Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h29
 

Enseignement

Les mauvaises performances persistent

samedi 22 décembre 2007 | Ax’s

Un rapport de classement établi par une coalition internationale d’ONG à Dakar, le mois de novembre dernier sur l’application et la réalisation de l’éducation pour tous (EPT) dans les pays en voie de développement est paru, seulement la Grande île ne figurait nulle part ; alors que l’île Maurice remporte le palmarès et se trouve en pôle position dans ce classement. On ne peut pas dire que notre système d’enseignement actuel répond aux exigences d’un développement rapide et durable. Il est grand temps d’entamer une démarche irréversible pour la conception et la mise en œuvre d’un système éducatif adéquat dans notre pays. Selon le ministre de l’Education Nationale, Andriamparany Radavidson lors de la dernière session à l’Assemblée nationale « la structure des CEG, des Lycées et surtout de la formation professionnelle doit être redynamisée afin que nous puissions faire face aux exigences du marché du travail. La mise en place du cycle primaire de sept ans permettra de rehausser le niveau des futurs collégiens ». « Sans une action énergique de redressement, notre système d’enseignement supérieur est voué à produire des diplômés chômeurs, des jeunes gens aigris du fait qu’ils sont dédaignés par le marché du travail, incapables de contribuer à l’œuvre de développement national. Il en est de même pour la recherche, un domaine caractérisé par un flou absolu à Madagascar », a-t-il souligné.Quoique tout le monde soit convaincu des mauvaises performances du système d’enseignement à Madagascar actuellement, l’on espère un renversement de situation bientôt.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS