Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2022
Antananarivo | 08h16
 

Divers

Backbone national

Les leaders en « call center » intéressés

lundi 1er octobre 2007 | Herimanda R.

« Avec la mise en place de la fibre optique ou le backbone national, des leaders mondiaux en call center ont déjà annoncé leur volonté de s’implanter à Madagascar ». C’est ce qu’a dit le directeur des ventes au sein de Telma, la semaine dernière à Sambava, Région de Sava, lors d’une conférence qu’il a eue avec des autorités et des opérateurs économiques locaux. Le « call center » ou centre d’appel en français est un service dont le rôle consiste à traiter les appels téléphoniques en grand nombre, d’une entreprise, un Central utilisé pour entrer directement en contact avec des opératrices pour une prospection téléphonique où l’on va proposer des produits ou services à des clients potentiels ou pour bénéficier de renseignements sur les produits et les services d’une ou des entreprises.

Simple founisseur

Pour le moment, ce service est financièrement difficile à mettre en place. La cherté du prix de la communication satellitaire ne permet pas aux entreprises intéressées de s’y investir. Avec la venue du backbone national, cette question de prix ne sera plus un facteur de blocage. Il faut bien mentionner que ce projet sur les « call center » sera assumé par des groupes mondiaux, spécialistes en la matière, et non pas par Telma. Celle-ci ne fait qu’offrir ses installations et ses infrastructures de télécommunication, dont la fibre optique, à ses clients. A ce sujet, ce directeur des Ventes a affirmé que les travaux de mise en place du projet backbone national se poursuivent. « Les axes Antananarivo – Toamasina, Antananarivo – Antsirabe sont déjà opérationnels. Pour Antsirabe – Fianarantsoa, ce sera fait au mois de novembre 2007. Pour Toliara, en novembre 2008. Pour Mahajanga, probablement en 2009 ». Le principal avantage de ce grand projet est qu’il permet d’avoir un débit de capacité extrêmement élevée surtout pour les entreprises, d’avoir également une bonne qualité de voix, de réduire la fracture technologique entre les régions.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS