Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 15 août 2018
Antananarivo | 15h42
 

Politique

Parvis de l’Hôtel de ville

Les députés pour le changement ont fait leur choix

mardi 12 juin | Vavah Rakotoarivonjy

Sur le Parvis de l’hôtel de vile, des dizaines de députés de l’opposition ont indiqué qu’ils ne feront pas partie du gouvernement d’ouverture de Christian Ntsay. Tant mieux pour ceux qui ont rejoint le gouvernement. Beaucoup ont décidé de rester à l’Assemblée nationale, malgré les sollicitations. L’ombre teintée de flou de la nomination du Premier ministre de consensus, évoquée par maître Hanitra Razafimamantsoa du TIM, serait entre autres l’une des raisons qui ont démotivé les parlementaires d’intégrer le gouvernement.

Quatre députés issus du collectif des parlementaires pour le changement ont intégré le gouvernement Christian Ntsay. Ce sont les Mapar Brunel Razafitsiandrofa, Christine Razanamahasoa, Irma Naharimamy et le TIM Guy Rivo Randrianarisoa. "Ceux qui ont accepté de faire partie de ce gouvernement ont notre bénédiction, mais s’ils ne sont du tout convaincus, ils peuvent à tout moment démissionner », a ajouté Hanitra Razafimanantsoa.

Visiblement, le « redoublement zéro » des anciens ministres HVM n’enchante pas les députés pour le changement qui se disent « outrés » par le retour de 8 anciens ministres pro-régime dans le staff de Christian Ntsay. Même Christine Razanamahasoa, nouvellement ministre, reconnaît que cela pose problème. Mais contrairement aux syndicalistes et aux étudiants de l’université d’Antananarivo qui se sont indignés par rapport au retour de Marie Monique Rasoazananiera à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur, les députés pour le changement semblent se résigner.

Malgré la mise en place de ce nouveau gouvernement d’ouverture, les parlementaires issus du collectif pour le changement ont annoncé que la manifestation continue et qu’ils ne sont pas encore parvenus à leur objectif final, à savoir le départ de Hery Rajonarimampianina qui semble pourtant être difficile.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 12 juin à 11:40 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Peine perdue pour déloger l’ arapède aux dents à rayer les planchers ,honoris causa pour la galerie, de son siège, seules les élections pourront le déloger,
    meme si des fraudes seront de mise pour le reconduire .
    L’ appat du gain n’ est pas une exclusivité du hvm, déjà ça en commun ...

  • 12 juin à 12:50 | Olivier (#10128)

    bien sur, ils sont libres mais tout ce que nous voulons et nous souhaitons, un climat d’apaisement qui va nous mener vers une élection acceptée par tous

    • 12 juin à 16:41 | jayo (#10317) répond à Olivier

      je suis d’accord, et seule cette élection qui va pouvoir enfin fermer la bouche de toutes ces soi-disant « manifestants »

  • 12 juin à 14:54 | sasa (#10303)

    Les manifestants ne regardent même pas les intérêts du pays mais cherchent leurs propres intérêts

    • 13 juin à 16:25 | jayo (#10317) répond à sasa

      Et oui , c’est pour cet état d’esprit qui détient la croissance de niveau de vie de malagasy depuis le débuts

  • 12 juin à 14:56 | Christianna (#10313)

    puisque le nouveau gouvernement est née , ce n’est plus alors le temps de créer un nouveau problème !!!

  • 12 juin à 15:17 | Toutoun (#10298)

    vous êtes libres de faire votre choix, mais restez à l’écart du gouvernement ! Ce n’est plus un jeu d’enfant mais le PM et ses équipes devront travailler tranquillement !

  • 12 juin à 15:30 | Tsix (#10296)

    On n’est pas vraiment étonné de cette réaction des manifestants. C’est toujours la même histoire qui se répète. Ils sont toujours mécontents des décisions prise. Je crois qu’il est temps d’oublier la manifestation. « c’est de la peine perdue ».

  • 12 juin à 15:37 | komi (#10299)

    l’homme est née pour être libre !!! Alors, il a raison de son choix qui à pour responsabilité d’aider son pays à sortir du crise. Je trouve que c’était une bonne volonté pour ce qui a été fait partie de cette gouvernement

  • 12 juin à 15:49 | tojo (#10300)

    Certain membre de ces manifestants ne cherche que leurs propres intérêts. C’est pourtant claire car il n’ont pas eu leur place dans le nouveau gouvernement,alors ils continuent leurs manifestations pour atteindre leurs propres buts.

    • 12 juin à 16:31 | jayo (#10317) répond à tojo

      Et oui, c’est bien dit ... ces manifestants ne pensent qu’à déstabiliser la situation politique du Pays et de créer des nouveaux problèmes pour l’Etat malgache

  • 12 juin à 15:51 | harena (#10295)

    Je ne les appelle pas députés pour le changement, ils sont les députés pour le désordre de notre pays car ils n’ont pas à faire a part de ce contrarié, de contre dire et de se manifester contre toute proposition et réalisation. Ils ne cherchent que de leurs intérêts personnels.

  • 12 juin à 16:15 | tsirah (#10314)

    voila le commencement du rupture des ces soi disons députes pour le changement.
    1-L’ombre teintée de flou de la nomination du Premier ministre de consensus, évoquée par maître Hanitra
    2-Quatre députés issus du collectif des parlementaires pour le changement ont intégré le gouvernement Christian Ntsay.
    je vous dit : ces députés ne cherche que le désordre sur notre pays mais maintenant souiller confient que cette gouvernement de concession nous amènerons vers les élections et la stabilité à Madagascar

  • 12 juin à 16:21 | jayo (#10317)

    c’est normale s’ il y a toujours des « manifestants » parce qu’on peut pas les forcer à tout accepter , c’est qui est sûr c’est qu’ils ne pensent qu’à poursuivre leurs propres intérêts.

  • 12 juin à 16:45 | Toutoun (#10298)

    vous êtes libres de faire votre choix, mais restez à l’écart du gouvernement ! Ce n’est plus un jeu d’enfant mais le PM et ses équipes devront travailler tranquillement !

  • 12 juin à 21:24 | saricine (#2893)

    En résumé
    C’est un sujet taillé pour les toutous de Hery.

  • 13 juin à 08:08 | benantsa (#10178)

    Même si la répartition des « marocains » semble favorable aux toutous d’Hery, ce gouvernement est sous haute surveillance tant de l’intérieur par les non HVM que par l’extérieur, c’est-à-dire la CI. Ne croyez pas que le pauvre PRM s’en sort grandit et renforcé. Il est encore un peu plus une marionnette sautillante et gesticulante que manipulent des « puissances » extérieures...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 207