Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 8 août 2020
Antananarivo | 17h47
 

Société

Gestion du fonds coronavirus

Les partis de l’opposition réclament une enquête parlementaire

mardi 28 avril | Mandimbisoa R.

Déconfinement progressif rime avec un retour peu à peu à la vie politique pour les partis de l’opposition. Ironie ou pas, pour la plateforme de l’opposition, RMDM, il est temps d’arrêter le plan d’urgence sanitaire. « Si le remède est déjà trouvé, et qu’il s’avère efficace, nous demandons la fin de l’état d’urgence sanitaire », a déclaré hier, le pasteur Edouard Tsarahame, porte-parole de l’ alliance des partis de l’opposition (RMDM) lors d’une conférence de presse qui a vu la présence des représentants de ses membres comme le Tiako i Madagasikara (TIM).

Cette plateforme de l’opposition craindrait entre autres que l’Etat d’urgence sanitaire n’occasionne la prise des décisions en conseil des ministres par voie d’ordonnance par le président de la République, comme ce fut le cas au début de son quinquennat. Mais cette déclaration s’annonce également comme une pression indirecte envers les dirigeants à faire davantage de lumière sur l’utilisation et la gestion des fonds destinés à lutter contre le Covid-19.

L’alliance des partis de l’opposition estime également qu’il ne faut pas obliger implicitement la population à boire la tisane Covid-Organics, comme c’est le cas dans les établissements scolaires depuis la reprise des cours pour les élèves en classe d’examen, notamment dans les écoles publiques. Cette réaction fait suite à la grogne des parents d’élèves qui se sont indignés par rapport au refus des responsables des établissements scolaires d’accueillir les élèves qui refusent de prendre le Covid-Organics.

La RMDM demande l’ouverture d’une enquête parlementaire sur le Covid-Organics et réclame qu’on apporte plus de tranpsarence sur les propriétés de ce remède, sa provenance et ses fabricants. Une enquête parlementaire est également demandé concernant l’utilisation des aides dans le cadre de cette crise sanitaire par le RMDM. « Qui sait si elles se sont déjà fondues, et sont transformées en tisane », ironise le porte-parole de cette plateforme de l’opposition. Si vous refusez d’ouvrir ces enquêtes parlementaires, nous allons prendre des mesures pour vous obliger à le faire, comme vous obligez les élèves à prendre le Covid-Organics dans les établissements scolaires, a déclaré le Pasteur Edouard Tsarahame.

La RMDM a ensuite annoncé qu’elle va installer son représentant au niveau du parlement, en application de la loi sur les partis de l’opposition. Tout cela devrait se réaliser lors de la prochaine session parlementaire ordinaire, indique le porte-parole de cette plateforme politique.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 28 avril à 11:42 | Vohitra (#7654)

    Ny fitondrana sy fanapahana ny raharahampanjakana, ary ny fanoherana sy fanarahamaso ny ataon’ny fitondrana, izany rehetra izany dia raharaha politika avokoa, ary asan’ny mpanao politika feno sy tanteraka...

    Tsy misy heviny sy antony ny politika raha toa ka tsy misy akony mivantana any amin’ny fiainambahoaka...

    Ankehitriny, noana ny vahoaka, tsy manana asa fivelomana ny maroanisa amin’ny vahoaka, tsy zarizary sy mampanahy ny fahasalamambahoaka...

    Omeo vahaolana mahomby sy mifanitsy amin’ny filàny ny vahoaka, asio fanalefahana ny fahoriambahoaka, izay no adidinareo mpanao politika...

    Rehefa tsy vitanareo mpanao politika izany adidy izany, dia tsy misy ilana anareo mihintsy, tsy ny politika no ratsy, fa ianareo mpanao politika...

  • 28 avril à 12:21 | kartell (#8302)

    L’opposition tente de sortir la tête de l’eau en posant des bonnes questions noyées dans la campagne promotionnelle d’état....
    Il semblerait que son effet euphorisant atteigne ses limites et que le bon sens reprenne des couleurs..
    S’appuyant sur les déclarations du chef de l’état, l’opposition se demande dès lors pourquoi poursuivre un déconfinement qui n’aurait plus sa place dès lors où le produit urbi et orbi serait préventif et tout aussi curatif ?...
    Elle prend ainsi aux mots un pouvoir qui, lui, ne cesse de réduire les libertés individuelles au nom d’une covid au dos très large ...
    D’autant qu’il se murmure que cette capitale aurait enregistré une mortalité de 1,5 supérieure à la normale, nous cacherons- nous quelque chose à l’insu de notre plein gré ?...
    Un climat de confusion semble émerger de cette croisade où tous les autres sujets d’actualité sont relégués à la rubrique des faits passés sous silence ...
    Par contre, on s’amuse à pointer d’un doigt moqueur ces citoyens pris sans masque d’autant lorsqu’il s’agit de vahaza priés manu-militari d’effectuer une corvée d’utilité publique ...
    Cette pandémie conserve des aspects revanchards inédits qui satisfont visiblement quelques egos frustrés....
    Le dessous des cartes est mis en avant par une opposition qui observe qu’une certaine opacité entoure cette opération mais une telle position ne suffira pas pour voir émerger une improbable transparence ...
    On est ici dans le jeu habituel de ceux qui ont l’expérience du pouvoir et qui joue au jeu drôle de lanceur d’alerte alors que la suspicion naissait dès le début de cette campagne promotionnelle...
    C’est en quelque sorte, la forme récurrente des ouvreurs de portes ouvertes qui est le fonds de commerce de toute opposition donc rien de neuf mais il s’agit d’un simple exercice de pure forme .
    Aujourd’hui, ce débat, qui ne va rien apprendre de bien nouveau, occulte celui, oh, combien plus copieux de l’après-crise qui lui va plonger le pays dans d’autres urgences qui n’ont pas retenu l’attention d’une opposition sur le même tempo que le pouvoir, celui de l’immédiateté en attendant Godot !....

    • 28 avril à 12:36 | saint-augustin (#9524) répond à kartell

      Bonjour,
      La question est:est-ce un médicament contre le le corona ou pas ?ça dépend :pour les dépeceurs de Mcar et des malgaches :c’est un médicament efficace donc donnez-nous l’argent parce que nous avons l’habitude de manger l’argent.Leur poser la question à quel Kartell ils appartiennent ?
      Pour d’autres ce n’est pas un médicament, donc dangereux .
      Tous ces politiciens qui utilisent l’Eglise comme cheval de Troie !

  • 28 avril à 13:22 | Isandra (#7070)

     « Si vous refusez d’ouvrir ces enquêtes parlementaires, nous allons prendre des mesures pour vous obliger à le faire, comme vous obligez les élèves à prendre le Covid-Organics dans les établissements scolaires, a déclaré le Pasteur Edouard Tsarahame. »

    Comment peut on ouvrir le cœur avec ce genre d’attitude, provocatrice ? Ne nous étonnons pas si l’opposition est fantomatique à Madagascar. Ils ne perdent leur temps qu’à dénigrer, et provoquer,...

    Que l’Etat d’urgence perdure jusqu’à la fin de l’année !

    • 28 avril à 16:50 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Pour affirmer que l’opposition est "fantomatique" (je comprends votre terme, en revanche je vous conseille de voir la définition de ce mot dans les dico), il faut d’abord accepter officiellement qu’ils sont de l’opposition. Et cela, DJ n’osera pas sinon jamais le faire.
      Tout le monde disait, quand il était dans l’opposition, mmhhhmm !
      Vous pouvez sortir tous vos arguments, mais si vous avez des ..., officialisez d’abord leur statut.
       !!!!!

    • 28 avril à 16:57 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      "... Que l’Etat d’urgence perdure jusqu’à la fin de l’année !"
      Et dire que cette personne souhaite que notre pays avance, elle oublie déjà que DJ a des promesses à tenir. Il les réalisera à partir de l’année prochaine alors ?
      2 ans seraient passées alors ...
      Ça ! C’est les soi-disant élites qui dirigent le pays.
      Zanahary tsy omen-tsiny f’ireto no tena gaigy mpamono ny vahoaka.

  • 28 avril à 15:02 | Vohitra (#7654)

    Les medecins du ministere de la sante n hesitent pas a affirmer haut et clair qu ils ne savent rien et ne comprennent rien sur le fonctionnement de cette tisane magique...

    Pour eux, c est une tisane comme tant d autres qu on trouve dans les coins de rue ou aupres de beaucoup de familles selon leurs perceptions...

    Aussi, pourquoi depenser de ressources pour enqueter a propos d un breuvage dont l efficacite ne repose que sur la foi en la declaration de celui qui fait sa promotion, en l occurrence un publicitaire ?

    Le publicitaire devra envoye un tweet a joanna la bresilienne pour lui annoncer le miracle du breuvage magique...personne n a invente la manne mais elle tombait du ciel...

    Par contre, c est la HCC qui devra se prononcer sur la realite ou non du respect de l article 8 de la Constitution de la Republique a propos de l experimentation humaine et le libre consentement individuel...

  • 28 avril à 17:52 | lancaster (#10636)

    Le CVO met en lumière Madagascar, pas seulement sur le plan médiatique mais cette solution permettra d’engranger d’énormes ressources financières damant ainsi le pion aux grandes multinationales pharmaceutiques ». C’est du moins l’avis de Gabriel Djankou, ancien Directeur adjoint de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Madagascar.

    Dans une lettre ouverte adressée au peuple malagasy, ce haut fonctionnaire des Nations-Unies qui a passé dix années à Madagascar affirme haut et fort que, grâce au Covid-Organics, Madagascar peut devenir un sauveur de l’Afrique. « Je pense, sur la base de la réalité vécue mais analysée, pouvoir éclairer l’opinion nationale malagasy que cette opportunité sans précédent permet enfin de vraiment faire connaître Madagascar, plus seulement comme une île touristique mais désormais comme le « sauveur » de l’Afrique et de l’humanité face à cette pandémie du COVID 19 », déclare-t-il dans sa lettre, dont voici un extrait : « Peuple Malagasy. Personne ne doit vous voler votre fierté, car vous êtes la fierté de l’Afrique. Vous devez protéger votre Président et surtout son courage de faire valoir aux yeux du monde une solution Malagasy à la pandémie mondiale. Je voudrais dire au peuple malagasy de ne pas se laisser perturber par les sirènes internes qui s’opposeraient à la démarche actuelle de faire du CVO une solution crédible pour la prévention, voire la guérison du Coronavirus.

    Les opposants au processus sont dans leur rôle politique de ne pas applaudir l’adversaire. Très souvent, ils sont soutenus et financés par les lobbyings étrangers qui ne voient pas d’un bon œil cette initiative malagasy. Et pour causes : Madagascar a touché la fierté et l’orgueil des grands pays

    Un « petit pays pauvre » – africain de surcroît- a pris une avance médiatique sur les grands : Annoncer en grande pompe une solution à leurs problèmes. Ils n’acceptent pas cela. L’esprit de colonisation et des colons a toujours voulu laisser croire que les solutions aux problèmes africains doivent fatalement venir de l’Occident. Aujourd’hui, il y a une solution conçue par Madagascar pour les Malagasy et dont l’Afrique et les africains peuvent s’enorgueillir. Cette solution peut aider les pays du Nord s’ils laissent tomber leur orgueil scientifique légendaire.

    Madagascar empêche les lobbyings internationaux du médicament de glaner de l’argent grâce au COVID 19. Des prétextes sont avancés pour exprimer des réserves voire interdire la potion malagasy. Ailleurs, certains pays vaccinent leurs ressortissants avec des molécules qui n’ont pas respecté les délais cliniques. Mais parce que c’est des pays du Nord, ils ne sont pas frappés de la même réserve ni interdiction ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS