Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 15h43
 

Santé

Lutte contre le Covid-19

Les CSB II à la rescousse

lundi 13 juillet | Fano Rasolo

Tout malade présentant les symptômes du coronavirus sera directement traité sans être testé, selon le président de la République Andry Rajoelina, hier lors de son allocution à la Nation. Avec la flambée des cas de contamination, la saturation au niveau des différents centres de référence du Covid-19 et l’impossibilité de tester tous les malades suspects, les autorités revoient leur stratégie de gestion de l’épidémie.

« Toutes personnes ayant une perte de l’odorat et du goût, celles qui ont de la fièvre, une forte température et une toux sèche, ou ont la diarrhée, doivent se rendre directement aux centres de santé de base (CSB) pour consultation, et recevoir un traitement adapté. Il ne faut plus attendre de test dès que ces symptômes se présentent », a déclaré le chef de l’Etat.

A partir de ce mercredi, les 27 CSB II d’Analamanga seront approvisionnés en médicaments et de tambavy CVO pour le traitement des malades suspectés de Covid-19, affirme le président. Ceux qui présentent des symptômes sont ainsi invités à se rendre dans les CSB II. En total, il y a 18 CSB publics dans la Commune urbaine d’Antananarivo, 4 à Atsimondrano et 5 à Avaradrano.

En temps normal, ces centres de santé publics se présentent comme des services de proximité pour la population, souvent les plus vulnérables et offrent uniquement les premiers soins. Selon un rapport du MSANP, bon nombre de CSB ne sont pas pourtant pas aux normes préconisées par l’OMS en termes de ressources humaines : 46,6% des CSB2 censés être tenus par un médecin n’en disposent pas, et plus de la moitié des CSB (51,9%) sont gérés par un seul agent, dont 150 par un Aide Sanitaire proche de la retraite (Source : MSANP,Direction des Ressources Humaines (DRH), 2013).

Des médecins non-fonctionnaires seront ainsi mobilisés pour prêter main forte dans les CSB II d’Analamanga, affirme toujours le président. Il a annoncé qu’à la suite de son entrevue avec le président de l’ordre national des médecins, quarante (40) médecins et deux cent (200) cabinets médicaux privés sont prêts à collaborer dans la lutte contre le Covid-19.

Par ailleurs, Andry Rajoelina a fait savoir que le pic de la pandémie n’est pas encore atteint pour Analamanga. « Le nombre des cas continuera toujours d’augmenter. Nous estimons que le pic sera atteint vers la fin du mois d’août, et qu’ainsi, le nombre des contaminations commencera à diminuer », a-t-il indiqué.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 13 juillet à 10:02 | zorey974 (#7033)

    Où sont passés les centaines de millions offerts pour juguler l’épidémie ??
    18 CSB avec très peu de personnel quand on sait les salaires du personnel ça fait pas grand chose sur les 600 millions de dollars.
    Alors ok il y a les tests mais surtout le placebo COVID organic qui a dû être financé par ces fonds !
    Ils ne sont en tout cas pas perdus pour tout le monde.

    • 13 juillet à 17:16 | Ibalitakely (#9342) répond à zorey974

      & je connais pas mal de CSB II se trouvant aux alentours ou périphéries d’Antananarivo, celui dAnjomakely Ambatolampy Tsimahafotsy par exemple, où le chef ou plutôt la cheffe est une Sage Femme. La quest° qui se pose est que ces personnes-là sont-elles formées pour de tel cas ??

    • 13 juillet à 17:21 | Ibalitakely (#9342) répond à zorey974

      Dia tMadagasikara na IPM rehefa mamoaka terehimarika goavana tahaka izao ??

    • 13 juillet à 17:22 | Ibalitakely (#9342) répond à zorey974

      Dia tsy bedy intsony izany ny IPM ...

    • 13 juillet à 17:40 | Vohitra (#7654) répond à zorey974

      Sans parler du financement de la construction de l usine Pharmalagasy...et les couts de la production des tisanes donnees gratis aux freres africains...panafricanisme oblige...que les Malagasy devront rembourser par des impots et taxes divers demain...

  • 13 juillet à 10:16 | Bibi Fricotin (#10989)

    Le dj-charlatan est aussi un prophète ! Il sait déjà "quand le pic sera atteint vers la fin du mois d’août, et qu’ainsi, le nombre des contaminations commencera à diminuer » !
    Les Malagaches ont du bol ! Il sont "dirigés" par le sauveur de l’Afrique et des Îles éparses etnonmoins prophète devant l’Eternel !!
    Vivement que les Chinois vous annexent .... mais au rythme où vont les choses ...pas sûr qu’il reste encore des Malgaches en vie quand ils prendront possession du nouvel eden de l’OI !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS