Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Société

Colonel Lylison de René

« Le ranch de Marc Ravalomanana, source des problèmes du Sud »

mercredi 14 novembre 2012 | Rakotoarilala Ninaivo

Le nom de Marc Ravalomanana, c’est ce qui a attiré l’attention des journalistes lors de la conférence de l’État Major Mixte Opérationnel National (EMMONat), tenue ce mardi 13 novembre 2012 au camp Richard Ratsimandrava à Ouest Ambohijanahary.

Le colonel Lylison de René, a fait porter le chapeau à Marc Ravalomanana, concernant la recrudescence des vols de bovidés dans le sud de Madagascar cette année. « Le ranch créé par Marc Ravalomanana en 2008 à Ihorombe avait besoin d’être approvisionné à l’époque, pour l’exportation. Alors il y a eu distribution d’armes et constitution de bande pour trouver et rassembler les zébus. Le projet a été interrompu après que l’ancien président ait été évincé du pouvoir. Mais les vols de zébus ont repris après l’annonce par le ministre de l’Élevage de l’exportation des zébus malgaches ». Il s’agit d’une affirmation du colonel Lylison de Réné faite devant la presse ce mardi 13 novembre 2012.

60 jours après le lancement de l’opération « Tandroka » dans le sud de Madagascar, l’heure est au bilan pour les forces de l’ordre. Elles ont d’abord répondu à l’inquiétude d’Amnesty International concernant le respect des droits de l’Homme dans les actions des forces de l’ordre. « Nous n’avons pas tué des civils, mais des voleurs de zébus (dahalo) lors des accrochages. Ce ne sont pas nous qui avons incendié les maisons dans le Sud, mais des villageois qui ont été fâchés contre d’autres villageois, sur l’implication de ces dernièrs dans le recel des zébus volés ». Il s’agit d’une affirmation du général Yama Radafy, commandant l’ensemble des forces spéciales dans le Sud.

Après neuf accrochages avec les dahalo pendant 60 jours, les éléments de l’opération « Tandroka » ont abattu 27 dahalo, découvert 1000 ha de champ de culture de cannabis, saisi 27 armes et ont arrêté 69 personnes.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS