Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 février 2020
Antananarivo | 18h19
 

Société

Tolagnaro : Inflation et prolifération de la prostitution

Le gouvernement réagit

mardi 29 mai 2007 | Lanto

Le démarrage du projet d’exploitation de l’Ilménite a eu aussi bien des impacts positifs que négatifs à Tolagnaro. Aussi une forte délégation ministérielle composée par le ministre des Mines, Donat Andriamahefaparany, le ministre chargé de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, Yvan Randriasandratriniony, le ministre de l’Education, Haja Razafinjatovo, le vice-ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Ramilison Harifidy, s’est déplacée sur les lieux pour constater l’avancement des travaux et pour élaborer un plan d’action en vue de pallier aux problèmes existants.

Les problèmes socio-économiques

Environ 2300 emplois ont été créés dans le cadre de la mise en œuvre du projet QMM. Plus de 50% des employés sont des nationaux. Cependant, la vitesse de l’avancement du projet et l’arrivée massive des expatriés ont conduit à une inflation galopante, due à un problème d’approvisionnement des denrées alimentaires, les zones de production étant enclavées. Pour les PPN, le taux d’inflation a atteint les 33%, le plus élevé sur tout le territoire malgache.

Le problème de logement demeure aussi significatif notamment pour les touristes du fait que les employés de QMM occupent la majorité des hôtels. Toutefois, des logements sont maintenant mis sur pied, des complexes hôteliers ont procédé à des extensions. Le nombre de chambres disponibles est passé de 300 à fin 2005 à 400 à l’heure actuelle. D’ici juin, la Société d’Equipement Immobilier de Madagascar ou SEIMAD fera une descente sur les lieux pour étudier la création d’immobiliers.

Par ailleurs, la prolifération de la prostitution constitue un autre fléau. En 2006, deux personnes sur 8 781 dépistées vivent avec le VIH. Cette année, de janvier à mi-mai, 5 cas ont été décelés : une personne a succombé et un d’en eux étant une femme enceinte. La prostitution des mineurs prend place. Selon le docteur Ranaivosoa Raphaël, la majorité des patients qui viennent se consulter pour les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont âgées de 16 à 25 ans.

Les mesures consécutives

Face à cette situation, un plan d’action a été élaboré lors des travaux de commission dirigés par les différents ministres. Dans le domaine de la santé, une des mesures prises étant de prohiber l’accès des mineurs dans les boîtes de nuit et les bars. Un arrêté régional et municipall sera publié à cet effet.

En ce qui concerne l’inflation, il s’agit d’améliorer le réseau de distribution. Quatre marchés seront réhabilités, dans le cadre de partenariat avec le projet Pôle Intégré de croissance et le QMM. Des appuis seront aux organisations paysannes pour l’amélioration de la production. Un central d’achat sera fondé dans le cadre du programme ACORDS (Programme d’Appui aux Communes et Organisations Rurales pour le Développement du Sud), d’ un financement de 1 200 millions d’Ariary.

En matière de sécurité publique, quatre postes de police seront installés à Tolagnaro. Un fonds spécial de sécurité devra être intégré dans le budget de la région. Un code de conduite a été élaboré pour les employés de QMM.

Pour l’éducation, les actions porteront entre autres sur la réhabilitation du centre de formation professionnelle afin que la compétence locale réponde aux qualifications requises par le QMM et par d’autres secteurs d’activité qui tournent autour des ce projet. Une banque de données, un centre de marché de travail sera mis en place pour le développement de la main-d’œuvre locale.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS