature de l’IRD dans le cinquième arrondissement concernant ces deux pro-Rajoelina : Que le meilleur gagne !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS