Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 1er décembre 2020
Antananarivo | 21h06
 

Société

Plan d’aide au tourisme

Les opérateurs touristiques reviennent à la charge

vendredi 22 mai | Mandimbisoa R.

La confédération du tourisme de Madagascar (CTM) ne baisse pas les bras. Quelques semaines après avoir interpellé les autorités sur la situation des opérateurs touristiques dans le cadre de la crise sanitaire liée au coronavirus, la CTM revienne à la charge et réclame une fois un plan d’aide de la part de l’Etat. Une aide qui continue à se faire attendre.

La CTM rappelle que « Les hommes et femmes qui travaillent dans le secteur touristique représentent plus de 40 000 emplois directs, 300 000 emplois indirects », soit 1.5 millions de personnes vivant et dépendant du secteur du tourisme. A cause de la crise sanitaire, de la fermeture des vols nationaux et internationaux, autant de citoyens se trouvent actuellement en difficulté, puisque les hôtels et restaurants doivent également se soumettre aux différentes mesures de restriction prises dans le pays.

Ces opérateurs touristiques réclament ainsi des mesures de soutien de la part de l’Etat et des partenaires techniques et financiers du pays pour pouvoir redresser la situation. Pour rappel, cette confédération regroupe les hôteliers, restaurateurs et chambres d’hôtes, les compagnies aériennes, les aéroports, les tours opérateurs, les agences de voyage, les guides touristiques, les formateurs, les prestataires touristiques, les transporteurs terrestres et les organisateurs d’événements.

Le tourisme est certainement l’un des secteurs les plus durement frappé par cette crise sanitaire. Malgré la situation et deux mois après le début de l’épidémie, l’Etat n’a jusqu’ici annoncé aucun plan d’aide, ni aucun plan de relance concret pour le secteur privé en général. Pour l’heure, la seule certitude, c’est qu’une enveloppe d’environ 320 millions d’euros sera dédié à un plan de relance économique. Aucun détail sur la répartition de ces aides n’a toutefois été acté.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 27 mai à 16:55 | FANTOMAS (#7269)

    J’ajouterai que c’est très urgent, par toute l’économie de l’Ile de Nosy be repose sur le tourisme, c’est une catastrophe la-bas, chômage, chômage partiel....et probablement des dépôts de bilan.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives