Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 31 octobre 2020
Antananarivo | 22h36
 

Politique

Décentralisation

Les gouverneurs garants des promesses présidentielles ?

vendredi 16 octobre | Mandimbisoa R.

Le premier conseil des gouverneurs des régions s’est déroulé à Antsohihy le jeudi 15 octobre. Il a été présidé par Andry Rajoelina qui effectue depuis, mardi une tournée dans la région Sofia. Lors de cette réunion, il a notamment souligné l’importance de l’organisation de ce rendez-vous au niveau de l’une des 22 régions au moins une fois tous les 45 jours, afin de suivre de près les projets en cours de réalisation.

« Désormais, les gouverneurs sont devenus les premiers responsables de la résolution des problèmes régionaux, indépendamment des membres du gouvernement et du Chef de l’État », déclare Andry Rajoelina. Une manière de mettre un peu la pression sur ces gouverneurs qu’il a nommé lui-même et dont la plupart sont des personnalités connues et proches du régime.

Chaque gouvernorat pourra, de manière autonome, élaborer des projets de développement répondant aux réalités de sa région, mobiliser des ressources supplémentaires et rattraper son retard dans différents domaines : santé, infrastructures, éducation, développement économique, social et culturel. Les gouverneurs disposent par ailleurs d’une liberté d’action envers les urgences touchant l’intérêt général de sa propre région et peuvent réclamer un budget additionnel dans un bref délai. L’Etat les accompagne administrativement et techniquement dans la réalisation des projets de développement en octroyant, entre autres, des fonds et des matériels pour la réhabilitation des routes par exemple. Depuis l’année dernière, chaque gouvernorat est engagé à réaliser ou à réhabiliter au moins 10 km de route en pavé et à construire six salles de classe en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale.

L’objectif final est de permettre aux gouverneurs de réaliser avec les parlementaires et les maires, les projets de développement notamment la concrétisation des promesses présidentielles.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 16 octobre à 10:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alakoum

    Les provinces autonomes du temps du régime de l’ex-PRM Didier Ratsiraka ont soulevé beaucoup de tollé n’est-ce pas ?
    Quid de ce nouveau gouvernorat dirigé par des personnes non élues et à qui le régime actuel donne le plein pouvoir ? Ne deviendrait-il pas plus contestable et plus irresponsable que les fameux province autonome d’antan ?

  • 16 octobre à 12:33 | nez_gros (#10715)

    15 Octobre 1987:mort de Thomas SAKARA, formé à l’ACMIL d’Antsirabe, comme son rival Blaise Compaoré, 3 remarques à faire :
    - Madagascar est capable d’avoir des Ecole Militaire, rivalisant avec le West point ou le Saint-Cyr : C’est cela le savoir faire Malgache

    - Son pere est un ancien Combattant, prêt à mourrir pour les alliés, comme la plupart de nos ainés, comme mon Grand-Pa, et ils attendent toujours la reconnaissance de dette , de la part de ces alliés de la 2è guerre Mondiale, reconnaissance envers eux et envers leurs pays d’origine respectifs...

    - La majorité de nous ici ignorent cette histoire, la brillance de ce savoir faire malgache, et c’est le principal cause de notre sous-developpement....

    "Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines"Marcus GARVEY
    T’as capté ou pas...????

  • 16 octobre à 12:34 | nez_gros (#10715)

    thomas SANKARA

  • 16 octobre à 13:03 | Besorongola (#10635)

    ET LES REGIONS QUI N’ONT PAS ENCORE DE GOUVERNEUR COMMENT FERRONT-ILS ?
    RAJAO À MIS DU TEMPS(1 MOIS) POUR TROUVER SON PM, RAJOELINA N’ARRIVE PAS À NOMMER SES GOUVERNEURS APRÈS 2 ANS DE POUVOIR. BIENTÔT IL Y, AURA AUSSI LES 18 SÉNATEURS À NOMMER ! EST CE BIEN RAISONNABLE ?

    Il est à la mode de recruter les hauts responsables de l’Etat par CV... Visiblement Rajoelina manque de partisans alors qu’il veut tout verrouiller ... La preuve ces recrutés par CV hypers diplômés sont très vite limogés souvent pour des bourdes.
    On ne sait pas ce qu’il a fait en France pendant 5 ans car les plusieurs dizaines de postes vacants sans la République montrent qu’il n’est pas prêt à gouverner.

    Jeudi 5 mars | Mandimbisoa R.
    La nomination des gouverneurs de régions arrive au compte-goutte. Après celles de Vakinankaratra et de Vatovavy Fitovinany, quelques semaines plus tôt, c’est la région Atsinanana qui a actuellement son gouverneur. Richard Théodore Rafidison, un diplômé de l’université d’Antananarivo en gestion des risques et des catastrophes, est nommé gouverneur de région d’Atsinanana, portant ainsi à 14 sur 22 le nombre des gouverneurs des régions nommés jusqu’à ce jour.

    Il reste encore 8 postes vacants à la tête de ces collectivités décentralisées

  • 16 octobre à 13:59 | Vohitra (#7654)

    Ny anarana no miova, tsy hafa akory ireo fa olomboatendry natao ho tompomenakely mpanompo sy mpankato ny mpanjaka fotsiny ihany foana....

  • 16 octobre à 17:00 | Ra-Jao (#282)

    Rajoelina est en train de confirmer le pouvoir de ses gouverneurs, ses olom-boatendry nonobstant le coup de gueule du ministre Hajo contre l’exces de zèle de certains. En effet, ce dernier confirme que son parti soutient l’elu, en l’occurnce Rajoelina, mais pas les ministres ou directeurs ou gouverneurs nommés par le Président. On a déjà entendu un gouverneur - désolé mais je n’ai pas retenu dans quelle région il est nommé - menaçant que les élus qui ne votent pas le candidat ird seront dans sa liste noire.
    Est ce que c’est le début de la non sainte alliance où est ce un film pour montrer qu’il peut bien y avoir divergence de vue sur cette plate forme dans un cadre démocratique. L’avenir nous le dira

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS