Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 13 juin 2024
Antananarivo | 19h19
 

Tourisme

Destination Nosy-Be

Les opérateurs touristiques revendiquent la revue de la note orange

vendredi 25 avril 2014 |  4122 visites  | Haingo

Les opérateurs dans le secteur tourisme qui évoluent à Nosy-Be regrettent que le gouvernement français maintienne la sanction contre cette île qui figure parmi le top 10 des destinations dans le monde. Ils ont réclamé ce mercredi 23 avril au gouvernement, la levée de la classification en « zone orange » de la destination Nosy-Be.

Madagascar a connu très fréquemment des crises politiques ces dernières années. Cette situation a engendré des conséquences néfastes chez la population mais également chez les opérateurs économiques. Outre les problèmes politiques, la stabilité économique et sociale d’une région dépend d’abord de la situation locale. Concernant la ville de Nosy-Be, le calme est revenu mais la vie économique est moribonde. Cette situation est due aux événements –des touristes étrangers avaient été brûlés vifs–, qui se sont produits dans cette ville au mois d’octobre de l’année 2013 à la suite desquels, le gouvernement français a décrété Nosy-Be « zone orange ».

Un seul client en un mois, déplore un chauffeur

Or, 80% des activités réalisées à Nosy-Be sont liées au tourisme, à savoir le transport, le commerce des légumes, les guides et notamment les opérateurs en hôtellerie. Une baisse considérable du nombre de touristes a été constatée, selon les acteurs touristiques de Nosy-Be qui ont fait une déclaration commune ce mercredi 23 avril à Nosy-Be devant la presse. Chaque acteur, représentant de chaque activité, a expliqué que par rapport à l’année dernière, la « crise » touristique règne dans cette petite île. Les chauffeurs de taxi, quant à eux, ont constaté une baisse jusqu’à 25% de leur recette, par rapport à celle de l’année dernière. C’est à dire qu’un chauffeur n’arrive actuellement à trouver qu’un seul client par mois si auparavant, le nombre de taxis à Nosy-Be était insuffisant.

Les opérateurs français et malgaches, tous pénalisés

Ces acteurs, avec le président de l’Office Régional du Tourisme à Nosy-Be se plaignent ainsi de cette situation, en expliquant que mettre l’île en « zone orange », veut dire pénaliser les ressortissants français et les natifs malagasy. Depuis le mois de janvier jusqu’au mois de mars de cette année, le taux d’occupation dans les hôtels a connu une réduction. Il est entre 4% à 25% seulement, selon les établissements. Les commerçants de légumes, quant à eux, ont expliqué qu’ils n’arrivent même pas à écouler près de 1/2 tonnes de légumes si au cours de mois d’avril de l’année dernière, ils arrivaient à écouler près de 2,5 tonnes de légumes par semaine.

La majorité des hôtels ont appliqué le chômage technique à leurs employés même si la majorité du personnel c’est à dire les 90% du personnel dans ces hôtels sont des Malgaches. Pourtant, en vue de veiller sur la vie sociale de ces membres du personnel, l’application du « chômage partiel » a été la plus fréquente chez ces hôteliers.

Victimes de campagne de dénigrement

Toujours face à cette situation, les opérateurs économiques de cette île ont réitéré que certains ont essayé de véhiculer des fausses informations ou encore de donner des mauvaises images de Nosy-Be après les incidents du mois d’octobre. Pourtant, ils sont convaincus que le retour à la sécurité dans cette petite île est effectif depuis longtemps. En d’autres termes, la relation entre les étrangers notamment les ressortissants français et les natifs de Nosy-Be marche bien. L’Organe mixte de conception (OMC) locale, dont la police nationale, la gendarmerie et les militaires ont chacun confirmé qu’ils collaborent avec les opérateurs afin d’assurer la sécurité.

Philippe Gron, propriétaire de l’Hôtel « Anjiamarango », est convaincu que des intérêts géopolitiques se cachent derrière cette situation.

Des efforts ont été déployés

Les opérateurs lancent un appel officiel au gouvernement français et lui demande de les laisser travailler. « Ces pressions sont-elles justes pour nous, opérateurs et investisseurs ? Ces pressions sont-elles justes pour le peuple malgache ? » se demandent-ils.

Malgré tout, des efforts sur la relance de l’économie de Nosy-Be et aussi en vue d’inciter les touristes ont été depuis déployés selon les propriétaires des grands hôtels de Nosy-Be tel que celui de Royal Beach, de Vanilla Hôtel, de Nosy-Be Hôtel, de la Marina Hôtel ainsi que les autres opérateurs à savoir le responsable du « Golf ».

Outre l’amélioration des infrastructures dans chaque hôtel, une création de nouveau parc a été également mise en route. Il s’agit du « Mont Passot ». Par ailleurs, l’Office du Tourisme ainsi que tous les opérateurs et partenaires sont prêts et motivés à poursuivre leur travail commun, déclarent-ils. De ce fait, un partenariat avec la compagnie aérienne nationale (Air Madagascar) vient d’être signé pour remettre des lignes directes, qui permettront à tous les acteurs de faire des promotions communes pour une relance globale de la destination. Ces lignes sont : Marseille-NosyBe, Johannesbourg-NosyBe et Reunion-NosyBe.

58 commentaires

Vos commentaires

  • 25 avril 2014 à 09:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Il faut revoir les règles de délivrance de visa et les coûts de visa,au minimum 103 euros à 250 euros pour plus de 30 jours.
    La démocratisation de la prostitution :
    - s’il y plus que jamais facile de voyager loin,il est plus que jamais aisé d’aller loin pour s’adonner au tourisme sexuel.
    Plus la demande augmente,l’offre suit,trop souvent au détriment des victimes==de plus en plus jeunes==,d’un trafic « HUMAIN » croissant.
    L’industrie du tourisme n’engendre pas que du bon.
    =« Contrôle strict de tous les touristes quelle que soit leur priovenance »=
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 10:55 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      J’ai du mal à comprendre pourquoi MT.com se croit obligé de se transformer en caisse de résonance des glapissements des zopérateurs touristiques de nosybe ??
      Et ce Philippe Gron qui raconte n’importe quoi : je cite : « ...convaincu que des intérêts géopolitiques (SIC) se cachent derrière cette situation » XMDR !
      C’est sûr, la légion étrangère veut en faire une base avancée !
      C’est la journée mondiale du délire ou quoi ?
      Je rappelle aux forumistes vertueux que nosybe est un nid de malades moyenâgeux qui ont brûlé au moins 3 quidams dont 2 étaient uniquement coupables d’avoir la peau blanche, sous les yeux admiratifs et consentants de la gentille population de nosybe qui s’est repue du spectacle d’un bûcher humain digne d’une secte diabolique SANS BOUGER LE PETIT DOIGT !
      En ce qui me concerne (et je relaie activement l’info chaque fois que j’ne ai l’occasion ) j’espère vivement que l’alerte orange sera relevée d’un cran en alerte ECARLATE et permanente pour PUNIR nosybe, ses habitants et ses opérateurs de m.er.de !
      Point-barre !

    • 25 avril 2014 à 14:58 | john rakoto (#8330) répond à Paulo Il leone

      C’était aussi un terrible cauchemar pour la population, un drame provoqué par la bêtise humaine poussée à l’extrême.....en tous cas, le massacre n’a pas été perpétré par le peuple (100 000 personnes), le reste de la population n’a rien à voir la dedans….
      Quand il y a des plasticages en corse etc…ou des tueries à Marseilles….. est ce que les corses et les Marseillais sont tous des sauvages ??

      L’heure est à la reconstruction solidaire, Nosy Be se construit tout doucement, il faut se tourner maintenant vers l’avenir…..

    • 25 avril 2014 à 15:08 | john rakoto (#8330) répond à john rakoto

      Nosy Be devrait se tourner vers d’autres marchés ! point barre....il n’y a pas que la France

      Pour les autres touristes, allemands, américains, suisses, belges et sud africains surtout les Italiens, ils séjournent à Nosy-Be sans aucun problème.

    • 25 avril 2014 à 18:42 | Inglewood (#6780) répond à john rakoto

      Leur faculté est vraiment formatée par la France.

    • 25 avril 2014 à 18:49 | Paulo Il leone (#6618) répond à john rakoto

      Vous pouvez « revendiquer » tout ce que vous voulez, comme si c’était un droit légitime inscrit dans la constitution, ce n’est pas en bombant le torse que vous ferez revenir les touristes Français, ni les autres d’ailleurs, en vertu du principe énoncé comme suit : « chat échaudé craint l’eau froide ! »
      Ce qui, traduit pour nos forumistes nosybéens signifie : « on ne m’y reprendra pas à deux fois de risquer de me faire brûler vif par des bêtes sauvages, ou des sauvages tout court ! »
      A bon entendeur....velouma !

    • 25 avril 2014 à 20:07 | jansi (#6474) répond à Paulo Il leone

      Bien dit Paulo. Ces opérateurs de Nosy BE pensent ils vraiment a leurs esclaves qu’ils sont obliges d’envoyer au chômage ou plutôt a leurs comptes en banque a l’étranger car les 99% de leurs recettes restent a l’extérieur. Seul 1% sert a payer les charges locales dont le salaire du serviteur fixe a 17€ mensuel.

    • 25 avril 2014 à 20:14 | jansi (#6474) répond à Paulo Il leone

      Ré bien dit Paulo ! Ces sauvages, ils sont représentés a l’assemblée nationale. Les pompiers de Tana doivent se tenir prêts, car ils n’ont pas seulement brûle vifs des français, ils ont aussi l’habitude de renvoyer chez eux les Malgaches non originaires de leurs bleds, que ces bleds soient au nord avec Coutiti, au sud, a l’est , ils sont tous pareils. Heureusement que les Tananariviens les laissent tranquilles dans leurs quartiers favoris mais crado des 67ha et d’Ambohipo cite des étudiants.

    • 25 avril 2014 à 21:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      Jansi !
      il ne piffre pas les côtiers.
      Jansi !
      Ils sont majoritaires à Madagascar..vous devez vous plier à leur « DICTAT ».
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 21:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      Jansi,
      - "Votre post m’intéresse bcp.
      Si voue avez des preuves tangibles,je suis preneur.
      Depuis longtemps,j’ai des doutes sur certaines activités des opérateurs hôteliers du NORD.
      Déjà 600/1000 chambres pour les touts opérateurs,déjà 10 % de gain net,à l’étranger.
      Sans blague,j’ouvre la chasse pour la régularisation des recettes touristiques.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 23:08 | kozobe (#7754) répond à jansi

      J’en ai aussi autant à votre service M. Jansi : Antananarivo est la ville la plus propre au monde (sauf Ambohipo et les 65 Ha où les « côtiers » sont « majoritaires »), la plus plaisante à vivre, où le taux de pauvreté frôle les 0/100. A Tana tous les Merina habitent dans des « villas ». Apparemment la haine des « côtiers » vous consume de l’intérieur mais grave. Les « côtiers » ne vous avaient jamais rien demandés : c’est votre pauvreté chronique et héréditaire qui vous avaient poussé vers « les côtes ». Continuons donc dans ce jeu morbide, pour nous, les Merina de votre genre représentent la malhonnêteté, la fourberie, la triche car les Anglais vous avaient très bien formatés dans la moule de leur moyen-âge. Il n’y a pas pire ( ou meilleur) léche-c.u.l que vous : presque toujours cruels avec les faibles et serviles avec les puissants, prêt à tuer père et mère, renier ses « amis » pour un peu de biens et une once de voninahitry. Vous en voulez encore ? Quand vous parlez de Nosy- Be, savez-vous le nombre de « Mpivaro-mandeha » Merina qui inondent et polluent les rues de Hell-Ville ? Phénomène que cette région n’a jamais connu auparavant. Je m’excuse pour mes compatriotes Merina qui ne partagent pas la vision de M. Jansi. Mais je ne pouvais pas laisser ce genre d’absurdité sans réagir. Pour finir, je suis à votre disposition pour continuer indéfiniment pareille échange d’« amabilité ».

    • 25 avril 2014 à 23:30 | jansi (#6474) répond à kozobe

      Les mpivaro mandeha Merina , comme leur nom l’indique, sont des nomades qui passent de ville en ville vendre ce dont les habitants ont besoin, y compris les piles électriques, les casquettes, les casseroles, les tissus, les. Haussiers, bref des choses utiles. Ils ne restent pas dans les villes et ne squattent pas indéfiniment les lieux. Les Merina installes définitivement n’habitent sûrement pas dans les bidonvilles. Voilà pourquoi les bandits comme Coutiti les envient en les virant de chez eux pour prendre leurs biens. Mais encore faut il savoir qu’une cuvette a l’anglaise ne s’utilise pas a la turque.

      Les gens des 67 ha et dAmbohipo s’installent définitivement de manière illicite en dehors des règles d’urbanisme, et vendent des faux médicaments comme dans certains marchés d’autres pays sous développes. Voyez Ambolokandrina.

    • 26 avril 2014 à 05:58 | kozobe (#7754) répond à jansi

      Je n’ai jamais été en phase avec les agissements des Coutiti et consorts, qu’ils fussent du Nord, de l’Est, du Sud...etc. Je les ai condamnés en leur temps. Et ce sera toujours comme cela. Mettez-vous dans la tête que si la majorité des gens des régions où ils avaient sévi étaient d’accord avec eux, le visage de Madagascar ne seraient pas ce qu’il est maintenant. Balayez devant votre porte avant de vous en prendre aux autres. Allez donc jusqu’au bout de votre raisonnement : agissez comme les Coutiti en leur temps et débarrassez Tana des cafards « côtiers » qui vous empoisonnent tellement la vie. Sinon vous pouvez toujours continuer vos divagations si cela vous adoucit l’existence.

    • 27 avril 2014 à 18:01 | el che (#344) répond à Paulo Il leone

      bravo Paulo Il leone.

      Plus jamais d’actes de barbarie à Mada. Les cotoyens censés ont baissé la tète.

    • 27 avril 2014 à 18:02 | el che (#344) répond à el che

      errata : lire citoyens

    • 27 avril 2014 à 18:05 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il faut d’abord faire venir les touristes, les recettes en suivront. Les employés dans ce secteur vivent très bien de leur travail . Basile, de grâce mettez les pieds à Mada, et sortez de vos préjugés

    • 28 avril 2014 à 19:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      Jansi,
      Vous êtes comme MOI,à l’étranger et « NOUS NOUS PERMETTONS » de critiquer les gens de la côte s’installant à Antananarivo.Malheureusement,pour VOUS,ils sont chez « EUX »,à Madagascar.Point barre !
      Ils sont libres de s’installer sur tout le territoire national malgache ;
      Basile RAMAHEFARISOA-1943*
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 28 avril 2014 à 19:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à el che

      S’il y a des touristes,les recettes sont-elles toutes « encaissées » par Madagascar..
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 25 avril 2014 à 09:41 | Jipo (#4988)

    Voilà de sages initiatives et un geste manifeste pour le développement de l’ ile .
    Quant au longtarin du 9/3 , on ne peut que l’ invioter à retourner se coucher, faire le proctologue de mouches .

  • 25 avril 2014 à 09:41 | Eloim (#8244)

    Madagascar est une île, riche en faune et flore, dont toute la population est charmante, accueillante, souriante. Madagascar est une île, riche en ressource sous-terraine, sous-marine dont les malgaches, eux-mêmes, n’arrivent pas à les exploiter convenablement et raisonnablement car la technicité et l’argent nous échappent fortement. Pauvre malgache ! Notre pays est riche mais toute la population vit dans la pauvreté incommensurable. Paradoxe oblige ! Alors, opérateurs touristiques de Nosy-Be, dites-vous, revendiquent ceci, cela. A adresser à qui ? Aux Autorités française, bien sûr ! Est-ce qu’à Madagascar, il n’y a pas d’autorité compétente à qui on clame quoique ce soit ? On est pauvre ! et on ne peut pas subventionner ceci - cela. C’est pourquoi, ils crient au scandale et quelle image de notre pays, voyez-vous, à l’avenir : terne, ...

    • 25 avril 2014 à 10:01 | betoko (#413) répond à Eloim

      Ce qui m’attriste c’est que depuis des années et des années personne n’ose vraiment ouvrir sa gueule vis à vis des grandes puissances surtout avec les Etats Unis et La France . L’île de Nosy Be n’est pas aussi dangereuse que La Martinique , une île française département d’outre mer .
      La marine française a attrapé des pêcheurs malgaches au large d’une île dans le Mozambique , aucune autorité malgache n’ a osé rouspéter , c’est un silence complice on peut dire .
      Concernant le tourisme à Nosy Be , une campagne de communication est très souhaitable , par exemple , placarder des affiches dans toutes les grandes villes de France comme a fait l’île de La Réunion vantant notre pays y compris Nosy Be . L’année dernière La Chine s’est plainte auprès des autorités françaises en disant que ses ressortissants étaient victimes de vol à la tire devant les boutiques de luxe et des mussées et a menacé que si cela continue La Chine n’envoie plus ses touristes en France .Du coup le gouvernement français a déployé des flics 24h/24 dans tout Paris , ce qu’a fait aussi le gouvernement malgache à Nosy Be . Donc une campagne de communication serait souhaitable au plus vite

    • 25 avril 2014 à 10:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Nosy-Be appartient-il vraiment aux Malgaches ?
      Au moment que je m’occupais du problème d’Andilana Beach,on me disait :
      - « NOSY-BE »,centre de repos de la mafia italienne.
      Et maintenant,qui tient le cordon de « NOSY-BE ».
      La majorité des travailleurs dans cette île ne sont pas des « MALGACHES-MALGACHES ».Point barre !
      « Faire de BQ,avec des corps humains n’est pas des us et coutumes Malgaches ».
      Les MALGACHES ne sont pas des « sauvages ».
      IL FAUT QUE NOSY-BE REDEVIENNE MALAGASY.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 10:43 | tononkira (#3592) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Hallo
      Il ne faut pas oublier le trafic de drogue dans ce coin là.

    • 25 avril 2014 à 10:54 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      Les Malagasy ne sont pas des sauvages , c’est vrai mais comme partout ailleurs dans le monde , il y a toujours des individus qui se comportent comme tels et pour ça certains Gasy eux ne sont pas en reste , peut-être même pires que d’autres .

    • 25 avril 2014 à 11:05 | RASOA (#2016) répond à betoko

      Bonjour,

      Madagascar n’est pas le centre du Monde. Si depuis 50 ans nous ne sommes pas capables de développer notre pays, si nous vendons à vil prix nos richesses aux profits de quelques familles de trafiquants Malgaches et locaux, si nous acceptons d’être dirigés par des politiciens véreux, si nous acceptons l’inacceptable, si nous acceptons que nos enfants soient non instruits, si nous acceptons que nos tribunaux soient dirigés par des juges roitelets et mafieux, si nous acceptons que les jugements de nos tribunaux soient monnayables, si nous acceptons d’être un pays mendiant, si nous sommes atones devant les abus perpétrer par nos concitoyens, si nous acceptons de vivre dans la pauvreté et la descente en enfer depuis 50 ans, CE N’EST PAS LA FAUTE DE LA FRANCE NI DES ETATS UNIS. Depuis 50 ans ans, nous accusons les puissances extérieurs de nous maltraiter. A ce que je sache nous avons eu notre indépendance depuis 50 ans, arrêtons de voir le diable chez le voisin. Il est des nôtres.
      Par exemple : Si les chinois achètent nos bois de Rose, ils ont raison. C’est le gouvernement Malgache qui laisse sa faune et sa flore massacrer par 10 personnes maximum sur 22 millions d’habitants, ce n’est pas la faute du gouvernement Chinois. Je n’ai jamais vu des chinois pénétrer dans nos forets, couper les bois, les acheminer vers les côtes pour les évacuer vers la Chine, ce sont bien nos concitoyens qui sont à l’origine.Nous continuons à vénérer dans nos villes ces trafiquants de Bois de Rose.
      Mes Chers compatriotes, au lieu de demander des comptes aux autres, regardons-nous, mobilisons nous, le salut ne viendra jamais de l’extérieur. La compétition est mondiale et Madagascar n’est le soucis de personnes....A chacun de développer son pays et c’est normal. Sinon demandons notre rattachement officiel à la France ou aux USA.....Abandonnons ce pseudo indépendance que nous ne savons pas gérer et que nous n’assumons pas depuis 50 ans.

    • 25 avril 2014 à 11:28 | leclercq (#4410) répond à RASOA

      Mme Rasoa
      Bonjour et bravo pour votre post , enfin une Malgache une vraie qui ose dire ouvertement la « vraie réalité » de l’histoire de Madagascar et de son peuple !!!
      Bakoly Razafindrasoa

    • 25 avril 2014 à 11:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RASOA

      Bon retour RASOA..
      Les discussions seront chaudes.
      RASOA,les étrangers sont là pour payer les locaux pour tous les « TRAFICS ILLICITES ».
      C’est à cette lutte (-contrôle strict de tous les étrangers-) que le « GOUVERNEMENT » doive s’attaquer.
      Tant qu’il y a de l’argent incontrolable,les pauvres locaux accepteront d’être des bras exécuteurs.
      Vous parlez tous de cinquante-ans de gabgies,à Madagascar,les Malgaches sont victimes de leur gentillesse et de leur ==TSY MANINONA AKORY==fa rizareo « VAZAHA-BE ».
      IL FAUT CULTIVER LE NATIONALISME CHEZ LES MALAGASY POUR RETROUVER NOTRE DIGNITE..

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 12:46 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Cessons de nous comporter comme des victimes et de notre soi-disant gentillesse !!! pointons plutôt le doigt sur nos dirigeants successifs qui n’ont fait que s’enrichir au détriment de son peuple aussi arrêtons de désigner les étrangers ( VAZAHA BE entres autres ) d’être responsables de notre dérive et enfin une dignité la vraie commence par au moins reconnaitre ses torts et combattre ses faiblesses , ceci est valable pour tous les Malgaches .

    • 25 avril 2014 à 13:27 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’était , il y a de cela 30 ans Basile , à vous lire qu’est ce qu’on doit faire . Hier soir sur toutes les stations de télé à Mada , on ne parlait que de Nosy Be , le tourisme fait vire 80% des habitants de Nosy Be ,la majorité des hôteliers sont tous les français . Faudrait que vous veniez ici Basile , car vous êtes trop dépassé , votre raisonnement reste dans les années 70-80 , Faut bouger Basile , votre sénilité va vous faire des très mauvais tours. Bientôt la maison de retraite à moins que vous y êtes déjà , Pauvre Basile

    • 25 avril 2014 à 13:35 | betoko (#413) répond à RASOA

      Je ne dis pas le contraire , mais allez dire cela à Hery Rajaonarimampianina , qui au lieu de chercher à développer notre pays , piétine la constitution et ne soucis guère de nos compatriotes , il préfère faire la guéguerre politicienne . Un de ses conseilles fait partie de ma famille , il a beau lui dire d’arrêter cette guéguerre car cela ne fait pas avancer Madagascar , non Monsieur fait ce qui lui plait

    • 25 avril 2014 à 18:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Les hôteliers français,je les connais plus que VOUS,je pourrais vous le prouver.
      S’ils sont à Madagascar,parce qu’ils n’ont pas réussi,en France.
      RAKOTOBE,
      Nosy-Be..peut-être occupé par des étrangers et les « MALGACHES » sont étrangers dans cette île ;
      Je voudrais vraiment savoir,ce que le « TOURISME » de Nosy-Be rapporte dans l’économie Malagasy ;
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefartisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 18:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à leclercq

      Madame,j’ai jeté l’éponge,en 1964,mais je n’ai jamais cessé de suivre l’évolution politique de Madagascar.
      En toute honnêteté,les Malgaches n’ont pas à rougir mais nos « DIRIGEANTS » successifs n’ont pas de compte à rendre à qui que ce soit.
      Malheureusement,ils ont suivi les pentes descendantes des « PAYS » pseudo-civilisés.
      Et leurs progénitures passent leur temps à critiquer les « ANCIENS ».
      Ceux qui ont l’occasion d’aller ailleurs se croient meilleurs que ceux qui sont surplace et les étrangers en profitent pour enfoncer les Malgaches.
      La France reste notre « PARTENAIRE » n° 1,quel que soit son « Régime » :
      - « Gauche » ou « Droite ».
      Je trouve déplacer de sortir cette « AFFAIRE » des îles éparses au début du quinquenat de SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA et du début du Gouvernement KOLO Roger.
      J’espère que cette idée ne vienne pas de SEM Arisoa Lala RAZAFITRIMO.
      Je pense revenir aux années 1972,quand les « INTELLECTUELS » Malagasy poussaient Madagascar pour la sortie du SYSTEME EDUCATIF FRANCAIS.
      Assistant,à une réunion des ces intellectuels,publiquement,j’avais dit :
      - "VOUS ÊTES LES PREMIERS A ENVOYER VOS BAMBINS,EN FRANCE,si l’affaire foire.
      - « Je ne me suis pas trompé ».
      Et Maintenant,je lance encore ceci :
      - « Voulez-vous saboter le début du Quinquenat de SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA ».
      Sa politique est simple :
      - Réconciliation Nationale et Redressement économique.
      - Plus de laissés-pour-compte sur tout le Territoire National.
      Cette fameuse îles éparses étaient déjà mises sur la Table,durant le Pouvoir du Président Mit..L’affaire était mise en attente et comme l’Amiral Didier RATSIRAKA est encore là,il fallait nous concerter ==AVANT== de balancer cette affaire ;
      QUE VOULONS-NOUS VRAIMENT ?
      La FRANCE ne cèdera pas comme çà,son territoire,==ces territoires==il faut avancer sans faire trop de « TAPAGES MEDIATIQUES ».
      Du respect mutuel.. ;
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 21:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      SEM Hery RAJAONARIMAMPIANA joue franc jeu :
      - « JE SUIS LE PATRON »
      Je partage totalement sa conviction.
      Je lui souhaite ;
      - « BONNE ROUTE »
      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2014 à 20:44 | Rakotomenatra (#6912) répond à RASOA

      Bravo - Mme RASOA for President !!!

      Une femme qui a le charisme d’un Che Guevara - c’est ce qu’il faut !

    • 27 avril 2014 à 12:07 | tgvsokatra (#2274) répond à RASOA

      Tena azonao antoka ve fa tsy misy fahadisoan’ny Frantsay !!!
      ny filazana hoe : fahadisoan’ny frantsay @ IZY IRAY MANONTOLO angamba no diso fa tena MISY FAHADISOAN’NY FRANTSAY MIHITSY

    • 27 avril 2014 à 12:26 | tgvsokatra (#2274) répond à RASOA

      Tena azonao antoka ve fa tsy misy fahadisoan’ny Frantsay !!!
      ny filazana hoe : fahadisoan’ny frantsay @ IZY IRAY MANONTOLO angamba no diso fa tena MISY FAHADISOAN’NY FRANTSAY MIHITSY

    • 27 avril 2014 à 18:09 | el che (#344) répond à betoko

      Betoko,
      Quand quelques abrutis brulent des touristes, cela un impact psychologique très important. Vouloir se dorer au soleil , pour finir sur un bucher ardent, vous imaginez ?,,

    • 28 avril 2014 à 19:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      NOCIBE est affiché ,partout,en France ,cher RAKOTOBE.
      Pour la Réunion,je regrette,« SON » tourisme est en chute libre,pas à cause des « MALGACHES,classés sauvages » mais par la présence des requins !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 25 avril 2014 à 10:59 | Paulo Il leone (#6618)

    J’ai du mal à comprendre pourquoi MT.com se croit obligé de se transformer en caisse de résonance des glapissements des zopérateurs touristiques de nosybe ??
    Et ce Philippe Gron qui raconte n’importe quoi : je cite : « ...convaincu que des intérêts géopolitiques (SIC) se cachent derrière cette situation » XMDR !
    C’est sûr, la légion étrangère a l’intention d’en faire une base avancée !
    C’est la journée mondiale du délire ou quoi ?
    Je rappelle aux forumistes vertueux que nosybe est un nid de malades moyenâgeux qui ont brûlé au moins 3 quidams dont 2 étaient uniquement coupables d’avoir la peau blanche, sous les yeux admiratifs et consentants de la gentille population de nosybe qui s’est repue du spectacle d’un bûcher humain digne d’une secte diabolique SANS BOUGER LE PETIT DOIGT !
    En ce qui me concerne (et je relaie activement l’info chaque fois que j’ne ai l’occasion ) j’espère vivement que l’alerte orange sera relevée d’un cran en alerte ECARLATE et permanente pour PUNIR nosybe, ses habitants et ses opérateurs complaisants !
    Point-barre !

    • 25 avril 2014 à 12:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      - « Brûler des êtres humains n’est pas des us et coutumees Malagasy ».
      allez chercher ailleurs.
      Mon frère « JOSOA » est originaire de NOSY-BE,ayant vécu dans cette île==toute sa vie== mais avec l’arrivée des opérateurs étrangers,NOSY-BE n’est plus « MALGACHE »,la majorité des travailleurs ne sont plus Malagasy.
      Alors foutez-nous la paix,avec votre « B.Q » humain.
      Les Malagches ne sont pas des sauvages
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 avril 2014 à 14:18 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais si mais si , basile ne vous déplaise , des gens qui applaudissent devant un spectacle aussi cruel et décadent ne sont autres que des sauvages !!!!Malgaches ou pas !!!

    • 26 avril 2014 à 14:44 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      Certes , brûler des êtres humains n’est pas des « us et coutumes Malagasy »
      et pourtant , ils l’ont fait !!! et sans doute avec la bénédiction de votre frére
      « josoa » .Réflechissez un peu avant de l’ouvrir , ça fait désordre !!!

    • 28 avril 2014 à 19:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à leclercq

      =« JOSOA »,
      N’allez pas trop loin
      Merci
      Il n’est une p..ute comme VOUS !
      De sa naissance jusqu’à sa retraite,il « HABITE » cet endroit magnifique.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 25 avril 2014 à 11:35 | bbernard (#6880)

    Je ne vois pas pourquoi le gouvernement français devrait se plier aux désidérata des opérateurs touristiques. Ces opérateurs, qu’ils soient français, italiens, allemands ou autres, sont tous des étrangers. S’ils veulent que l’île redevienne ce qu’elle était, qu’ils commencent par payer leurs impôts et taxes au Trésor Public malgache, qu’ils paient leur personnel malgache, philippin, arabe ou pakistanais correctement et qu’ils le respectent, qu’ils fassent ensuite les démarches nécessaires auprès du Ministère de l’Intérieur malgache, seul compétent en matière de rétablissement de l’ordre et de sécurité. La France, comme les autres pays dont sont originaires ces opérateurs, n’a pas à peser sur le gouvernement malgache. Son devoir est seulement de prévenir les touristes intéressés par cette destination touristique des risques qu’ils encourent, pas plus. A chacun de prendre ses responsabilités. Quand Madagascar aura fait le ménage dans l’île, comme dans d’autres sites touristiques, cela se saura et les touristes reviendront en nombre.

    • 25 avril 2014 à 20:23 | jansi (#6474) répond à bbernard

      Ces zoperateurs traitent leur personnel comme des esclaves. Ces derniers se vengent sur les touristes innocents. Il faut y remettre de l’ordre.

  • 25 avril 2014 à 18:50 | liliquilit (#7755)

    Je suis en ce moment même à Nosy be, et je ne loge pas chez des Français ou des Italiens, mais chez des Malgaches. Ces derniers sont les premiers à déplorer l’épisode tragique d’octobre dernier mais aussi les conséquences économiques qui s’ensuivirent puisque mis à part les grand hôtels italiens qui fonctionnent en circuit fermé, le taux d’occupation des autres établissements est proche de zéro. C’est toute l’économie de l’île qui est pénalisée puisque plus de 80% des activités sont centrées sur le tourisme. Ce qui me met très mal à l’aise, c’est que mis à part les Malgaches « éduqués » résidant sur l’île, la grande majorité des habitants ne semblent pas regretter cet acte barbare (qui d’ailleurs a été précédé de nombreuses autres exactions sur des Malgaches et touristes en 2013), par contre, tous se sentent injustement pénalisés par la crise économique qui les frappe de plein fouet actuellement. Je pense qu’il faudra du temps pour que les plaies se referment et la confiance revienne à Nosy be. On axe toujours les priorités sur l’économie, mais on oublie trop souvent l’éducation qui est un vecteur fondamental à la transmission de certaines valeurs indispensables à la vie en société. Un rappel de ces valeurs voire une psychothérapie collective ne serait pas du luxe ici....

    • 25 avril 2014 à 20:26 | jansi (#6474) répond à liliquilit

      Les zoperateurs blancs doivent être inclus dans cette psychothérapie collective. L’esclavagisme c’est terminé. Tout comme les cannibales.

    • 25 avril 2014 à 20:31 | Paulo Il leone (#6618) répond à liliquilit

      Ouais ben, « bon courage Docteur » pour la psychothérapie de groupe !
      Relisez donc les posts « éclairés » de basile, et vous verrez le chemin qu’il vous reste à parcourir ! Moralité : on n’est pas sortis de l’auberge nosybéenne !

    • 25 avril 2014 à 21:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à liliquilit

      Voue êtes==chez== des Malgaches,dîtes-vous !
      tant mieux.
      une simple question :
      - « vos Malgaches fréquentent-ils des Malgaches ou le clan des étrangers expatriés » ?
      Les Malgaches n’ont pas besoin des leçons de votre part !
      Bon séjour,à Nosy-Be,quand même !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2014 à 00:59 | liliquilit (#7755) répond à jansi

      Les opérateurs économiques n’ont pas besoin d’une psychothérapie mais d’un rappel à la loi, qu’ils comprennent qu’avec le fric on n’achète pas tout et que cela ne les place pas au dessus des lois. Les populations doivent aussi comprendre que tout ne s’achète pas avec du fric et que certaines valeurs sont fondamentales. Faire déjà la distinction entre ce qui est « bien » et ce qui est « mal » serait un bon début et relève de la psychothérapie. Quand on emmène des enfants au bûcher comme on les emmènerait au spectacle, il y a effectivement de quoi s’inquiéter de la moralité des générations futures...

    • 26 avril 2014 à 01:19 | liliquilit (#7755) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et moi je n’ai pas de leçons à recevoir de quelqu’un qui vit par procuration et véhicule des messages de haine qui ne font que diviser un pays déjà bien fragilisé. Venez donc à Madagascar expérimenter les réalités du terrain et on en reparlera ensuite !

    • 26 avril 2014 à 14:46 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Certains Malagasy de votre genre n’ont besoin de personne pour assouvir leur soif de médiocrité

  • 26 avril 2014 à 04:22 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Ce qui est clair, la campagne touristique 2014 à Nosy-Be est ratée rien qu’à consulter les listings des compagnies aériennes et des réservations hôtelières.
    Une conséquence assez importante pour l’économie nationale en général et de Nosy-Be en particulier.

    Une des causes principales c’est la lenteur de nos pouvoirs policières et judiciaires pour élucider les affaires criminelles et autres où les « vahiny » et nationaux sont solidairement responsables.
    Plus çà traîne, plus çà nuit ou sert la réputation. Un principe valable dans tout.
    Mais avec nos peu de moyens, notre comportement légendaire du « moramora », on perd beaucoup de temps à remettre tout en ordre. On n’a jamais compris que le temps c’est de l’argent ...

    Cette « zone orange » de Nosy-Be est identique à l’inscription des vols Air M/car sur une liste annexe, interdits de l’espace aérien européen.

    Répercussions directes : moins de touristes, moins de services, moins de prestations, moins de boulots, moins de revenus des habitants ... et moins de taxes, moins de recettes fiscales, etc ... C’EST LA CATA !!!

    Y a des principes et pratiques qu’on doit remettre en cause et remédier le plus rapidement possible : sécurités aérienne, touristique, des personnes et des biens, ...

    Facile à dire et je vois déjà la tête des Ministres de l’Intérieur, du Tourisme, du Transport, ... dont leur feuille de route est assez difficile à élaborer ...

    Voilà !

    • 26 avril 2014 à 14:03 | jansi (#6474) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      A quelque chose malheur est bon. Cette suspension et cette alerte orange devraient être mis a profit pour remette les choses a plat dans le domaine de la gestion du tourisme a Mada.
      Le tourisme nous apporte t il vraiment tout ce qui devrait revenir a l’économie malgache ?
      Je dis que non. Lorsqu’un TOur opérator envoie des touristes a Mada, tout est payé et conservé dans les banques a l’extérieur : billets d’avions ( pas air mad d’habitude) séjour, repas matin et soir, transferts aéroport/hôtels, prestations excursions , massages etc.... Tout, je dis bien tout. Seuls sont payés a Mada les repas de midi et le chapeau de paille achetés sur la plage.
      Le propriétaire de l’hôtel s’est donc mis d’accord avec le T.O pour que ses profits restent a l’extérieur.
      Seuls sont payés a Mada les 17€ mensuels de salaires du personnel esclave, et les charges locales basées sur une déclaration fiscale arrangée.

      Il faut revoir tout le système car le tourisme pourrait être un vrai pourvoyeur de devises si les opérateurs sont un peu plus honnêtes .
      La redistribution des profits doit être plus équitable par une meilleure rémunération du personnel malgache qui ne doit plus être traité comme des esclaves. De même les autres secteurs de l’économie doivent bénéficier de ce tourisme en réglant les prestations sur place incitant le touriste a passer devant le bureau de change.

  • 27 avril 2014 à 16:04 | gandhimandelaking (#8322)

    L’Île de Nosy-Bé rentre dans la littérature française insulaire et dans l’Histoire de l’océan Indien. Lire à ces titres :

    - Une monographie historique et culturelle de cet espace insulaire à vocation touristique intitulée :

    Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français disponible chez thebookedition
    et un roman d’initiation autobiographique et d’anticipation géopolitique intitulée :

    - Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire qui est un roman dont l’histoire se déroule à Antananarivo, à Diégo-Suarez et surtout à Nosy-Bé.

    • 27 avril 2014 à 18:36 | jansi (#6474) répond à gandhimandelaking

      Certains zoperateurs hôteliers étrangers s’approprient même des plages et les interdisnt aux noirs, oubliant ou ignorant ou se foutant complètement que la zone des pas géométriques est inaliénable.
      Tout cela fait que les relations noirs/blancs a Nosy BE sont exécrables

    • 29 avril 2014 à 10:35 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      - « Si Madagascar ne fait pas attention,tous les blancs récalcitrants au Pouvoir noir,en Afrique du Sud vont immigrer à Madagascar ».
      UN DANGER PERMANENT ! pour Madagascar..
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 mai 2014 à 01:18 | Zafimaro (#3479) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Décentralisation. Pour en revenir à la visite de courtoisie, le ministre de mentionner que « la relation entre Madagascar et la France est au beau fixe ». Il a tenu à souligner que cette aide de la France se traduit notamment par l’envoi des assistants techniques. Toujours est-il que l’insécurité et la décentralisation ont été au centre des discussions entre le diplomate et le ministre de l’Intérieur. Concernant l’insécurité, beaucoup de facteurs entrent en jeu mais d’après le ministre, elle est également le reflet de la sous administration. »
      Maika handrava ny firenena madagasikara ny frantay. Io decentralisation no hanasarahana antsika ka hifikirana aminy nosy manodidina. Tandremo. Hevitra ratsy sady lalina.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS