Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 17 février 2019
Antananarivo | 15h43
 

Politique

Assemblée nationale

Le gouvernement se fixe cinq priorités

mardi 5 février | Arena R.

Le gouvernement Christan Ntsay s’est fixé cinq objectifs dans son programme présenté devant les députés hier à Tsimbazaza, dans le cadre de leur dernière session extraordinaire. Ils portent essentiellement sur la gouvernance, l’économie, l’environnement, le social et la sécurité. Cela, conformément à la politique générale de l’Etat, présentée la semaine dernière par le président Andry Rajoelina.

Mais la priorité des priorités porte notamment sur la sécurité de la population et la lutte contre les vols de zébus, dans les zones les plus enclavées. Des forces de l’ordre y seront mobilisées et un centre de formation de forces d’intervention spéciale sera à mettre en place. A cela s’ajoute l’équipement des forces de l’ordre en matériels et en appareils nécessaires pour traquer les bandits de grands chemins ou dahalo.

Les députés de Madagascar dont le mandat expirera demain estiment toutefois que le gouvernement doit miser sur les besoins de la population au quotidien. Certains d’entre eux ont également suggéré l’élaboration du budget de l’Etat en fonction des besoins, au niveau des districts et non sur ordre du gouvernement dont les membres sont loin de connaître la réalité du terrain. Cela afin que le développement soit réellement effectif.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 5 février à 09:32 | Isandra (#7070)

    Le gouvernement est à pied d’oeuvre et l’attaque pour sortir ce pays dans la pauvreté. On peut dire que la tergiversation à la Rajaonarimampienne est derrière nous, comme la gesticulation à la Ravalomananienne.

    Et pour booster le démarrage économique, il faut des grands travaux et partout,...avec des budgets costauds. Là, le Président a bien compris, d’ici peu les TGV vont commencer.

    Répondre

    • 5 février à 11:53 | Midabetsy (#8062) répond à Isandra

      Isandra,
      hatram’izao aloha dia resaka no betsaka.
      Des Paroles et des paroles et de bla ! bla ! bla ! bla ! bla !.
      conserver votre salive pour le dernier goût qui sera amer.

    • 5 février à 11:58 | Midabetsy (#8062) répond à Isandra

      Na ny organigramme des ministères aza mbola tsy mivoaka. Zany hoe mbola mikorontana ny ministera rehetra indrindra fa ireo natambatra. Tsy misy asa afaka manomboka eo raha tsy io no vita. Service minimum no ataon’izy ireo.
      DONC : aza de be bla !blabla !bla !bla !blabla !bla !bla !blabla !bla ! fa mandreraka

    • 5 février à 12:39 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @Isandra

      Il faut passer de " REVES " à " REALITES " Isandra. Allez je vous lance un défi, vos prochaines interventions ne concerneront que des débuts de réalisations, du concret de la part du TchouK Tchouk.
      On vous revoit quand ? demain, la semaine prochaine, dans un mois ? N’oubliez pas pas de Blabla ! des débuts de réalisations ! A la prochaine Isandra.

    • 5 février à 12:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,

      Connaissez-vous Rome ? Elle ne se fait en un jour,...! et que le Velirano entre le Président et le peuple est pour 5 ans,...

      Néanmoins, cette détermination et volonté de ce nouveau régime nous rassure, qu’on va voir des changements,...Ce que le Président nous a promis, nous commencerons à les sentir à partir de l’année 2020,...

    • 5 février à 13:22 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Priorité des priorités !!

      Maman , j’ai peur ! ils vont tuer reménabila !

    • 5 février à 14:51 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @Isandra

      Ah Rome !!!! Je connais très bien Rome, ce sont des Gens très accueillant, ..., savez vous quelles étaient les Rêves de Marc Aurèle ? Pas Miami, en tout cas ni Tour Eiffel, encore moins Zebu pucés ! Un peu de respect s’il vous plait Merci ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. Viva La Roma.

      on va voir des changements : entre voir et vouloir avez vous vu qu’il y a un lou"p" ? Au moindre écart le Loup va manger le TGV ! C’est pas Papy Jeunot qui dira le contraire.

    • 5 février à 15:22 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      14/10/2002-----les Dahalo déjà - véritable institution malgache ! il aura fort à faire ,le Rajoelina ....

      La caserne tremble au soleil . Un gendarme ,à l’ombre de la varangue , observe un enfant jouant dans la poussière de la cour .

      Le commandant n’est pas au poste .Affaibli par une crise de palu ,il est alité. C’est pourtant lui que nous sommes venus visiter .Il est réputé comme le pire ennemi des Daholo .

      ’’ L’autre soir ,il m’a confié ,après avoir ingurgité quelques grands modèles de Three Horses Beer,qu’il a flingué quarante sept voleurs de zébus cette année .Il les exécute au poteau en présence d’un ou deux notables .’’ nous avait raconté un hotelier à son sujet .

      Quand nous pénétrons dans son logement de fonction ,le Commandant nous avertit :’’Ne donnez pas mon nom .Mes supérieurs me sanctionneraient .’’ Il est allongé.Il enfile le survetement que lui tend sa femme .

      ’’ J’ai 25 ans de carrière ,dont 19 à pister les Dahalo en pays Sakalava .Depuis que j’ai pris de nouvelles responsabilités ,je me suis débarrassé de tout mon ’’attirail de chasse’’ marmonne t il. . Ce qu’il entend par attirail sont des grigris présumés magiques pour contrer la ’force diabolique ’des voleurs de zébus .Pour toute personnalité sensée ,vivant dans les campagnes ,il ne semble faire aucun doute que les Dahalo sont des magiciens .

      ’’Comment feraient ils autrement pour échapper à nos balles ? Comment feraient ils pour se tenir debout devant vous sans que vous puissiez les voir ?’’ demande ,candide ,le Commandant .

      Et ,il raconte comment pour lutter contre des ’Ody (les amulettes )méchants en matière de défense’’. Chaque année ,je me faisais confectionner un Ody chez un sorcier . Il me demandait mes signes astrologiques . Je devais me tourner vers l’Ouest ,les mains ouvertes et jointes pour recevoir son sacrement .Il me remettait une corne remplie de fragments de tombeau et je devais frotter le canon de mon fusil avec pour que mes balles ne se transforment pas en eau lorsque les Daholo crient : Rano ,rano ,rano ’ (-eau )

      ’’ Avec mes hommes ,nous avions adopté une autre tactique qui consistait à tirer par groupe de deux .L’un visait le voleur et l’autre visait à coté . Et ,c’est comme cela que nous en avons tué beaucoup .’’ajoute le gendarme .Il passa de longues semaines sur la piste des Dahalo .

      Lorsqu’un propriétaire vient déposer plainte ,les gendarmes doivent suivre les troupeaux jusqu’à ce qu’ils se perdent ou jusqu’aux animaux .Meme s’il faut traverser tout Madagascar . Moi ,j’ai le pouvoir décommander les nuages et d’empécher la pluie de tomber pour éviter que les empreintes soient effaçées ’’.

      Les croyances en des pouvoirs surnaturels poussent les Dahalo à commettre des crimes abominables.Les villageois se soumettent aux Dahalo car ils ne reculent devant aucune cruauté . Ils repèrent une femme enceinte ,la prennent en otage et n’hésitent pas à la tuer car ils veulent récupérer l’oeil de son bébé qui rentrera dans la composition de leur Ody .Des lors les gendarmes s’autorisent à abattre ce genre d’assassins sans état d’ame .

      Les habitants du Moyen Ouest où était affecté le Commandant rédigèrent à plusieurs reprises des pétitions pour retarder sa mutation .’’ J’étais le meilleur chasseur de Dahalo de la région ,claironne t il . Avec mes hommes nous nous déplacions en civil pour ne pas éveiller les soupçons . Nous cachions nos fusils sous nos lambas . A pied ou en pirogue ,nous n’abandonnions jamais .

    • 5 février à 16:52 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,
      Est ce que vous pensez que votre rôle c’est de denigrer les anciens présidents ? est ce que vious pensez que vous avez été elu pour raconter ce genre de betises à longueur de journée ????
      Vous avez un travail énorme à réaliser et cela demande un minimum de sérieux. Le fait de toujours parler de rajao et ravalo n’améliore en rien votre image au contraire cela donne l’impression que vous n’êtes pas prêt avec votre IEM et vous passez votre temps à denigrer vos adversaires politiques.
      Ce furent les habitudes de la bande du HVM et vous savez comment cela s’est terminé : mal, trés mal pour eux. Alors si vous voulez finir comme eux eh bien continuer dans ces mauvaises pratiques et ne vous étonnez pas si votre IEM mourra avant d’avoir vu le jour
      Sinon au boulot et trêve de tergiversations

  • 5 février à 10:42 | kartell (#8302)

    @ Isandra
    Merci d’amplifier la propagande du pouvoir dans une mise en scène dont il a le secret...
    Enfin sont dévoilés ce que les promesses de campagne laissaient supposer mais il manque l’essentiel : son financement !....
    Gageons que les aides internationales vont « tsunamiser « les intentions présidentielles mais il y aura tant à financer qu’il n’est pas sûr que toutes les volontés présidentielles soient satisfaites et surtout finalisées !..
    D’autant que l’essentiel semble avoir été oublié : la corruption des élites, l’insécurité galopante et le chômage galopant que l’on cache derrière les futurs travaux d’Hercule ...
    Admettez que devant autant de précipitations pour un changement bip-bip, la prudence reste de mise dans une société « wait and see » qui se voit ainsi bousculer dans ce qu’elle a de plus précieux à ses yeux : son attachement à la tradition..
    Bousculer de la sorte l’unité nationale pour faire entrer cette société traditionnelle dans une autre ère, celle d’un système libéral, impur et dur dont on connaît les dégâts irréversibles qu’ils ont causé ailleurs, on est légitime à s’interroger au-delà d’un jugement partisan comme le vôtre..
    Applaudir avant d’en connaître les résultats me semble très imprudent d’autant que personne à ce jour ne sache jusqu’où cela nous mènera pour le meilleur comme pour le pire....

    Répondre

    • 5 février à 11:27 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Si l’une de priorité des priorités, c’est la lutte contre des insécurités "l’économie, l’environnement, le social et la sécurité".

      Sur l’IEM la corruption est déclarée comme une ennemie source de plusieurs maux dans ce pays.

      - Sur l’économie par exemple. On ne peut pas attirer des investisseurs, pour créer des richesses dans notre économie, tant que les corruptions continuent frapper sur le domaine économique, tels fisc, douane, justice, domaine, etc car il n’y aura pas de sécurité pour leur investissement.

      Pour lutter contre ce fléau, qui devient malheureusement une coutume dans notre société, surtout, au niveau des relations entre les fonctionnaires et les usagers, cette situation rend la lutte difficile. A part la campagne d’éducation des citoyens, voici quelques points que l’IEM prévoit :

      Le renforcement de la lutte contre la corruption :

      - L’exigence de chaque responsable étatique sur l’application d’éthique et de déontologie, par e-surveillance.
      - La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la lutte contre la corruption,
      - La mise en place des PAC sur l’ensemble de territoire Malagasy afin de renforce et permettre une action de proximité.
      - Le renforcement des inspections et des investigations,
      - Le renforcement de la transparente,...
      Etc,

      Enfin, les sanctions sévères pour les récalcitrants,...

    • 5 février à 12:53 | kartell (#8302) répond à kartell

      @Isandra

      Tout le petit monde du sport vous le dira, il n’est pas prudent de débuter un marathon au sprint car en voulant passer de l’état permanent du mauvais élève à celui de meilleur de la classe, il y a là un grand écart qui demande une certaine préparation et non de la précipitation pour combler le retard...
      Acceptons néanmoins de jouer le jeu et de faire aussi semblant d’y croire même si cette frénésie du pouvoir a quelque chose de surréaliste..
      Mais ne nous emballons pas trop vite, nous sommes aujourd’hui qu’au stade facile des intentions et des programmes, nous jugerons sur la partie pratique qui pourrait réserver, elle des surprises...
      Même, cet Macron que vous vous plaisez à citer, s’est pris les pieds dans le tapis de sa suffisance, vous conviendrez qu’un minimum de retenue sera dès lors le bienvenu, ici aussi !....

    • 5 février à 13:28 | Behantra (#9165) répond à kartell

      A partir de l’année 2020

      Puisque c’est à partir de .... donc 2030 , sinon 2050

      Bref : espérons que Bôkatsaka d’ici là ne prenne la décision de se raser les poils de ses mollets

    • 5 février à 13:58 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      J’évite de reprendre le slogan de l’autre rive "minoa fotsiny ihany", je ne fais pas semblant de croire, mais, je vois et sens la détermination et la volonté de cette équipe gouvernementale,...laquelle est déjà un pas en avant,...

      D’autant plus, ils ont la feuille de route entre leur mains, un gps pour les réaliser,...ils ne marchent pas à l’aveuglette comme leur prédécesseurs ou juste attendre le programme pré-établi de nos bailleurs traditionnels,...

  • 5 février à 11:01 | punchline (#9673)

    Fixer des priorités, c’est facile, il suffit d’ouvrir la bouche. c’est à la portée de n’importe quel énergumène ou un bougre.

    Avec quel argent et comment ? ça c’est de la politique Economique.

    en savaient -ils ce dont ils parlent ? j’en doute très très fort

    Répondre

    • 5 février à 15:50 | punchline (#9673) répond à punchline

      Retourne à l’École GROS , ce ne sont pas des objectifs, ce sont des droits fondamentaux. les qualifier des objectifs, c’est vraiment une méconnaissance manifeste de son devoir présidentiel et gouvernemental
      Pratiquement , tout gouvernement de partout dans le monde ont leurs propres ministères de l’économie, de sécurité, de l’environnement, et s’occupe de social.

  • 5 février à 11:09 | Vohitra (#7654)

    Il parait, et j ai cru l entendre hier, que le gouvernement prevoit une hausse des recettes dans la loi de finance rectificative 2019, qui sera bien entendu edictee par voie d ordonnane.

    Esperons qu une hausse d impots et taxe ne sera pas prevue dans cette nouvelle mouture du budget, puisque si c en est le cas, ce sont les pauvres qui vont financer les promesses clamees par les riches...pour la lutte contre les pauvres

    Répondre

    • 5 février à 11:20 | elena (#3066) répond à Vohitra

      Pourquoi pas pas un impôt sur la fortune : prendre l’argent où il est !
      Ça marche l’ordonnance pour ça ?
      Rendre au peuple ce que les Panama papers ont détourné pour optimiser leurs impôts !

    • 5 février à 12:07 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Elena,

      Les butins deja planques dans les paradis fiscaux offshore sont hors de portee du service des impots.

      Seuls les butins a recycler qui vont venir avant de repartir a nouveau apres passage chez ’ net a sec "

    • 5 février à 14:07 | punchline (#9673) répond à Vohitra

      @Elena, attention Elena, ici, ce n’est pas de leurs fortunes dont s’agit ! il s’agit de vols et des activités illicites(exportation bois de rose), donc c’est du blanchissement d’argent sale mais non pas de l’optimisation fiscale,, et ce n’est pas l’impôt sur la fortune qu’il faut leur imposer à ces délinquants en col blanc, mais restitution pure et simple des objets volés avec case prison pour au moins 30 ans

  • 5 février à 11:18 | betoko (#413)

    J’avais eu l’occasion de discuter avec deux proches d’Andry Rajoelina juste avant son un estiture ,ils me disaient que des priorités il y ENA tellement qu’ils sont obligés de cibler les plus urgents
    Ils m’avaivent demandé mes priorités autres qui sont publiées ici .Je répondis si le président voulait concretiser la construction des logements sociaux ,la formation professionnelle en est une car il est inadmissible qu’on fait venir des electiciens indiens pour travailler chez nous
    2 La lutte contre le taoka gasy car c’est un fléau inadmissible ,des dizaines d’alcoolique en meurent tous les jours
    Hier une députée du sud demandait au 1 er
    si les 300 bateaux de pêches chinois qui pêchent aux larges de nos cotes ont obtenu des autorisations
    Pas de réponse et pourtant cela fait partie des priorités absolues

    Répondre

    • 5 février à 13:04 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Bonjour .
      Ils ne pêchent pas , ils s’ entrainent pour la fishing pride ou cup, sur invitation du noceur des bals poussières, et si le succès est au RdV, on invitera aussi les Somaliens pour l’ année prochaine ...
      Ce qui m’ interpelle c’est le chiffre 300 , vous les avez comptés ?
      Et les 300 c ’est dans les eaux nationales ou limitrophes ? à moins que le reste vaque à ses occupations dans les eaux internationales , en waiting liste pour la pêche au BdR ...
      Sachant que les flics vont etre équipés d’ hélico, ces pirates n’ ont plus qu’ à bien se tenir !
      Perso j’ utiliserai ( pour la surveillance ) des drones, beaucoup moins couteux mais bon ...
      Vivement des caméras de video surveillance sur les plages si ça marche on en mettra aussi dans les tanety pour surveiller des zébus bien entendu !

    • 5 février à 13:11 | rayyol (#110) répond à betoko

      C est la le probleme tout ce qui est intéressant de savoir.
      Bouche cousue comme du temps de Hery est ce que les secrets commencent déjà sa promet laisser le peuple dans l ignorance c est ce que tout les autres on fait et l on appelle cela communiquer C est quoi exactement cette flotte de pèche
      Isandra vous qui savez tout dite nous Surtout que le signataire est en prison pour vol d’effet appartenant au gouvernement Commencer par élucider ce mystère

  • 5 février à 11:21 | betoko (#413)

    Hier une députée du sud avait demandé au 1 er ministre si .........

    Répondre

    • 5 février à 13:28 | walesa (#5863) répond à betoko

      Vous perdez l’espoir Betoko ? Demandez notre Isandra, qu’elle vous repond sur ce sujet au nom de son grand chef Andry le ...Nous autres sommes aussi intéressés de savoir sur ce pillage à outrance de notre mer

  • 5 février à 12:15 | Vohitra (#7654)

    Gaga ny tena rehefa naheno ilay minisitra vavy iray omaly teny Ambohidratrimo nanome lakile niteny hoe " ny Filoha hajaina...."

    Ny oie oie sy ny ao anaty boky mena sisa dia feno ny tableau e !

    Répondre

  • 5 février à 13:21 | Vohitra (#7654)

    Avez vous remarque que dans son hebdomadaire " lakroa ", les catholiques commencent deja a partager leurs doutes et apprehensions a propos de la marche vers le chemin du progres initie par donakely ?

    Répondre

  • 5 février à 14:00 | FINENGO (#7901)

    Il est tout de même amusant de savoir que les objectifs que ce nouveau Gouvernement s’est fixés sont les mêmes que les anciens Dirigeants se sont fixés.
    1° / La Promesse d’une Bonne Gouvernance.
    De quoi à dormir debout, car cette même Promesse à été formulé après le coup d’Etat de
    1972.
    Le résultat de cette Promesse tous ici le savent, et toutes tranches d’age confondues.
    La Bonne Gouvernance, n’était qu’un leurre, car depuis un peu plus de 4 décennies, la
    Gouvernance de ce pays n’était que Magouilles, Corruptions, assassinats.

    2°/ En ce qui concerne l’Economie et le Social le résultat est le même. La dévaluation
    constante de l’Ariary, la Pauvreté qui ne cesse de Grandir, depuis plus de 10 ans, le monde
    Entier sait que 85% des Malgaches voir plus, vivent avec moins de 2$ par jour.
    Des épidémies récurrentes de Peste, Choléra, maintenant la Rougeole, à quand l’épidémie
    Du Virus Ebola.
    En ce qui concerne le Social, je ne vais citer qu’un exemple qui est aussi connu
    Mondialement, qui n’est autre que la Prostitution des Mineurs, qui d’autant plus est
    Soutenue et incitée par les Parents, pour cause la Misère. Ce Phénomène de
    Prostitution des Mineurs a vu le jour dans les années 1990 et nous sommes en 2019.
    Cela fait bientôt 30 ans que ça dure, et le Quinquennat a été mis en place en 1992
    Ce qui fait que, 5 Quinquennats se sont succédés depuis et quel est le résultat ??????
    Je vous laisse répondre.

    3°/ L’Environnement, le déboisement à outrance pour produire du Charbon, et l’agriculture.
    L’exploitation du Bois de Rose dans le Trafic, dont les acteurs du Trafic ne sont autres
    Que ceux qui Gravitent autour du Pouvoir.
    Je m’arrête là pour l’environnement car il y a trop à dire.

    4°/ Quant à la Sécurité, les données sont restées invariablement décevants, en ayant atteint
    l’inacceptable depuis des décennies. La Prostitution des Mineurs et le Phénomène
    Dahalo ont débuté tous deux dans les années 90, et à ce jour ces deux plaies Gangrènent
    le Pays tout entier.
    Les Dahalo avec les vols de Zébu ont crée un Marché Parallèle avec la complicité de
    Quelques Hauts fonctionnaires véreux.

    Alors pour conclure, quand ce nouveau Gouvernement nous remet les couverts pour ses Priorités qui sont : L’économie, l’environnement, le social et la sécurité. Cela, ressemble à du déjà vu, dont les Promesses n’ont jamais été suivies des faits.
    Sens leur lancer la Pierre, accordons leur l’année et jugeons les après, malgré que les doutes, en particulier mes doutes sont plus que Légitimes et Justifiés.
    Et comme d’habitute j’espère que mes critiques ne soient pas Justifiés, pour le plus Grand Bonheur du Peuple Malgache.
    .

    Répondre

    • 5 février à 14:03 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Erratum
      Et comme d’habitude j’espère ...............................

    • 5 février à 14:28 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Ce ne sont pas des critiques, mais un constat que tout un chacun fait comme vous .
      Qu’ une partie s’ en désintéresse est plus que logique, que ceux qui n’ y croient plus toute aussi normale, par contre c ’est la quantité qui y croit encore qui est inquiétante bien que minoritaire mais hélas suffisante à l’ imposer à la majorité .
      Nous sommes loin de l’ intérêt général sensé primer sur la minorité .

  • 5 février à 14:23 | rayyol (#110)

    L hygiene est une autre priorite dirai une des plus importantes A quand les amendes pour defecation dans les lieux publics
    La construction de toilettes publiques Allez vous promener pres de l hotel de ville
    Il est presque impossible de respirer tellement sa pue a certain endroit
    Et ce spectacle de tout chacun en train d uriner partout de déféquer
    Aucune poubelle pour ramasser les déchets
    Alors bienvenue peste cholera rougeole et tout ce qui se fait comme virus
    Essayer de trouver un pays au monde pire que Madagascar,les plages sont des toilettes publiques derriere les habitations des fosse a ciel ouvert
    Imaginer quand la saison des pluies arrives et que l eau monte au niveau des lits dans les habitations Le cœur me leve rien qu a y penser Beurk sensibiliser mettre a l amende donner les moyens tout ceci est une priorite parmi les priorités personne n en parle tellement ils sont habitues a le faire et vous le faite vous Ne croyez vous pas que ce serait un bon debut en frais d education Comment pouvez vous penser a autre chose quand vous n etes meme pas prêt a commencer a ce minimum de civilisation Vous etes donc tous aveugles ou idiots ou autre

    Répondre

  • 5 février à 14:30 | rayyol (#110)

    La propreté es t le debut de l estime de soi et du respect des autres Comment voulez vous qu une population qui agit comme les animaux puisse avoir le moindre respect d elle meme et des autres Essayer de me dire le contraire si vous oser Quand l on jette ses déchets devant sa porte que l on pisse devant ou fait caca A quel ordre appartenons nous Meme les animaux sont plus propres

    Répondre

    • 5 février à 15:00 | Jipo (#4988) répond à rayyol

      Ne pensez-vous pas qu’ il y a un déficit criant d’ éducation ?
      Copuler c ’est bien, mais apprendre à se laver avant et après ne relève-t-il pas de la responsabilisation des géniteurs ?
      que reste-il comme solution : le bâton, la castration chimique, ou une campagne de sensibilisation tous azimuts ?
      Cinquante ans d’ indépendance pour en arriver là , demander des comptes aux ratsyraka & sa bande : NON ?

  • 5 février à 14:38 | rayyol (#110)

    Quand un pays ne peut meme pas arriver a un minimum de décence ou de propreté et cela a tout les niveaux Comment croyez vous qu il puisse etre prêt a progresser Je dirait Madagascar est pire qu une porcherie Et c est cela que vous voulez qu ils fassent acceder a un niveau superieur dans la nature Alors bonne chance Vous me direz c est parce qu ils sont pauvres Je vous dirai c est parce qu ils sont un cran en bas des animaux

    Répondre

  • 5 février à 14:43 | rayyol (#110)

    Quel est le nom du ministre de L hygiene Que l on puisse lui faire part des prioritees si il manque d imagination Et savoir ce qu il en pense ce serait un bon debut pour son ministère

    Répondre

  • 5 février à 14:46 | rayyol (#110)

    Dans les pays civilises on enseigne la proprete les bonnes manieres l hygiene a l ecole .Est ce le reve de Madagascar de devenir un pays civilises Ou de demeurer pour toujours dans la fosse a purin

    Répondre

  • 5 février à 15:57 | rayyol (#110)

    Isandra Sortez de votre bulle et regardez la realitee en face
    Vous faite affaire avec un peuple qui n a pas la moindre notion de quelque règle de bases qu il soit
    Qui pense pire qu un animal
    Et vous voudriez leur faire traverser les ages et qu ils puissent se comporter soudainement comme des êtres humain normaux
    Vous ne pensez pas qu au depart il faudrait penser a les éduquer c est un minimum
    Quand ils auront assimiler ces quelques notions essentielles de savoir vivre peut étre alors pourrez vous penser a passer a un stage supérieur
    Ou alors preparer vous a prévoir beaucoup de petit chinois éduquer pour prendre en charge ce pays
    Car vous ne réussirez jamais a entretenir ni maintenir quoique ce soit en état de fonctionner
    Et l education cela ne se realise pas seulement en un an On parle alors de generation Votre beau rêveur va devoir un jour poser ses pieds bien a plat sur cette terre
    Prendre un grand respire et recibler ses priorités

    Répondre

  • 5 février à 16:07 | Milaza (#10526)

    Les 5 objectif presenté par le Premier Ministre NTSAY Christian devant les députés à l’Assemblé National est le travail en priorités de son gouvernement : La gouvernance, l’économie, l’environnement, le social et la paix et sécurité

    Répondre

    • 5 février à 18:03 | rayyol (#110) répond à Milaza

      Et la sante pas important crève qui peut pas besoin des Dahalo pour tuer
      mais la sante passe par l hygiene n est ce pas ou personne ne semble le savoir combien de mort par année comparer aux Dahalo
      Prenez la peste et la rougeole seulement cette insécurité dépasse de beaucoup le nombre de tuer par les dahalos sans compter tout les dégâts causes Vous avez tous peur d en parler est ce parce que vous vous y complaisez dans la m-rde votre m-rde Il y a les chiffres officiels et les vrais chiffres Beaucoup d hypocrisie ici

  • 5 février à 17:05 | KARIBO (#7602)

    Bonjour a toutes et tous .
    Quelqu’un pourrait-il me dire quelle est la différence de ces objectifs avec les objectifs des gouvernements précédents ?
    Deuxième interrogation, combien de temps se donne ce gouvernement pour atteindre ces objectifs ?
    Il manque à mon humble avis trop de transparence dans ces prétentions certes louables, mais d’ un flou artistique le plus complet , englobant tout et au final sans rien de précis en particulier, de l’ à peu près des plus approximatif , laissant la porte ouverte à toutes possibilités, à commencer par n’ en atteindre aucun .
    Se donner les moyens d’ atteindre ces objectifs semble faire défaut à ces voeux pieux, qui n’ engagent que ceux qui veulent bien y croire , un carnet de route détaillé aurait été le bien venu pour étayer ces objectifs et qu’ ils ne restent pas de vains mots si ce n’ est maux ?

    Répondre

  • 5 février à 17:11 | Lefona Again (#10319)

    "Mais la priorité des priorités porte notamment sur la sécurité de la population et la lutte contre les vols de zébus, dans les zones les plus enclavées".
    Je le pense aussi, car très peu savent à quel point c’est devenu "invivable" humainement, physiquement et mentalement dans ces endroits où sévissent les dahalo : la terreur ! Vols, viols, massacres, menaces et intimidations..qui n’ont rien à envier aux far west d’un Buffalo Bill, ni de la mafia d’un capone !
    J’espère que le GVT arrivera à améliorer la situation générale concernant ce sujet !
    Les besoin alimentaires sont aussi en priorité, mais si vous étiez à la place des victimes de la malnutrition et des dahalos, si vous aviez le choix, lequel vous supprimer en premier ? LA bouffe ? Déjà il n’y en a pas, par contre les dahalos...ils sont-là !!
    AH..j’ai peut-être oublié que les vrais malgaches ne sont ceux des villes..d’après certains ! Ah bon ?

    Répondre

  • 5 février à 17:46 | Jipo (#4988)

    SOURIEZ vous etes FILMéS !
    Tout commence le 25 août 1995 lorsque le Premier ministre de l’époque, Alain Juppé, sort du ministère des Finances le libéral Alain Madelin et le remplace par le centriste Jean Arthuis.
    Deux ans plus tard, ce dernier quitte Bercy à son tour, puis écrit un livre de souvenirs : Dans les coulisses de Bercy. Le cinquième pouvoir (Albin Michel 1998), comportant quelques anecdotes savoureuses et grinçantes sur les hauts fonctionnaires des Finances, les vrais patrons de ce colossal coffre-fort « aux allures staliniennes ».
    Bernard Zimmern, fondateur et président d’honneur de l’IFRAP, qui a écrit également un essai, Changer Bercy pour changer la France (Tatamis, 2014), y rappelle que Jean Arthuis avait dû attendre six mois pour avoir le droit de consulter la liste des 200 plus hauts salaires de son ministère et encore, elle lui avait été fournie sur du papier chimique non photocopiable. Zimmern parle du livre d’Arthuis comme d’un « témoignage de première main, à la fois fascinant et terrifiant » sur une « chasse gardée très protégée ».
    Vingt ans après son arrivée à Bercy, l’ancien ministre centriste, dans une interview à L’Opinion, parle encore et toujours de ce château fort très secret qui abrite « une vraie légion romaine, à la fois loyale et experte », mais qui « fonctionne en silo » et dont « la culture d’opacité est solidement ancrée ». Et on finit par comprendre que les occupants permanents de Bercy ont des choses importantes à cacher à leurs ministres et à leurs concitoyens.
    Dans cette énorme caserne, la première règle est de ne « rien laisser filtrer à l’extérieur », raconte Bernard Zimmern, qui a vécu de près « le coup de tonnerre du 10 janvier 2000 » lorsque la Cour des comptes, dans un rapport spécial sur les rémunérations dans la fonction publique, découvre que « le ministère le moins scrupuleux dans l’application des règles des finances publiques est le ministère des Finances », dont les dignitaires s’attribuent des primes injustifiées.
    Plus grave, alors qu’ils sont chargés d’édicter et de surveiller la régularité des dépenses de l’État, 70 % de leurs primes « n’ont aucune base légale et ce pourcentage atteint 100 % dans le service des impôts (hors cadastre), et une grande partie de ces primes ne sont pas déclarées dans les déclarations d’impôts ».

    Un énorme dossier de « corruption passive » selon Zimmern est ainsi révélé par la Cour des comptes grâce à la détermination sans faille de Pierre Joxe, son premier président.

    Après divers remous médiatiques et quelques décrets légalisant ces « indemnités » litigieuses au lieu de les supprimer, que croyez-vous qu’il arriva ? L’opacité l’emporta.
    Mais la Cour des comptes veillait : après deux enquêtes successives en 2010 et 2011 qui avaient pointé de nouveau le caractère « irrégulier » de certains avantages salariaux, son énième rapport sur la question vient d’être rendu public juste avant Noël sous la forme d’un référé qui, cette fois, met vraiment les pieds dans le plat.
    Pour leur enquête, les juges de la rue Cambon ont décortiqué les salaires et revenus de plus de 750 hauts fonctionnaires de Bercy sur la période 2013-2015, et le bilan de leurs travaux est glacial.
    Il y est question de la « persistance de pratiques indemnitaires irrégulières, notamment de dispositifs de rémunération sans base juridique » et d’indemnités « sans fondement légal », c’est-à-dire illégales en langage ordinaire.
    Ils ont aussi constaté que 104 des 150 plus hautes rémunérations de Bercy sont perçues par des cadres supérieurs de la Direction générale des finances publiques (DGFIP), lesquels touchent une moyenne de 202 000 euros par an, contre 175 000 pour ceux du contrôle budgétaire.
    S’agissant de moyennes, on peut aisément imaginer ce que peuvent être les sommets !
    Il faut savoir que cette fameuse DGFIP, qualifiée parfois de « pieuvre », est l’entité la plus importante du ministère des Finances tout en étant la plus opaque, avec 115 000 agents sur les 145 000 qu’emploie Bercy. C’est elle qui gère les 4 200 « centres des finances publiques » disséminés à travers le pays.
    On avait déjà eu quelques échos sur les abus de la DGFIP dans différents ouvrages dont les informations se recoupaient.
    Olivier Babeau, le jeune professeur d’économie de Bordeaux, dans son dernier essai L’Horreur politique.
    L’État contre la société (Les Belles Lettres, 2017), nous avait appris que Bercy comptait « à lui seul 193 des 219 fonctionnaires les mieux payés de France », et que « les administrateurs des finances y gagnent entre 15 000 et 20 000 euros par mois ».
    De leur côté, Thomas Bronnec et Laurent Fargues, les auteurs de Bercy au cœur du pouvoir (Denoël, 2011), avaient pointé « des grilles de rémunération à Bercy plus intéressantes que dans d’autres ministères pour l’encadrement supérieur [avec] une fourchette entre 15 000 et 17 000 euros net en moyenne par mois pour les directeurs installés de longue date ».
    Rappelons que les ministres émargent à 10 000 euros brut et que le Premier ministre ainsi que le président sont à 15 000. Le cœur de Bercy est contrôlé par des super privilégiés qui s’attribuent à eux-mêmes les plus beaux salaires de la fonction publique, supérieurs à ceux de tous les ministres et du président lui-même à quoi certains ajoutent parfois des « indemnités sans fondement légal ».
    Et on ne sait rien, bien entendu, de la part non imposable de leur rémunération globale et de leurs avantages en nature !

    Répondre

    • 5 février à 17:49 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Suite & fin !
      Le problème s’est encore aggravé en cette fin d’année avec la découverte par l’ancien député socialiste René Dosière, le « Monsieur Propre » des dépenses publiques, que les salaires des conseillers du gouvernement Philippe avaient augmenté de plus de 20 % par rapport à ceux du gouvernement Valls en 2016.
      Autant la machine gouvernementale obéit à des règles strictes, autant un flou artistique règne sur les conseillers ministériels, pour lesquels il n’existe pas de grille des salaires.
      Du coup, à Bercy, on se retrouve de nouveau en pleine opacité et on s’en donne à cœur joie : ainsi les jeunes hauts fonctionnaires, énarques ou pas, envoyés au charbon dans les cabinets ministériels peuvent-ils y profiter de ces indemnités de sujétions particulières (ISP) réservées aux fonctionnaires, qui leur permettent parfois de doubler leur rémunération.
      Selon Michel Revol du Point, qui a réussi à obtenir des informations de première main, ces ISP pour les fonctionnaires de Bercy ont augmenté de 39 % par rapport à 2016, un record, et se montent à 5 484 euros par mois en moyenne, un autre record : s’ajoutant à leur salaire de base, cela leur donne un traitement brut moyen de 12 000 euros par mois, bien plus que celui de leur ministre !
      On a vraiment le sentiment que ces gens vivent dans un autre monde, à de folles altitudes où tout est permis, même le pire, habités qu’ils sont d’un sentiment invulnérabilité, quoi que puisse en dire la Cour des comptes depuis une vingtaine d’années.
      Ces mêmes hauts fonctionnaires de Bercy, en outre, n’ont rien trouvé de mieux que de se réjouir, et de le faire savoir, des dernières rentrées fiscales de l’impôt sur les sociétés en décembre, supérieures d’un milliard d’euros à leurs prévisions.
      Un racket indigne d’une économie ouverte sur le monde, orchestré par des hauts fonctionnaires et des ministres qui n’ont même pas commencé à préparer ne serait-ce que le début d’une réduction significative des dépenses publiques du mammouth hexagonal.

      L’image fiscale de la France à l’étranger est, cette fois, atteinte pour longtemps.

      Comment des investisseurs internationaux pourraient-ils avoir confiance dans nos girouettes de Bercy ?
      Quant à nos hauts fonctionnaires de la DGFIP, ils seraient bien inspirés d’éviter à l’avenir ces inconvenantes réjouissances sur les « rendements » du matraquage fiscal qu’ils continuent d’imposer à l’économie française, tout en s’attribuant à eux-mêmes des largesses illégales.
      Les adeptes du matraquage fiscal sont donc beaucoup plus laxistes en ce qui concerne leur propre situation ; mais ça on le savait déjà !
      Nous avons clairement affaire à une clique de privilégiés qui se croient tout permis, qui se pensent au-dessus des lois qu’ils appliquent durement au citoyen ordinaire et qui profitent impunément, de manière abusive, de l’argent gratuit extorqué au contribuable !
      Les politiciens français ont créé, avec Bercy, un monstre administratif aussi nuisible qu’inutile, qui s’arroge illégalement des droits invraisemblables aux frais de la collectivité !
      On a clairement l’impression d’être revenu au « bon vieux temps » des fermiers généraux de l’ancien régime ; ces collecteurs d’impôts, qui se faisaient affermer (d’où leur nom) le recouvrement de l’impôt.
      On estimait le montant de l’impôt recouvrable dans une région et ils avançaient au roi, moyennant commission, l’impôt à recouvrer à charge pour eux d’utiliser tous les moyens pour récupérer ensuite, sur la population, les sommes avancées ; ce qui a donné lieu à de nombreux abus (ils s’en mettaient plein les poches) !
      La Cour des Comptes a dénoncé ces abus mais quelles sanctions seront encourues par les contrevenants ? Aucune !
      Sarkozy avait dit qu’il allait passer les cités au Kärcher !
      Très franchement, un bon coup de Kärcher s’impose à Bercy et la morale de cette histoire est que les bandits ne sont pas toujours où on vous dit qu’ils sont !
      N’hésitez pas à partager cette information car il est souhaitable qu’elle puisse atteindre le public afin que celui-ci soit édifié quant à la réalité d’une situation complètement occultée, et pour cause, par les intéressés !
      Alors Mr Hery & C/° VOUS : quel temps fait-il ?

  • 5 février à 17:52 | Jipo (#4988)

    Une démocratie enviable que tout le monde nous envie, tu m’ étonnes , et je ne vous parlerai pas de combien touche un individu au RSA comparativement à celui qui travaille !!!

    Répondre

  • 5 février à 18:06 | rayyol (#110)

    Vraiment Malgache quand on ne sait quoi dire on parle de la France C est ce que l on appelle des Malgaches Vous en general n avez de Malgache que vos ancêtres et encore Mauvais site

    Répondre

    • 5 février à 18:09 | Jipo (#4988) répond à rayyol

      Juste pour vous dire que Renimalala n’ est pas un exemple à suivre et à regarder ce qui se passe au Pays, il y a de quoi se gratter la tete 🤔 ...

  • 5 février à 23:04 | Lefona Again (#10319)

    Izaho manohana ny GVT amin’io resaka io !
    Ianareo ireo izay be taim-bava, mandehana eny an-toearana, sur le terrain, mba ho hita izay ho vitanareo tsaratsara kokoa nohon’ny ataon’y GVT !
    Aiza ?

    Répondre

  • 6 février à 00:06 | reviv (#9830)

    sur France 2 ce soir 5/02/2029
    visualisez en replay l’émission d’elise lucet
    cash investigation : pêche avec un d.c.p : ( dispositif de concentration de poissons ) dans l’océan indien.

    Répondre

  • 6 février à 00:14 | reviv (#9830)

    désolé un peu h.s. mais bon.....
    lire 05/02/2019.

    Répondre

    • 6 février à 00:37 | Jipo (#4988) répond à reviv

      Un scandale de plus, nous sommes à l’ ère de la mondialisation et quelques que sites qu’ ils soient sont faits pour relayer les infos du monde entier, se replier sur son microcosme à l’ heure d’ internet, reviendrait à utiliser une ferrari pour rouler en première de peur de faire un excès de vitesse.
      D’ autre part combien de Malgaches ont accès à ces informations ?
      Vous pouvez déjà enlever 50% qui s’ en foutent, quant aux 50 % restants ...
      Et que ceux que ça n’ intéressent pas : zappent tout simplement ou restent dans leur obscurantisme !
      Critiquer ce que font les gouvernements particulièrement de travers sont a dénoncer quelques que soient leur couleurs, odeurs, partis, gauches comme droits, laïques comme religieux, pacifiques comme belliqueux , " démocrates" comme totalitaires .

  • 6 février à 01:19 | reviv (#9830)

    exact,
    j’en conviens jipo... d’autant que vous le dites cet humour qui vous colle à la peau

    Répondre

  • 6 février à 08:45 | lysnorine (#9752)

    Re : rayyol 5 février (2019) à 18:03 répond à Milaza ^

    « Et la sante pas important...crève qui peut pas besoin des Dahalo pour tuer
    mais la SANTE passe par l HYGIÈNE n est ce pas ou personne ne semble le savoir combien de mort par année comparer aux Dahalo »

    Efa nasongadin’ny mpandray anjara iray eto toy izao io resaka FAHASALAMAM-BAHOAKA io. [Politique générale de l’Etat-Andry - Rajoelina se fixe quatorze priorités dont « la paix et la sécurité », samedi 2 février (2019), https://www.madagascar-tribune.com/Andry-Rajoelina-se-fixe-14-priorites-dont-la-paix-et-la-securite.html]

    - dadasamy 3 février (2019) à 12:42

    « [...] Toa variana amin’ny resaka be fotsiny isaka eto amin’ity forum ity fa ny zavatra faniriako sy fiangaviako tena maika tokoa dia ny fanavaozana sy fanatsara ny FOMBA FITSABOANA eto M/car.
    « Mino tanteraka aho fa mahatsampa ny zava-misy ny rehetra ary efa niharan’ny fahasahiranana sy ny olana raha misy marary,indrindra raha aretina mila fitsaboina maharitra sy lafo. Miala tsiny ny tenako fa TOA toa TSY MANAITRA, na LAHARAM-PAMEHANA AKORY IO amin’ny sasany [sy amin’ny PM Ntsay araka ny kabariny tao amin’ny Antenimieram-pirenena momba ny prôgrama hanatanterahany ny ’’IEM’’]

    - dadasamy 3 février (2019) à 22:28 |
    « [...]Toa TSY TSAPANAREO eto na tsy misy manahirana anareo mihitsy ny zavatra voalazako sy mahazo ny vahoaka malagasy mikasika ny fitsaboana. Toa LANY ANDRO miadihevitra amin’ny PROJET IMMOBILIER sy ny SINOA sy zavatra hafa [FAKOFAKON-JAVATRA !] hianareo nefa ny MARARY sy tsy salama marobe tokoa ka MATIMATY FOANA .
    Mampalahelo tokoa izany ka avela hitohy hoatran’izao foana ve ? »

    Ny fahazoana manatsara ny fomba fitsaboana - MAIMAIM-POANA - (« médecine de SOINS » ny sarambabem-bahoaka eran’ny TOERAM-PITSABOANA rehetra miankina amin’ny FANJAKANA aloha, dia efa fantatra HATRY NY ELA fa tsy hahatakatra izany loatra ny volam-panjakana. Noho izany dia ny pôlitika FISOROHANA ny ARETINA no natao lahara-pamehana tany amboalohany : « Médecine de PROPHYLAXIE et ÉDUCATION SANITAIRE ». Arak’ilay fitenena hoe, « Aleo mantsy misoroka toa izay mitsabo ». Hoy ny fanazava ny momba izany ao amin’ny « Rapport sur l’activité du gouvernement du 1er juillet 1963 au 30 juin 1964 nataon’ny « Ministère de la Santé Publique et de la Population » (Imprimerie Nationale,1964) :

    « Tout en accordant à la médecine de soins les moyens qui lui sont nécessaires pour maintenir son efficacité, NOUS AVONS CHOISI DE DÉVELOPPER le plus rapidement et le plus largement possible la médecine de PROPHYLAXIE et l’ÉDUCATION SANITAIRE.

    « En PROTÉGEANT contre la maladie, le plus grand nombre de nos concitoyens, en leur APPRENANT à s’en DÉFENDRE, à en DÉFENDRE leurs enfants, nous pensons trouver là, dans un PROCHE AVENIR, le moyen de DIMINUER le nombre des malades et d’ALLÉGER en conséquence les LOURDES CHARGES que leur entretien et leur TRAITEMENT dans nos formations sanitaires font peser sur notre budget. » (p.29)

    Tsy vitan’izany ihany ny zavatra sahany ny « médecine de prohylaxie :
    « [son] domaine ouvre le vaste champ de la MÉDECINE SOCIALE aux activités des Services de PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE [« visites pré et post-natales et surveillance sanitaire de la première enfance »], d’ÉDUCATION SANITAIRE, de la NUTRITION et, très prochainement, nous l’espérons, aux activités d’un SERVICE D’ASSAINISSEMENT. » (p. 38)

    Araka ny vao nantitrantery ny mpanoratra etsy aloha tsara...55 (dimy amby dimampolo ) taona aty aoriana :

    . rayyol 5 février à 14:23 | (#110)
    « L HYGIÈNE est une autre PRIORITÉ dirai UNE DES PLUS IMPORTANTES... »

    . rayyol 5 février à 14:46
    « Dans les pays civilises on ENSEIGNE la proprete les bonnes manieres l hygiene a l ecole »

    . Jipo 5 février à 15:00 répond à rayyol ^
    « Ne pensez-vous pas qu’ il y a un DÉFICIT CRIANT D’ÉDUCATION ?...CINQUANTE ANS d’indépendance pour en arriver là , »
    (Hofaranana)

    Répondre

    • 6 février à 08:55 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Ny « INFIRMIÈRES-VISITEUSES » fahizay. Re : rayyol ... « Et la sante pas important...la SANTE passe par l HYGIÈNE »
      (Tohiny sady farany)

      Tsahivina fa efa hatramin’ny arrêté tamin’ny 2 août 1934 no niforona tetsy amin’ny « Institut d’Hygiène » ny sekoly hampianarana ny « infirmières visiteuses ». Asa izay niafaran’izy io Sekoly io taorianan’ireny 1972-1975 ireny sy ankehitriny. MITSIDIKA ny tokantrano no anton-draharahan’izy ireo, MAMPIANATRA ny renim-pianakaviana ny fahadiovana sy ny fisorohana ny aretina, ny fitazaina ny zaza mbola tsy mianatra. Tamin’ny taona 1964 dia 100 (zato) no isan’ireo « infirmières-visiteuses » ireo teto Madagasikara.

      Mety hahitan-tsoa ihany ny hampahatsiarovana kely ny mombamomba an’izy io ka hanaovana FANOHARANA amin’izay toe-java-misy ANKEHITRINY :

      ART. 1er. — Il est créé à l’institut d’hygiène sociale de Tananarive une école d’infirmières visiteuses indigènes.
      Cette école fonctionne sous l’autorité du médecin-chef du dispensaire d’hygiène générale et sociale de l’institut d’hygiène sociale de Tananarive qui prend le titre de directeur de l’école d’infirmières visiteuses.

      ART. 2. — Les infirmières visiteuses sont chargées du DÉPISTAGE des maladies dans le MILIEU FAMILIAL, principalement des maladies sociales et de la PROPAGANDE en vue de répandre parmi les populations les notions d’HYGIÈNE individuelle et familiale, de PROPHYLAXIE et de PUÉRICULTRICE

      [addition par l’arrêté du 27 Décembre 1946 : « Elles doivent assurer la LIAISON entre les malades et les dispensaires ou les hôpitaux, DONNER ÉVENTUELLEMENT DES SOINS À DOMICILE et servir d’INTERMÉDIAIRE pour toutes les QUESTIONS D’ASSISTANCE SOCIALE entre les différents bureaux administratifs ou œuvres diverses reconnues et les MALADES ou les NÉCESSITEUX. »]

      ART. 3. — Les élèves infirmières visiteuses sont recrutées par voie de concours. Peut être candidate TOUTE FEMME INDIGÈNE âgée de dixhuit ans au moins et de trente ans au plus ...

      ART. 8. — La durée du stage d’instruction à l’école d’infirmières visiteuses est de deux années...Elles subissent un examen à la fin de la première année.
      A la fin de la deuxième année elle subissent un examen d’ensemble sur toutes les matières du programme...

      ART. 9. — Lorsqu’une élève aura obtenu une note au-dessous de la moyenne, elle sera déférée à une commission désignée par le directeur de l’institut d’hygiène sociale qui décidera si elle peut être admise à redoubler une année ou si son licenciement doit être proposé.
      En aucun cas la prolongation du stage ne pourra dépasser une année au total.

      ART. 11. — Le régime de l’école pour les élèves est l’INTERNAT. Aucune exception à cette règle n’est admise.

      ART. 12. — Il est pourvu GRATUITEMENT au LOGEMENT des élèves, à leur NOURRITURE et à l’ENTRETIEN de leur linge. Dans les mêmes conditions, il leur est délivré les vêtements d’uniforme, les blouses, les tabliers, les LIVRES et FOURNITURES de bureau.

      ART. 13. — En outre les élèves reçoivent une INDEMNITÉ MENSUELLE de 40 francs pendant la durée de leur séjour à l’école.
      (JOMD du 18 Août 1934).

      Araka ny vaovao hita matetika amin’ny gazety sy ny fampielezam-baovao aloha, dia toa tsy manana pôlitika momba ny Fahasalamam-Bahoaka ny Fanjakana hafa afa-tsy ny manaraka ambokony izay takin’ny « fanampiana » aroso ny OMS sy ny UNICEF aminy, tahaka ny fampanaovana vaksiny, na tena ilaina na tsy tena ilaina, na mety miteraka fahavoazana vao mainka loza noho ilay aretina antenaina fa ho voasorony ka tsy hielim-patrana intsony. Fa mampandroso kosa ny varotry ny indosotria mpanao azy aloha izany « pôlitika » izany.

  • 6 février à 12:01 | dadasamy (#10220)

    Miarahaba ny rehetra .
    Ny ilain’ny vahoaka andavan’andro no tena anisan’ny tena maika izao ka ao anatin’izany, dia mbola haveriko ihany ny momba ny fitsabona. Ovaina tanteraka ny politika momba ny fahasalamam-bahoaka fa mijaly loatra ny maro an’isa.Misy ny politika miaraka amin’ny OMS sy ny UNICEF fa ny fanjakana tokony hanao ny adidiny mikasika ireo toeram-pitsaboina rehetra( fanafody,fitaovana isakarazany, prise en charge maimaimpoana ho an’ny 90% ny malagasy mahantra,etc....).
    Ny zavatra misy amin’izao fotoana izao dia tsy azo ekena intsony ka tokony hangataka sy hanery ny fanjakana sy ny mpitondra isika hanova ny politikany. Tokony hotanteraka haingana izany fa maro loatra ireo maty manerana ny nosy nefa toa jerena fotsiny tsy manaitra ny rehetra, ,indrindra ny mpitondtra. Raha misy ny vola hanaovana ireo projet goavanan’ny IEM ireo dia tokony hisy ny vola hanatanterahina sy fanatsarana ny fomba fisabona eto M/car.
    Koa mbola miangavy an-tanandroa sy mitalaho re ,vonjeo haingana ireo mpiray tanindrazana amintsika, fa anisan’ny laharam-pahamehana koa io fitsabona io ary miatraika mivantana amin’ny fiain’ny vahoaka andavan’andro.
    Efa tafararesaka tamin’olona vitsivitsy mifandray akaiky amin’ny mpitondra amin’izao fotoana izao ny tenako nefa toa tsy ao anatin’ny programan-drizareo akory izany na dia malagasy morobe aza no maty isan’andro ka tena mampalahelo tokoa.
    Mba ampitapitao ihany anefa sy amparitao foana izao sosokevitro sy faniriako izao fa mety ho tanteraka ihany angamba rehefa tonga saina ireo mpitondra antsika( non assistance à une population en danger de mort,ka crime na eloka bevava no filaza an’izany)

    Répondre

  • 6 février à 14:46 | camarade joe (#10443)

    hita tokoa ireo izay sehatra tena ilain’ny vahoaka no nataon’ny filoham-pirenena laharam-pahamehana satria ny tanjona dia ny mba hananan’ny vahoaka fiainana milamina lavitra ny tsy filaminana sy ny aretina . mino sy manantena isika fa hiova sy handroso amin’izy madagasikara

    Répondre

  • 6 février à 17:45 | Sir Sherlock (#10552)

    Salanitra ianareo tompoko,
    Mamela ahy ianareo hivoana kely amin’ny ady hevitra izay mikasika ny laharampahamehan’ny governemanta Ntsay.
    Iaraha mahalala manko ny vaovao vao mafana izao anio izao dia tsy inona fa ny nahalasan’i Jeneraly Rakotonandrasana Noël.
    Raha ny vaovao mande eny amin’ny tambazotran-tserasera eny dia voina no nahafaty azy.
    Ny tampoka moa tompoko tsy maha lehilahy, anefa kosa, somary taitra ny Tena raha nandinika hoe, iray andro alohan’ny fankalazana ny 07 febroary mihintsy izy no niheren-doza tahak’izao.

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS