Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 13h58
 

Politique

Elections Communales

Les journalistes amenés à mieux faire que dans les législatives

jeudi 3 octobre | Arena R.

Les journalistes ont mieux fait durant les élections législatives dans le traitement des informations. Ce bilan a été sorti lors d’un débat en panel organisé par le Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar (PEV Madagascar) – un projet financé par l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix de l’Union européenne - hier à Alarobia. Le débat en question portait alors sur la pérennisation des actions de ces élections : « Pratiques des médias : comment pérenniser les acquis des élections législatives de 2019 ? »

Contrairement à l’élection présidentielle de 2018, les journalistes auraient bien pesé leurs mots dans les informations diffusées dans le cadre des élections législatives. Ils auraient également traité les informations équitablement entre les différents candidats. Cette phase constituait alors un acquis non négligeable dans le processus de prévention des conflits électoraux et de mise en œuvre de la démocratie dans le pays.

Les participants ont alors été amenés à discuter du rôle positif que doivent jouer les médias en faveur de l’apaisement en période électorale, notamment pour les élections communales et municipales du 27 novembre. L’objectif global du débat consiste, à mobiliser les acteurs électoraux, particulièrement les acteurs œuvrant dans le monde médiatique, à accompagner les médias malgaches dans une perspective d’un journalisme promoteur de la paix en temps électoral.

Les panélistes étaient composés de Liliane Ravaoharinirina, Secrétaire exécutive adjointe de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de Gérard Rakotonirina, Président de l’ordre des journalistes de Madagascar, de Soava Andriamarotafika, journaliste et responsable de média, et de Ghislain Arsène Velo, membre du Collectif des journalistes sensibles aux conflits. La modération a été assurée par Tsitohaina Ramarolahy, rédacteur en chef de la Radio Nationale Malagasy et formateur en journalisme.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS