Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 00h09
 

Culturel

La « der » du groupe Rossy

Les deux représentations à guichets fermés ?

samedi 14 juin 2008 | Daddy R.
Rossy reste un « vrai » artiste avec son talent reconnu dans le monde entier.

Les deux derniers concerts du groupe Rossy de ce week-end promettent des étincelles. En effet, aucune réservation n’est plus disponible pour les deux « shows » et seuls quelques tickets sont en vente dans les points de vente Celtel. Dernière nouvelle, deux musiciens de France sont venus rejoindre le groupe pour les deux concerts à Antsahamanitra.

Un grand succès pour la tournée nationale de Rossy !

Tous les spectacles prévus dans le cadre de la tournée nationale du groupe Rossy à Madagascar ont enregistré un large succès. Pari tenu pour Pro Rossy et Media Consulting qui est sur le point de créer une ambiance exceptionnelle, ce week-end à Antsahamanitra.

Ambatondrazaka, Nosy-be, Ambositra, Fianarantsoa, Tamatave, entre autres villes qui ont accueilli chaleureusement le « roi du tapôlaka » et son équipe.

Sans parler de son ultime concert à Antsonjombe où des milliers de spectateurs, restés sur leur soif pendant près de 6 ans, n’ont pas caché leur joie de se retrouver avec Rossy. Il est plus qu’évident que les deux concerts de ce week-end à Antsahamanitra risquent encore de se dérouler à guichets fermés.

A noter que Thierry Fabre, le percussionniste, est arrivé au pays pour prendre spécialement part à ces concerts. Tout comme Hery, le claviste, qui a dû retourner en France pour des raisons professionnelles et donc absent à Antsonjombe, mais sera présent à Antsahamanitra pour les deux shows.
Avec son équipe, le groupe Rossy compte mettre le paquet afin que le public se remémore, à jamais, de ces instants de bonheur. Mais une occasion également pour l’initiateur de « tapôlakaglady » de se référer à cet évènement le plus reconnu à Madagascar, et de prouver qu’il est encore à la hauteur. Puissante sonorisation, divers jeux de lumières, jeux de scène émouvants, exécution sans fausse note, parmi les performances que le groupe compte relever.

Quoi qu’il en soit, après plus de 25 ans passés au service de la musique et du public, Rossy ne compte pas encore en rester là. « Beaucoup reste à faire en matière de conception et réalisation, dans le milieu organisationnel à Madagascar », nous a confié Rossy lors de son arrivée. Espérant que ce séjour lui a permis de constater la réalité afin qu’il puisse partager ses expériences avec ses compatriotes et à ses cadets, dans le but d’apporter une innovation, en matière de « show » à Madagascar.

Le rendez-vous est déjà pris pour cette après-midi et demain à Antsahamanitra pour revivre une ambiance « tapôlakabe » en compagnie de toute l’équipe.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS