Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 20 février 2020
Antananarivo | 13h41
 

Culturel

Evolution de la musique

Le secret d’une parfaite harmonisation

samedi 16 août 2008 | Daddy R.
La diversité ne devrait pas être un blocage à l’harmonisation.

Alors que la planète terre piétine l’ère du XXIe siècle, la technologie s’apparente à un grand outil de travail, signe de développement, dans tous les secteurs. Une situation affectant le domaine artistique car a rendu la créativité plus électronique et très machinale. Serait-ce un signe de l’évolution de la musique ?

Evolution de la création mais pas des oeuvres ! Pour ne pas vexer qui que ce soit, il est bien de préciser que la musique est un art. Et l’art est un des éléments composant la culture d’une nation. L’art évolue et se développe selon le temps et l’espace. La musique doit alors suivre cette évolution. D’autre part, la création musicale nécessite, avant tout, une ouverture d’esprit de l’humanité. En étant un outil de communication renfermant des messages, la musique devrait, en premier lieu, répondre aux besoins de l’émetteur, selon son humeur et ses sentiments. En deuxième lieu, par le biais du “ talent ” de celui qui émet, la musique devrait être facile à déchiffrer par le récepteur, selon bien évidemment sa faculté d’acquisition.
Autrement dit, la musique est le lien entre le compositeur et l’auditeur. Un lien qui a beaucoup à voir avec l’évolution car les “ besoins ” changent selon le contexte.

Après avoir traversé différentes ères, de la musique hébraïque ou la gamme pharaonique, en passant par la musique de la renaissance, le classicisme, jusqu’à la musique moderne et la musique contemporaine, la musique de chaque époque a eu ses spécificités. Utilisant certaines règles ou systèmes de compositions, des plus simples aux plus complexes, l’harmonisation reste toujours le “ secret ” pour la réussite d’une œuvre ou d’une composition.

Des compositions bien “ harmonisées ”

On parle souvent de titres qui ont traversé toute une génération, et qualifié d’indémodables, ce qui ne devrait pas être étonnant, vu que la combinaison des sons, des notes et des textes reflètent un arrangement parfait. En faisant allusion à la musique classique, le jazz ayant sa racine dans le Blues, le “ folk songs ”, et le “ Rythm and Blues ”, on ne peut que vérifier l’importance de l’harmonisation, en matière d’œuvre musicale, quel que soit le style et le rythme qui n’est qu’un support pour avoir le “ gros son ”.

Dès la première note d’un “ a capella ”, on distingue la beauté d’une polyphonie mettant en valeur cet ensemble vocal qui ne peut être naturellement que le résultat d’une harmonisation. On n’est pas obligé d’avoir une quelconque connaissance en matière de musique pour avoir la perception d’une telle combinaison.

Le milieu artistique a cette grande tâche d’éduquer l’opinion, et donc dans l’obligation d’apporter de l’harmonie à l’univers.
A bien préciser que ce n’est pas une question de rythme, ni de genre, ni de style mais c’est juste le fait de donner un sens à ces oeuvres. Que ce soient les textes ou les mélodies appuyés par l’arrangement qui est une adaptation d’une composition pour un ou des instruments autre que celui qui fût à l’origine de l’écriture.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS