Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 14 août 2018
Antananarivo | 18h09
 

Environnement

Andasibe

Les lémuriens « Indri-indri » menacés de disparition

lundi 12 mars | Ny Aina Rahaga

Les indri-indri ainsi qu’un bon nombre d’espèces de lémuriens font partie de ces animaux endémiques que l’on ne trouve qu’à Madagascar et qui fait bien la renommée de la Grande Ile. Malheureusement, ces animaux sont actuellement plus que jamais menacés de disparition. En effet, le braconnage devient de plus en plus courant à Madagascar et les lémuriens n’y échappent pas. Le 28 février dernier, trois braconniers ont été aperçus dans la forêt d’Antavolobe Iaroka, commune rurale d’Andasibe alors qu’ils étaient en train de chasser des lémuriens. Malheureusement, un seul d’entre les trois a pu être appréhendé tandis que les deux autres ont pris la fuite. Douze (12) cadavres de lémuriens dont onze (11) indri-indri et un (1) prophitecus diadema ont été retrouvés sur ce dernier, déjà vidés de leurs organes. Le braconnier est actuellement entre les mains des forces de l’ordre pour être enquêté. Cette arrestation a pu aboutir grâce à l’intervention des VOI ou vondron’olona ifotony, qui travaillent de concert avec le ministère de l’environnement. Selon les explications d’Etienne, membre du VOI d’ Andasibe, « ce genre d’acte est devenu très courant depuis l’année dernière. Toutefois, cette arrestation est la première du genre. Au cours de l’année 2017, les guides et les gardes forestiers ont trouvé de plus en plus d’organes de lémuriens dans la forêt ». Toujours selon les VOI, l’un des problèmes rencontré est aussi et surtout le manque de garde-forestiers. Un fait aberrant vu qu’on parle d’aires protégées et non d’un simple parc. Ces activités de braconnage pourraient à terme mener à la disparition complète de ces lémuriens qui pourtant attirent énormément de touristes, étrangers comme nationaux.

Pour y faire face, la ministre de l’environnement, Ndahimananjara Johanita a fait appel au ministère de la Justice afin de stopper ces actes, la chasse ainsi que la consommation de viande de lémuriens étant interdit par la loi. L’exploitation des richesses naturelles malgaches prend de plus en plus d’envergure et presque toutes les espèces endémiques caractéristiques de la Grande Ile comme les tortues et les lémuriens sont exploités illégalement. Il en est de même concernant la flore malgache qui est laissé à la disposition des trafiquants et autres hommes d’affaires protégés en haut lieu. Rien n’est fait pour stopper ces actes qui ne sont réprimés que sur les textes de loi.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 12 mars à 09:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Pauvre de nous, on s’inquiète plus pour les lémuriens que pour la population qui meurt à petit feu chaque jour.

    • 12 mars à 11:45 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour .
      Tiens ? j’ ai pensé à vous ...
      http://islamineurope.unblog.fr

    • 12 mars à 11:46 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      pardon j’ avais oublié :
      https://vimeo.com/246868517

    • 12 mars à 11:51 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Décidément ou avais-je la tete ?
      ça ne va pas ce matin ...
      Au faite votre mentor tunik ratmadan, mauvaise limonade , hallal certainement ?
      https://vimeo.com/user75660018

    • 12 mars à 12:17 | DanBe (#2256) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQHMQD (décidément votre pseudo est trop long...)

      Une société est un tout.
      On ne devrait jamais avoir à sacrifier notre environnement, la nature, les animaux, au profit de la population. Car ceci fini par la détruire elle même cette population, quand elle n’a plus d’environnement...
      Désolé, mais ce que vous dîtes n’a pas de sens.

      Les lémuriens peuvent permettre à la population de moins mourir à petit feu. C’est un patrimoine unique de Madagascar.

      Mais ceci dit, je comprend qu’un homme qui a faim tue un individu d’une espèce rare pour se nourrir. Mais là, on parle de trafiquants, de pirates, de bandits, qui tuent des espèces protégées pour le revendre, avec un joli bénéfice, à cette population qui meurt à petit feu.

    • 12 mars à 12:28 | KARIBO (#7602) répond à plus qu'hier et moins que demain

      L’ islam est une dictature que l’ on impose par la force, à coup d’ attentats, de menaces, d’ égorgement et de mort, le reste n’ est que foutaise pour sans dents ni neurones , voir arriérés et allah sait s’ ils sont nombreux !

    • 12 mars à 14:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Karibo,

      Il faut demander à GUINESS-BOOK de faire figurer dans son livre de record votre définition de l’Islam pour vous contenter.

    • 12 mars à 18:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Danbe,

      Quel bénéfice pouvez-vous tirer sur un animal qui n’a pas d’ivoire ?
      Vous êtes trop formatés par ce qui se passe dans les pays Africains et vous assimilez le prix du kilo de la viande de lémurien (moins cher que la viande de zébu et libellé en Ariary tout au plus) au prix du kilo de l’ivoire (libellés en USD ou en EUR).
      Dans n’importe quelle culture, les êtres humains sont plus importants que les animaux sauf pour vous peut-être : Vous êtes une exception dans le mauvais sens du terme.

    • 12 mars à 18:54 | Rabisikileta (#3894) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous avez l’esprit décidément obtus, PQHMQD. Je crois que quelque chose vous échappe : cherchez, vous trouverez peut-être (trop long à vous expliquer...).

    • 12 mars à 20:41 | Jacques (#434) répond à plus qu'hier et moins que demain

      « Pauvre de nous, on s’inquiète plus pour les lémuriens que pour la population qui meurt à petit feu chaque jour. »

      No comment.

    • 12 mars à 23:23 | vatomena (#8391) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sauvons les Lémuriens mais sauvons aussi les Musulmans qui cherchent à s’exterminer au nom de Allah ,le miséricordieux .Sauvons cette engeance qui s’entretue

    • 13 mars à 13:54 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est lié ou corrélé sauf pour les tards

  • 12 mars à 14:25 | Ibalitakely (#9342)

    Non ce n’est pas vrai, ils se sont déplacés au terrain de ballons ovales car on leur a menti que ce terrain est du manaraka penitra !! & au juste pourquoi cet ancien, s’il ne l’est encore, n’était pas allé à Soalala au lieu d’Ambilobe [1]*, ou encore à Ambovombe ??
    [1]* parce que paraît-il que lui & son équipe étaient les artisants quant à l’hospitalisat° de Zafy Albert puis son acheminement ainsi que tous ses accampagnateurs à La Réunion. Donc … pré-propagandement, Ambilobe nous voici !!

    • 12 mars à 15:55 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      ... cet ancien DJ ...

  • 12 mars à 14:59 | KARIBO (#7602)

    Inch’ hallal ;
    Votre fanatisme n’ a d’ égal que votre obstination , et Dieu sait si vous êtes bornés .
    Méfiez-vous, le gusiness book est un lieu ou l’ on lit de la bière et cela aussi vous est interdit, si trucider vos femmes ne l’ est pas .
    Comment peut-on dénier un tel obscurantisme , fanatisme ? qui n’ est rien d’ autre qu’ un fascisme en robe de chambre et babouches .
    Je me permet d’ appuyer Jipo sur les liens qu’ il vous a postés, et sur lesquels vous ne vous attardez pas, l’ étant déjà suffisemment et pourtant plus qu’ explicite, pour un coufard naturellement .

  • 12 mars à 15:57 | Stomato (#3476)

    Quelle importance que la disparition de Madagascar des Indri-Indri ?
    Les lémuriens de Madagascar sont condamnés par les malagasy mais l’espèce sera sauvée par les nombreux zoos européens et américains qui procèdent à des échanges afin de ne pas mettre en danger les espèces par consanguinité.
    Par contre ce sera plus difficile pour les malagasy réfugiés un peu partout dans le monde, qui entretiennent un communautarisme qui favorise la consanguinité.
    Et qui continuent comme au pays de mépriser le métissage.

    • 12 mars à 18:49 | Rabisikileta (#3894) répond à Stomato

      Les lémuriens ne sont pas tout : qui va multiplier et conserver la diversité génétique des vers de terre, des champignons mycorhiziens et des mousses ? La destruction de l’environnement, ce n’est pas seulement telle ou telle espèce, c’est un tout.

      Beaucoup de réactions au ras des pâquerettes, heureusement que Danbe est là pour remonter le niveau.

    • 12 mars à 19:50 | Stomato (#3476) répond à Stomato

      12 mars à 18:49 | Rabisikileta (#3894) répond à Stomato ^
      >>Les lémuriens ne sont pas tout : qui va multiplier et conserver la diversité génétique des vers de terre, des champignons mycorhiziens et des mousses ? La destruction de l’environnement, ce n’est pas seulement telle ou telle espèce, c’est un tout.<<

      Bien entendu les lémuriens ne sont pas tout.
      Ils sont « simplement » la seule espèces à laquelle sont sensibles les journalistes qui ont fait cet article.
      Les vers de terres les champignons et les mousses, mais pas que existent sur terres depuis bien plus longtemps que l’espèce humaine, et existeront après que l’espèce humaine se sera auto détruite.
      Notez qu’à Madagascar une très large frange de la population crève de faim pendant qu’une autre partie est en train de se préparer des lendemains douloureux à force trop manger. Regardez la corpulence de nombre d’hommes politiques que des femmes sont en cours de rattraper rapidement.
      Les forêts malgaches sont détruites à 90% aujourd’hui.
      Les terres autrefois riches sont en voie de latéritisation complète.

      Pour tout cela les vazaha ne peuvent plus rien, pour les éléments les plus caractéristiques de la faune malgache le travail est en cours. Idem pour la flore.

  • 12 mars à 21:36 | Albatros (#234)

    A Madagascar il n’y a qu’une espèce qui ne soit pas en voie de disparition !.

    C’est l’espèce des « politi-chiens ». Elle est même en surabondance depuis quelques années !.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 312