Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 21 octobre 2019
Antananarivo | 10h16
 

Société

Kidnapping à Tsaratànana

Les proches d’un candidat incarcéré appellent à sa libération

samedi 6 avril | Arena R.

Nouveau rebondissement dans l’affaire de Tsaratànana. Un groupement de citoyens originaire de ce district interpelle les autorités. Il demande surtout la libération du candidat député placé sous mandat de dépôt, parce qu’il est accusé d’être impliqué dans le kidnapping et meurtre d’un autre candidat au mois de mars dernier. Pour eux, les autres personnes impliquées dans cette affaire ont été forcées à le dénoncer alors qu’il n’y est pour rien.

La femme et les proches de ce regretté candidat dénoncent pour leur part une tentative de libération de ce candidat et des autres personnes impliquées dans cette affaire. La découverte du téléphone du candidat-député kidnappé et de ses puces téléphoniques sur un bandit abattu par les forces de l’ordre est considérée comme une manœuvre dilatoire pour détourner les attentions, estime la famille du candidat député exécuté.

Beaucoup de zone d’ombres sont en effet constatées dans le cadre de cette affaire. En tout cas, et pour l’instant, huit (8) personnes sont jetées sous les verrous accusés d’être impliqués dans l’enlèvement suivi du meurtre du candidat aux élections législatives de Tsaratànana, en attendant leur procès.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 6 avril à 10:35 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    @rena,
    On jette en prison mais on met sous les "verroux"
    8 personnes = féminin ?
    " Sont jetées " accord mais " accusés d’ etre impliqués "= pas d’ "accord" ?
    Juste une question Monsieur @rena, quel est le sujet des personnes accusées & impliquées ???
    Oté marmaille la tête l’a amaillé grand matin ...
    Il est temps de faire parler les "puces noires " de ce téléphone, si les services secrets Malagasy n’ ont pas besoin d’ avoir recours à leurs homologues Sud Af ?

    • 6 avril à 18:25 | Anton (#8594) répond à Jipo

      ..en même temps on écrit verrous et non verroux !

  • 6 avril à 11:39 | Vohitra (#7654)

    Les bandits de grand chemin se bousculent et se lancent dans la violence dans leurs quetes d honorabilite en devenant legislateurs de la Republique.

    Et si par malheur ils arrivent a investir les travees de l hemicycle, on peut imaginer deja les duels et combats qui vont s y operer durant les sessions parlementaires

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS