Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 10h57
 

Politique

Vie de parti

Le parti AME mobilise ses membres

lundi 26 novembre 2012 | Haingo

Après avoir rencontré les membres du parti « Antoko Miombon’Ezaka » dans les régions nord de Madagascar, le président de ce parti, Clément Ravalison, a réuni ce samedi 24 novembre les responsables du parti de toutes les communes d’Atsimondrano en leur siège à Tsimbazaza. Durant cette journée, ils ont discuté de l’actualité nationale. Le président du parti a donné son point de vue sur diverses situations comme le retour de l’ancien président, la médiation des membres de la FFKM… Concernant ces deux premiers points, Clément Ravalison est persuadé que seule l’application de la feuille de route est capable de nous sortir de l’impasse. Jusqu’à ce jour, explique-t-il, le problème se pose sur les articles 20 et 45 de cette feuille de route qui stipulent le retour au pays des exilés politique y compris Marc Ravalomanana et l’indépendance du tribunal. À son avis, ce retour ne pose aucun problème mais il faudra que l’ex chef de l’Etat demande une « révision de procès » comme l’a fait Tantely Andrianarivo. Et d’ajouter qu’en cas de doute sur « le tribunal des vainqueurs », un tribunal spécial doit être mis en place. Ces solutions se trouvent dans la feuille de route qui est devenue notre constitution, a-t-il souligné. Quant à la reprise de médiation par le FFKM, il a précisé que le parti AME ne pose aucun problème mais demande seulement l’application de la feuille de route. Le FFKM doit accompagner cette solution par le biais de la réconciliation.

Concernant la préparation aux élections et l’existence des politiciens qui procèdent à présent à des précampagnes électorales, Clément Ravalison rappelle que depuis la création de son parti, l’AME se fonde sur des idées « vinam-piarahamonina ». Le parti n’a cessé de sensibiliser et de persuader ses membres et les citoyens à partir des idées. Ils sont ainsi prêts à participer à tous les scrutins à commencer par les chefs fokontany jusqu’aux présidentielles. Clémént Ravalison de préciser que l’AME n’a jamais procédé à des distributions d’objets pour réunir foule. C’est une forme de corruption, a-t-il avancé. Notons que le président de l’AME poursuivra sa mission dans quelques régions et districts du pays comme Fianarantsoa, Ikalamavony, Isandra , Lalangina… Ces tournées se terminerons à Majunga et à Toamasina. Et lui de préciser que durant ces missions, seuls les membres font l’objet d’une rencontre et non les citoyens.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS