Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 07h56
 

Lu ailleurs

Les étudiants malagasy en détresse à l’étranger interpellent l’État

lundi 26 mars 2012

Suite à la publication du décret du Mardi 20 Mars 2012 :

« Une Communication a été faite, relative à l’augmentation du montant de la bourse des étudiants malgaches à l’étranger. Ainsi, il a été décidé de fixer à 650 Euros par mois, pour tout cycle d’études, le montant de la bourse de CHAQUE ETUDIANT MALGACHE à l’étranger (France, Canada, Etats – unis, Chine, Maurice, MAROC et Algérie) ».

(Référence : N°011-MINCOM/PP.COMMUNIQUE DE PRESSE :http://www.newsmada.com/conseil-de-gouvernement-mardi-20-mars-2012-augmentation-de-la-bourse-des-etudiants-malgaches-a-letranger-decret-sur-laugmentation-des-salaires/)

Nous, étudiants malagasy au Maroc adressons nos remerciements et reconnaissances à l’Etat malagasy de nous avoir mis au même pied d’égalité en accordant la bourse mensuelle de 650 euros pour chacun des 148 étudiants au Maroc.

Nous tenons à préciser que vue la précarité des conditions de vie des étudiants malagasy au Maroc, l’obtention de cette bourse nous permettrait de poursuivre notre cursus dans des conditions plus favorables.

Ainsi, nous réitérons nos remerciements aux membres du gouvernement qui ont pris cette décision.

Compte tenu de la situation dans laquelle les étudiants vivent actuellement, nous souhaiterions que le paiement se fasse dans le meilleur délai.

Pour Le Bureau Exécutif de l’Association des Etudiants et Stagiaires au Maroc,
Le Secrétaire Général, Mr RAOELINA Mbolatiana Mamisoa


Vivre la précarité au quotidien :

Je suis au Maroc depuis maintenant presque 4 ans et demi, et comme tout étudiant qui obtient une bourse extérieure, j’étais vraiment excité à l’obtention de ce bout de papier indiquant que ma demande de bourse a été acceptée et à l’idée de quitter mon pays pour aller dans un autre pour la première fois. En plus il était indiqué sur ce papier que nous serons boursiers et de l’état Marocain et de l’état Malagasy en même temps, on nous a parlé d’une chambre à la cité universitaire : ce qui m’a fait penser à une belle vie, un accomplissement dans mes études, une concentration totale sur les études, je croyais que mon mention Bien obtenu au Bacc qui m’a permis d’obtenir cette bourse allait se confirmer encore dans ce pays parce que j’aurais tous les moyens pour exceller dans mes études.

La réalité m’a frappé une fois sur place, et pour n’en venir qu’aux essentiels, je citerai juste quelques faits :- il nous arrive de faire 4 km à pied pour se rendre à l’école car la bourse qu’on reçoit ici (chaque 2 mois) est juste suffisant pour le loyer et c’est tout, donc si les parents ne peuvent pas envoyer de l’argent, on ne peut pas prendre le bus pour aller à l’école, en tout cas c’est le cas dans la ville où je poursuis mes études dans une grande école du Maroc, les étudiants malgaches du Maroc étant éparpillés dans différentes villes.

- il nous arrive de ne trouver rien à manger, malgré l’entraide entre les étudiants malgaches, il arrive parfois que tout le monde soit à sec en même temps donc il n’y a rien pendant un, deux, trois jours voire une semaine.
- il nous arrive d’être chassés de notre appartement faute de paiement de loyer, c’est pourquoi on a changé d’appartement plus de 10 fois durant ces 4 dernières années.
- Pour moi personnellement, j’ai été convoqué en conseil de discipline et on ne m’a pas laissé passer les examens à cause des absences aux cours dues au manque d’argent pour payer le transport pour aller à l’école.
- Je connais des personnes qui pour une formation qui devrait être fait pendant 5 ans, la fasse pendant 7 ou 8 ans à cause de ces problèmes d’argent.
- Vous comprendrez tout de suite qu’acheter les polycopies de cours, les livres, les tenues pour l’école est un luxe pour nous, ne parlons plus d’ordinateur et internet pourtant un outil essentiel à notre formation.

C’est pourquoi, aujourd’hui à l’annonce de ces fameux 650 euros par mois, je me réjouis même si pour moi je vais bientôt partir car j’ai presque terminé mes études, au moins notre lutte a donné ses fruits pour la génération future et pour ceux qui sont arrivés au Maroc après nous parce que l’on veuille ou non : lorsque l’état d’un pays se soucie de ses étudiants à l’étranger (gabonais, mauritaniens etc qui reçoivent 600 euros par mois) , ces étudiants se sentent redevables à son pays et de cette manière on évite la fuite de cerveau , si vous constatez la plupart des étudiants malgaches au lieu de rentrer au pays pour servir et développer le pays préfèrent partir en France ou ailleurs pour y rester.

Bref, un remerciement s’adresse au gouvernement pour cet investissement prometteur, d’ici 5 à 10 ans, nous aurons des personnes bien formées au service de la nation.

Tsimialonjafy
Etudiant Malgache boursier au Maroc


Izahay Mpianatra malagasy eto Maroc, dia maneho ny fisaorana sy ny fankahasitrahana ny fitondrana Malagasy noho ny fanomezana ny vatsim-pianarana isam-bolana 650 euros ho an’ny mpianatra aty Maroc izay miisa 148.

Tianay ny manamarika fa noho ny fahasoratam-piainana aty , ny fahazoanay io vatsim-pianarana io dia hanampy anay tokoa amin’ny fanatanterahana antsakany sy andavany ny fianarana izay nanirahan’ny fitondrana Malagasy anay aty.

Manomboka hatreto dia mahatsiaro tena izahay mpianatra aty Maroc fa mitovy zo tanteraka. Noho izany dia mamerina hatrany ny fisaorana sy fankatelemana ireo tompom-pahefana ao amin’ny governemanta izay nandray io fanapahan-kevitra io.

Eto ampiandrasana io vatsim-pianarana io dia manantena izahay fa ho tanterahana tsy ho ela ny fizarana azy io.

Misaotra indrindra Tompoko,

Ho an’ny Biraon’ny Fikambanan’ny Malagasy Mpianatra sy Mpiofana eto Maroc
“Tsingy Maroc”

Ny Sekretera Jeneraly , Atoa RAOELINA Mbolatiana Mamisoa

(Recueilli par Erika Cologon Hajaji)

5 commentaires

Vos commentaires

  • 26 mars 2012 à 10:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Une proposition pour le Gouvernement d’Omer Jean BERIZIKY :
    "TOUS LES ETUDIANTS BOURSIERS/STAGIAIRES d’Etat Malgache ou d’autres Etats/Organismes (Banque Mondiale etc...) pour Madagascar doivent retourner au PAYS,au moins tous les deux ans et recensement obligatoire pour le service national/social/militaire ,sans oublier de faire de faire signer un engagement minimum de 10 ans pour l’ETAT MALGACHE.
    "JE" précise bien :les boursiers.
    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 mars 2012 à 14:07 | internaute (#5979) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Venant de Basile, R. le ’’malgache’’ qui a émigré en France au lendemain de l’indépendance et qui y séjourne sans discontinuer depuis presque 50 ans, ce commentaire prete à rire ...d’autant que ce quidam n’envisage pas de rentrer un jour dans son pays natal, qu’il a volontairement fuit en 1964 !!
      Pauvre Basile, tu es affligeant !!

  • 26 mars 2012 à 14:17 | Jipo (#4988)

    Merci pour cet article et le témoignage édifiant de cet étudiant en fin de cycle .
    Quand au contrat de 10 ans proposé, par le tristement célèbre moi-je, l’ Etat a le devoir de permettre a ses enfants particulièrement les meilleurs de poursuivre leurs études , de les RACKETER : NON !

  • 26 mars 2012 à 20:09 | Stomato (#3476)

    Il vaut mieux être étudiants Malgache à l’étranger, qu’étudiant Français en France.
    La bourse maximale est de 4600 euro par an versée en 10 fois.
    Et encore il faut être borgne et cul-de-jatte pour toucher le maximum !

  • 28 mars 2012 à 20:01 | cologonerika (#6562)

    Bonjour, je vous remercie vivement de la solidarité dont vous faites preuve. Cette publication de leur requête, du témoignage que j’ai personnellement encadré est pour chacun d’eux, depuis la Russie, l’Algérie ou le Maroc, un signe que déjà nous au niveau des médias, nous faisons ce que nous avons à faire, l’éloignement creusant les difficultés de ces jeunes, partis pour se former grâce à ce système de bourse, faut-il encore qu’ils sécurise nos enfants. Il ont fait une lettre ouverte aux hautes Autorités pour compléter leur démarche, que nous ne manquerons pas de vous communiquer au plus vite, merci encore !

    Cologon Hajaji Erika
    journaliste - cologonerika@hotmail.com
    twit me @ erikangady

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS