Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 20h58
 

Santé

Coronavirus

Les malades asymptomatiques traités à domicile à Toamasina

lundi 25 mai | Fano Rasolo

Débordés. Les sites de prise en charges des malades du Covid-19 à Toamasina sont presque saturés. Les personnes contaminées mais qui ne présentent aucun symptôme de la maladie sont ainsi traités à domicile, selon notre source dans la région Atsinanana, jointe par téléphone, hier.

« Avec la multiplication constante des cas positifs, des malades asymptomatiques sont contraints d’être traités à domicile mais sous stricte surveillance médicale. Ils sont mis en quarantaine dans une chambre où tout contact avec les membres de sa famille est exclue. Des agents communautaires sont ainsi mobilisés pour contrôler le strict confinement de ces patients pour éviter toute contamination avec son entourage. Comme le transfert des malades vers Antananarivo est impossible, le ministère et les autorités locales s’efforcent ainsi de trouver d’autres solutions pour accueillir les malades ». d’après l’explication de notre source auprès du ministère de la Santé publique. L’option hospitalisation en cas de contamination est ainsi réservée uniquement aux malades présentant des symptômes.

Mesures strictes

Par ailleurs, le conseil des ministres spécial d’hier a pris plusieurs autres mesures pour prévenir et contenir la rapide propagation de la maladie dans cette région. Une brigade spéciale composée de médecins et d’agents de santé de la Capitale va ainsi prêter main forte à leur collègues de Toamasina. Un laboratoire spécialisée y sera implanté pour appuyer le dépistage des malades. Ce chef-lieu de région va être doté de quatre (04) ambulances, de gels hydro-alcooliques, d’équipements de protection individuelle et du Covid-organics pour assurer les besoins des hôpitaux de prise en charges des malades, rapporte le communiqué du conseil des ministres.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS