Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2022
Antananarivo | 01h37
 

Transport

Circulation

Le ministre Roland Ranjatoelina déplore les fréquents contrôles sur les routes nationales

mercredi 13 avril | Mandimbisoa R.

Les usagers de la route, notamment sur les grands axes de la route nationale, ont tous été témoins des innombrables contrôles routiers par les gendarmes et les polices. Roland Ranjatoelina, ministre des Transports, évoque une quinzaine au minimum, voire une vingtaine de contrôles pour se rendre par exemple d’Antananarivo à Toliara. « Il faut qu’on cesse cette pratique qui relève de la mauvaise gouvernance », indique le membre du gouvernement dans une vidéo postée sur la page Facebook de son département ministériel.

« Je n’adhère pas à ces nombreux contrôles et le premier responsable de la gendarmerie nationale connaît ma position là-dessus », indique le ministre des Transports. Il explique que cela pourrait engendrer une distorsion économique dans la mesure où les multiples arrêts peuvent rallonger la durée du voyage et surtout favoriser la corruption.

« Le contrôle au départ au niveau des gares routières est déjà importante. À cela peut s’ajouter quelques points de contrôle au cours du voyage mais les voitures doivent rouler tranquillement jusqu’à leur destination finale et non importunée plusieurs fois », affirme-t-il. Ce qu’il faudra faire pour renforcer la sécurité routière et assurer la sureté du voyage est la mise en place de contrôle du taux d’alcoolémie et de prise de stupéfiants des conducteurs, propose-t-il. Cela nécessiterait certes des investissements mais le projet s’avère utile pour éviter les accidents, rajoute-t-il.

Concernant les éventuelles attaques de bandits sur les routes nationales ou encore l’éventuelle présence de bandits parmi les voyageurs, le ministre des Transports suggère la digitalisation du secteur. Qu’on mette en place un système d’enregistrement des informations accessibles à tous les acteurs des transports et des forces de l’ordre, propose Roland Ranjatoelina.

29 commentaires

Vos commentaires

  • 13 avril à 10:06 | Albatros (#234)

    Les contrôles multiples facteurs d’une "augmentation possible de la corruption" !.
    Ouahh !.

    Une découverte ?!.

    • 13 avril à 10:33 | Guybary (#11095) répond à Albatros

      Je rêve ou quoi ?

    • 13 avril à 10:53 | Observateurlucide (#11307) répond à Albatros

      Guybary,
      Bienvenue en Lémurie !
      Si vous ne connaissez pas ce pays ,vous pourrez ici en voir surtout les pires aspects , notamment par la prose de nos amis autochtones comme Arsonist ou d’autres qui essayeront de vous prendre pour un kon de Français ,même si vous n’en etes pas un !!

  • 13 avril à 10:08 | vorona (#8254)

    Paradoxe ? Pays sans autoroute mais avec le plus grand nombre de "péages" au kilomètre !
    Il m’est arrivé en moto de me faire arrêter 3 fois sur 8 km à l’aller et 3 fois au retour sur le même parcours par les mêmes policiers ! Au policier à qui je faisais la réflexion en lui disant que je passais là 4 fois par jour sa réponse : "Mais si je veux je vous arrête 4 fois". Peut être cela venait-il de ce qu’étant en règle casque et immatriculation, je refusais de cracher au bassinet, ce que l’on peut appeler "péage" et que certain appelle gentiment "écolage police" !

    • 13 avril à 10:20 | Stomato (#3476) répond à vorona

      >> "Mais si je veux je vous arrête 4 fois".<<

      C’est le mal le plus grave qui gangrène Madagascar.
      Dès lors que l’on accorde un millimètre de pouvoir à quelque fonctionnaire, Il ou elle en profite pour exercer un pouvoir de nuisance !
      Et cela est universel et ne dépend pas de la fonction exercée ni du niveau dans la hiérarchie.
      On pouvait comprendre cela au début de l’indépendance quand on voulait avant tout faire ch*er les français restants à Madagascar ou bien leurs épouses, ces traitresses qui avaient pactisées avec l’ennemi !
      Recevoir des centaines de milliers de touristes ? Quelle erreur de penser cela !
      Que ce soient ceux de la PAF ou des douanes ou les simples chauffeurs, tous ont le même comportement abuser d’une mini parcelle d’autorité pour faire suer les gens quels qu’ils soient.

  • 13 avril à 10:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le problème n’est pas certainement le contrôle mais sa nature exacte n’est-ce pas ?
    Ce sont les papiers (Licence-carte grise-Assurance et permis de conduire- manifold) qui font l’objet de multitudes de contrôle sur la route.
    Le contrôle est bon aussi pour éviter au chauffeur de somnoler sur le volant, la cause de beaucoup d’accident n’est-ce pas ? Il faut que toutes les parties prenantes s’entendent pour plus d’efficacité n’est-ce pas ?

    • 14 avril à 04:27 | umberto (#10893) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Contrôle ok, mais qu’ils " contrôlent " tout les temps les mêmes papier et jamais m’est arrivé de voir contrôler les pneus, souvent usures, ou le surcharge ou encore l’état des lumières ( phares, flèches, stop ) !

  • 13 avril à 10:47 | Turping (#1235)

    Dans une équipe gouvernementale il faut qu’il y ait une décision unanime à faire évoluer les ordres et les intérêts publics mais non pas des décisions coercitives n’est -ce pas ?
    - Au contraire ,le nombre des contrôles élevé si ce n’est n’est pas dans le but de racketter les chauffeurs est une mesure pour prévenir les actes de délinquances routières et de combattre les transports des trafics illicites . Pour ce faire ,il faut des moyens pour mettre les choses dans l’ordre avec intransigeance éducative .
    - Prenons quelques exemples :
    - Beaucoup d’automobilistes responsables des accidents mortels ,après avoir fauché des piétons ont pris la poudre d’escampette (délit de fuite ) ,et parmi eux y en a qui ne possèdent pas de permis de conduire .....et cela ne s’arrête pas là ,ils sont alcoolisés ou drogués comme ce qui se passent partout ailleurs y compris dans les pays développés sans exception.
    - Les actes de contrôle c’est dans le but de prévenir contre les dangers qui guettent les usagers quotidiennement et de faire régner l’ordre dans un état où beaucoup de zones sont de "non droit" .-Les excès de vitesse dans l’agglomération urbaine ,etc.... et véhicules sans contrôle technique ni assurance .Tous ces désordres méritent d’être corrigés n’est -ce pas .? Mettre des PV et des amendes pour dissuader les actes de récidive ??
    - Personne normalement n’est au -dessus des lois si on voulait que les choses avancent tangiblement .Or ,ce qui n’est pas toujours le cas .
    - Quand on regarde le système anarchique où les codes de la route ne sont pas respectés à la lettre de A à Z et que les impunités règnent ,c’est triste avec la paupérisation collective .

    • 13 avril à 10:50 | Turping (#1235) répond à Turping

      Rectif : lire ;... comme ce qui se passe....

    • 14 avril à 10:55 | anhuro (#10667) répond à Turping

      Perso, mes véhicules ne sont pas à mon nom et à celui du concessionnaire qui me vend les véhicules et ceux-ci sont assurés, entretenus et suivis pour le contrôle technique donc, je ne discute pas et mes chauffeurs non plus lors de contrôles,de plus je récupère la tva 🤔❗.
      J’ai été "ennuyé" 2 fois par les flics et les impôts pour "fausse" déclaration au motif que la voiture que j’utilise n’était pas déclaré voiture personnelle 🤔❗seulement les flics comme les impôts ne sachant pas lire 🙄😤👎, oublient de lire le mot.. Commerciale car en plus ils sont pas "finots" 🥳.
      Eh oui un vahaza même en règle avec les lois 🤔, il faut le faire "ch.. r", l’ego de certains peu être associé avec.. Racisme 🤔👎👎. Velomo

    • 14 avril à 10:59 | anhuro (#10667) répond à Turping

      Perso, mes véhicules ne sont pas à mon nom mais à celui du concessionnaire qui me vend les véhicules et ceux-ci sont assurés, entretenus et suivis pour le contrôle technique donc, je ne discute pas et mes chauffeurs non plus lors de contrôles,de plus je récupère la tva 🤔❗.
      J’ai été "ennuyé" 2 fois par les flics et les impôts pour "fausse" déclaration au motif que la voiture que j’utilise n’était pas déclaré voiture personnelle 🤔❗seulement les flics comme les impôts ne sachant pas lire 🙄😤👎, oublient de lire le mot.. Commercial car en plus ils n’ont pas inventé l’eau chaude 🥳.
      Eh oui un vahaza même en règle avec les lois 🤔, il faut le faire suer 👎, l’ego de certains peu être associé avec.. Racisme 🤔👎👎. Velomo

    • 14 avril à 11:10 | anhuro (#10667) répond à Turping

      Petite surprise, ou je retrouve 2 réponses pour Turping, la 1ère n’aurait pas dû être affichée puisque lors de l’envoi j’ai reçu en retour un message affirmant que je devais le modifier 🤔❓, ce que j’ai fait et... Là surprise je constate la présence des 2 réponses 🤔❓.
      Pourquoi demander une modification si c’est pour accepter celui concerné par la "censure"... ❓❗🤔👶

  • 13 avril à 11:00 | Observateurlucide (#11307)

    Turping,
    Je consultais les archives de MT dans le but de documenter les menaces de mort de votre compatriote Arsonist et d’y mettre un terme par une plainte au pénal et je m’aperçois que vous êtes là depuis des années et de années !
    je vous rassure vous n’avez pas changé avec votre politesse et votre ton neutre !Et c’est bien cela le problème depuis 10 ans combien de post inutiles qui n’ont absolument rien changés à votre monde ,alors a quoi bon continuer ?

  • 13 avril à 11:01 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    Il m’est arrivé de prendre le taxi brousse pour voyager en province, et à chaque fois, au début, j’ étais étonné d’une pratique que naïvement, je trouvais sympathique envers la maréchaussée.

    Le chauffeur du taxi brousse a au dessus de son tableau de bord, une petite pile de journaux.

    Et à chaque fois que les gendarmes en rase campagne arrêtait notre taxi brousse, le chauffeur leur donnait un journal.

    Et moi bêtement, je pensais que c’était pour distraire la maréchaussée, et leur donner un peu des nouvelles fraîches de la ville et du monde.

    Finalement, devant mon étonnement, un jour quelqu’ un m’ a expliqué que la "coutume" est de mettre quelques petits billets entre les feuilles du journal, pour faciliter le passage pour la prochaine fois.

    Cordialement

  • 13 avril à 11:27 | lé kopé (#10607)

    Il est de notoriété publique que les plus corrompus dans ce Pays sont le Département de la justice , et les forces du "désordre" . On a , à un moment donné supprimé les contrôles routiers , en ville et sur les routes Nationales , pour cause de corruption . Beaucoup se sont plaints , d’un côté , les fonctionnaires qui ont constaté un manque à gagner , et de l’autre , les usagers, devant l’insubordination, et l’incivilité de leurs concitoyens. Dans l’un ou l’autre cas , on assiste à un manque de civisme , hérité du temps du flibustier , où le mot d’ordre était de s’en sortir par tous les moyens , possibles et imaginables (Samy mandeha, samy mitady). Le moment est venu de réagir face à toutes ces gabegies qui n’ont que trop duré , et le livre de Stephan Hessel prend toute so importance dans le contexte actuel :"indignez vous". Mais comment ? En réagissant contre toute forme d’injustice , et avec une solidarité totale . Car selon un proverbe local , l’union fait la force ( ny mitabe tsy lalniny mamba). En attendant , l’opposition s’organise , et les déclarations d’une grande partie de ses membres , sur la refonte de la liste électorale hier , et la création de nouveaux documents pour l’Etat Civil pour 4Mllions de nos compatriotes, sont des pistes à ne pas négliger, pour ne pas retomber dans une crise post électorale . Et dire que le régime actuel se prépare à un autre "hold up" , comme les doublons en 2018, et le coup d’Etat en 2009, en manipulant les informations , et en avançant que leur Calife gagnerait par 53% de voix en 2023 . L’ancien Diplomate de Sud Est a clamé haut et fort , que cette déclaration n’est que de la poudre aux yeux ,pour nous faire avaler l’amère pilule . Indignez vous !!! Salut les Copains .

    • 13 avril à 11:37 | Shalom (#2831) répond à lé kopé

      13 avril à 11:27 | lé kopé (#10607)

      ... Indignez vous !!!


      lé kopé, avec ce titre certaines mains vont écrire ici et vous taxer de "gauchiste".
      En réalité, c’est réellement ce qu’il faut !

  • 13 avril à 11:33 | Observateurlucide (#11307)

    La corruption en ce pays est partout ,même les femmes avec leur mari pour la bagatelle ,la pratique couramment ,c’est dire que c’est une seconde nature !
    C’est pas les Français qui ont importé ces mauvaises pratiques ,ce sont les rouges ,les soviétiques ,comme dans toutes l’URSS ,qui ont popularisés cette négation de l’humanité a tous les niveaux de la vie sociale !
    Ces gens là (les soviétos-communistes )étant revenus au pouvoir ,grâce à l’idiot utile Rajoel ,le mal incarné reprend de plus bel !
    Pourtant j’ai mis personnellement en garde les habitués de ce forum contre ce danger de mort mais cela ne sert a rien !
    Essayer d’introduire des évidences pratiques ,ici, est une tache sisyphéenne ,herculéenne même !
    Le rocher retombe chaque jour et vous passer votre temps a la remonter plutôt que de faire comprendre les évidences et faire avancer les choses !
    Plus rien à faire ,attendre la 3 éme guerre mondiale, c’est la seule solution !
    Haïti nous voila chantent ils en chœur !

  • 13 avril à 12:33 | Besorongola (#10635)

    ET PENDANT CE TEMPS LES DAHALO SÉVISSENT DE PLUS EN PLUS PLUS FRÉQUENT !
    HORRIBLE !
    Enlèvement : Les braqueurs ont tué à la fois les détenus et ceux qui ont apporté la rançon pour les sauver.

    Les enlèvements sont de retour dans le district de Tsaratanana après qu’il était calme auparavant.
    Un enlèvement a eu lieu dans le village de Tanambao, dans le Fokontany d’Ambohidronono, Commune Ambakireny, District de Tsaratanana le 1er avril 2022.
    Deux garçons, le fils d’un homme local ont été enlevés.

    Des Dahalo armés ont attaqué le village vers 20 heures, ont indiqué des habitants.
    Les Compagnons, membres de l’Alliance Betsiboka non-retour, ont déclaré que le nombre de ravisseurs de dahalo était d’environ 20, et la plupart d’entre eux avaient des armes puissantes.

    Les dahalos ont pris la commune de Marotsipoy, dans le district d’Anjozorobe, et se sont cachés dans les environs du district d’Ankazobe, avec leurs hommes.

    Les braqueurs ont exigé 60 millions d’ariary de la famille en compensation de leur libération, et ont exigé que le père des deux frères leur remette l’argent.

    Le dimanche 10 avril 2022, l’argent était prêt et il a été livré à l’endroit désigné par les criminels pour être livré.

    Quand ils sont arrivés, cependant, les voleurs ont tiré sur le père qui portait l’argent. Le père a reçu une balle dans la bouche et les deux garçons ont reçu une balle dans l’abdomen, et tous deux sont morts indemnes.

    Les corps des trois sont arrivés dans la capitale, Brieville, hier à 14 heures.

    (Crédit photo)

    https://www.facebook.com/1909690405921155/posts/3302438219979693/

    Source : gasypatriote@gmail.com - Patrick Raharimanana.

  • 13 avril à 13:57 | Besorongola (#10635)

    CES AFFAIRES QUI POSENT DES QUESTIONS SANS REPOBSE !
    Dans un article de La gazette de la grade île datant du 21 juin 2021. Avec la déclaration du nouveau ministre des transports, Roland Ranjatoelina concernant l’ACM, on a maintenant un début d’explication.
    L’Etat malgache a zappé l’octroi illégal d’une Main d’œuvre Pénale (MOP) du Directeur Général (DG) de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) chez le ministre du tourisme et du transport qui a causé la libération de ce DG soupçonné dans l’affaire des 73.5 kilos d’or interceptés en Afrique du Sud.
    Rebondissement dans cette affaire, une information sur ce DG de l’ACM nous a été livrée. Cependant, comme l’Etat semble s’en foutre, nous préférons la garder et le laisser se débrouiller tout seul.

    Un autre article du 16 juin 2021 est plus explicite :
    Le Directeur général (DG) de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) est actuellement en Main d’œuvre Pénale (MOP), chez le ministre du transport, Joël Randriamandranto.

    Pour rappel des faits, Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa, DG de l’ACM, a été mis sous mandat de dépôt à Antanimora le 28 mai dernier suite à l’affaire des 73.5 kilos d’or interceptés en Afrique du Sud. Censé passer ses journées à Antanimora, ce dernier a été sauvé, selon une source digne de foi qui veut garder l’anonymat par Joël Randriamandranto, le ministre du transport et de la météorologie sous prétexte de Main d’œuvre Pénale. Il y a environ une semaine, il a quitté la prison pour se la couler douce auprès du premier responsable du ministère du transport et de la météorologie. Notons cependant que seuls les prisonniers condamnés peuvent bénéficier d’une MOP et encore ils doivent répondre à plusieurs critères de validation. Hors, ce DG de l’ACM est encore un prévenu sous mandat de dépôt. Il n’a pas encore été condamné et donc ne devrait pas bénéficier d’une Main d’œuvre Pénale. Pourtant, Joël Randriamandranto, apparemment plus fort que la justice, a réussi à outrepasser toutes les étapes et la loi en faisant sortir le DG de l’ACM d’Antanimora. Actuellement, qui sait ce que ce DG hors-la-loi fait en dehors de la prison. Sans aucune surveillance, il peut faire aller où il veut.

    Ce que Joël Randriamandranto a fait pour faire sortir le DG de l’ACM de la prison d’Antanimora est l’image même de la justice malgache. Des privilégiés qui connaissent des personnes haut placées font la loi. Plusieurs condamnés bénéficiant d’un Main d’œuvre Pénale travaillent comme gardiens de sécurité, jardiniers ou déboucheurs de toilettes, mais Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa qui n’aurait même pas dû bénéficier de cete Main d’œuvre Pénale circule librement en dehors de la prison en dénigrant la justice.

    • 13 avril à 13:59 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Rappelons que Joël Randriamandranto est le premier responsable de l’arrivée de la pandémie de Covid-19 à Madagascar en mars 2020. En faisant exprès de retarder la fermeture des frontières au bénéfice de ses amis français, il a condamné le pays. Véritable fléau pour Madagascar, Joël Randriamandranto laisse entrer un virus mortel dans le pays et aide un criminel suspecté dans une affaire internationale à sortir de prison. En tant que DG de l’Aviation Civile de Madagascar, Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa est le premier responsable du transport par aéronef des 73.5 kilos d’or vers l’Afrique du Sud en décembre. Epargné lors de la première vague d’arrestations dans cette affaire, il s’est à l’avance forgé un alibi en béton en allant en vacance à Ifaty Tuléar. Pourtant, le Pôle Anti-Corruption a fini par le convoquer le 27 mai dernier, ce qui l’a conduit au mandat de dépôt à Antanimora. Un ministre des transports qui aide un DG de l’aviation civile et premier responsable du transport par voie aérienne, accusé dans l’exercice de sa fonction, d’un grave délit…c’est un lien inébranlable qui se tisse entre Joël Randriamandranto et Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa.

  • 13 avril à 14:47 | Observateurlucide (#11307)

    Qui est donc ce crépu black qui se dit mérina et Frantsay ?
    Ne serait pas plutôt un descendant de Mozambicos négrier esclavagiste qui a eu la Field en chocolat a cause de sa couleur de peau ?
    Ou est ce un fonctionnaire Français qui se dit Mérina pour tromper ses soit disant compatriotes ?
    Mêmes ses enfants ne sont que Français !
    Juste pour situer le personnage !

  • 13 avril à 14:52 | Albatros (#234)

    @ Turping (#1235) en réponse à votre post de 10:47

    Bonjour Turping.

    Permettez moi de ne pas être d’accord avec la totalité de votre post.

    - Vous pensez que cette fréquence de contrôle n’est pas liée au but de "racketter les chauffeurs" !.
    J’ai malheureusement pu vérifier, sur place, que les notions de "sécurité routière" étaient bien loin des préoccupations des "contrôleurs" !.
    Le post de Yet Another Rabe de 11:01, vous donne un exemple de "réalité" vécue !.
    Dans les 4x4 transportant des "touristes" il n’est pas rare de voir une petite boite près du chauffeur avec des cigarettes enveloppées dans des billets de banque !. C’est du vécu !.

    Vous donnez l’exemple des chauffeurs ne possédant pas un permis de conduire !.
    Combien, dans les statistiques officielles, dénombre-t-on de Taxi-Brousse immobilisés en raz campagne chaque année, au motif que les "papiers" du chauffeur n’étaient pas conformes ?.
    Idem pour le nombre de véhicule bloqués suite au contrôle d’alcoolémie de leur conducteur. Sans parler des "contrôles techniques" hors normes ?!.

    Je suis d’accord avec vous sur la nécessité d’une plus grande rigueur dans le domaine du transport routier, mais je pense que la plus grande partie des contrôles actuels ne sont qu’un moyen d’augmenter les "revenus" des "contrôleurs", loin des préoccupations de sécurité dont vous parlez !.

    • 13 avril à 17:54 | Turping (#1235) répond à Albatros

      Albatros bonjour ,
      - Justement dans la plupart des cas qu’on ait connu jusqu’à maintenant les contrôles policiers n’ont pas vraiment l’objectif de faire régner les ordres publics mais plutôt dans le but d’arrondir leurs fins du mois .Souvent les affaires de délinquance routière s’arrangent après la convocation au poste du commissariat car il suffirait de glisser quelques billets de 10 000 ariary pour étouffer l’affaire (sans généraliser ), mais bon en général c’est comme ça, hélas ! .
      - Les riches qui se pavanent dans leur 4X4 sont souvent tirés de l’affaire .
      - J’ai omis de parler le problème grave lié à la CORRUPTION .La problématique est là .
      Tout simplement j’ai envie de redire que tant que la justice sociale ,la vraie n’a pas sa place pour juger les vrais délinquants à sa valeur ,l’injustice et l’impunité restent les maîtres à bord .Avant de régler tout cela ,le vrai combat à mener c’est de combattre la pauvreté endémique ,....Pour ce faire ,l’éducation de base depuis l’école maternelle devrait être renforcée en mettant en place la gratuité de l’enseignement public à tout le monde .L’acte de civisme et de citoyenneté sont les mamelles du développement où chacun(e) devrait prendre sa part de responsabilité pour le développement inclusif ,évolutif .....en corrigeant les erreurs du passé .

  • 13 avril à 14:56 | Observateurlucide (#11307)

    Un double traitre qui a quitté sa patrie de naissance en toute illégalité et maintenant qui chie sur sa patrie d’adoption !
    Et en plus il viendrait te donner des leçons aux souchiens FRANCAIS !
    Cette homme, enfin assimilé , ,bien sur nous allons le retrouver et le châtier ,bien sur, ce n’est qu’une question de temps !

  • 13 avril à 15:21 | arsonist (#10169)

    Dia inona tokoa ry akama isany fa
    dia io mivary lavo amin’ny fahazarany manabatibaty ny pokona foana
    ilay "Observateurlucide" tsy alehany kanefa misefosefo ho mena sofina ity !

    Efa hohainina be ilay donendrina kanefa dia mbola mitsefotsefotra manao volan-kakafotra eto foana ihany !
    Ankaotr’ireo mpanjanaka diso taona namany , dia heveriny angaha fa hisy hanoa izay revin-gadrany eo !

    Esy e !

  • 13 avril à 20:15 | Isambilo (#4541)

    Le flic qui t’arrête pour obtenir du fric doit verser une partie de ce qu’il touche à son supérieur. Et s’il ne rapporte pas beaucoup, son supérieur l’enverra chasser les daholo. Donc, le flic est totalement libre de choisir son décès accidentel.
    Il faut arrêter les conneries à propos de la corruption.
    On est en pleine guerre tribale entre slaves et on sait maintenant que les uns comme les autres ont leurs oligarques. Oligarque signifie corrupteur de corrompu.
    La seule différence est qu’en Europe, ils comptent en milliards d’euros. En Corée du Sud et au Japon il faut appartenir à un groupe mafieux.
    En Indonésie (en particulier Bornéo ), en Thaïlande, au Laos et en Birmanie les grands philanthropes chinois et leurs honorables correspondants locaux sont en train de dévaster les forêts pour le confort superficiel de certains chinois.
    Nous restons respectueux de la tradition multiséculaire : on compte en millions.
    Cherchez d’autres arguments plus pertinents pour dénigrer mon pays.

  • 15 avril à 17:33 | PERICLES (#10337)

    LE RACKETT INSTITUTIONNEL. Quelle surprise que de lire les propos d’un ministre du gouvernement en place sur un tel sujet ! Ce mal "endémique" n’a rien à voir avec le gouvernement actuel ou l’un de ses précédents. Je circule à Madagascar régulièrement lors de missions humanitaires depuis 2020 et particulièrement depuis 2010 et j’ai TOUJOURS constaté ce phénomène bien connu.
    Illustration : à ma dernière mission, pour un trajet en minibus entre Tsiroanomandidy et Tana mi-janvier, 15 contrôles !!!! Un temps incroyable perdu en palabres et en billets que pour les cas les plus difficiles le chauffeur a dû lâcher.
    La solution est évidemment entre les mains des gouvernants :
    - interdire explicitement la multiplication des contrôles le même jour sur un même axe routier, et organiser la coordination police gendarmerie entre leurs dirigeants sur le sujet
    - sanctionner très sévérement (renvoi de la police ou au moins une mise à pieds sans rémunération de deux ou trois mois) les personnels des forces de l’ordre qui acceptent ou sollicitent toute corruption (en argent ou autre moyen) et contrôler la situation par une petite brigade spéciale qui en civil constate les infractions (voire les piège !) et recueille les témoignages.
    - redéployer les effectifs qui sont rendus disponibles en n’étant plus affectés sur des contrôles routiers redondants vers des zones et sur des enquêtes plus sensibles, chasse aux dahalos, patrouilles en brousse, protection des forêts...

    L’image du pays y gagnerait beaucoup, la confiance des opérateurs touristiques et des touristes aussi, de même que l’efficacité des transports qui sont déjà pénalisés par un réseau routier pitoyable (et je ne parle même pas des voies secondaires et des pistes...).

    Reste à améliorer la rémunération des personnels des forces de l’ordre... sujet évidemment plus facile à décider qu’à réaliser faute de financement. Après tout la confiscation des biens des traficants de tous poils, des corrupteurs du monde des affaires, et la suppression des postes fictifs inutiles...pourraient peut-être y contribuer. Bon courage !

  • 15 avril à 17:40 | Besorongola (#10635)

    ET ÇA CONTINUE !
    RAJOELINA DES MILLIERS DE KILOMÈTRES POUR TROUVER DES SOUS ALORS QUE SOUS LES PIEDS DES GASY IL Y EN A PLUS !

    Extraction aurifère sauvage : 3 Chinois et 5 Malgaches interpellés avec une drague à Mananjary
    Redaction Midi Madagasikara
    15 avril 2022

    La drague à godets saisie à Mananjary avec des fûts de gasoil à son bord.
    La zone est réputée pour ses ressources aurifères. Il s’agit du district de Mananjary où des mines d’or artisanales opèrent à ciel ouvert. Mais le ministère des Mines et des Ressources stratégiques pointe son nez dans le district et met la main sur des orpailleurs illégaux. En effet, une drague à godets qui travaille illégalement dans un périmètre aurifère a été interceptée, mardi 12 avril dernier, dans le quartier de Sahasondroka, commune rurale d’Ambohimiarina, par la branche locale du ministère des Mines et des Ressources stratégiques. Cette importante machine longeant une rivière y extrait de l’or sous la houlette de trois Chinois et cinq ouvriers malgaches. Ces derniers n’ont pas pu présenter toutes les autorisations nécessaires pour opérer et sont interpellés par les autorités, notamment des agents du ministère et des éléments de la gendarmerie. Aussi, ils ont été pris en flagrant délit de violation de périmètre d’un autre titre minier dans la zone d’extraction de Sahasondroka.

    Mercure. Ils sont actuellement aux mains de la gendarmerie locale pour la suite des procédures et les charges contre ces exploitants illégaux risquent de s’alourdir. Les premiers éléments des enquêtes mettent en exergue que la drague à godets qui vient d’être interceptée fait encore l’objet d’une saisie et l’un des Chinois est déjà mouillé dans une affaire concernant une autre machine d’extraction à Anosimparihy, un autre site aurifère de la région. Le bris de scellé est donc constaté par les enquêteurs. L’extraction illégale porte également atteinte à la santé publique de la région après la découverte par les agents du ministère et de la gendarmerie, d’une quantité non négligeable de mercure à bord de la drague. Cette substance qui a été utilisée par ces orpailleurs illégaux, selon le ministère des Mines et des Ressources stratégiques, s’avère dangereuse pour la santé et aurait pu contaminer l’eau courante dans le fokontany de Sahasondroka
    Assainissement. L’action menée par la direction régionale des Mines et des Ressources stratégiques met fin au parcours de ces exploitants illégaux des mines d’or à Sahasondroka.

    • 15 avril à 17:40 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      ..... Avant, ils ont opéré en toute illégalité dans la zone, au nez et à la barbe des autorités locales. L’enquête menée devrait alors remonter jusqu’à la découverte de toutes les personnes qui auraient été de mèche avec eux, les couvertures et les maillons du circuit de distribution. Pour sa part, cette interpellation vient s’ajouter aux récents exploits du ministère des Mines et des Ressources stratégiques dans son palmarès de chasse au pillage des ressources minières du pays. Récemment, ce département dirigé par Olivier Rakotomalala, a déjà mis la main sur des pierres ornementales et des pierres précieuses à Mahajanga ainsi que des kilos d’or à Analalava, tous extraits d’une manière illégale et qui sont déjà sur le point d’être acheminés par des trafiquants sur le marché noir. Le ministère avance dans son projet d’assainissement du secteur extractif, particulièrement dans la filière or dont le trafic a fait la mauvaise réputation du pays.

      Rija R. Midi Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS