Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 19 septembre 2019
Antananarivo | 21h42
 

Politique

Conseil des ministres

Le nombre de sénateurs réduit à 18 dont 12 élus

vendredi 24 mai | Arena R.

Après avoir été débouté par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) dans son projet de révision de la Constitution dans lequel il envisageait de supprimer le Sénat, voilà qu’Andry Rajoelina projette de réduire les membres de cette institution. Lors du conseil des ministres décentralisé qui s’est déroulé à Antsiranana, une ordonnance présidentielle portant sur une loi organique modifiant certaines dispositions du fonctionnement du Sénat a été adoptée. Le nombre de sénateurs serait réduit à 18 membres si auparavant il était à 63.

Dans sa politique d’optimisation des dépenses publiques, le chef de l’État aurait alors pris la décision de réduire le nombre des membres de cette institution tout en essayant de se conformer avec la Constitution. La politique de rigueur et d’austérité budgétaire est au centre de la politique économique de L’État. Plusieurs mesures ont été prises pour réduire certaines dépenses publiques et la réduction du nombre des membres du Sénat en fait partie » souligne un communiqué signée par la ministre, porte-parole du gouvernement, Lalatiana Rakotondrazafy.

« Le volume budgétaire dégagé (de ce changement) sera dédié à la réalisation de la mise en œuvre de la Politique Générale de L’État (PGE) et réaffecté dans différents domaines d’activités prioritaires et correspondants aux besoins fondamentaux de la population, notamment dans la construction d’infrastructures publiques, l’amélioration de la santé et de l’éducation », rajoute le communiqué.

Pour justifier cette modification, l’Exécutif soutient que le président de la République peut fixer le nombre des membres du Sénat conformément à l’article 7 de la loi organique N°2015-007. L’article 82 de la Constitution précise entre autres que : les règles de fonctionnement du Sénat, sa composition ainsi que les modalités d’élection et de désignation de ses membres sont fixées par une loi organique .

Il a alors fallu au président de la République modifier les dispositions de l’article 7 de la loi organique de 2015 relative au fonctionnement du Sénat et aux modalités d’élection et de désignation des sénateurs. Conformément aux dispositions de ces articles, le nombre des sénateurs sont fixés à 18 dont 12 élus, à raison de deux sénateurs pour chaque province et 6 nommés par le Président de la République, dont une partie sur présentation des groupements les plus représentatifs issus des forces économiques et sociales et une autre en raison de leurs compétences particulières.

Le communiqué précise enfin que « les conditions requises dans la Décision de la Haute Cour Constitutionnelle n°05-HCC/D3 du 13 février 2019 concernant la loi n°2019-001 déléguant le pouvoir de légiférer au Président de la République ont été respectées en ce que l’ordonnance concourt effectivement à la réalisation du programme général de l’État ». Il va également sans dire que « cette nouvelle ordonnance portant loi organique nouvellement prise en conseil des ministres sera soumise au contrôle de Constitutionnalité par la Haute Cour Constitutionnelle. d’Ambohidahy.

42 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mai à 09:56 | I MATORIANDRO (#6033)

    Kitoatoa ranofotsiny no misy eto madagasikara.

    Tonga manjaka eto madagasikara tokoa ry bonaparte.

    Efa lasa tokoa ve ratompokolahy sa mbola mitohy ny faniratsirana azy ?

    Mirazotran-dàlana hono no atao nefa kitoatoa no betsaka.

    - Aiza ny daty fiantsoana ny mpifidy ???!!!
    - Rahoviana no atao ny fifidianana ???!!!

    Manendry ny ampahatelony hono ny filoha raha tena tia taniondrazan sy manao fitsitsiana dia tsy manendry mintsy na de iray aza mba tena hanaporofoana izany fitsitsiana izany.

    Raha ny ampahatelony zany de tsotra aminay satria raha 12 no fidiana dia 4 zany no tokony ho tendrena !!! Misy mapijabaka tokoa ngamba reto olona notendren’ny hcc reto ???

    Raha 12 no fidiana tompoko dia 4 zany ny 1/3.

    Samia velonaina.

    • 24 mai à 09:59 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Hanara-drian-drano indray zao ry mpampiana-dalàna sy mpanolo-tsaina ???!!!

      Tsy mivily miankavia intsony ny fiara fa efa mivarina anaty hantsana mihintsy.

      Ho ela velona anie ny voalobo-jaza.

      Samia velonaina.

    • 24 mai à 10:55 | Maxim (#5960) répond à I MATORIANDRO

      Tonga le oha-pitenenena vazaha ""déshabiller Pierre pour habiller Jacques"".
      Efa mikitika lalana fototra iany, de tokony nahena koa le isany député de mba asina tendreny ngahy filoha koa ry zareo eny.

    • 24 mai à 14:17 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Llllllllloooooozzzzzzaaaaaaaa 1
      Llllllllloooooozzzzzzaaaaaaaa 2
      Llllllllloooooozzzzzzaaaaaaaa 3

      fa ity vao tena atambo mihintsy.

      samia velonaina.

    • 24 mai à 16:23 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,

      Loza ity vao tena atambo, handroso ihany i Madagasikara, toa tsy hisy hevitra intsony ny hiverenan’i Dadanareo eo amin’ny fitondrana,...!

    • 24 mai à 16:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à I MATORIANDRO

      Salama ianao r’i namana Mato

      18 no isan’ny senatora ka ny : 18/3=6 no tendren’ny filoha.
      Ny tena olana anie ny olona notendrin’ i presida HERY Rajao tsy mety mametraka fialana mba ho fanajana ny democratia sy ny fahendrana nohon’ny fahalalana (honnêteté intellectuelle).

  • 24 mai à 10:48 | lancaster (#10636)

    Forcing ? Ces changements seront ils opérés via nouvelles élections par les grands électeurs qui sont théoriquement hvm pour le moment ? Ou bien y a-t-il une botte secrète permettant de les faire dans lîimmediat sans élections ? Sait and se.
    La HCC devrait aussi s’attendre à être remplacée bientôt à ce rythme la. Et un peu plus tard on verra la disparition du poste de pm.
    Je vois venir un référendum après les législatives mettant un terme à la hcc, au sénat et au pm.

    • 24 mai à 10:57 | betoko (#413) répond à lancaster

      Oui mais mettre un terme à la HCC c’est impossible ,car c’est antidemocratique ,peut être le poste de premier ministre comme du temps de Philibert Tsiranana qui fut à la fois président de la république et chef du gouvernement Attendons là encore ce que dira la HCC

    • 24 mai à 10:58 | betoko (#413) répond à lancaster

      Oui mais mettre un terme à la HCC c’est impossible ,car c’est antidemocratique ,peut être le poste de premier ministre comme du temps de Philibert Tsiranana qui fut à la fois président de la république et chef du gouvernement Attendons là encore ce que dira la HCC

  • 24 mai à 11:02 | Marylyn (#10429)

    je pense qu’on aura besoin tant de modification à régler dans cette gouvernance, parce qu’ à mon avis ; le Sénat est un endroit où la politique est moins vivante, avec moins de passion. Il est donc moins connu et cela peut amener les électeurs à penser qu’il s’agit d’une chambre ne servant à rien,

    • 24 mai à 11:30 | betoko (#413) répond à Marylyn

      C’est le président du Sénégal actuel qui lui avait conseillé de supprimer le sénat car c’est budgivor et ne sert à rien mais cela ne veut pas dire que c’est antidémocratique. ou dictatorial Tant qu’à faire pourquoi ne pas amender cette constitution ,déjà supprimer la haute cour de justice qui est injuste et aussi mettre en place un regime présidentiel fort ,pour avoir un régime stable
      Voilà deux questions que j’aimerais posé à Andry Rajoelkna si j’aurais pu aller le voir à notre ambassade à Paris la semaine prochaine

  • 24 mai à 11:09 | harmelle (#5862)

    Ben cauchemardons que la majorité parlementaire soit acquise à Rajoelina , nous nous trouverions face a une concentration de pouvoirs frolant un système dictatorial ! Pratique pour des gens ayant horreur de se fatiguer à reflective et faire par eux même :(

  • 24 mai à 11:14 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    24 mai à 10:57 | betoko (#413) répond à lancaster ^
    Oui mais mettre un terme à la HCC c’est impossible ,car c’est antidemocratique ,peut être le poste de premier ministre comme du temps de Philibert Tsiranana qui fut à la fois président de la république et chef du gouvernement Attendons là encore ce que dira la HCC
    ...........................................................................................................................
    Une seule et unique question Betoko.
    Connaîtrais-tu ne serait ce qu’une chose fait dans le respect de la Démocratie dans ce Pays ???
    Et ceci depuis les 40 dernières années.

    • 24 mai à 11:56 | betoko (#413) répond à FINENGO

      J’ai pas de leçon à recevoir de la part d’un soudéveloppé intellectuel comme toi
      A propos de Didier Ratsiraka avec le quel je ne possède ni amitié ni affinité ,dans l’interview qu’il avait donné à Madame Cécile Lavrard Meyer prof à Science Pô Édition Kartala disait qu’il ne possede pas la nationalité française contrairement à ses feux beaux parents (Velonjara) mais chose curieuse sa femme Cecile n’avait pas pu la recouvrer non plus Didier Ratsiraka d’ajouter ,raison pour la quelle ses enfants n’ont pas pu trouver du boulot
      Question : Dans ce cas de quoi ils vivent pour pouvoir habiter dans un pavillon à. Neuilly
      Tu me demandes si j’avais effectué mon service militaire Non car lors du conseil de revision ,un médecin capitaine vazah avait constaté que je suis infirme du pied gauche et est ce tu en veux à tous ceux qui n’ont pas fait leur service militaire que se soient des malgaches ou des francais ?
      Tu t’es engagé dans l’armée car t’as rien foutu à l’école
      et par chance tu as terminé juteux car trop kon
      Si tu savais ce que je pense de la majorité des sous officiers après avoir vu deux films Les sentiers de la gloire et 317 ème section

    • 24 mai à 13:20 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Finengo
      Maintenant à toi de me prouver selon la quelle Andry Rajoelina est impliqué dans le trafic de bois de rose
      Je ne dis pas qu’il n’est pas impliqué ou non car je ne possède aucune preuve On ne demande pas à quelqu’un de donner une preuve à sa culpabilité ,mais c’est a la justice de trouver une preuve

  • 24 mai à 12:02 | kartell (#8302)

    Faute de bœuf, on fait labourer par son âne !.
    C’est résumer succinctement ce qu’il va advenir du sénat, visiblement pas en odeur de sainteté par le pouvoir qui entend ne pas devoir être contrarié dans son œuvre en devenir...
    C’est une solution de repli qui en vaut une autre mais qui est finalement une option « intelligente » car elle laisse en vie végétative le sénat sans avoir recours à son euthanasie préconisée par un président désireux de faire le ménage au karcher ....
    Il impose ainsi contre mauvaise fortune bon cœur son tempo en démontrant qu’il s’est entouré astucieusement de conseillers spécialistes de la rustine tout terrain législatif ....
    On pourrait se réjouir d’un tel état des lieux sauf que ce premier pan sur le bec met au grand jour les capacités à rebondir d’un pouvoir qui veut imposer ses volontés et sa conception très personnelle de la démocratie....
    Le passage en force, un moment contrarié, s’est mué dans une forme d’asphyxie programmée du sénat en lui conservant un aspect squelettique beaucoup plus facile à mater, ligne directrice du pouvoir de moins en moins enclin à supporter la contradiction et les entraves à ses décisions qu’il voudrait souveraines et donc incontestables !....

    • 24 mai à 14:51 | ETHAN (#9769) répond à kartell

      kartell,

      ( ** ) Dans le cadre d’un projet de société pour le redressement de Madagasikara, les modalités et les règles d’une transparente Governance des élections sont les 1ers piliers d’une possible démocratie malagasy (mais cela seul ne suffit pas non plus …).

      D’où diminuer le nombre de Sénateurs pourrait devenir poudre aux yeux si la Justice et l’Armée ne sont pas impartiales. Elles doivent surtout leur existence dans la protection des plus démunis ET des innocents.
      Constitutionnellement on connaît le rôle et la fonction du Sénat, mais y-a-t-il eu des actions efficaces du Sénat qui ont pu mener aux résultats attendus dans tous ces passés Contextes oh combien alarmants ?
      Au moins Diminuer leur nombre ne peut qu’être une très bonne initiative. Mais que ces futurs Sénateurs assument leur rôle en restant au plus proche du terrain d’application des lois.
      Si non à quoi serviront-ils … ?

      = > Quand au moins ces conditions seront réunies et pour changer de paradigme, Madagasikara (comme pour beaucoup de Pays d’Afrique), n’a pas non plus besoin de 1er Ministre.
      Sa culture ne s’y prête pas encore me semble-t-il (Constitution plus qu’à revoir !!).
      Compte tenu du contexte encore difficile, le PRM doit être le seul responsable de toutes les actions actées et leurs mises en œuvre multi centrées sur les terrains. Le PRM n’aura plus des excuses de toute sorte en cas de défaillance. Sa sanction sera dans ce cas, à la hauteur des fautes ou des négligences commises. L’application d’une zéro tolérance devra être de mise pour TOUS.

      Si la Governance du Pays ne correspond plus aux résultats attendus, il faut revenir au près requis ci-dessus ( ** ). Ceci afin qu’une Alternance puisse reprendre le pouvoir dans les règles.

      Un pays comme Madagasikara a besoin d’un PRM qui réforme en profondeur et à condition d’éradiquer aussi les mentalités appauvrissantes. Autrement le reste n’est que du gâchis donc du temps perdu.

    • 24 mai à 15:26 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ETHAN
      L’impression qui prédomine est que la suppression et aujourd’hui la compression du sénat soient devenues le bouc-émissaire de tous les autres insuffisances démocratiques...
      Au delà d’un nettoyage urgent du fonctionnement de cette institution nécessaire après tant de gabegies et de sa réelle utilité qui posent questions, c’est davantage la manière de procéder qui fait penser à un apprentissage homéopathique d’un certain autoritarisme en devenir...
      Accuser à tort ou à juste raison, d’être la danseuse de la république, le sénat peut entraîner dans son naufrage celui d’un parlement qui méritait aussi un certain élagage au regard critique de son rôle dans les quinquennats précédents !...
      A vouloir ainsi diminuer les circuits républicains, on risque de se retrouver avec un pouvoir libre comme l’air pour décider de tout sans opposition en laissant les clés du camion à un chauffeur qui se prendrait pour un conducteur de F1 .....
      Lorsque l’on peine à conduire le pays sur la piste défoncée de la démocratie, avoir comme premier réflexe de vouloir bidouiller sous le capot ne me parait pas comme étant primordial voir indispensable, bien au contraire d’autant qu’au delà de cette intention de simplification qui pourrait sembler salutaire, cette urgence affichée par le pouvoir pourrait en cacher d’autres moins avouables et plus personnelles !....

    • 24 mai à 16:39 | ETHAN (#9769) répond à kartell

      @Kartell

      Ici je suis contextuellement du genre à prôner une posture positive, pour ne pas voir le mal partout Kartell.
      Tellement je voulais absolument que ce Pays sorte de tous ses maux. …

      Mais à vous lire, dans votre vision de toutes ces mauvaises pratiques devenues (comme je les disais sur un autre sujet) culturellement enracinées presque à tous les niveaux, vos suspicions risquent fort bien de devenir réalités.
      Et Si c’est malheureusement le cas (je ne l’espère pas du tout) / ce sera traduit sous forme de pensée unique écrasante. Et elle sera (toujours) dépourvue de toute forme d’oppositions comme facteur d’équilibre.

      Je suis conscient qu’il y a certainement derrière toutes ces manœuvres, un objectif de liberté sur l’élargissement du pouvoir.
      Mais si son sens économique et politique prévalent vers le chemin du development INCLUSIF donc avec une redistribution équitable de la richesse et la liberté d’expressions … je dirais attendons encore ou pourquoi pas ! Je peux rêver.

    • 24 mai à 19:22 | rayyol (#110) répond à kartell

      Rien a redire n est ce pas la son but Appliquer le vrai changement Il n y a qu une facon de gouverner ce pays une forme de dictature bien orientee On avisera dans 100 ans

    • 24 mai à 19:22 | rayyol (#110) répond à kartell

      Rien a redire n est ce pas la son but Appliquer le vrai changement Il n y a qu une facon de gouverner ce pays une forme de dictature bien orientee On avisera dans 100 ans

  • 24 mai à 14:39 | Milaza (#10526)

    Ho fampiharana ny politikan’ny fitsitsiana eto @ firenena dia nandray izao fanapahan-kevitra fampihenana ny isan’ny LOHOLONA ny filoha Andry RAJOELINA mialohan’ny tena hanafoanana azy tanteraka satria tsy misy vokany loatra @ fiainam-bahoaka sy ny fiainam-pirenena ny fisian’ity Andrim-panjakana Antenimieran-doloholan eo Anosy ity

    • 24 mai à 14:55 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Milaza

      fa iza ry dondrona no nananao an’io lalàna io a ???!!!

      Tena tsy mahay milaza elah fa akombony ny vava mantsina.

      Samia velonaina.

  • 24 mai à 14:52 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    Une pierre deux coups.
    Eh ben oui Betoko !!!
    Les Parents de Ratsiraka sont Français (Binationaux), forcément Ratsiraka lui aussi est un Binational à moins qu’il ait fait un rejet de la nationalité Française ce qui n’est pas impossible vu sa fierté et sa haine en vers la France l’or de son passage en Afrique du Sud sur le Bateau école la Jeanne d’Arc, où on lui a interdit de descendre à Terre de par sa couleur de peau du temps de l’apartheid.

    Quant à ton DJ Bac-7, tous le disent y compris des Presses étrangères, sans oublier les ONG et des enquêtes faites en caméra cachée.
    Personne ne pourra t’obliger d’y croire.
    Mais aussi, tu ne pourras pas empêcher qui que se soit de le dénoncer.
    Moi je t’ai cité les preuves, qui fait de lui un coupable.
    Mais toi, mis à part le fait de renier ce que disent les autres, qu’as-tu comme preuve pour dire qu’il n’est pas coupable de ces accusassions ???

    Oui Betoko.
    J’ai fait carrière dans l’armé, à première vue ça te donne la haine. Non ?????
    Bien sûr d’un niveau scolaire minable, j’ai pu progresser malgré tout au sein de l’Armée Française.

    Vois-tu, je suis comme un Général ou un Officier de l’Armée malgache, on ne sait pas pourquoi et comment ils sont devenus des Officiers généraux ou des Officiers tout simplement.
    Cette Belle Armée Gasy dont les Officiers, sont aussi nombreux que les Militaires du rang. C’est une des spécificités de l’Armée Gasy.
    Hein !! Betoko.

    Je ne vais pas te raconter ma carrière Betoko.
    Tu le sais.
    Je l’ai déjà dit ici plus d’une fois du temps de Rambo, qui par ailleurs disait que je n’étais qu’un Caporal-Chef. Tu dois t’en souvenir. Ca date d’à peine un an.
    Je tiens tout de même à préciser qu’un Caporal-Chef dans l’armée Française n’est pas n’importe qui, et par ses compétences, il peut largement se mesurer à un Officier Malgache.
    Je mets au défit, celui qui voudrait me contredire.

    Saches tout de même Betoko, et ceci malgré mon niveau scolaire plus que minable, je m’en sors hauts les mains. Et malgré ce qui se passe ici en métropole depuis un peu plus de 6 mois maintenant, je n’ai aucune raison à me plaindre et je le dis sens aucune prétention.

    Je ne sais pas si tu as des enfants.
    Mais moi Oui. J’en ai 3 et ils sont adultes. Je ne pense pas non plus qu’eux se plaignent de leur situation.
    Pour l’instant Betoko, et je me répète, sans aucune Prétention, sur cette terre de France, je ne suis pas un millionnaire, mais je suis un privilégié.
    Je n’ai rien volé, je n’ai corrompu personne pour l’avoir.
    Ce que j’ai au jour d’aujourd’hui, je l’ai eu à la sueur de mon front.

    Et pour terminer, je t’ai posé une question.
    Mais comme dans tes habitudes, à des questions qui t’embarrassent, tu n’y réponds jamais.
    Donc je te la repose :
    Une seule et unique question Betoko.
    Connaîtrais-tu ne serait ce qu’une chose fait dans le respect de la Démocratie dans ce Pays ???
    Et ceci depuis les 40 dernières années.

    • 24 mai à 19:45 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Des vendrana que se soient des gasy ou des français j’en ai connus , mais deux comme toi , jamais
      Je vois que tu n’as pas lu le livre de Mme Cécile Levrard Meyer , cela ne m’étonne guère car ce genre de livre n’est pas à ta portée
      Dans cet interview Didier Ratsiraka avait affirmé que ni lui ni ses parents ne possèdent pas la nationalité française contrairement à sa belle famille , et justement dans ce livre l’auteur Mme Cécile Levrard Meyer demanda à Didier Ratsiraka de lui relater cette histoire ..de....".. l’or de son passage en Afrique du Sud sur le Bateau école la Jeanne d’Arc, où on lui a interdit de descendre à Terre de par sa couleur de peau du temps de l’apartheid".Réponse de Didier Ratsiraka cela aurait pu se produire . Donc il a menti
      Concernant l’application des trafics de bois de rose par Andry Rajoelina , jusqu’à ce jour personne n’a pu apporter une seule preuve selon la quelle il était impliqué et lors de son face à face avec Marc Ravalomanana ce dernier non plus n’avait pu apporter une seule preuve . Par contre ce soir là Andry Rajoelina disait à son adversaire que c’était pendant son règne que le trafic de bois de rose avait explosé
      J’ai connu 4 malgaches qui se sont engagés dans l’armée de l’air française , en deux ans d’exercice ils sont devenus sergents et plus tard deux sont devenus pilotes à Air Mad , un à Air Austral et un autre il a terminé ingénieur , mais toi un VATATAY un peu gradé caporal chef . J’ai été généreux envers toi en te nommant adjudant , hélas quel fut ma déception , je pers mon temps avec un vendrana de première
      Dans l’armée malgache , on trouve des officiers sortant de l’école d’Antsirabe , ne me dit pas que toi qui es ou étais un caporal chef possède un niveau intellectuel qu’un sous lieutenant gasy .
      Madagascar avait deux présidents de la république démocrate , c’étaient Philibert Tsiranana et Albert Zafy , hélas le premier dirigeait un gouvernement fantoche , car il était aux ordres de La France , et le second il avait respecté la constitution suite à son empêchement par les députés

  • 24 mai à 15:25 | Isandra (#7070)

    C’est tout à fait logique, en attendant sa suppression définitive, on doit réduire ses dépenses, afin que cette économie ait des effets directement sur les quotidiens du peuple.

    Ne vous inquiétez pas , ce ne sera pas seulement le Senat, la politique de l’austérité va frapper partout,et toquer n’importe où,...sauf sur les mesures pour soulager les souffrances du peuple,...!

    • 24 mai à 18:06 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Vous dites en attendant ???
      mais qui des Sénateurs actuels seront donc maintenus et qui seront "virés par ordonnance" ?et sur quels critères ?
      Mais on peut bien réduire les dépenses sans forcément faire ce genre de théatre ,
      Bon sang ,on ne peut pas laisser, pour une fois, les bodongerona et bontolo aux voyous ?
      je dis bravo pour cette démocratie pour cette logique foza , vous êtes fidèles à vous mêmes, et ne changez rien.
      C’est trop évident , la stratégie reflète clairement le niveau intellectuel de son auteur.

  • 24 mai à 15:44 | Jacques (#434)

    L’idée de suppression du Sénat, Macky Sall la lui avait glissée à l’oreille (betoko ne s’en est pas trompé, pour une fois) lors de leurs différentes rencontres et le bac-3 l’a engloutie et en a fait sienne. En soi , un concept qui n’est pas déraisonnable, un Sénat - à l’heure actuelle - n’apparaissant d’aucune opportunité pour babakotoland, c’est plutôt une antichambre pour une horde de feignants et autres parasites.

    Seulement voilà : s’étant rendu compte que la "démarche" quant à cette abrogation n’allait pas être un long fleuve tranquille, le bac-3 se ravise et décide de maintenir la chambre haute avec effectif restreint. Pourquoi pas, en effet. Avec un peu de roublardise dont il s’est naturellement doté, à l’instar de ses pairs politicards, le bac-3 pourrait avoir à lui tout seul ces éventuels futurs sénateurs. 18 sénateurs, toujours bon à prendre surtout lorsque la prochaine Assemblée Nationale n’est pas encore assurée d’asseoir une majorité d’écrevisses marbrées.

  • 24 mai à 16:41 | Ibalitakely (#9342)

    Eto vao tena hita hoe miandry toro hevitra avy any ivelany (frantsafrika) foana izay vao manao loza amin’atambo. renimalala tsy mahalala izay tena zava-misy & zavatra ilain’ny son peuple eto no asainy atao : "ilay elà nilaza anafoana Sénat ovay indray hoe ataoko foko 18 ny senatera dia ny 12 kanefa ihany koa tsy maintsy taranaky ny tendrombohitra 12 any Andrianapoinimerina ↣ équat° à quintuple inconnus leaza !!

    • 24 mai à 16:45 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Fa naninona koa no tsy natao hoe izy 18 dia ho tendreny avokoa ?? C’est du n’importe quoi n’importe quand mais pas n’importe où.

    • 24 mai à 17:22 | Isandra (#7070) répond à Ibalitakely

      Ibalitakely,

      Io indray fa manao affirmation gratuite indray le ZD,...Tahakan’ny mahazatra ihany.

      Tsy maintsy velesina aloha Lafrantsa na any na tsy haony,...Izay no baiko mpitolomana.

  • 24 mai à 17:42 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tout tourne autour de l’Etat et des Institutions. Les hommes ne sont que des acteurs, responsables, qui doivent être capables de faire fonctionner ces beaux Instruments, chacun à leurs tours, selon les résultats des Urnes, autrement dit, la volonté du peuple !

    Madagascar a besoin, immédiatement, d’un État fort et des Institutions stables, fiables, solides en tout temps, et fonctionnels, et riches. Les restes ne sont que des littératures en fait.

    Comment arriver à atteindre cet objectif, c’est la question qui se pose aux dirigeants, responsables politiques et à la société malgaches.

    Faire fonctionner un État et les Institutions est, en soi, une science, de facto, cela s’apprend dans les Grandes Universités.

    La question, la seule durant son mandat, qui est posée au président est :

    - est-il capable de faire fonctionner, solidifier, enrichir et protéger l’Etat et les Institutions ?

    Rien d’autres !

    Les investissements sont avant tout des projets étatiques, autrement dit, des projets politiques et donc présidentiels....et souvent, ils sont « Controversial », à cause des coûts et de la durée :

    - les pays occidentaux, riches, stables, puissants ne sont pas ce qu’ils sont aujourd’hui s’ils n’avaient pas des femmes et des hommes qui avaient pensé qu’ils fallait un État et des Institutions solides et des Investissements colossaux pour se développer.

    Pourquoi s’interdit-on de le penser et de passer à l’acte en Afrique et à Madagascar ?

    Après seulement cinq mois de pouvoir, il ne faut pas s’attendre à un miracle, pas de procès, Rajoelina n’a aucun bilan, de plus, Madagascar est un pays en faillite. Mais on aurait aimé voir un président qui se bat pour le pays :

    - un, ou deux grands projets, des grands investissements étatiques dans le pays.

    Personnellement, je n’en vois pas un seul.

    Les grands investissements restent des années et se transforment des générations en générations. Les exemples ne manquent pas dans les pays occidentaux et leurs histoires, et à travers les passés coloniaux des plusieurs pays.

    Il faut inscrire son nom dans l’histoire. Un seul grand projet suffirait :

    - Je constate que Ravalomanana, R. Hery et Rajoelina manquent à l’appel !

    • 24 mai à 18:07 | ratiarivelo (#131) répond à diego

      60 ans disons : d’INDEPENDANCE ? mais de l’INDEPENDANCE à la marche ARRIERE**** sauf 1960 à 1971** et 2002 .....2009 IZAY NIAINAKO***mais le reste que de WAWWAAAAAAAAAAAAA et du BLAAAAAAAAAAA !!! OK !!

  • 24 mai à 17:51 | ratiarivelo (#131)

    tsy misy manao affirmation izany eo Rtoa-be ISANDRA fa hianareo no manao kitoatoa, dia miferonaina raha vao Lazain’ny SASANY fa tsy mety izao mitady hanao HAMBOLETRAN’ i andry ***izao mbola ho ho aiza re e ry ISANDRA o : ! tanadremo sao tratran’ny TOSI-DRA eo an ?? Mba jereo ny ihany koa anie sary bande dessinee n’ i la gazette de la gde ile andoany dia mazava aminao ny tiany SASANY hambara fa hianareo mianankavy tsy misy MITENY fa avelao andrevo @ny TAY******samy tsara

  • 24 mai à 20:02 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    Je perds mon temps a discuter avec un Vendrana de ton espèce Betoko.
    Relis mon Post et essaye de comprendre ce que tu lis.
    Car ta réponse n’à aucun rapport avec mes Propos.
    Je me répète tu n’es qu’un Tsy Vazaha tsy Gasy.
    En réalité tu n’es qu’un Plouc. Même comprendre ce que tu lis, t’en ai pas capable.
    Déjà qui t’aurait dit que j’étais Caporal-chef, sous-Officier, ou Officier.
    En terme purement Militaire tu n’es qu’un trou du Q.

  • 24 mai à 20:09 | diego (#531)

    Bonjour ratiarivelo,

    Je ne mets pas tout le monde dans le même panier.

    Les citoyennes et citoyens Malgaches peuvent et doivent faire les bilans politiques, économiques et juridiques de leur pays.

    Les colons ont laissé un pays et un État et des Institutions, et des infrastructures, modernes et amplement suffisantes à l’époque, le pays comptait à peine 10-15 millions des personnes.

    L’Etat malgache a fait des grands Investissements, dans plusieurs domaines depuis l’Indépendance. Visiblement insuffisants, la population a augmenté plus vite, les Investissements n’ont pas suivi et plus grave, l’Etat Malgache n’est plus capable de conduire un seul grand Investissement dans le pays aujourd’hui.

    Pourquoi ?

    Les citoyens Malgaches savent-ils combien des Universités l’Etat français avait construit à Madagascar ? Combien d’Universités l’Etat Malgache a construites depuis l’Indépendance ?

    Et puis aujourd’hui, quels sont des projets étatiques à Madagascar ?

    20-23 millions des Malgaches, qu’est-ce qu’ils possèdent ?

    • 24 mai à 20:55 | ratiarison (#10248) répond à diego

      UNE UNIVERSITE de TANA (construite par la 1ere REPUBIQUE****) à part ça que dalle ok ??? et je REDIS ! est ce que VOUS ETES D’ACCOR ??? Samy tsara

    • 25 mai à 08:33 | lanja (#4980) répond à diego

      Malgré les dérives et les échecs de Ratsiraka et de Ravalomanana, ceux deux présidents ont réalisés quelques choses pour ce pays,( usines etc pour le premier , routes et sérieuse lutte contre la corruption pour le second).
      Et pour le moment, il est hors de question de considérer les hôpitaux tsy manarapenitra comme investissement sain, à partir du moment ou le financement n’est pas clair, personne ne sait la contrepartie.
      Depuis 2009, on ne sait plus vraiment où va ce pays ,
      il n’est pas nécessaire de faire de grande école pour constater la réalité
      , la dégradation de la situation socio économique et les pillages de nos richesses qui se font à grande vitesse.

    • 28 mai à 11:03 | Ibalitakely (#9342) répond à diego

      Lanja,
      nokitihinao ny maharary ny sasany satria hôpitaly manaraka penitra izao hono nefa t@ 2009 raha noterena ny Sce Oncologie (cancer) tao @ HJRA nifindra nankany Andohatapenaka, fa tsy ela dia niverina ao @ HJRA ihany indray ry zareo !!

  • 24 mai à 21:38 | diego (#531)

    Bonjour ratiarivelo,

    La question ne se pose pas seulement à vous, mais à toutes et citoyennes Malgaches....vous et moi et les autres !

    Il me semble, vous pouvez me corriger, que les six provinces ont leurs Universités aujourd’hui, n’est-ce pas ? J’ai vu sorti de terre l’Université d’Andrainjato a Fianar, j’ai vu l’ouverture de l’Université de Polytechnique d’Antsiranana et les étudiants des Provinces qui avaient des billets d’avion chaque année pour les vacances...intelligemment l’Etat a tout simplement décentralisé le pays, mécaniquement les tensions ethniques ont mécaniquement baissées.

    Le pays a sa Banque Nationale, sa monnaie, autrement dit, il est libre de manipuler sa monnaie comme bon lui semble. Et plus important encore, le pays a une souveraineté juridique, elle est reconnue, autrement dit, Madagascar est un pays, véritablement, Indépendant, souverain :

    - il n’est même pas difficile de comprendre que seules les élections qui sont organisées, financées par les Institutions malgaches qui sont Constitutionnellement légitimes.

    Toutes les élections qui ont été organisées après 2002 sont Constitutionnellement illégales.

    Il n’y a pas d’argents des pays étrangers dans les élections des pays occidentaux.

    Alors, je vois pas pourquoi et de quel droit, les dirigeants et responsables des Institutions régaliennes malgaches acceptent, les yeux fermés, de l’argents français, japonais, américains, chinois et de la CI, dans les élections malgaches.

    Souveraineté exclu de facto, l’ingérence des étrangers dans les processus et calendriers électoraux malgaches, point !

    Avancer que Madagascar a besoin des financements des pays étrangers et de la CI pour ses élections, sinon, rien, est une analyse de 10 balles et idiote, pire, on vend le pays, c’est une paraisse intellectuelle dangereuse des élites.....dont les conséquences sont toutes de long terme.

  • 27 mai à 15:28 | camarade joe (#10443)

    le président a procédé à une idée de diminuer le nombre de sénateur en 18 au lieu de 63, tout cela est dans le cadre d’atténuer la dépense de l’argent d’état pour des choses non importantes, et également pour construire des infrastructures pour le peuple .

    • 27 mai à 18:32 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à camarade joe

      C’est pas pour toi, c’est pour se goinfrer entre copains.
      En attendant l’insécurité règne.
      L’insécurité alimentaire règne.

      1,5 millions risquent de mourrir de faim dans le Sud.
      On.ditribue les postes pour les copains.
      Il faut satisfaire les bailleurs, on dérégule.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS