Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 3 juin 2020
Antananarivo | 16h46
 

Société

Coronavirus

Les commerces pris d’assaut

samedi 21 mars | Mandimbisoa R.

Aussitôt l’annonce du président de la République faite sur l’existence des cas de coronavirus confirmés dans le pays, aussitôt les Tananariviens s’affolent et prennent d’assaut tous les magasins qui restaient ouvert hier soir. Il en était de même pour les stations-service, pris d’assaut par les automobilistes qui craignent, entre autres, la pénurie en carburant. Comme partout ailleurs dans le monde, l’annonce de l’arrivée de la maladie dans le pays a suscité un vif sentiment de panique parmi la population.

Les guichets de distribution automatique des banques, ont tous été saturés, pas moins d’une cinquantaine de personnes qui font la queue pour retirer de l’argent afin de faire les courses et éventuellement des stocks. Pareillement devant les boucheries, littéralement prises d’assaut par les consommateurs dès 6h du matin. Razzia également dans les grandes surfaces.

Des témoins nous informent par ailleurs que les marchés d’Anosibe ont également enregistré très tôt de fortes affluences de consommateurs qui cherchent notamment à s’approvisionner en riz et en faire des stocks. Les étals de légumes auraient également été pris d’assaut.

Même scène de panique et d’affolement devant les pharmacies de garde depuis hier soir. Les gens sont à la recherche de masques qui commencent à se faire rare depuis des semaines. La chloroquine qui n’est plus en vente depuis des années ou le paracétamol, sont les plus demandés.

Une scène de grande inquiétude qui rime malheureusement avec la flambée incontrôlée des prix. Depuis quelques jours, la flambée des prix du riz a déjà été rapportée. Mais il en est également de même pour les autres produits comme l’huile, sucre… L’offre ne suit plus la demande, voilà pourquoi les prix augmentent et les opérations de contrôle menées par le ministère de l’Industrie et du Commerce semblent être dépassées par la réalité.

Le seul hic dans tout cela est qu’aucun des gestes barrières, mais surtout la distance d’au moins un mètre entre les individus, n’est plus respecté.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 21 mars à 15:43 | rayyol (#110)

    Meme phenomene a Tulear On en est meme a dire que les chinois qui viennent d arriver pour le le Rova ont été envoyer par la chine pour épandre des produits qui vont causer la crise de corona virus pour éliminer les Malgaches
    Les magasins ont été pris d assault aujourd hui Ici les rumeurs les plus folles courent Une grande partie de la population porte des masques La police arrete les transports quand ils qualifient qu il y a trop de gens a bord

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives