Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h15
 

Société

Amborovy-Mahajanga

Le quartier d’Ambohibaokakely en effervescence

jeudi 12 juillet 2007 | Felana

Deux individus ont été assaillis par une partie de la population du quartier d’Ambohibaokakely mardi dernier vers le milieu de la matinée. L’un d’eux est encore dans le coma à l’hôpital d’Androva tandis que l’autre, légérement blessé, est en garde à vue au Commissariat de la Police de la ville de Mahajanga pour enquêtes. Des quartiers mobiles qui les ont soustraits des mains des habitants de ce quartier sis sur la route d’Amborovy, vers l’aéroport de Mahajanga font également l’objet d’enquêtes.


La confusion ?

 Apparemment, les deux individus étaient des agents recruteurs de main d’œuvre pour des travaux à effectuer à Nosy-Be. Ils cherchent précisément des jeunes en âge de travailler la terre pour labourer la terre. Les conditions à cet effet sont que ces travailleurs ne devront pas disposer de téléphone portable et ne soient pas fumeurs. Leurs frais de déplacement pour Nosy-Be sont pris en charge et ils percevront par mois un salaire de Ar.80 000. Il semble que l’offre intéressait nombre de ces habitants de ce quartier si bien que les questions fusaient. Comme les deux individus ne sont pas arrivés à convaincre quant à ces privations de téléphone portable, quelques esprits ont cru voir en ces deux « étrangers » des voleurs d’enfants qui essayaient de semer la confusion. En tout cas, la peur est depuis un certain dans les esprits de ces habitants d’Ambohibaokakely par rapport aux étrangers qu’ils soupçonnent de vol d’enfants.

Certaines sources pourtant laissent entendre que ces agents recruteurs auraient déjà réussi dans d’autres quartiers à persuader et à donner du travail à 17 jeunes gens.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS