Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 juin 2018
Antananarivo | 06h36
 

Politico-juridique

Déchéance de Hery Rajaonarimampianina

Les députés de l’opposition ne feront plus de réplique au mémoire en défense du président

samedi 19 mai | Ny Aina Rahaga

Les députés de l’opposition ont déclaré qu’ils ne feraient plus de réplique ou de réponse au mémoire en défense déposé hier à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) par les avocats et les parlementaires partisans du président Hery Rajaonarimampianina. La HCC avait en effet donné un délai de 72 heures au Chef de l’État pour déposer son mémoire en défense contre la requête en déchéance des 73 députés de l’opposition. Selon la procédure au niveau de la HCC, après le dépôt d’un mémoire en défense, la partie adverse est autorisée à répondre ou fournir une réplique dans un délai de 15 jours, les éventuelles répliques se font ainsi à tour de rôle.

Les députés de l’opposition ne veulent toutefois plus laisser trainer l’affaire ou prolonger le délai de sortie du jugement de la cour constitutionnelle. Ces derniers ont d’ores et déjà effectué des sit-in devant la HCC hier pour demander à ce que le verdict des juges constitutionnelles sorte sans plus attendre. En effet, plus les parties fournissent des répliques, plus le délai du verdict se rallonge, le délai et le nombre de réponses n’étant pas limité par la loi. Sans ces répliques, il est donc probable que la HCC rendrait son verdict dans les prochains jours.

Sans fin

D’autre part, selon toujours les députés de l’opposition, leur mouvement ne s’arrêtera pas après la déchéance du président de la République. Ils réclament le départ de tous les chefs d’institutions issus du parti présidentiel, à savoir le premier ministre Olivier Mahafaly et tous les ministres du gouvernement actuel, ainsi que le président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy et le président du Sénat Rivo Rakotovao. Les manifestations n’auront sans doute pas de fin si l’on suit ce schéma, du moins jusqu’à ce que la médiation établie par la congrégation des églises chrétiennes malgache (FFKM) ne se concrétise pas.

En effet, si les chefs d’institution et le gouvernement seront contraints à la démission, il faudra passer par la création d’un gouvernement qui prendra certainement en compte les rapports de force actuel, à savoir ceux du 13 mai. Aussi sera-t-il question de partage de sièges. L’opposition avait demandé la mise en place d’un gouvernement neutre. Chose impossible selon plusieurs observateurs car nul n’est plus neutre, et surtout pas les députés de l’opposition.

49 commentaires

Vos commentaires

  • 19 mai à 09:42 | Isambilo (#4541)

    La question qui se pose en permanence : dégager pour mettre qui et quoi à la place de Rajaonarimampianina ???

    • 19 mai à 09:56 | Isandra (#7070) répond à Isambilo

      Isambilo,

      C’est le vahoaka qui décidera dans une élection inclusive et démocratique. La porte est ouverte pour tout le monde, il pourrait être Andry ce que nous souhaitons ou Ravalo, pourquoi pas Josey Vianey, lui pas mal, non plus, etc.

      Cependant, ce qu’on réclame maintenant, c’est la garantie d’une élection démocratique, le HVM nous a déjà montré, ils n’en sont pas capable.

      Après Hery, s’il démissionne avec Rivo, ce sera un gouvernement collégial neutre, qui organisera cette élection.

    • 19 mai à 10:20 | Eloim (#8244) répond à Isambilo

      Toutes les procédures y afférentes sont déjà prévues dans la Constitution dans son dispositif transitoire. Si la HCC prononce son verdict que le PRM est déchu, ce sera le Président du Sénat qui prend la fonction du Chef de l’Etat. Comme le Président du Sénat est à la fois Chef de Parti HVM, càd, il y a incompatibilité constatée, que ce soit il quitte sa place d’être à la tête du Parti, chose que tout le monde n’imagine pas, soit les forces responsables de la crise forment le gouvernement et on procède à ce moment là au gouvernement collégial qui ne fait que préparer les élections. Tout a été dit dans la Constitution. Pourquoi hésiter ? Madagascar ne peut plus se noyer en érigeant une autre Transition qui pourrait peut être dramatiser une situation si apocalyptique de notre économie.

    • 19 mai à 16:54 | Lekivy 2 (#10161) répond à Isambilo

      La théorie du « TOUT OU RIEN » a-t-il une chance de marcher dans cette crise ? En supposant que la bande des 73 obtiennent gain de cause sur la déchéance du Président, quelle raison suffisante pourrait justifier la demande d’éviction du Président du sénat et de tout le gouvernement ? Par quel moyen légal, cette cause pourrait-elle être défendue ? Et qui trancherait sur la question ?

      Si la HCC peut trancher sur la déchéance du Président, je doute qu’elle soit en mesure de se prononcer sur le cas du gouvernement ou du Président du Sénat. Cette décision ne pourrait découler que d’un accord politique. Qui seraient alors les protagonistes de cet accord si on suivait ce raisonnement des 73 ? Dans toute négociation, les parties s’attendent à obtenir gain de cause sur un ou des aspects, mais elles doivent aussi nécessairement faire des concessions. Cela nous amène à dire que la théorie du « Tout ou rien » n’est pas foncièrement réaliste. Ce langage extrême pourrait se justifier par un moyen de pression, mais aucun des médiateurs ne prévoient pour l’instant cette option extrême qui amène beaucoup d’inconnus encore. Notamment cette question de « neutralité ».

    • 20 mai à 14:14 | SNUTILE (#1543) répond à Isambilo

      - Bonne question ? Et ce remue ménage à faire entre 5 à 6 mois, avec les déménagements et réaménagements.

      - Bonne intelligence collective. Au lieu d’attendre les quatre mois avant la démission du président de la république candidat à sa succession.

      - De plus si la HCC confirme la destitution du président, la raison doit être sérieuse et de sa responsabilité personnelle. Hors la constitution n’est est-pas le cas puisque tous les partis ont été invités à sa consultation et délibération.
      Il faut fuir l’absurdité souvent.

  • 19 mai à 09:50 | Eloim (#8244)

    A quoi sert-il de répliquer à de telles âneries ? Si la HCC juge selon le principe fondamental de droit, elle ne devra pas faire autrement que CONSTATER qu’il y a CARENCE quant à l’application de la Constitution en vertu de l’art. 167 de la dite loi fondamentale. Dans ce cas, les débats contradictoires ne peuvent pas avoir lieu.
    Le fait de voir ces députés pro-régimes qui s’immiscent dans les affaires concernant la présidence confirme une fois de plus qu’ils ont perdu les pédales. Donc, il est temps de rappeler qu’il y ait vice de comportement cette attitude de fouler le principe de séparation des pouvoirs. Une attitude qui nous mène à lire qu’ils s’affichent comme la honte de nos politiciens et tout porte à croire à la valeur de l’institution dont ils sont membres malgré le fait que le régime actuel est d’inspiration parlementaire.

    • 20 mai à 14:27 | el che (#344) répond à Eloim

      Eloin voulez certainement écrire : il y a VACANCE ( du poste présidentiel) et non carence.

  • 19 mai à 10:50 | RAMBO (#7290)

    Après avoir essuyé d’échecs cuisants à Moramanga et à Toamasina, la Bande des 73 commence à se rendre compte que leur mouvement n’est pas si populaire qu’ils préconisaient.
    En face , les parlementaires pro- Rajaonarimampianina au nombre de 79 députés et de 55 sénateurs ont décidé de sortir de leur silence et de contre attaquer...en martelant que les pro Rajaonarimampianina sont majoritaires mais silencieux jusque là.
    Maintenant, fini le fameux « izay mangina volamena » ou le silence est d’or...nous ne laissons plus ce mouvement prendre de l’ampleur...nous allons contre attaquer mais tout en respectant la Constitution a rappelé la majorité Gasy à commencer par le premier intéressé le Président de la République Hery Rajaonarimampianina lors de son déplacement à Ambato Boeny. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a été accueilli avec ferveur par la population de cette localité qui a vu l’ouverture chez eux d’un centre médical composé de bloc opératoire dernier cri. Auparavant les Boeniens ( habitants d’Ambato Boeny) étaient obligés de faire 100 km pour aller se faire opérer à Mahajanga Le même projet va s’étendre dans plus de 20 localités du pays selon le Chef de l"Etat...
    En réalité la stratégie de la Bande des 73 c’est d’écarter Hery Rajaonarimampianina de la course présidentielle s’ils arrivent à le déchoir. La Constitution stipule qu’un Président déchu ne pourra plus se représenter...mais la Bande de 73 savent que c’est une mission difficile à réaliser...et la deuxième stratégie c’est d’affaiblir le Président , le rendre impopulaire aux yeux de la majorité des Gasy pour qu’il soit battu à l’élection. Mais c’est aussi incertain car il y a quand même beaucoup de Gasy qui coprennent que la tâche du Président n’est pas facile depuis le début de son mandat... Rajaonarimampianina n’est pas ce genre de président tonitruant...il incarne le calme et la sagesse. Certes il existe des mécontents comme partout dans le monde mais comme chez nous, il n’y a pas de sondage comme dans les pays developpés... Alors si quelques milliers de Gasy crient dans le rue...on dirait qu’ils ont raison mais non...seules les élections qui monteront qui est vraiment majoritaire dans ce pays . Une phrase important a été prononcé par le Président de la République à Ambato Boeny : « Tout le monde pourra se porter candidat »...Ce qui prouve que le Chef de l’Etat veut aussi « tester » sa popularité réelle devant Rajoelina et Ravalomanana. Que le meilleur gagne !

    • 19 mai à 13:40 | Marika (#9389) répond à RAMBO

      TOUT LE MONDE POURRA SE PORTER CANDIDAT.... Koa nahoana no nandany volam-bahoaka nanakarama sy nividy tsangan-tànana ?
      Nahoana no nivory maimaika sy nandany an-tapitrisany maro tao amin’ny Paon ? volam-bahoaka.
      Nahoana no nitifitra olona mba tsy ahafahan’ny vahoaka milaza ny marina ?
      Nahoana no nitsoka tampoka tany an-dafy fa nihidy vo dy ?

      Be loatra ry Rambo ny lainga sy fitaka ataonareo amin’ny vahoaka a !
      Ny toetra anananareo mihitsy no tena ratsy hatrany am-piandohana ka vokisanareo lainga sy vava maloto foana ny Malagasy.
      Mialà nama fa tsy eken’ny pokona intsony izay valamaty ho tanisainareo eo a !

    • 19 mai à 17:49 | Lekivy 2 (#10161) répond à RAMBO

      Mais c’est facile, cher Rambo. Pour prouver sa popularité, le PRM devrait déposer sa démission au lieu de subir l’affront de la déchéance qui sacrifie tout le pays à cause de son entêtement et par vanité. Comme il pourra alors se présenter, ce sera l’occasion pour lui de démontrer que le vahoaka est avec lui, et il pourra régler à loisir ses comptes avec ses détracteurs.
      Tout le monde est curieux de savoir quelle autre décision la HCC pourrait-elle proposer en dehors du constat du non-respect de la constitution. J’espère que le culte du dimanche donnera au Président la sagesse qui va l’aider à sortir par la grande porte (pas si grande que ça tout de même) de ce guêpier. Wait and see !

    • 19 mai à 23:40 | rakotobe (#7825) répond à RAMBO

      Louable est cette noble initiative du collectif des 73 députés pour le changement , qui sont de véritables lanceurs d’Alerte dans leur action contre la Corruption, QUI OSERAIT S’OPPOSER à cette démarche inédite ???
      Ces émissaires de diverses entités régionales ou internationales ( SADEC, OUA.... ) venus à Madagascar pour jouer le rôle de prétendu médiateur se seraient bien inspirés de venir saluer nos vaillants 73 députés sur la Place du 13 MAI pour leur mérite
      Au moment ou toutes les grandes Nations,( les Nations UNIS compris) de ce monde se penchent sur le combat à mener sur la lutte contre la Corruption : toutes les nouvelles lois sur la MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE PRATIQUE POLITIQUE.
      Ne marchons pas à contre-courant de l’Evolution du monde Moderne, ne perdons pas de vue que exception faite des pays africains qui connaissent des fléaux terribles : conflits majeurs, guerre d’origine tribale .. Madagascar est le pays le moins avancé de la Planète.
      Tout cela ne semble pas gêner notre apprenti dictateur de Président de la Republique
      SOYONS DIGNE ET FIÈRE de cette opération d’avant garde que sont entrain de mener nos courageux 73 députés pour le changement.

  • 19 mai à 11:14 | ratiarison (#10248)

    Vavan’ny miala ny an’IAHALAHY ry Rambon-tsalaka a ! Izao marina no hatao ny MALAGASY hoe : vovon’alika ny an’iahalahy ; tsy hery , fa tahotra e ??

  • 19 mai à 11:27 | LOVAXEL (#10217)

    Isambilo

    on pourrait demander à la dame du PRM de suggérer son proche et fidèle protecteur
    le Ministre des affaires étranges

    c’est lui le plus à même de nous offrir le plus sourire du HVM....

  • 19 mai à 11:29 | LOVAXEL (#10217)

    RAMBO

    vous abusez des acides et autres joints

    depuis quand la « bande des 73 » a connu un échec à Tamatave , là où votre clown a du aller de l aéroport au port en hélicoptére pour échapper au peuple en colére !!!

    allez on se calme et ce soir un soupe , une pi.. et au lit .

    • 19 mai à 11:46 | RAMBO (#7290) répond à LOVAXEL

      LOVAXEL
      Un bon chrétien de tente pas le diable... lors de cette pose de pierre du nouveau port de Toamasina...plein de démons (disciples de Satan) se trouvaient à l’aéroport...il vaut mieux éviter les chiens enragés pour ne pas attraper la rage...
      Je dis qu’il existe des mécontents mais cela n’empêche pas le Président courageux de continuer à gouverner. Il va jusqu’au bout de son mandat et accrochez-vous, je vais vous faire une révélation :« Hery Martial Rajaonarimampianina sera bel et bien candidat à sa propre succession ! »

    • 19 mai à 12:16 | RAMBO (#7290) répond à LOVAXEL

      Soyez à jour de vos infos.
      DESTABILISATION : Les employés de la Jirama dénoncent l’intimidation des grévistes
      12/05/2018 : la Dépêche de Madagascar

      Le forcing effectué par les députés de l’opposition sur les agents de l’Etat continue afin de grossir le rang des manifestants sur la place du 13 mai. Hier, ce sont les employés de la JIRAMA à Analamahitsy qui ont été victimes

      Menacés, injuriés et sortis de force. Les employés de la société d’Etat assurant la distribution et la production d’Eau et de l’Electricité à Analamahitsy ont été victimes des actes d’intimidations des manifestants dirigés par les députés de l’opposition, hier. Des sources auprès de cette société d’Etat se plaignent même des actes de violence.

      « Bon nombre d’employés, désireux de reprendre du service, ont été menacés pour rejoindre la manifestation sur la place du 13 mai. Les manifestants ont même détruit les appareils téléphoniques de certains d’entre eux, ceux qui ont pris des photos et vidéos pour dénoncer cet acte », a raconté un responsable auprès de la société d’Etat.

      Malgré cette tension et malgré la peur, les employés d’Analamahitsy ont regagné leurs postes dès que les manifestants ont quitté le lieu en début de l’après-midi. Un haut responsable au sein de la Jirama a également rassuré qu’aucun arrêt des activités n’est en vue dans tous les établissements de la Jirama.

      FORCING

      Force est de constater que ce forcing et ces menaces lancés par les députés de l’opposition ne dataient pas d’hier. Ils ont déjà forcé des employés de différents départements ministériels à rejoindre leur mouvement. Et ceux qui ont refusé de les suivre ont été enfermés dans leurs bureaux.

      Mais les députés ne se contentent pas seulement d’empêcher les fonctionnaires de poursuivre leur travail, ils utilisent également des lycéens en perturbant les cours dans les salles de classe comme c’était le cas aux lycées Nanisàna, Ampefiloha et Alarobia.
      De même, les Douaniers du Port Autonome de Toamasina ont annoncé officiellement que leur grève n’a rien de politique et ils refusent catégoriquement l’appel de la Bande des 73 à les rejoindre et à manifester dans la rue.

      Laisser un commentair

  • 19 mai à 12:03 | Jipo (#4988)

    @ celui qui est dans le secret des « dieux » voir des cieux ...
    hery candidat a sa succession ???
    parce que qu’ il peut etre fier de son bilan ???
    devant un tel constat prétendre a récidiver relève d’ une humilité martienne, d’ une autosuffisance presque égale à la votre, et d’ une cécité et surdité jumelées méritant la palme au business book ...
    Je peux vous garantir qu’ il est candidat sur la waiting list et meme N° 1 !
    & le prochain kon qui va sauter,( il n’ a pas du vous le dire ) c ’est bien lui et personne d’ autre .
    mais bon comme Dieu fait également parti de votre entourage, même aveugle, il vous laissera de quoi pleurer, je ne dis pas si ce sera des larmes acides, ou amères mais vous pouvez des à présent préparer vos mouchoirs .
    A votre stade ce n’ est plus de l’ obstination mais bien : pathologique ...

  • 19 mai à 14:33 | iarivo (#5822)

    C’est incroyable mais vrai !!!

    On ne peux qu’entendre et lire ici et là, dans n’importe quelle circonstance, sur ou dans n’importe quel média que du baratin sans fin et sans queue !!!

    Pourtant le Chapitre 3, sous-titre 3, Titre III de la Constitution (en plus des articles 50 à 52) est bien claire et précise !!!

    ...//...
    Article 113. Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison ou de violation grave et répétée de la Constitution.

    Il ne peut être mis en accusation que par les deux Assemblées parlementaires statuant par un vote séparé, au scrutin public et à la majorité des deux tiers des membres composant chaque assemblée.

    Il est justiciable de la Haute Cour de Justice et peut encourir la déchéance.

    Si la déchéance est prononcée, la Haute Cour Constitutionnelle constate la vacance de la Présidence de la République ; il sera procédé à l’élection d’un nouveau Président dans les conditions de l’article 47 ci-dessus. Le Président frappé de déchéance n’est plus éligible à toute fonction publique élective.

    Article 114. Les Présidents des Assemblées parlementaires, le Premier Ministre, les autres membres du Gouvernement et le Président de la Haute Cour Constitutionnelle sont pénalement responsables, devant la Haute Cour de Justice, des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis.

    Ils peuvent être mis en accusation par les deux Assemblées parlementaires statuant par un vote séparé, au scrutin public, à la majorité absolue des membres composant chaque assemblée.
    ...//...

    Il est bien précisé que les deux Chambres du Parlement doivent :
    - préalablement statuer ...
    - statuer par un vote séparé (Assemblée nationale ET Sénat) ...
    - au scrutin public ...
    - à la majorité des deux tiers des membres composant CHAQUE assemblée (majorité absolue pour les chefs d’Institution) !!!

    Et pourtant que voyons-nous là, actuellement ???

    Qu’une petite poignée de « guignols » veulent se prendre pour des dieux, écraser, piétiner la Constitution pour imposer leur désir personnel, leur pulsion du momeent au détriment de l’intérêt général !!!

    Face à une telle situation, la H.C.C. ne doit avoir qu’une seule réponse, celui du DROIT !!!

    Et le DROIT (Constitutionnel et autres) confirme bien que cette requête de destitution est anticonstitutionnelle !!!

    La H.C.C. doit tout simplement émettre un avis de fin de non recevoir (la procédure judiciaire n’a aucunement été appliqué de A à Z) !!!

    Ne pas le faire, ce serait pendre le risque que tout futur chef de l’Etat ou chef d’une Institution serait laissé à la merci d’un groupuscule de manipulateur qui, selon son humeur et ses envies, créerait des troubles sociaux (manifestations de rue avec provocations de victimes pour en faire des martyrs) afin de parvenir à leur fin !!!

    Et la H.C.C. en serait, de fait, le complice !!!

    • 19 mai à 15:48 | manga (#6995) répond à iarivo

      IARIVO,
      Un cas isolé comme le vôtre mérite d’être quand même apprécié, ne m’empêchant toutefois, et bien évidemment, de vous couper tout court :
      Vous savez sans nul doute que cette constitution que vous essayez de nous recopier en détail a été taillée de façon à ce que « je sois élu », et comme dit l’adage : « dès le premier tour ». Etre éligible dès l’âge de la puberté, et si je ne m’abuse...
      Pensez-vous vraiment que ce pays tiendra aussi l longtemps avec toutes ces saloperies qu’on essaie de faire gober aux illuminés qui ne verraient jamais un jour meilleur ?
      Et comme vous savez pertinemment que le langage juridique n’a du tout rien à voir avec votre confiance à l’aveuglette sur tout ce qui est écrit puisque déjà, et paraît-il que des reformes peuvent en être faites avec l’étroite collaboration des deux chambres (entérinées en l’espace de moins de 120 minutes pour 87 articles) ; comme par exemple avec cette récente nouvelle qui pousse les « gens » à se ruer dans les rues de la capitale ; badauds comme disent certains, opprimés comme subissent les autres..
      Le fait de contester est un droit légitime pour celles et ceux qui ont ce devoir de citoyen de voter en leur âme et conscience.
      Retenez une chose avant de dire des âneries pareilles, en m’étalant tous les articles modifiés à partir de cette fameuse date du 14 Octobre 1958, et dites-moi quels en sont les points communs.
      Ne vous ridiculisez pas à nous donner des leçons de morale sur ce qui est de la raison d’être d’un état dit républicain ; et un conseil : gardez vos salives à vos progénitures, nous, on n’en a rien à cirer.

    • 19 mai à 18:01 | lysnorine (#9752) répond à iarivo

      @ iarivo 19 mai à 14:33
      « C’est incroyable mais vrai !!! »...Malheureusement !
      Quiconque a une petite idée de ce que signifie vraiment un « État » démocratique, expression de la souveraineté du peuple, de ses intérêts supérieurs, notamment sa stabilité et sa continuité, assis sur le respect de sa CONSTITUTION ― condition sine qua non de la mise en route d’une véritable politique de développement dans des écononies comme la nôtre ― ne peut que souscrire à vos obervations pertinentes.

    • 21 mai à 22:17 | el che (#344) répond à iarivo

      @ Iarivo

      Art. 167 de la Constitution

      Afin de respecter le prescrit constitutionnel, le Président de la République, dans un délai de 12 mois à compter de son investiture, invite les Instances compétentes à désigner les membres qui composeront la Haute Cour de justice afin de procéder dès l’expiration de ce délai à l’installation de la Haute Cour de justice. Toute partie justifiant d’un intérêt peut saisir les institutions compétentes de demande de sanction en cas de carence. En ce qui concerne le Président de la République, exceptionnellement, l’instance compétente est la Haute Cour constitutionnelle qui serait autorisée à prendre les sanctions qu’aurait pu prendre la Haute Cour de justice si elle était installée. "

      ___________________________________________

      C’est sur la base de cet article de la Constitution qu’a été fondée la requête des 73 députés. Du coup, elle est pleinement applicable car la HCJ n’a pas été installée. Cet article semble dispenser les plaignants des contraintes imposées par l’art.113 ...

      Il semble la non-installation de la HJC qui soit l’unique grief invoqué par les 73 députés pour justifier la violation grave de la Constitution.
      Le législateur aurait allégé la procédure, et ouvrir la saisine de façon très large « à toute partie justifiant d’un intérêt », pour pallier à l’absence de la HJC

  • 19 mai à 15:09 | iarivo (#5822)

    La seule sortie par le haut de cette crise, ce ne peut être que par le respect intégral du processus électoral qui se met actuellement en place (lois électorales, calendrier électoral, CENI, ...)

    => Il faut avoir le courage de récolter ce que nous avons semé !!!

    C’est ainsi, et seulement ainsi que nous deviendrons GRAND (Adulte, responsable, mature, ...) et RESPECTE !!!

    Dans le processus actuel Marc Ravalomanana (ou n’importe quel autre gourou) ne pourra pas se présenter à la prochain élection présidentielle (Casier judiciaire) ???

    Et alors ? Et alors ?? Et alors ???

    Qu’est-ce que nous nous en foutons complètement, ce ne sera pas la fin du monde !!!

    Si leur « leader charismatique » ne pourrait pas se présenter à l’élection présidentielle, leur parti politique (sans leur leader) respectif peuvent très bien obtenir la majorité (relative, absolue) à l’Assemblée nationale, voire même l’unanimité par le système des alliances !!!

    ==> En seront-ils capable de l’accepter, de s’y engager (problème d’égocentrisme et de mégalomanie) ???

    Vive Madagascar, Une et Indivisible !
    Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous !
    La lutte continue ...

    • 19 mai à 15:40 | saricine (#2893) répond à iarivo

      Iarivo

      « « Vive Madagascar, Une et Indivisible !
      Pour des Institutions républicaines, démocratiques et laïques fortes et respectées par tous ! » »

      C’est qui le « « Tous » » ?

    • 19 mai à 16:05 | manga (#6995) répond à iarivo

      IARIVO,
      Cessez d’être hypocrite et ne parlez pas avant de réfléchir. On ne vous a rien demandé et voilà vous avez atteint votre but qui n’intéresse personne.
      Votre conclusion n’a du tout rien à voir avec vos remontrances et sachez-les.
      Le bulletin N°2 que vous évoquez ne me concerne tout particulièrement comme l’installation de la HCJ qui pénalisera très bientôt tous les récidivistes dont fait partie celui ou ceux que vous protégez fermement.
      A vous de voir, mais quand vous commencez par haïr, gardez le cap en reconnaissant que vous n’aurez aucune chance de rassembler avec cette arrogance bien déplacée qui est en vous : voasarin’alika ka ny tompony ihany no tsy tia azy...

    • 22 mai à 11:42 | el che (#344) répond à iarivo

      Iarivo,

      Une sortie de crise, doit aboutir à la résoudre pleinement, et non en sortir avec un cautère sur une jambe de bois.
      Les auteurs de cette crise sont les tenants du pouvoirs, et leurs sbyres (Présidents du parlement, premier ministre), qui ont pris en Otage le Pays, en organisation une association de malfaiteurs au plus niveau,
      Ces derniers ont voulu verrouiller toutes les institutions pour assurer la réélection de Rajao. PT, gouvernement et chefs de Parlement de connivence pour passer en force une loi scélérate. l’exécutif corrupteur, paie 250.000.000 fmg à chaque député corrompu.
      Et le comble de l’horreur se solde par le tir à balles réelles sur des manifestants pacifiques.
      Les règles constitutionnelles sont de fait anéanties par ceux-mêmes censés de les faire respecter.
      Dans ces conditions, nous avons besoin des gens intègres doublées patriotes pour organiser des élections qui nous rendent respectables aux yeux de la Nation et du monde. Car les élections seules ne peuvent apporter de solutions durables.
      Il faut en finir avec l’impunité, et les solutions bâtardes qui créent les crises à répétition dans le pays.
      L’action des 73 députés est louable pour ces raisons. Ce mouvement est relayé par la majeure partie de la population, car correspond à leurs aspirations vers une vraie prise en compte de leurs problèmes existentiels.

      Ce. mouvement conscientise la population, car il fait participer les manifestants par des réflexions et des actions organisées sur la place publique. Exit le rabattage par la corruption, (don d’argent, de riz, etc. pour appâter la foule.
      Contrairement au passé, je vois une avancee démocratique.
      Le peuple doit cependant rester vigilant .

  • 19 mai à 16:49 | ratiarison (#10248)

    Vavan’ny miala AINA ny an’IARIVO- reraka !! efa hatramin’izay io IARIVO io ry MANGA no tropon’ny MPIANTSARA- velatsia sahala a@dri- Rambon-tsalaka sy ny FORONGONY !! mampalahelo !! depuis ny evenement ny 2009***a ! Izao marina no hatao ny MALAGASY hoe : vovon’alika ny an’IREO ; tsy hery , fa tahotra e ?? any hivoako HIANAO ry SATANA ! MAZAVA ve ryv IARIVO VIZANA A ???? ARY mba nakaiza aza ny namana " MATO........!!! miandry ANAO NAMA ny eto @ny forum a ????? Samy tsara jiaby !

  • 19 mai à 17:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ces députés ont commencé par la demande de démission du Président, en suite sa destitution, après l’organisation des élections anticipées, pour en finir avec le blocage de l’administration du pays et maintenant la démission de tous les chefs des Institutions malgaches.

    Cela devient n’importe quoi. Ils ne respectent plus rien et n’ont pas peur de parler de légitimité et de droit dont ils ne cessent de marcher dessus !

    Les 73 députés, leurs alliés et leurs partis politiques veulent maintenant obtenir le départ de tous les chefs des Institutions issus du parti présidentiel, oubliant de mentionner au passage, comment s’y prendre Constitutionnellement pour les remplacer, à quelques mois de fin des mandats des élus ?

    La légitimité de ces futurs chefs des Institutions posera forcément. Quelles Institutions malgaches sont légitimes aux yeux de ces 73 députés, leurs alliés et leurs partis politiques, le TIM et le MAPAR aujourd’hui ?

    Il faudrait tout de même poser la question à ces gens, de la différence de la légitimité qu’ils croient avoir et en jouir onstensiblemebt et celle des autres, sous la bannière de la même République ?

  • 19 mai à 17:51 | njarasoa (#10017)

    nous attendons patiemment la décision de la HCC mais un petit pour vous, l’avenir de Madagascar est entre vos, sachez que le peuple veut la démission du PRM qui ne fait que violer la constitution depuis son arrivée au pouvoir

  • 19 mai à 19:34 | FINENGO (#7901)

    Tant que l’on y est.
    Pourquoi ne pas demander carrément au Vatican d’intervenir à la place du FFKM.
    Une République perdue dans un Mic Mac sans nom, entre la Religion, le Tromba, le Fanafody Gasy et la corruption et j’en passe.
    Un vrai Merdier en somme.
    Eh ben Mon Dieu..!!!
    C’est bien le cas.

    • 19 mai à 20:20 | lysnorine (#9752) répond à FINENGO

      « Pourquoi ne pas demander carrément au Vatican d’intervenir ....? »

      cf.
      NONCIATURE à Ivandry

      « Deux rencontres politiques parallèles pour un seul objectif »
      mardi 15 mai (2018)
      http://www.madagascar-tribune.com/Deux-rencontres-politiques,23834.html
      [...]

      NONCIATURE à Ivandry

      La première rencontre, initiée par le Conseil pour le Fampihavanana Malagasy (CFM) se tient depuis vendredi à la NONCIATURE à Ivandry, en la présence des représentants de l’actuel président, Hery Rajaonarimampianina et ceux des anciens dirigeants malgaches, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Elle se poursuit ce mardi.

      Alphonse Maka, président du CFM explique que cette rencontre consiste en la préparation d’une éventuelle grande rencontre entre les dirigeants politiques. « C’est un dialogue malgacho-malgache », précise-t-il. Il s’agit à la fois d’une rencontre pour la réconciliation nationale et pour la résolution de la crise politique actuelle. Sa tenue dans l’enceinte de la NONCIATURE S’EXPLIQUERAIT par l’accompagnement de la communauté internationale aux parties malgaches pour que la Grande pile [Île] puisse sortir d’une récurrente crise politique. « Il n’est PAS ENCORE question d’ACCORD POLITIQUE lors des précédentes rencontres », confie Alphonse Maka.

  • 19 mai à 22:46 | FINENGO (#7901)

    @ lysnorine
    Je ne sais pas où exactement vous voudriez en venir avec votre réponse.
    Mais la Nonciature n’est que le membre d’une église qui représente l’intérêt du Saint siège, donc le Vatican.
    Alors, je me répète autant s’adresser directement au Vatican.

    Pour une réunion sens intérêt qui rassemblerait des Voyous, des Charognards dont les noms suivent : Hery Rajaonarimampianina , Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina.
    Certainement une réunion pour que ces derniers puissent décider, de quelle manière faudrait-il s’y prendre pour que le Pays ne puisse vraiment plus se relever. Et ceci avec la Bénédiction de l’ église.
    Mais quelle Bande de Pourritures sur pieds, que même le diable renie.
    Minable..!!!!

    • 19 mai à 23:23 | lysnorine (#9752) répond à FINENGO

      « la Nonciature n’est que le membre d’une église qui représente l’intérêt du Saint siège, donc le Vatican. »

      La nonciature est la RÉSIDENCE du nonce ; http://www.cnrtl.fr/definition/nonciature ;

      Le NONCE est l’ « Ecclésiastique AMBASSADEUR du Saint-Siège auprès d’un gouvernement étranger. Nonce du pape » ; http://www.cnrtl.fr/definition/nonce

      Le SAINT-SIÈGE est le « GOUVERNEMENT central de l’Église Catholique, dont le siège est à la Cité du VATICAN » (Jur. 1971). Synon. papauté, siège apostolique » http://www.cnrtl.fr/definition/Saint-si%C3%A8ge
      Il n’y a pas lieu de faire appel au « Vatican » puisqu’il est déjà présent depuis au moins le vendredi 11 mai.

    • 20 mai à 15:04 | lysnorine (#9752) répond à FINENGO

      Précision : « Il n’y a pas lieu de faire appel au ’’Vatican’’ puisqu’il est déjà présent depuis au moins le vendredi 11 mai. » veut dire simplement que le Vatican est déjà présent dans les discussions entre les représentants du chef de l’État et ceux des chefs de trois partis du fait même qu’elles se déroulent à la NONCIATURE, donc, d’une manière ou d’une autre, sous son PATRONAGE.

      NONCIATURE désigne bien ici un lieu faisant partie du territoire du Vatican (exterritorialité), le siège de l’AMBASSADE du pape à Madagascar ou la résidence de son ambassadeur, et pas autre chose.

      « La première rencontre, initiée par le Conseil pour le Fampihavanana Malagasy (CFM) SE TIENT DEPUIS VENDREDI (11 MAI 2018) à la NONCIATURE à Ivandry, en la présence des représentants de l’actuel président, Hery Rajaonarimampianina et ceux des anciens dirigeants malgaches, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina... »

  • 20 mai à 00:36 | FINENGO (#7901)

    @ lysnorine
    Vous perdez votre temps, à me donner la définition du NONCE, car il me semble vous avoir donné ce que c’est une Nonciature et de là un idiot pourra définir tout seul ce que c’est le NONCE.
    Vos liens ne m’intéressent pas, trouvez un idiot par là pour lui en faire part.
    Donc le Vatican ayant son ambassadeur à Madagascar n’est présent que depuis le 13 mai, vous avez une instruction très poussée par dit.
    Donc la Nonciature à Ivandry n’est en place que depuis le 13 mai aussi ???
    Vous êtes un illustre rigolo lysnorine.

  • 20 mai à 11:08 | kartell (#8302)

    La constance générale, c’est de voir ces élus, de tous bords, s’harnacher de leur écharpe tricolore, dans la rue, comme pour souligner, leur légitimité élective que personne, d’ailleurs leurs ne conteste, même, si, on pourrait émettre de sérieux doutes, dans certaines élections !…
    Faire partie de ce petit club fermé des notables et le faire voir, voir l’exhiber avec outrance, semble être devenu un rituel pour marquer une réussite, avec un poil de condescendance, sans oser, vraiment, le dire, mais le montrer, ostensiblement ! ….
    Car, pour le fond du problème, cet accoutrement officiel n’apporte rien au débat, ni aux solutions possibles, mais, il offre à ce milieu politique, déjà, largement vilipendé pour ses multiples excès, sa touche supplémentaire d’outrecuidance, qu’il n’était pas nécessaire de rajouter, dans les circonstances, actuelles !….
    Cela donne un étrange copié/collé avec ce que l’on a pu voir, ailleurs, comme si, faire comme les autres, apporterait, quelque chose de plus, au débat, et, à sa finalité, plus incertaine !….
    A vouloir ainsi, singer d’autres pays, où la démocratie est une réalité, on finit par dévaloriser nos pénibles tentatives d’y arriver, en tombant dans une pâle imitation, très loin du modèle recherché, désespérément, tous les cinq ans !….

    • 20 mai à 12:26 | rakotobe (#7825) répond à kartell

      Ne versons pas dans le populisme à tout va, ce combat d’avant garde celui de la dénonciation de la CORRUPTION dont se revendique ces parlementaires est un sujet très problématique à Madagascar. que je considéré pour ma part un des éléments essentiels du blocage de la Société Malgache : le Risoriso au quotidien gagne tous les pans de l’Administration , et nos dirigeants qui sont très loin de s’en préoccuper se font même l’écho de cette pratique : toutes les grandes affaires récentes dévoilées au grand jour le démontrent , l’affaire « Claudine » à elle seule est fortement révélateur....
      Bref l’élection d’un tel ou d’un tel ne résoudra pas le coeur du problème
      La CONFIANCE doit s’installer définitivement entre les administrés et nos dirigeants
      Faut il encore le rappeler que 1 % de nos élites se partagent nos richesses naturelles et 92% de kla population vit en dessous du seuil de la pauvreté

    • 20 mai à 19:24 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ rakotobe

      Le populisme n’est pas attendu pour demain, il y a belle lurette, qu’il a fait gagner ou perdre des élections, nous sommes immergés dedans, depuis 74 avec la malgachisation, boomerang, de qui vous savez !….
      Le populisme, c’est de se croire maître chez soi, en insinuant que nous dormons sur des richesses, bref, que nous sommes bien meilleurs et plus malins, que les autres, sans rien faire ou presque !…
      La confiance ne se décrète pas, on l’inspire, par ses faits et gestes, mais, elle n’est pas prête à faire la une, préférant s’incruster dans la rubrique des faits divers !…
      Il serait temps d’être modestes, de retrousser les manches, de fermer ces comptes offshore, bref, de regarder la vérité en face, plutôt, que de poursuivre, jusqu’au bout de la nuit, ce jeu du bandit masqué, qui n’en finit pas, faute d’avoir, personne, pour siffler, définitivement, la fin de cette partie, interminable !….

  • 20 mai à 11:43 | rakotobe (#7825)

    RAJAO MIALA

    Madagascar s’est engagé dans la lutte contre la corruption depuis un peu plus
    de deux ans.
    Il a concrétisé sa volonté de combattre la corruption par l’adoption d’un
    instrument juridique à l’échelle mondiale qu’est la Convention des Nations Unies
    contre la corruption. Il a procédé à la mise en conformité de la législation nationale à
    ladite Convention.
    Un Bureau Indépendant Anti-Corruption ou BIANCO a été mis en place en
    octobre 2004 en application de l’article 18 de la loi n° 2004-030 du 9 septembre 2004
    sur la lutte contre la corruption.
    La corruption est désormais perçue comme un véritable cancer qui ronge la
    société, mais surtout, une entreprise illégale à hauts risques passible d’une sanction
    pénale.
    Elle engloberait non seulement un usage abusif du pouvoir et de l’autorité
    attachés à la fonction publique ou du pouvoir dont un individu est détenteur en vertu
    de la situation particulière qu’il occupe dans la vie publique, mais encore l’action
    même du corrupteur (HYRDAL) . Cette définition met en évidence les multiples
    facettes d’un fait de corruption.
    Le pouvoir actuel s’est surtout caractérisé pour ses talents de CORRUPTEURS et veut sournoisement installer une DICTATURE : muselage de la presse, réelle volonté de réprimer toute forme d’opposition, canditature unique (la sienne) à l’élection présidentielle à l’instar de l’Egypte, la Russie de Poutine, il n’y juste qu’à arranger le taux de Participation le but étant entendu d’épater la communauté Internationale
    Mais de qui se moque t’on ??
    Soutenons nos trés vaillants 73 députés
    Et il faudrait s’atteler aux BIEN MAL ACQUIS : Une jurisprudence récente a démontré que l’enjeu moral est de permettre la RESTITUTION DE L’ARGENT détourné aux citoyens aux citoyens qui en ont été privés
    VIVE MADAGASCAR

    • 20 mai à 12:51 | vatomena (#8391) répond à rakotobe

      Les Raseta ,Ravohangy ,Rabemananjara et meme Tsiranana .ont ils été aussi riches et meme milliardaires que cette clique qui a pris le pouvoir .J’en doute .Il est vrai que les premiers ont été éduqués par la France et avaient pour modèle l’administration coloniale .Gallieni n’avait pas de grande richesse personnelle ,lui ......

    • 20 mai à 18:51 | zanadralambo (#7305) répond à rakotobe

      Vous vivez au pays des bisounours, vous. Ces députés, comme ceux qui soutiennent le président voleur, sont des pourris, eux aussi. Que n’ont-ils initié leur mouvement en temps et en heure ? A 6 mois des élections, ils appellent à la révolte, ça ne vous interpelle même pas ? Il est vrai que la farce du restaurant Le Paon, avec cette distribution de mallettes, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je reconnais aussi que ce serait une pure hérésie que de laisser les mafieux au pouvoir organiser les prochaines élections, ils mettraient tout en œuvre pour truander encore une fois la voix du peuple. Cependant, n’oubliez pas que pendant que le pauvre gasy qui trime déjà, use le fond de ce qui lui reste de pantalon sur la maudite Place du 13 mai, lui n’ a pas droit à son salaire, pour cause de grève, les députés frondeurs, eux, continuent de toucher leurs émoluments. Une somme assez rondelette, entre nous. Et quand vous réclamez que les corrompus soient jugés, vous voulez qu’ils soient jugés par qui ? On sait très bien que la magistrature, chez nous, est l’une des Institutions les plus corrompues (de toute façon, en république bananière de Madagascar, tout est pourri). Eh bien ils seront jugés par aussi sinon plus corrompu qu’eux.

      Et quand on me parle d’une réconciliation où les chefs d’état, actuel et anciens, se retrouveraient autour d’une table, j’hallucine. De qui se moque-t-on ? C’est aux charognards qui ont coulé le pays de mettre en place la solution qui effacerait leurs propres turpitudes ? C est comme si on demandait à un assassin de rendre justice à ses victimes. Le bâtard qui a coulé le pays avec sa fumeuse révolution socialiste aurait droit aux honneurs du pays reconnaissant ? On marche sur la tête.

  • 20 mai à 16:09 | rakotobe (#7825)

    Soutien sans conditions aux 73 députés pour le changement qui graveront leurs noms dans le marbre pour leur combat contre la CORRUPTION ,contrairement aux 75 autres députés valets d’IAVOLOHA maudits à jamais pour avoir trahi le mandat de ses propres électeurs et vendu leurs âmes pour quelques millions d’Ariary
    L’acte de Corruption est un délit puni par la Loi à Madagascar, et pour rester dans le cadre législatif, OSONS traduire en Justice ces corrompus fraudeurs, cela constituerait UN PAS DECISIF DANS LA LUTTE CONTRE L’ IMPUNITE car cela servira d’avertissement tant pour la personne condamnée qu’aux autres membres du corps social susceptibles d’être impliqués dans des faits de blanchiment et de corruption et la Restitution des avoirs acquis illicitement est un enjeu majeur contre la Corruption
    Madagascar est un pays( population) que l’on a appauvri depuis plus de 50 ans

    • 20 mai à 20:02 | DadatoaDany (#10284) répond à rakotobe

      Il ne faut pas oublier Rajao qui a acheté un appartement à Paris, et qui était allé constater son bien mal acquis justement quand les manifestations des 73 avaient commencé.

  • 20 mai à 18:39 | arsonist (#10169)

    Retour pour un scoop tout chaud .
    L’évêque de Toamasina, Désiré Tsarahazana, sera fait cardinal au mois de juin.
    Huit ans après le décès du dernier cardinal gasy.
    OMAR se contentera donc de ses activités politiques auprès du lapinou.
    Aurevoir à tous .

    • 20 mai à 22:21 | elena (#3066) répond à arsonist

      Oui, arsonist, c’est une annonce importante pour Madagascar et les catholiques en particulier, et personne n’a oublié les évènements de l’épiscopat à Antanimena.
      A un de ces jours.

  • 20 mai à 21:50 | rakotobe (#7825)

    Réponse à kartell et Zanadralambo
    J’entends par populisme ici le rejet systématique d’une élite supposée corrompue et détachée des réalités , le populisme ambiant tel que nous le ressentons à Madagascar dont vous faites allusion n’a rien de commun avec le populisme à l’occidental qui n’est que le reflet de la crise de la Démocratie.
    Notre paradoxe est de courir sans relâche à la recherche de cette démocratie depuis prés de 60 ans (une vie) avec une pause en moyenne tous les 5 ans (crise sociale et politique= néanmoins prévisible)
    Normal : une population qui n’a aucun moyen de contrôle sur les actions de ses dirigeants et maintenue cyniquement dans l’ignorance.
    Lorsque des élus mettent le doigt sur un problème crucial sur la place publique on ne peut que s’en féliciter, certes dénoncer la corruption ne les blanchit pas pour autant au même titre que la proclamation d’un Etat de Droit n’exempte pas définitivement ses gouvernants de dérive.
    dénoncer la corruption est de bonne guerre pour la suite, cela relève de l’ordre moral éthique car elle est de venue banale.
    Ne sombrons pas dans un pessimisme sans fin au risque d’accéditer la thèse selon laquelle
    ON A LES DIRIGEANTS QU’ON MERITE

    • 21 mai à 11:30 | kartell (#8302) répond à rakotobe

      Y aurait-il, donc, deux approches distinctes du populisme que l’on soit , ici, ou, ailleurs, au même titre que la corruption, en imaginant que certains auraient plus de circonstances atténuantes que les autres ?
      La culture différente donnerait-elle ce petit billet d’excuse permettant aux mauvaises consciences, d’ici, d’avoir de bonnes raisons de se dire qu’après tout, c’est un mal pour un bien, le leur ?…..
      La démocratie serait-elle exclusivement réservée aux peuples éduqués, mais, sur quels critères et avec quelles limites ?…
      Bref, la discussion pourrait s’éterniser, sans que nous puissions apporter de réponse satisfaisante parce qu’à vouloir se ranger dans le camp des exceptions, on finit par acter ses propres excès et dérives !...
      Dénoncer est une chose, mais, mettre les moyens nécessaires pour éradiquer nos mauvaises habitudes afin d’y mettre un terme, définitif, semble devoir être irréalisable…
      Jouer de cette manière, au jeu de l’intention, sans poursuivre relève d’une machination perverse du pouvoir, qui fait croire, tout en poursuivant, allègrement, ses dérives….
      Aujourd’hui, les mots ont été galvaudés par le politique avec un discours qui n’a plus aucun sens, citoyen, il s’est transformé en camelot, distribuant tee-shirts et autres pacotilles à une foule, accourue, uniquement pour cela !….
      Aurions-nous, les dirigeants que l’on mérite ?….
      C’est un vaste débat qui donnerait, plutôt, raison à cette brève de comptoir, mais, souvent, une petite pincée de populisme donne au tempo de la société, sa vraie valeur !….

  • 22 mai à 14:07 | rakotobe (#7825)

    Populisme est une confiscation de la souveraineté par une élite mais c’est aussi la traduction d’un angoisse démocratique à la Trump, le Pen, Orban Erdogan..
    Ce qui n’a rien à voir avec notre actualité pressante et révolutionnaire de la place du 13 Mai
    En tout cas je me délecte de vos post ou papier , au choix. Car il y a énormément du contenu un peu philosophique à mon goût, la réalité du terrain est tout autre de mon humble avis car les activistes ont tjs soif de réflexion factuelle pour donner de la cohérence à leur action

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 101