Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 septembre 2019
Antananarivo | 22h17
 

Société

Suspension de la police de la route

Le syndicat des policiers et le ministère de l’intérieur sur la bonne voie

jeudi 7 mars | Arena R.

La rencontre entre le syndicat des policiers et le ministre de la sécurité intérieure concernant la suspension de la mission de la police de la route qui a eu lieu hier semble être sur la bonne voie. Dans une déclaration effectuée à l’issue de cette entrevue, le syndicat des policiers a annoncé qu’il serait prêt à participer à l’assainissement mené actuellement au sein de l’administration publique y compris la Police nationale. Le syndicat s’engage également à respecter le « contrat de performance au sein du ministère de tutelle ».

Bien que cette déclaration n’indique pas clairement la résolution des problèmes des policiers qui s’opposent catégoriquement à la décision gouvernementale de suspendre momentanément les missions de la police de la route, le ton employé par le syndicat semble présager qu’une bonne entente a été trouvée à moins que les syndicalistes ne subissent de forte pression de la part de leur supérieur hiérarchique. Ils réclament néanmoins une autre rencontre avec les dirigeants pour certainement tirer les choses au clair.

Quoi qu’il en soit, la décision gouvernementale de suspendre les missions de la Police de la route a fait des heureux. C’est le cas notamment des transporteurs victimes des rackets de policiers corrompus sur les routes nationales. C’est pour mettre d’ailleurs un terme à cette forme de corruption grandissante qui gangrène le corps de ces fonctionnaires de la police nationale que le gouvernement a pris cette décision de suspension.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 7 mars à 09:24 | vazaha (#9399)

    Faites attention à ce contrat de performance cat il pourrait être dans certains cas sources de corruption

  • 7 mars à 10:20 | Turping (#1235)

    D’accord quant à la résolution prise concernant les problèmes liés : à la corruption , rackettages,....
    - S’agissant des sécuritaires routières ,quelles mesures ont été prises ?
    - Pourtant beaucoup d’accidents sont provoqués par l’absence des contraventions afin de punir les irrégularités au niveau des papiers :
    - Véhicules qui circulent sans contrôle technique ni permis de conduire.
    - Beaucoup de gens conduisent en état d’ébriété.
    - Beaucoup de gens conduisent sans respecter les codes de la route ( à côté ,absence des panneaux et marquages au sol,...).
    Bref ,....quelles mesures alternatives pour améliorer l’environnemental et les usagers dans l’ensemble !?

  • 7 mars à 11:39 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Si telle est la volonté du gouvernement de lutter contre le racket de ses fonctionnaires, il serait opportun qu’ à partir de maintenant plus aucun automobiliste ne paye quoi que ce soit à ces bandits enraybannés, qui se croient au dessus des lois et de leurs compatriotes , voir même que leur matricule soit relevé et dénoncé à qui de droit, .
    Une cellule spéciale devrait être ouverte à cet effet !
    Quant aux syndicats ...

  • 7 mars à 12:05 | kartell (#8302)

    Aujourd’hui tout ce petit monde de la sécurité salue les premières mesures prises par un pouvoir droit dans ses nouvelles bottes alors qu’il n’avait jamais manifesté aucune objection hier s’accommodant sans réticence aux dérives d’une société à vau-l’eau....
    Cette adhésion spontanée a un arrière-goût d’opportunisme qui donne à s’interroger sur la sincérité de ces aveux et surtout sur la suite qui sera donnée à ces premiers coups de barre contre une corruption « gendarmisée »...
    Il est vrai aussi que cet abandon du terrain posera des questions sur d’autres problèmes liés au transport : alcoolisme, faux permis, état des véhicules, multi-trafics ..
    Mais une fois de plus, on esquive les difficultés en préférant supprimer des contrôles abusifs plutôt que de traiter cette corruption au sein d’une administration gangrenée qui risque de donner aux autres excès un bel avenir !..
    Cette façon de procéder en dit long sur la manière dont le pouvoir compte régler ainsi les tares du système mais ce ne sera pas en supprimant une brindille qu’on pourra élaguer l’arbre qui ploie sous le poids de la corruption omniprésente....
    Chacun sait que celle-ci se comportera en vase communicant en s’installant dans d’autres domaines restés à l’abri de la vindicte présidentielle et de sa com....
    En fait, ce n’est pas un petit coup de balai sur l’épaisseur de la poussière qui permettra de faire le ménage dans ce capharnaüm des passe-droits....
    La démagogie au service de la com bat son plein, il serait bientôt temps de revenir à
    une réalité qui, elle n’a pas besoin de com pour s’exprimer !....

  • 7 mars à 14:01 | lanja (#4980)

    ,Tena mety aloha n’y fanafoanana n’y PR satria miaraka@ kolikoly io dia vao maika mampiroborobo n’y tsy fanarahan dalana, izay mametraka kely dia afaka Mandeha daholo , fa maro n’y zavatra azo atao , ohatra, n’y assurance Dia tokony hipetraka eo Amin n’y parebrise toy n’y any frantsa, Ary tsy tokony ahazo assurance mihitsy izay tsy manana visite technique ara dalana, sns sns

  • 7 mars à 14:11 | punchline (#9673)

    Si les policiers Rackettent, ce qu’ils ont faim. ce policier porte un gilet jaune, c’est un bon debut. lâche rien les policier.
    Une question : qui est qui est arrivée en premier : La faim ou le racket.
    donc : Eliminons la faim, et il n’y aura pas de racket

    ELEMENTAIRE non ?

    • 7 mars à 14:54 | Jipo (#4988) répond à punchline

      Si la flicaille a "faim", que dire de ceux qui n’ ont pas leurs privilèges et salaires ?
      Soit 70% de la population !

    • 7 mars à 15:17 | punchline (#9673) répond à punchline

      @Jipo, le 70% qui n’ont pas de salaire, n’ont pas de voiture, donc la question ne se pose pas.
      Mais plus sérieusement, la corruption des petits fonctionnaires, policiers ou pas, c’est dû à la maigreur de leurs salaires, si tu as de dette de kafé, dité, mofogasy ou ramanonaka le 15 du mois, tu fais quoi ?

      - ce qu’il faut faire, sanctionner les gros fonctionnaires qui pratique la corruption
      - augmenter les salaires des petits fonctionnaires
      - gratuité pour ceux qui n’ont pas de travail

    • 9 mars à 13:24 | Houpert Claude (#10595) répond à punchline

      Claude Houpert répond :
      Dans une de mes précédentes remarques je faisais état des conditions financières de tous ces fonctionnaires de l’Etat au service des citoyens et j’ évoquais qu’une partie de cette corruption s’expliquait par la misère des salaires de ces fonctionnaires qui , de ce fait, se font payer par les usagers de la route ... Cette corruption existe dans toutes les administrations et dans tous les ministères . J’ai un exemple précis en tête : J’ai déposé , en tant que retraîté , un dossier pour obtenir une carte de résident :
      1) Je m’adresse di rectement au ministère de l’Intérieur et je tombe sur une responsable qui regarde mon dossier sans même examiner l’ensemble des pièces ! Tout semblait être correct !
      A l’écart et avec la discretion qui s’impose elle me " souffle " à l’oreille : " je vous fais votre carte pour 5 ans et vous me versez 4 millions d’ariary de main à main . Je parle à mon accompagnateur malgache qui me dit de refuser parce que jen’avais aucune garantie et l’opération me semblait louche.
      2) Une année plus tard, de retour à Madagascar, je réitère ma demande mais en passant par un " ex général " spécialisé dans ce genre de trasaction et dont on me garantissait le sérieux !
      J’ai donc opté pour cette solution : RESULTAT : Effectivement j’ai eu mon récépissé de dépôt de document ! Ce récépissé a été prolongé ce qui me faisait 5 mois au total de séjour mais il y avait une date limite à mon séjour à Madamascar . Voyant cette date limite approcher je me suis rendu compte qu’il fallait que je prenne une décision pour repartir seulement , voilà, on ne m’avait pas rendu mon passeport ! me fairJe ne vous dit pas ce que j’ai été obligé de faire pour repartir . Mais ce que je peux préciser c’est qu’en gardant mon passeport , on désirait me faire cracher encore un peu d’argent pour continuer les formalités !
      Dans cette situation , non seulement il ne s’agissait plus d’une " simple " corruption mais bien d’une escroquerie parfaitement bien " huilée "
      Conclusion : Ne jamais tremper dans ce genre de " magouille "
      Mais aussi, je demande aux autorités gouvernementales de simplifier les procédures et de permettre
      aux demandeurs d’obtenir des garanties sérieuses ou de sous traiter les dossiers par un organisme indépendant sous contrôle de l’ Etat ...
      Depuis , chat échaudé craint l’eau froide ! Mais mon problème n’est toujours pas réglé et j’aimerais bien avoir vos avis et votre " mode opératoire "
      Merci de vos suggestions , ce sera toujours bon à prendre ....

  • 7 mars à 16:20 | Jipo (#4988)

    Tu fais comme ceux qui n’ en ont pas ! "Gratuité" de quoi ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS