Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 23 juin 2018
Antananarivo | 23h54
 

Education

Crise au sein de l’Education nationale

Les épreuves d’éducation physique et sportive du BEPC reportées

mardi 5 juin | Vavah Rakotoarivonjy

Lundi matin, vers 10h, des élèves surpris mais également inquiets ont été aperçus dans des endroits où ils devraient passer les épreuves d’éducation physique et sportive des examens officiels du BEPC. Nous sommes à Itaosy. Mais nombre d’autres élèves des autres centres d’examens de la capitale ont vécu le même sentiment durant la journée. En effet, le syndicat des enseignants éducateurs physiques et sportifs à Madagascar a décidé de reporter les épreuves des examens de BEPC, malgré l’appel du ministère de l’Education nationale à ne pas prendre en otage les élèves.

Cette décision a été prise à l’issue d’une assemblée générale tenue vendredi dernier, explique Bruno Razanajatovo, président national du syndicat des enseignants éducateurs physiques et sportifs à Madagascar. Cette suspension, voire report des examens, est une manifestation de leur solidarité envers le mouvement des enseignants dans tout Madagascar visant à améliorer leurs conditions actuellement. Son application aurait été suivie à 100% dans l’ensemble du pays.

En ce qui les concerne particulièrement, les enseignants éducateurs physiques, revendiquent le paiement de leurs indemnités ayant trait aux examens précédents. À cela s’ajoute l’amélioration des textes qui nécessiteraient des mises à jour avant la tenue des prochains examens. Cela pour éviter justement les problèmes récurrents des vacations de ces enseignants.

Malgré ce report des examens, le syndicat confirme qu’il n’y aura pas d’année blanche cette année scolaire en ce qui concerne notamment les épreuves d’éducation physique et sportive. Le président du syndicat a déclaré que les enseignants reprendront le service dès qu’un accord sera trouvé avec les futurs dirigeants au sein de l’Éducation nationale, dans le cadre du nouveau gouvernement à mettre en place prochainement pour la résolution de la crise dans le pays.

Concernant les examens officiels, Bruno Razanajatovo explique qu’un nouveau calendrier sera décidé à l’issue d’une nouvelle assemblée générale qui devrait se tenir une fois qu’une solution sera trouvée sur la crise qui sévit actuellement dans le pays. Ce retour aux examens n’est pas en effet encore déterminé. L’avenir des élèves également. C’est ce qui inquiète d’ailleurs beaucoup de parents qui se sentent victimes, avec leurs enfants, de cette manifestation, légitime certes, des enseignants dans le pays.

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 177