Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 17 juillet 2018
Antananarivo | 23h27
 

Economie

Economie

Les opérateurs dans la filière vanille victimes de racket

mercredi 18 avril | Ny Aina Rahaga

Nul n’ignore que la vanille et tout ce qui touche à son exploitation est très rentable, la filière étant même l’une des premières sources de devise du pays grâce à son exportation. Aussi, celle-ci suscite énormément d’intérêt, les vols et les meurtres se multipliant d’année en année. Cette fois-ci cependant, ce n’est ni de vol ni de meurtres que les opérateurs et les exportateurs de vanille de la région SAVA se plaignent mais d’un fait tout à fait autre. Ces opérateurs seraient depuis un certain temps victimes de racket de la part de personnes se présentant au nom du ministère du commerce et de la consommation. Ces derniers déclarent être en inspection pour le ministère et demandent à ce que les exportateurs fournissent des pièces et des papiers dans le but d’amener les exportateurs à négocier. Des négociations qui, selon les quelques opérateurs que nous avons joints, se chiffrent à des dizaines de millions d’Ariary. Ces opérateurs en appellent donc aux responsables au sein du ministère du commerce de prendre des mesures ou du moins de clarifier la situation dans le cas où il s’agit effectivement d’agents du ministère. Ils reprochent également à l’Etat de ne pas être présent lorsque la filière fait face à des difficultés liées à l’insécurité et aux intempéries mais sans retard lorsqu’il s’agit d’aller chercher de l’argent.

Nul n’ignore en effet que dans ce genre d’inspection, et dans la majorité des cas, que les opérateurs soient en rège ou non vis-à-vis des lois et règlements en vigueur régissant la profession, les négociations sont la plupart du temps la seule issue. Et la filière vanille n’est pas la seule à connaitre des situations pareilles.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 18 avril à 08:43 | olivier2 (#9829)

    roooo

    Mais puisqu’on vous dit que la corruption à Madagascar « n’est pa pire qu’ailleurs »...

    Cessez de voir le mal partout !

    Ce ne sont là que quelques ( « Pâtes »...don patillo) négociations pittoresques inhérentes au Fihavanana..

    Et n’oubliez pas non plus que sans la Françafric, tout cela ne serait JAMAIS arrivé : ET TOC !

    C’est fatiguant de toujours devoir rappeler « LES BASES »..

     :)

    • 18 avril à 09:34 | Stomato (#3476) répond à olivier2

      N’est-ce pas une des conséquences de décisions qu’il faut assumer ?

    • 18 avril à 10:12 | Gérard (#7761) répond à olivier2

      «  »la filière vanille n’est pas la seule à connaitre des situations pareilles.«  »

      bien sûr, qui n’est pas racketté ici ?

      le conducteur de bajaj ou taxi qui doit payer à chaque passage devant la police ou gendarmerie
      le père de famille qui veut inscrire son enfant à l’école
      l’étranger qui doit renouveler un visa
      le malade qui sollicite des soins à l’hopital (on m’a demandé de l’argent pour pousser un brancard ! viré les brancardiers et poussé moi-même)
      etc etc....

      c’est vrai il y a pire, j’ai connu le Congo, ils avaient la Kalach, ici on peut discuter

  • 18 avril à 10:22 | Stomato (#3476)

    @ Gérard,
    >>le conducteur de bajaj ou taxi qui doit payer à chaque passage devant la police ou gendarmerie
    le père de famille qui veut inscrire son enfant à l’école
    l’étranger qui doit renouveler un visa<<

    Tout ce que vous mentionnez n’est que la conception Malagasy de la CSG
    Contribution Spéciale de Solidarité.

    Les vazaha sont aux malagasy, ce que les juifs sont aux petits beurres, forcément riches à millions.
    Ceci aussi est à assumer quand l’ont décide d’aller vivre à Madagascar, ou simplement y faire du tourisme (forcément sexuel !)

    • 18 avril à 11:18 | tanguy37 (#7699) répond à Stomato

      c’est pour cela qu’il faut IMPERATIVEMENT interdire tous voyages ou visites à mada gascar

    • 18 avril à 11:46 | Gérard (#7761) répond à Stomato

      stomato

      le conducteur de bajaj ni le père de famille ne son vazahas, ni riches !

      quand à moi je ne paie JAMAIS mais j’adore discuter :

      « je peux pas te donner d’argent, ma femme me l’interdit, elle dit que cela salit son pays »

      c’est moins pire que le Congo, croyez moi !

  • 18 avril à 11:20 | dominique (#9242)

    Bjr :: Le rackette a SAMBAVA c’est un comble et partout et n’importe ou !!!! de la mairie a la gendarmerie en passant par la police et tout ce qui est administratif !!! c’est le bouquet envoie les Ary et rien d’autre et un coup de la vie incroyable bien plus chère que la France !! 1 Kg de carottes ou pomme de terre ou Haricots ou tomates c’est du 10.000Ary voir + très rare moins en France environ 4000Ary !!! comment vivre la bas pour un ouvrier ??? tout le monde n’est pas marchant de vanille ! ou citron a pressé ; un sac de riz a Tana 80.000ARy et a Sambava 165.000Ary le vol et la corruption la bas c’est le comble !!!!!!!!! allez y et vous verrez que j’écris la vérité ... peux pas sortir de la ville tranquillement sur la route que le premier (poulet) t’arrête pour te racketter !!!!! allez et vous verrez !!

  • 18 avril à 11:25 | olivier2 (#9829)

    https://www.lactualite.mg/economie/6837-vanille-de-madagascar-la-crise-guete-la-filiere/

    En fin d’article il est écrit : « Son avenir est, malheureusement à craindre si les autorités tardent à la sauver. »

    Qui ici pourrait douter UNE SEULE SECONDE que les autorités ne vont pas « sauver » la vanille MALAGASY ?

    LOL

    Qui ici pourrait douter UNE SEULE SECONDE que si la vanille est désormais Cueillie 3-4 mois avant maturité, et que le fils du PREZIDA est un acteur MAJEUR de la filière...que la baisse de Qualité ( doux euphémisme !) de ce produit est directement liée à :

    1- changements climatiques (la Jirama a le même Problème : MDR)
    2 - francafric
    3 - cyclones
    4 - HVM
    5 - la colonisation
    6 - Monde capitaliste/libéral qu’il convient de convertir au SOCIALISME TROPICAL
    7 - ne pas oublier les KARANA
    8- la faut’apadchance

    LOL

    • 18 avril à 11:29 | Stomato (#3476) répond à olivier2

      Vous oubliez 9 à 99 cépamafote.

    • 18 avril à 11:55 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à olivier2

      Et 10 -Le PAPE François ou les CATHOLIQUES ...hihihi !

    • 18 avril à 11:58 | kartell (#8302) répond à olivier2

      il y a belle lurette, (celle qui rit, comme la vache du même nom !), que la seconde n’a plus cours dans notre univers, plongé dans une léthargie, jusqu’au bout de la nuit !….
      Ah !, la vanille, doux fantasme des andafy qui ont fait d’elle, une princesse, occultant sa vie privée, où abuseurs, tout azimut, ont fait d’elle, leur nouvelle tirelire !….
      La belle est, aujourd’hui, maquée, et ses souteneurs sont, désormais, en costume/cravate, c’est en quelque sorte, le début d’une émergence, mais pas celle qu’on aurait attendre, mais, celle qu’on pouvait craindre !…..
      Le pari semble, hélas, réussi !.

  • 18 avril à 11:38 | Ibalitakely (#9342)

    Tandremo ihany koa fa misy tena mpiasan’ny ministera atsy na ary fa mitondra ordre de mission sandoka, dia mody mampitahotra fa hoe nahita tsy ara-dalàna tahaka izao & tahaka izao, dia manotra rehefa avy eo, & misy mihintsy no miverimberina. Rehefa lazainao izy ireo ohatra hoe fantatro ny lehibenareo [naministra mihintsy ohatra] fa ataovy izay ataonareo fa hiantso azy aho rehefa avy eo, dia toa izy indray no lasa mitady fandaminana !! Nisy havako mantsy nitaraina fa indroa ao anatin’ny taona na mihoatra hono ry zareo [miandahy miambavy] no miverimberina, dia manana canevas ilaina @ fanaovana fanadiadiana sns izy ireo.

    • 18 avril à 11:43 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Tsy dia mitombona loatra mantsy ny hoe amin’ny sociétés na entreprises [à but commerciale] tsy hita isaina eto Antananarivo ohatra dia manana fotoana iverimberenana @ toerana iray izy.

  • 18 avril à 11:41 | olivier2 (#9829)

    @ Stomato

    Veuillez m’excuser pour cet oubli SVP.

    Gardons espoir car de peu regardantes ONG ( pléonasme ?) ne manqueront pas de déverser leurs fonds
    (promptement détournés...re pléonasme ?) pour « sauver la filière » pour la 999 eme fois..

     :)

    PS : on peut remplacer « filière vanille » par « élections »...le principe reste le même !

    LOL

  • 18 avril à 11:44 | vorona (#8254)

    Bjr Pendant ce temps les Pays-Bas commence la culture sous serre avec de très encourageants résultats. Si ils deviennent aussi performant qu’avec les tulipes et les fleurs en général Mada a du souci a se faire .

  • 18 avril à 13:32 | arsonist (#10169)

    Un gros défaut gasy en général
    et qui handicape les produits gasy sur le marché international
    est la mauvaise qualité des produits gasy .

    Et la vanille gasy n’y échappe pas .
    Un intervenant sur ce forum fait allusion ci-dessus à la cueillette prématurée (2 mois avant maturité , dit-il) de la vanille gasy .
    C’est là un acte qui abaisse notablement la qualité de la vanille gasy et qui lui est préjudiciable sur le marché international .
    Cela , le producteur gasy le sait .
    Mais s’il laisse la vanille gasy arriver à maturité avant de la cueillir , des voleurs cueillent le produit à leur place .
    La vanille n’est pas le seul produit agricole gasy victime de cette sorte de vol .
    Mais entre autres le riz en est aussi victime .
    Même le zébu gasy (qui est aussi un produit agricole) l’est aussi .

    Concernant la vanille ,
    en qualité la vanille gasy est en-dessous de celle de l’Île de la Réunion et de celle de Mayotte .
    C’est malheureux à dire pour les Gasy , mais c’est la réalité . Et pour cause .

    Dans l’Île de la Réunion il y a une sorte de musée ou centre de recherche pour la culture de vanille .
    L’endroit est ouvert aux touristes .
    Après la visite , on peut y déguster des préparations culinaires à la vanille .
    J’ai été surpris d’y apprendre que la fécondation manuelle de la fleur de cette plante a été inventée par un Réunionnais .
    Je croyais naïvement auparavant que c’était des Gasy qui l’avaient inventée .
    [Le non-bête foza « catho psychiatre qui a déjà vu la mer » nous apprendra que le pouvoir colonial n’avait pas réussi à acclimater dans la Grande Île l’insecte qui se charge naturellement à féconder la fleur de cette plante originaire d’AmSud]

    A la foire de l’agriculture qui se tient porte de Versailles tous les ans à Paris , des producteurs de venant de Mayotte présentent leur vanille . De très bonne qualité , bien sûr .

    Est-ce que , comme le prétendent des mauvaises langues , tout fout le camp dans cette Grande Île ?

    • 18 avril à 14:22 | vorona (#8254) répond à arsonist

      Bjr Même en Amérique du sud d’ou est originaire la vanille un insecte indigène pollinise la fleur mais cela ne créé pas de gousse. Eh ! Oui. C’est tout à fait par hasard qu’un réunionnais en pollinisant manuellement la fleur d’un pied de vanille s’est aperçu que sa manipulation engendré une gousse et on connait la suite !

  • 18 avril à 13:52 | olivier2 (#9829)

    Effectivement, c’est un Réunionnais qui a inventé la fécondation de la Fleur de vanille..
    Et ce sont bien les réunionnais...donc les colons..qui ont introduit cette culture et l’ont LARGEMENT développée dans l’île..pour le plus grand bonheur des consommateurs Occidentaux...et des cultivateurs/opérateurs locaux..

    N’en déplaise à l’Hurluberlu qui racontait que Les colons n’avaient pas NON PLUS introduit et développé la culture du Giroflier..

    Il est Vrai de dire que certains cultivateurs de vanille VERTE sont victimes de vols..

    MAIS...MAIS...MAIS

    Il est EGALEMENT vrai de dire qu’ils sont :

    - souvent volés par des membres de leur propre famille
    - que les gendarmes relâchent les voleurs moyennant « arrangement »
    - que les chefs de regions/maires reçoivent des Malettes pour accorder des passe-droits...des « zautaurizasssions très spéciales ou dérogations »...soit pour cueillir le plus vite possible...soit pour couvrir des vols..." : liste non exhaustive
    - QUE LES VOLEURS RE VENDENT les produits volés à des opérateurs MALAGASY, et que TOUT LE MONDE LE SAIT ET LE VOIT.
    - Que les dits zzzzzopérateurs MALAGASY bénéficient de protections, et de complicités.

    BREF, un imbroglio 100% malagasy...PUR JUS.

    Après pollinisation de la fleur, il faut de 8,5 à 9 mois de maturation pour qu’une gousse de vanille verte développe son plein potentiel de Glucovanilline - le précurseur de la vanilline.

    Cette année, la date « moyenne » de pollinisation se situe autour du 15 Novembre.

    Les gens sérieux « devraient » collecter la vanille verte entre le 1er aout et fin aout..

    MAIS MAIS MAIS......

    Comme d’habitude, les « plus malins » ...ont déjà commencé à voler de la vanille sur pieds depuis le mois de DECEMBRE.
    Devinez pourquoi ? Bah ils ont des clients !!!

    Et les « zozotorités » ne manqueront pas de déclarer la campagne ouverte avant le 26 juin...dans la joie et l’allégresse !

    Mais bon, c’est la faute à EL NINO...

    C’est mieux comme cela..

     :)

  • 18 avril à 16:12 | LovaBova (#10239)

    La vanille est une des ressources les plus importantes du Madagascar, notre gouvernement en est bien au courant et j’espére qu’il va faire avancer ce secteur plus loin

  • 18 avril à 17:28 | papangue (#9623)

    L’Etat malgache est faible et n’a ni les moyens ni ne se donne les moyens pour assurer la sécurité des plantations de vanille, dommage.

    Dans l’état actuel des choses, ils n’ont pas fait en 5 ans, au contraire la situation s’est empirée : le pays est encore plus pauvre qu’avant le HVM.

    Plus généralement, les 10000 adeptes de la pleonexie sont bien là et ne donneront rien au monde pour partager, au moins soulager la souffrance totale des 98% autres malgaches.

    Je ne sais, qui est l’hurluberlu, mais l’Olybrius qui a pensé que les austronésiens n’ont rien apporté comme plantes à Madagascar sévit toujours pour débiter sa haine du gasy :
    Il semblerait donc que les botanistes, les historiens, se sont trompés lourdement, l’introduction de ces « cultures de rente : ont été faites uniquement par les colons (autrement dit dans la période coloniale à partir de 1896).
    Ce serait bon alors de diffuser cela à un public plus élargi que les éminents experts qui pullulent sur les 590 connectés sur MT.com.

    Selon ces botanistes :
    Girofle :
    https://agritrop.cirad.fr/570658/1/document_570658.pdf
    « Le girofle est une épice originaire des îles Moluques en Indonésie connue depuis des lustres.
    Les Portugais ont contrôlé le commerce des clous de girofle pendant près de 100 ans, jusqu’à la conquête de ces îles par les Hollandais en 1605. Afin d’empêcher toute concurrence possible, ils concentrèrent la production de clous de girofle sur l’île d’Amboine en détruisant systématiquement les arbres poussant ailleurs (Jahiel, 2011).
    .
    En 1753, le monopole Hollandais est brisé par un grand navigateur Français du nom de Pierre Poivre
    .
    En 1770, des plants de girofliers furent introduits à l’île Maurice (française à cette époque). Vers 1775, la culture du giroflier se propagea vers La Réunion pour enfin parvenir à Madagascar (cf. annexe 4).
    Ce fut l’initiation de la culture du giroflier à Madagascar : une première introduction par une compagnie commerciale.

    Pendant la colonisation, les colons européens avaient l’intention de faire de Sainte-Marie une colonie de peuplement productrice de cultures vivrières et commerciales pour l’approvisionnement de La Réunion. A cet effet, un jardin botanique a été créé près d’Ambodifotatra (cf. carte 1) pour essayer d’acclimater les plantes provenant de La Réunion. A partir de 1822, Lenouc dirigea l’opération en développant surtout les légumes et le manioc, comme plantes vivrières, le café, le coton et la canne à sucre comme cultures commerciales. En 1823, des arbres fruitiers (litchis, manguiers, pamplemousse et autres) et des épices (poivrier et giroflier) furent importés (Rahonintsoa, 1978). Ce fut la deuxième introduction du giroflier à Madagascar.

    En 1827, des plants de girofliers furent introduit à Sainte-Marie par les soins de la société Albrand-Carayon-Hugot qui voulait tenter sa culture sur les trois propriétés qu’elle avait acquise dans cette île (Maistre, 1964 ; François, 1927). Le giroflier a été ainsi introduit pour la troisième fois à Madagascar par une société coloniale. »

  • 18 avril à 18:54 | valoha (#7124)

    Mba tokony harovana fatratra ny harem-pirenena toa ny lavanila ! Toa tsisy mihintsy ny fijerena akaiky an’io ’volamena mainty’-ntsika io ! Mampidi-bola vahiny tokoa raha karakarahina akaiky ; ary hampandroso sy hahavitana fotodrafitr’asa maro samy hafa ; raha hotazana ara-potoana ; raha hitadiavana lalam-barotra sahaza(na atiny / ivelany) ; raha tera-tany Malagasy avokoa no misahana na ny famokarana azy io na ny fanondranana ; ny fijerena akaiky ny teknika fambolena ny lavanila Malagasy...mba ho reharehan’ny Taranaka Malagasy rahatr’izay !

  • 18 avril à 19:55 | dominique (#9242)

    avant deux ans les cours de la vanille vont s’effondrer complètement ça va être autre chose que de mettre des clous dedans pour faire du poids c’est une certitude de nombreux pays comme les indes la chine et le vénézuéla en ont planté des centaines d’Ha alors ils ne sont pas fous et dès que les recoltes serons arrivées environ 1/2 ans fini la rigolades !!! va y avoir du 4x4 a vendre c’est une certitude ! renseignez vous bien ....

  • 18 avril à 23:47 | SNUTILE (#1543)

    Normalement
    1 - ces personnalités du gouvernements ont leur photos publiés dans les mairies de leur compétence.
    2 - un numéro doit être disponible pour vérifier les identités
    3 - Les agents de l’Etat doivent les convoquer à leur bureau pour enquête puisque se sont des propriétaires qui ne peuvent pas fuir avec leur vanille.

    Au temps de Ratsiraka seul l’Etat s’occupe des exportations des vanilles et pierres précieuses comme de l’or. Il y avait pas autant de mort sauf erreur cachée.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 145