Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 3 juin 2020
Antananarivo | 16h53
 

Education

Prime de fin d’année

Les enseignants intensifient leur grève

mardi 14 janvier | Fano Rasolo

La grève des enseignants des établissements publics d’Antananarivo se poursuivent. Ils ont prévu de prolonger leur grève hier à la suite de leur assemblée générale. « Nous ne reprendrons les cours que lorsque le président Andry Rajoelina aura confirmé que c’est bien lui qui a décidé que les fonctionnaires du ministère central sont les seuls bénéficiaires de la somme de 65 000 ariary, prime de fin d’année, selon les dires des responsables du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et professionnel (MENETP) » déclare Tsiry, professeur au lycée Moderne d’Ampefiloha (LMA).

Ainsi, les écoles primaires publiques (EPP) et secondaires (CEG et lycées ) d’Ampefiloha, Anosibe, Nanisana, Itaosy, Tsimbazaza, Ambohimanarina et bien d’autres seront encore fermées cette semaine. Pour les enseignants des lycées techniques d’Alarobia, de Mahamasina et d’Ampasampito, ils sont lancé hier, un ultimatum de 48 heures pour revendiquer leur part des 65 000 ariary et la totalité des primes et autres indemnités qu’ils n’auraient pas encore perçues.

«  C’est la sous-estimation dont les enseignants sont victimes que nous contestons. Etant fonctionnaires comme les autres, pourquoi ne nous donne-t-on que les miettes du montant perçu par ceux qu’on dit être seuls bénéficiaires ?  ». C’est une dévalorisation pure et simple de notre métier et une maltraitance à notre endroit », déplore toujours ce professeur.

Embourbé dans les polémiques, Le Ministère de l’Education nationale vivement critiqué dans cette affaire tente de sauver la face. « Nous sommes en contact avec les grévistes. Il est déplorable que les élèves soient sacrifiés pour 65 000 ariary. Nous avons fait en sorte que tout le monde (et non une petite frange seulement) puisse jouir du cadeau. S’il y a eu malversation, l’Inspection générale de l’Etat se chargera de traquer le coupable. Si les grévistes campent sur leurs positions, le ministère pourra prendre les mesures appropriées. », déclare un responsable auprès de ce ministère.

Du côté de l’université, les membres du syndicat des enseignants chercheurs et des chercheurs enseignants (SECES), section Antananarivo poursuivent également leur grève. Ils bloquent tous les portails de l’Université d’Ankatso depuis la semaine dernière.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 14 janvier à 09:15 | nez_gros (#10715)

    Madagascar est riche, enfin SIPROMAD et SODIAT plutot, demandez vos droits les enseignants.

    Avoir fait des etudes et pauvre, ce n’est pas normal.
    t’as capté ou pas ?
    sinon dites nous de ne pas faire des etudes

  • 14 janvier à 09:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    A travers cette action les maux qui gangrènent nos administrations se dévoilent au grand jour :
    - la pauvreté
    - la malhonnêteté
    - la grève comme arme absolue voire comme remède miracle.
    Il va sans dire aussi que l’administration ne se gère pas comme les entreprises privées : L’intention est certes louable mais le résultat laisse à désirer "TOKO TAPAKA VILANY MITONGILANA IZAY TSY METY HARENINA".

    • 14 janvier à 12:39 | ratiarison (#10248) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Efa manomboka TONGA SAINA angaha ny avy any MAHAJANGA Lélé****** sa tofokin’ny FOFO MAIMBO ny IEM ****Lélé ??? ***** Na izany na tsy izany dia Samy tsara LEROA !!

    • 14 janvier à 17:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Salama ianao RATITI ary mirary 20/20 ho anao amin’ity taona ity.

      Firenena iaraha-manana izy ity ka tsy azo atao ny mijery arina an-tava.

      Samy tsara daholo e ! Fa lasa aiza i Mato ?

  • 14 janvier à 13:16 | rakoto-neutre (#8588)

    Rehefa misy ny hetsika ataon’ny mpampianatra mba hanatsarany ny farim-piainany dia lazaina fa mila voatsiary, manao sorona ny mpianatra sy ny fanaovana ramatahora. Dia tsy mba manana ny zony ve izy ireo fa dia ambaniana aloha hatreto. Marina ny tenin’ny namana hoe : inona no antony ianarana handaniam-bola sy fotoana nefa ny mpanao afera BAC - 8 no mpanefoefo mpibaiko sy mpampiasa anao, mampalahelo fa dia zay aloha no iainantsika.

  • 14 janvier à 17:41 | Behantra (#9165)

    Mais pourquoi veulent t’ils intensifier leur grève ??

    Bôka est un grand magicien , on vous le dit

    Après son footing , il va taper très très fort des deux mains et des experts avec du vola bédabé
    seront là pour sêcher vos pleurs

    Il fallait pas voter pour un k.o.n.n.a.r.d pareil

    Encore quatre ans ..

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives