Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 mai 2019
Antananarivo | 04h55
 

Politique

Elections législatives

Les imprimés sensibles de vote arrivés au pays

lundi 29 avril | Arena R.

Les imprimés sensibles pour les élections législatives, imprimés en Afrique du Sud depuis quelques semaines, sont arrivés à l’aéroport international d’Ivato ce lundi matin. Ces matériels sont composés de bulletin unique, procès-verbal et des feuilles de dépouillement. La réception de ces matériels a été effectuée ce matin à 5h30 par une forte délégation de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Initialement, l’arrivée de ces imprimés à Madagascar était prévue pour le 2 mai. Mais visiblement, les travaux d’impression se sont passés beaucoup plus vite que la Ceni ne l’imaginait pas. Ils ont d’ailleurs été surveillés de près par les techniciens du service logistique des élections auprès de la Ceni afin d’éviter les éventuelles erreurs. Pour la sécurité des matériels, ils sont déjà sous-scellés en Afrique du Sud et ne devraient plus être ouverts que le jour du scrutin dans les bureaux de vote où ils seront utilisés.

L’empaquetage de ces matériels consiste notamment à assurer leur sécurité afin de garantir les éventuelles tentatives de fraudes électorales. Ainsi, ces matériels ne devraient être déballés sous aucun prétexte que le jour du scrutin, au niveau des bureaux de vote.

La prochaine étape consistera, explique Hery Rakotomanana, président de la Commission électorale nationale indépendante, en la distribution de ces matériels au niveau des districts qui constituent les 119 circonscriptions électorales des législatives dans le pays. Ce dispatching devrait commencer à partir du 7 mai afin que les matériels arrivent dans les temps au niveau des bureaux de vote le jour du scrutin, le 27 mai prochain.

La gestion de la logistique des matériels de vote pour les prochaines élections législatives est différente de celle de l’élection présidentielle, explique le numéro un de l’organe en charge de l’organisation des élections dans le pays. La distribution des matériels devrait se faire depuis la capitale parce que les hubs installés autrefois au niveau des chefs-lieux de province ne sont plus d’actualité. L’acheminement des matériels vers les districts devrait ainsi se faire depuis Antananarivo.

Les tâches seraient alors un peu plus difficiles pour la Ceni cette fois-ci. Mais par le biais de son président, Hery Rakotomanana, cette structure étatique indépendante chargé d’assurer le bon déroulement des élections, se dit déjà prêtes pour la tenue des élections législatives. « Nous nous sommes déjà préparés depuis un long moment pour ces prochaines élections », rassure le numéro un de la Ceni.

« Le projet de jumelage des élections législatives avec le référendum (ndlr, décrété récemment mais finalement abandonné suite à un avis défavorable de la Haute cour constitutionnelle) nous a rendu les tâches un peu plus difficile, mais les événements de ces derniers jours ayant conduit au report du référendum nous a enlevé un poids considérable et actuellement, nous nous concentrons davantage sur les législatives », indique le président de la Ceni.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS