Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 14 décembre 2019
Antananarivo | 07h26
 

Enseignement

Université d’Antananarivo

Les enseignants du SECES, toujours en grève

mercredi 25 mai 2011 | Valis

Alors que les étudiants de la Fac DEGS, de la Faculté de médecine et de l’école agronomique sont déjà dans les salles de cours, les autres sont encore dans l’expectative parce que leurs enseignants affiliés au SECES ne veulent pas encore dispenser des cours.

Après sa réunion de ce mardi 24 mai, le SECES section Antananarivo a décidé de poursuivre la grève tant que le sort des indemnités de risque de ces enseignants n’a pas discuté et clarifié. Le SECES Tanà espère que les rencontres de ce jour mercredi 25 et du jeudi 26 mai vont apporter des éclaircissements à ce propos. En tout cas, il est prévu pour le vendredi 27 mai prochain, un Conseil national du SECES qui va décider en dernier ressort de la rentrée dans toutes les universités de Madagascar.

À l’école Polytechnique de Vontovorona, on en est encore au stade des inscriptions administratives. Aucun cours n’y est encore dispensé.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai 2011 à 09:49 | Jipo (#4988)

    Il semble urgent que les profs soient payés et fassent leur travail, à savoir enseigner, pour le bien de la Nation et son futur, c’est un crime ,de ne pas leur en donner les moyens, et de priver les générations futures de l ’ héritage auquel ils ont droit, que leurs ancêtres : leurs ont laissé .

    • 25 mai 2011 à 14:29 | ZOZORO (#5338) répond à Jipo

      Avant même d’ouvrir cet onglet, j’étais sûr à 100% que Jipo sera parmi les peu de forumistes à se soucier (et donc de commenter) de l’avenir de ces étudiants. Et ce depuis plus d’une semaine.

      On ne vous remerciera jamais assez !

      Sinon, la HAT a probablement du payer les meneurs des étudiants pour qu’ils la ferment ! Même avec une date de rentrée, les cours ne se feront pas sans profs et n’oublier pas qu’il y a encore les dates des exams et les sorties des résultats comme outils de chantage !

  • 25 mai 2011 à 11:43 | poiuyt (#584)

    Si je comprends bien, grosso modo :

    Le pays de joel n’ a pas d’argent pour payer les enseignants et autres dépenses ; même les militaires de son capsat ont failli être sommés de payer des uniformes neufs qui initialement étaient donnés en reconnaissance de bons et loyaux services. C’est dire à quel point, joel est serré dans son linge intime. Toutes les institutions sont soumises à restrictions, mais les gens avaient bien vu comment les primes étaient militaires, et ne veulent pas être en reste. Ils ne veulent rien comprendre

    Pour sa prochaine élection, qu’il veut faire vite, avant que le peuple ne se lasse et descende pour la manif monstre de sa destitution, joel veut solliciter les chinois encore une fois, mais la France est très jalouse. le joel ne sait plus où aller, ni quoi raconter à propos du monde entier qui ne veut pas de lui. Pour faire chef, il va au salon des blindés, ( on n’en a rien à cirer ; mais lui si, en dictateur), il va à la chasse aux photos avec un vrai Président, qui eux le fuient tous. Même pas honte

    Bref, personne, plus personne n’a confiance en le putschiste, en un porte-voix girouette, ni à Mada, ni hors Mada. Tout cela l’amène aujourd’hui à dire n’importe quoi : " j’irai si je suis respecté" . De la bouderie, irresponsable, Quoi ? il n’est pas respecté ?

    il faut persévérer les gars

    • 25 mai 2011 à 15:42 | poiuyt (#584) répond à poiuyt

      Intéressant :

      " Lors de son transit à Paris, sur le chemin de la Turquie, Andry Rajoelina a eu une entrevue, qui n’a pas été rapportée par ses services, mais qui est signalée par la livraison du 21 mai dernier de "La Lettre de l’Océan Indien " (LOI), hebdomadaire généralement bien informé, édité à Paris. Selon cette publication, Andry Rajoelina a contacté Robert Bourgi (avocat, conseiller pour l’Afrique de M. Sarkozy et un des derniers tenants de la Françafrique), afin que celui-ci décroche un rendez-vous auprès de Claude Guéant, actuel ministre de l’Intérieur et homme de confiance du Président français.

      La rencontre avec M. Guéant a eu lieu le 7 mai à 17 heures, à la résidence d’Andry Rajoelina, à l’hôtel Intercontinental, en présence de Robert Bourgi. On ne sait si, lors de l’entrevue, le chef de la transition a demandé à ses interlocuteurs de lui obtenir une rencontre avec Nicolas Sarkozy, mais on sait que le chef d’Etat français n’a pas eu de contact avec Andry Rajoelina ni à l’aller vers la Turquie, ni au retour.

      En revenant de la Turquie, Andry Rajoelina fut reçu le 12 mai par le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, et a eu, selon LOI, une attitude "maladroite ". En effet, le chef de la transition aurait insisté sur l’aide généreuse que lui accorde la Chine et s’est livré à un long discours détaillant ses réalisations. A la fin de l’entrevue, Andry Rajoelina aurait réclamé une photo montrant les deux hommes côte à côte, ainsi qu’un communiqué commun le reconnaissant comme étant le président du régime de transition. Mais Alain Juppé aurait repoussé ces exigences. Contrarié, d’après LOI, Andry Rajoelina aurait émis le souhait de voir André Parant, conseiller Afrique de l’Elysée, lui rendre visite à l’hôtel Intercontinental "pour s’en expliquer ". D’après toujours LOI, ce dernier ne s’est pas présenté à l’hôtel … "

      Et puis quoi encore ?

    • 26 mai 2011 à 21:07 | niry (#210) répond à poiuyt

      merci Poiuyt.

      On se rend compte quand même que la France est dans une logique de prudence la plus extrême dans son attitude. Il est vrai que sa politique interventionniste récente sur la Cote d’Ivoire la force à ménager un peu la chèvre et le chou. Juppé est engagé sur plusieurs fronts et Madagascar semble être mineur (puisque largement acquise).

      Quel crédit apporter à ce long plaidoyer sur les largesses chinoises ? Sinon, que Rajouell semble certainement un peu dubitatif sur la lenteur française à ouvrir encore et encore le robinet financier.. Il essaie donc de faire jouer la concurrence. Gare au faux pas, au point de non-retour avec la Chine. Quelque chose me dit que Rajouell va certainement apprendre à ses dépens qu’on ne négocie pas impunément avec la mère Patrie. Il est reparti de France avec juste un accord de principe, une tacite reconduction du contrat en quelque sorte. Et ben, qu’il s’en contente !! A lui de faire ses preuves sur ses réelles capacités à rassembler et/ou faire intelligemment évoluer les choses. Comme je le dis, la balle est dans son camp. La politique ca s’apprend lentement, ca ne s’improvise pas. J’espère toujours qu’il s’efface (même temporairement) s’il souhaite mieux rebondir. Il n’a qu’à négocier son immunité et celle de son clan, et le tour sera joué.

      Cela dit, il y a Ratsirahonana encore et toujours..tapi dans l’ombre..

      PS : clin d’oeil à Fetison, qui vient de déclarer que "Rajoell a complètement échoué à rassembler durant ses 2ans à la tête de la transition" (j’avais déjà repeté la même chose, à mon échelle, dans le microcosme MT, depuis une semaine)

  • 25 mai 2011 à 22:25 | ravel (#4625)

    R i namana eo @
    faculté de medecine.
    Miandradra anareo ny firenena ,ianareo mpitsabo eo am perinasa,
    Ireo zokinareo tsy nitarain-tana miepaka t@ fanafahana ny tanindrzana ,ireo mpitsabo Malagsy izay akaiky tokoa ny mponina sy ny mpiara belona mahafantatra ny fahasahiranan ny vahoaka.
    Olona voanfantina ianareo,ary tokony hitopy lavitra ny fijerinareo ,tsy tokony ho tahaka izao ny fampianarana ambony eto Madagasikara ,ny fianarana ambony aminin’ny lafiny rehetra no tiako lazaina ,mifampiakina ny fianampirenena sy fiainan ny oniversité ary eo sampam mpanpianarana isantsokajiny .
    Koa raha mietsika ianareo namana eo @ faculté de medecine dia aza adino ny ho avy ny fampianarana ambony ,ny fampianarana ambony dia tsy ambony raha tsy hapetraka ny fepetra rehetra @ izany .
    ary Tsy fietsiketsehan i Rajoelina no ampandehan io ,tsy ny filazany fa « tsy hisy ny année blanche »kanefany vola entina dia mikatso noho ny ny tsy fahazana fotsiny ,ny tsy fahaizana mitantana ,satria fanjakana tsy ara dalana ve no hitondra ny oniversité.
    Hitantsika ny fitantana ny hat ny air madagascar ,izay Niafara t@ Tsy famelana ny fisidinana ny abakabaka europeana.
    Ny fitatana ny orinasa fitanterana toa air Mad ireny dia hilaina :RIGUEUR,TRANSPARENCE,PRECISION,TRAçABILITE ...izany rehetra izany anefa dia ny mifanoatra ny fitatanana hat ka tsy mahaga raha nidaboga ny Fandrarana ny fisidinana.
    Ireo fepetra voalaza etsy ambony iretsy no tsy maintsy hapetraka @ fitatanana ny fampianarana ambony eto Madagascar ,ary satria ny fampianarana ambony ny antoky iuty firenena ity dia tsy maintsy homena ny PRIORITE io FAMPIANARANA IO,izany dia lanomboka @ toerampampienarana sy ny qualification ny ho mpanpianatra ao.
    Mataoa ny firenena no viravirain ny olontsy mana-qulité toa izao satria ny oniversité dia namokatra ny olona (an isa ,na @antsrana),hafaka hitantana ny firenena .
    Satria ny zava miseo @ izao fotoana izao dia mifanoatra @ hatao hoe fandrosoana ,ny fitondrana dia manao ny fampianarana ambony ho ambin-javatra .
    KA NOHO IZANY ,ianareo mpianatra @ ambarantonga ambony indrindra ianareo mpianatra ho dokotera no ho TANDROKY NY FIRENENA handvona ny tsy mety ankehitriny.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS