Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 mai 2019
Antananarivo | 23h08
 

Société

Trophée de jeune entrepreneur

Le sacre de Liva Ferod Njiamizaka et Sanda Andriatonga Rakotoson

samedi 4 mai | Arena R.

Liva Ferod Njiamizaka a remporté le trophée du « Jeune entrepreneur croissance + 2018 » alors que Sanda Andriatonga Rakotoson a gagné le trophée de startup TJE 2018. En effet, la cérémonie de remise de prix de la 14ème édition du trophée du jeune entrepreneur, organisée par la BNI Madagascar, s’est déroulée au palais d’Ambohitsorohitra hier, sous le haut patronage du président de la République, lui-même premier lauréat de ce concours.

Le trophée du jeune entrepreneur est une initiative de la banque BNI Madagascar pour soutenir et promouvoir la création d’entreprise chez les jeunes. La BNI est d’ailleurs, convaincue que l’avenir de Madagascar passe par un tissu entrepreneurial plus étoffé et dynamique. L’innovation de cette 14ème édition est la remise de trophée sur deux catégories :

Ingénieur en énergie renouvelable, Liva Ferod Njiamizaka est président directeur général de NLF Technology. Son entreprise a comme vocation la vulgarisation de l’utilisation des énergies renouvelables dans la localité d’Ambilobe, dans la province septentrionale du pays. Elle est spécialisée dans la location et vente de kits solaires. BNI Madagascar lui donne ainsi un financement de 100 millions d’ariary sans aucun intérêt.

Le projet de Sanda Andriatonga Rakotoson, gérante de l’atelier Vatolahy à Fianarantsoa porte sur la production de briques compressées stabilisées au ciment. Ce projet va, à terme, générer des emplois, valoriser les ressources locales et engendrer le développement durable.

Lors de son allocution, le président Andry Rajoelina a lancé que « Dans la vision d’un Madagascar émergent, nous souhaitons changer les mentalités et inciter les jeunes à ne plus se contenter de chercher des emplois mais de créer eux-mêmes des opportunités via des projets structurants, à innover, créant par le même temps leurs propres emplois. »

« C’est en ce sens que le projet Fihariana, le programme national pour l’entrepreneuriat, pour les jeunes malgaches a été mis en place », dit-il. Ce programme, bénéficie d’un appui de 50 millions d’euros. Il facilitera l’obtention des fonds de démarrage, pour les PME et TPE en octroyant un prêt allant de 1 million d’ariary jusqu’à 200 millions d’ariary.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 4 mai à 10:34 | Jipo (#4988)

    C ’est vrai ça : se contenter de chercher un emploi est somme toute à la portée de n’ importe quel abruti, particulièrement quand on sait qu’ il suffit de traverser la rue pour en trouver ...
    Et si vous n’ y arrivez pas c ’est que vous n’ avez pas été capable de créer des opportunités "via des projets structurants", aussi ne vous demandez pas pourquoi vous crevez toujours la dalle, et vous invite à focaliser votre énergie sur des projets structurants, le puçage d’ hélicoptère via GPS, le vol de zébus, via @, l’ exportation de métaux précieux via Dubai, ou le transport de BdR via Hongkong, autant de pistes que d’ emplois en perspective qui n’ attendent que vous pour éclore .
    Finalement les laissés pour compte n’ ont que ce qu’ ils méritent ...
    Mais surtout pas d’ amalgame ni de stigmatisation, ces jeunes sont pléthores, il suffit de donner un coup de pied dans les poubelles pour qu’ il vous en tombe 13 à la douzaine 🤪 avec la bénédiction de la BNI !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS