Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 juin 2019
Antananarivo | 23h30
 

Politique

Sommet de l’Union Africaine

Le discours d’Andry Rajoelina, rassembleur et frondeur

lundi 11 février | Arena R.

Le président malgache Andry Rajoelina a tenu un discours à la fois rassembleur et frondeur sur la tribune de l’Union Africaine (UA), à Addis Abeba, le week-end dernier. Lors de son allocution, il a lancé que « la parole des Africains d’aujourd’hui doit être porté haut, au-devant de la scène et à l’oreille du monde ». Il se veut d’ailleurs porte-parole et porte-espoir de tout un peuple malgache et aussi de toute une génération, la jeunesse africaine.

« Madagascar compte bien reprendre sa place sur le continent africain » ambitionne le chef de l’Etat malgache. Il déclare également qu’il faut « décrier le cruel paradoxe dont l’Afrique est victime : celui d’être si riche et pourtant si pauvre à la fois ». Andry Rajoelina a particulièrement attiré l’attention de ses homologues africains en lançant qu’il n’est pas « normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d’or se trouvent sur le continent africain alors que nous ne possédons aucune réserve d’or ».

En dépit de cette attaque voilée à l’endroit des pays puissants qui détiennent plus d’or au monde, il s’en est également pris indirectement aux pays développés, grands producteurs de produits chocolatés au monde, le président malgache a également interpellé les présidents et leaders africains en se demandant s’il est « normal que le continent africain soit le premier exportateur de cacao (ndlr : Côté d’Ivoire 31,6%, Ghana 18,2%, Nigéria 8%, Cameroun 6%) alors que les plus grands pays producteurs chocolat au monde ne possède même pas un seul tronc de cacaoyer ».

« Oui, l’Afrique est un grand continent, imposant, riche. N’oublions pas, mes chers frères, mes chers amis que nous avons 60% de terres arables non-exploitées du monde, nous produisons 58 à 95% du chrome et du platine dans le monde, plus de 50% de cobalt mondial et plus d’un tiers de la bauxite mondiale. Depuis longtemps, l’Afrique a dû se battre, patienter et parfois même se voir déposséder e ses ressources et de ses terres. La douleur ressentie au cœur de nos pays et de nos peuples fut intense ».

« Aujourd’hui, si l’on veut laisser une nouvelle Afrique à nos enfants, c’est nous tous qui devons-nous engager pour changer le cours de l’histoire et la vie de nos concitoyens. L’avenir compte sur nous et repose sur nos épaules car personne à part nous, frères et sœurs africains, ne pourra et ne saura changer notre situation de façon profonde et définitive. Tous ensemble, nous pouvons nous gagner tous les combats », a-t-il déclaré.

Le plus jeune chef d’Etat africain conclut ainsi son discours en indiquant que « Je parle au nom de tout un peuple, de toute une génération, de la grande famille d’Afrique en déclarant en ce jour que l’essor africain ne se limite pas à un débat mais doit se traduire en actions concrètes, mesurables et quantifiables. »

37 commentaires

Vos commentaires

  • 11 février à 08:54 | elena (#3066)

    MT nous fait part des meilleurs extraits du discours de notre président.

    Mais il a dit aussi :
    " en 2013, pour l’intérêt supérieur de la nation et afin d’éviter tout risque d’affrontement populaire, j’avais choisi la voix de la sagesse en n’ayant pas participé à l’élection présidentielle"
    ou comment travestir un peu l’histoire à son avantage.

    On se rappelle qu’en janvier 2013, il s’était engagé solennellement à ne pas se présenter aux présidentielles, puis en mai il annonce sa candidature. Pour finalement être disqualifié en même temps que Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka.
    Il a déclaré qu’il avait changé, je l’espère pour le pays, et espérons aussi qu’il a perdu sa versatilité légendaire. Mais les velirano sont là, et il a mis la barre très haute !!!!

    • 11 février à 11:41 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      "Pour finalement être disqualifié en même temps que Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka."

      S’il avait fait le forcing sur sa candidature, personne n’aurait pu l’empêcher. Mais, pour les intérêts supérieurs de la nation, il n’a pas fait, malgré son ambition, préféré attendre et revenir avec gloire.

      De toutes façons, il était sur que ce n’est qu’au revoir, car il sera élu et reviendra au pouvoir, et qu’il est dans le coeur de Malagasy.

    • 11 février à 12:53 | I MATORIANDRO (#6033) répond à elena

      @ inandra la woman i.a

      Hi ! Hi ! Tena tsara be tsy misy toy izany ilay kabary sady iny angamba no voalohany raha alahtra. Tohizo.

      Fa zao e : ngah efa lasa mitantana ny fiombonana afrikana ndray koa ty olona nolanian’ny hcc ty r’inandra ???!!!

      Samia velonaina

    • 11 février à 14:23 | Isandra (#7070) répond à elena

      Matoriandro,

      Taoriana iny kabary iny, dia hiakatra indray ny fitiavan’olona an’ity filoha ity. Tafita amin’izay ilay notadiavina.

    • 11 février à 15:49 | Maestro (#7313) répond à elena

      @ Isandra

      « décrier le cruel paradoxe dont l’Afrique est victime : celui d’être si riche et pourtant si pauvre à la fois »

      Joli discours Isandra, on a bien rigolé !!!! Sinon un des jeunes technicien Noir ( j’aime pas ce mot mais il m’a dit de l’appeler Noir par fierté ) m’a demandé si je savais combien de malgaches seront appauvri par la venue d’un exploitant chinois à Madagascar ? Honnêtement je ne sais pas peut être que vous avez les bons chiffres Isandra ! Le chiffre que j’ai me fait penser au coup de la Vaseline pour ne pas être vulgaire.

  • 11 février à 09:19 | Isandra (#7070)

    Il a répondu à ses détracteurs qui font croire qu’il est élu à cause de l’argent et du fanatisme, des fraudes, en expliquant pourquoi il est élu et pas l’autre :

    « Mais aujourd’hui, en m’accordant leur confiance, le peuple Malagasy a choisi non seulement un jeune leader mais surtout une vision, un projet, un programme qui s’est transformé en convention rassemblant tout un peuple pour rattraper le retard de développement de Madagascar.
    En somme, les Malagasy ont cristallisé dans leur vote leur volonté de changer le cours de l’histoire de la Grande-Ile. »

    • 11 février à 11:16 | rayyol (#110) répond à Isandra

      A cela il ne fait aucun doute.
      Croisons nous les doigts et espérons

    • 11 février à 18:11 | Einstein (#3390) répond à Isandra

      L’espoir fait vivre les imbéciles.

  • 11 février à 11:17 | hanibloo (#3569)

    Avant de donner des leçons aux autres..il faut savoir balayer devant sa porte..Il a parlé de gisements d’or et autres, mais qu’en est il des îles éparses ???...Il n’a jamais, que jamais osé aborder ce sujet...Pffff

    • 11 février à 11:26 | Isandra (#7070) répond à hanibloo

      Hanibloo,

      Il ne donne pas des leçons aux autres, il ne fait que livrer ses constats, car lui, aussi, il est concerné, en tant qu’Africain,...

    • 11 février à 11:37 | betoko (#413) répond à hanibloo

      Il en avait parlé lors d’une face à face avec Ra8 sur TVM avant le deuxième tour .Est ce qu’il devrait le répéter à chaque fois partout où il prononcera un discours ?
      Il disait qu’il va s’en occuper mais ce n’est pas une priorité

    • 11 février à 11:41 | betoko (#413) répond à hanibloo

      Il en avait parlé lors d’une face à face avec Ra8 sur TVM avant le deuxième tour .Est ce qu’il devrait le répéter à chaque fois partout où il prononcera un discours ?
      Il disait qu’il va s’en occuper mais ce n’est pas une priorité

  • 11 février à 11:39 | kartell (#8302)

    La parole des africains, c’est davantage une immense plainte de sa pauvreté, mais aussi des conflits inter- ethniques voir entre voisins hégémoniques plutôt que celle de parler d’une impossible seule voix...
    Il faut reconnaître une chose : Rajoelina excelle dans ce symbolique angélique, dans ce dithyrambique qui balaie tout sur son passage jusqu’à se demander comment il peut oser enjoliver un quotidien aussi terne pour un eldorado du futur ?...
    A flagorner de la sorte cette assemblée de potentats, il ne pouvait recueillir que ce qu’il avait semé en « surflattant » les égos présents dont la concentration au mètre carré était phénoménale..
    Ce n’est pas avec de tel discours que cette Afrique besogneuse pourra s’extirper de ses ornières actuelles parce qu’elle se complait à croire que l’émergence c’est aussi simple qu’une exhortation distillée par un annonceur professionnel devant une tribune conquise d’avance….….
    Rajoelina semble ne pas avoir quitté ses habits de publicitaire, il a pris l’habitude de caricaturer des faits économiques en croyant qu’on pourrait vendre un avenir comme une lessive low-cost ...
    Adepte forcené de la méthode Coué, il est en train d’appauvrir davantage la parole politique parce que ses incitations au miracle sont associées à une impasse étourdissante sur tout ce qui a conduit à la situation actuelle : la corruption dans toute sa splendeur...
    En discourant de la sorte, Rajoelina tente de s’offrir une stature internationale qui semble lui tenir à cœur afin d’élargir sa dimension nationale trop réductrice pour son ego mais il n’est pas sûr que ses sorties internationales théâtrales soient appréciées avec autant de jubilation par les Malagasy exigeant un recentrage présidentiel sur le pataquès local qui, lui exige plus que des discours, fussent-ils " rassembleurs et frondeurs" !….

    • 11 février à 11:59 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Heureusement, il continue de parler son programme et de convaincre les gens, son réalisme et sa crédibilité, dans la mesure où ses détracteurs aussi prolongent leur campagne électorale,...

      D’autant plus, on est dans une phase de la reconquête de l’adhésion.

  • 11 février à 12:11 | Jipo (#4988)

    Alors là !
    Quelle prétention, si ce n’ est arrogance , être à la tête d’ un PMA et voir des Miami beach ou golfs partout, comme un autre prétentieux de sa caste, jupiter vaovao est arrivé, un millésime 2019 très prometteur, personne ne peut en douter ...
    Mais il s’ y voit déjà le dj kely, parler au nom des Africains qui n’ attendaient que lui pour être enfin représentés, XI jinping doit trembler devant ce nouvel empereur du milieu, que dis-je milieu, empire Africain, qui s’ est trouvé un nouveau porte parole en la personne de notre mégalomane vita gasy .
    En échange de quelques infrastructures bien tape à l’ oeil, financées par les zentils bailleurs et Amis, qu’ il va s’ accaparer, notre postulant dictateur est bien parti pour s’ incruster comme un arapède, et sans opposition : assoir son califat , pour quelques années jusqu’ à ce que les Malgaches grandissent et se réveillent, ( la gueule de bois pas rose) en attendant il semble avoir quelques belles années devant lui, quant à ses compatriotes, il seront ravis d’ avoir des pissotières solaires, des Las Vegas, VS Bollywood, et surtout un jeune et dynamique représentant, qui incarnera parfaitement l’ état d’ esprit général, tout dans le paraitre, endetté pour cela : sur plusieurs générations ...
    Mais au Pays du jour le jour qui se fout de demain ?

  • 11 février à 12:24 | FINENGO (#7901)

    Rajoelina n’est pas le premier à avoir tenu ce genre de discours.
    Thomas SANKARA avait le même type de discours à Addis-Abeba le 29 juillet 1987 au sommet de l’O.U.A et fut assassiné le 15 octobre 1987 et pour cause.
    Faites la recherche en Tapant : « Discours de Thomas Sankara à l’OUA en 1987 »

    • 11 février à 12:36 | Isambilo (#4541) répond à FINENGO

      Vous demandez trop là. La plupart ont déjà oublié le passé récent de Rajoelina, alors penser à Sankara...Qui a pourtant été formé en partie à Antsirabe. Lui y avait appris et mis en place quelques choses. Ses autres camarades de promotion...rien.

  • 11 février à 12:26 | FINENGO (#7901)

    Rajoelina n’est pas le premier à avoir tenu ce genre de discours.
    Thomas SANKARA avait le même type de discours à Addis-Abeba le 29 juillet 1987 au sommet de l’O.U.A et fut assassiné le 15 octobre 1987 et pour cause.
    Faites la recherche en Tapant : « Discours de Thomas Sankara à l’OUA en 1987 »

    • 11 février à 13:15 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      De toutes façons autre que du plagiat, qui est devenu une spécialité VS orange, son ex honoris causa en kon-tabilité pardon & c/°mik a ouvert la voie, et on ne change pas une méthode qui en fout plein les yeux et manifestement ne marche pas mais court ...
      De l’ usurpation et du fake, comme on aime !

    • 11 février à 13:32 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      L’Afrique se croit riche en raison de son minéral
      Mais le minéral n’est rien si on ne sait quoi en faire .Il faut des terres rares pour la fabrication des smatphones mais l’africain ne sait pas les fabriquer ;Alors il les achète hors de prix à l’étranger .La haute technologie a un priX : celui des grandes universités à soutenir .

  • 11 février à 15:41 | Jipo (#4988)

    Que de soucis aujourd’ hui pour accéder au site : en travaux ...

  • 11 février à 15:45 | Jipo (#4988)

    Que de soucis aujourd’hui pour accéder au site ???

  • 11 février à 18:34 | diego (#531)

    Bonjour,

    Quand on est président d’un des quatre les plus pauvres pays au monde, on évite soigneusement de donner des leçons de géopolitiques, économiques à ses collègues africains qui ont, au demeurant, des pays plus prospères économiquement et plus stables politiquement que Madagascar, de plus, ils ont plus des compétences et d’expériences sur ces sujets.

    Le président malgache devrait se montrer un peu plus humble. Il ne connaît pas l’histoire. Visiblement, ce Monsieur ne connaît pas beaucoup des choses sur l’économie et la mondialisation.

    Pour s’attaquer aux pays puissants, majoritairement occidentaux, politiquement, Constitutionnellement, économiquement et militairement, il faut au moins démontrer une bonne et ample connaissance des fonctionnements des Institutions financières mondiales, Banque Mondiale et FMI par exemple, et il faut comprendre les mécanismes et bien évidemment, les différentes conventions politico-economiques que les pays, pauvres et riches ont signées, l’OMS par exemple.

    Rajoelina n’avait pas fréquenté, me semble-t-il, les Grandes Écoles occidentales, cela doit l’inviter et ses conseillers, d’etre un peu plus prudent....les gens ont de la mémoire....

    Un discours aujourd’hui a 24h de longévité même s’il est lisible. Ce type de discours, le continent Africain est riche en or en terre rare, etc....les africains en ont marre de l’entendre, parce que c’est un discours réducteur, qui méprise en fait la, les civilisations africaines, ses histoires. C’est à la mode me semble-t-il, mais en fait c’est de l’ignorance.

    Si les responsables politiques et les élus malgaches analysent les origines de sous-développement de leur pays et la pauvreté qui frappe 80-90% de la population devant leurs collègues africains, partageant de cette manière leurs expériences, à mon sens, c’est plus utile et intelligent, cela va contribuer à avancer les débats sur le développement et la lutte contre la pauvreté.

    Et enfin, les problèmes pour la majorité des pays africains et Madagascar sont :

    - la faiblesse des États, des Institutions et de la Société Civile.

    Il n’y a que l’Etat qui peut conduire des travaux colossaux, durant des années pour changer la vie d’un pays et de son peuple, les USA, l’Europe en ont fait l’expérience en 2008.

    Les dirigeants ont le devoir et l’obligation de renforcer l’Etat, les Institutions et le droit dans leur pays :

    - c’est n’est pas plus compliqué que cela, il faut restaurer les fondamentaux, héritages de l’epoque coloniale !

    • 11 février à 21:19 | diego (#531) répond à diego

      Et quels sont les héritages de l’époque coloniale ?

      Le droit, la politique et les Institutions !

      On entend souvent, et c’est la vérité, les politiciens et les dirigeants africains et malgaches en font leurs fonds de commerce politique, mettre en exgergue, l’absence de :

      - pays de droit, instabilité politique, instabilité constitutionnelle et institutionnelle.

      D’une manière générale, les grands intellectuels et les élites africaines ont bien conscients que les structures pour se développer sont la, mais ils ne sont pas encore solides.

      L’Afrique a hérité d’un système politique démocratique, dont la base essentielle se repose sur la séparation des pouvoirs. Autrement dit, les pouvoirs se surveillent, empêchant de facto des crises politiques et constitutionnelles à répétition puisque chaque pouvoir connaisse parfaitement bien ses prérogatives.

      Visiblement difficile à respecter en Afrique, les dirigeants refusent une alternance au pouvoir. La tentative est grande de se tourner vers les pays totalitaires qui n’exigent pas la démocratie, uniquement l’accès sur les marchés et terres africains en échange des investissements.....la dette c’est pour plus tard ? Pas tant que cela, une 40e des dirigeants des pays africains sont allés en Chine pour parler de leurs dettes !

      Il faut assumer ses héritages, c’est bien mieux...

  • 11 février à 19:43 | DanBe (#2256)

    Ce discours est novateur, extrêmement ambitieux et très bon.
    Ce que dit notre président est vrai tellement vrai (je parle du positionnement de l’Afrique)

    Mais… L’Afrique a-t-elle déjà les moyens de se rebeller contre le néocolonialisme, contre la mondialisation économique, dominée par les « vieux » pays développés ?
    Là est la vraie question… Ratsiraka et Madagascar ont déjà payé cher la sortie du système établit après les indépendances…

    FINENGO a osé une comparaison avec le Grand Thomas Sankara. Cette comparaison est osée, mais pas bête… Même si les époques, le contexte international (bipolarisation occident URSS) et le positionnement politique de Thomas Sankara n’était pas du tout le même que celui de Andry Rajoelina…

    Mais attention, arriver dans l’arène pour tout bousculer, sans en avoir les moyens économiques, financiers et militaires peut couter cher.

    Il secoue en même temps les intérêts des grandes puissances, les intérêts de beaucoup de chefs d’états africains qui s’accrochent à leur pouvoir en flirtant avec les grandes puissances et de tout un monde économique mondial. C’est intéressant, mais tellement ambitieux…

    • 12 février à 07:15 | vatomena (#8391) répond à DanBe

      le grand interet de l’Afrique est de trouver des clients pour son cacao ,son bois ,ses mines . Sinon elle crève !Elle n’a pas de technologie pour utiliser à son profit ses richesses minières . Elle a la plus grande réserve de terres arables et elle n’arrive pas à se nourrir . C’est notre cas aussi . Rajoeline fait un discours dans le vide .

  • 12 février à 00:27 | Jacques (#434)

    " décrier le cruel paradoxe dont l’Afrique est victime : celui d’être si riche et pourtant si pauvre à la fois "
    " il n’est pas normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d’or se trouvent sur le continent africain alors que nous ne possédons aucune réserve d’or "
    " normal que le continent africain soit le premier exportateur de cacao (ndlr : Côté d’Ivoire 31,6%, Ghana 18,2%, Nigéria 8%, Cameroun 6%) alors que les plus grands pays producteurs chocolat au monde ne possède même pas un seul tronc de cacaoyer "

    Pardi ! N’est vraiment pas bac-3 qui veut.

  • 12 février à 07:15 | lanja (#4980)

    folo taona lasa izay no nampanantenaina fiovana goavana ny malagasy.... dia nahita fiovana tokoa.... nitombo aloha ny mpanefoefo tampoka, tsara izany, fa tsy ampy satria ankoatrizay dia nihemotra isika....tsy ilaina tanisaina eto, mivandravandra lotra ny fahavoazana.. fa ny eto aza tsy zakanao, mimenomenona , ny CI no olana eh, Rajao no tsy izy eh, sn sns....izany ve no révolutionnaire hanova an i Afrika, ? ihomehezan ny afrikana isika , fantany hoe taiza ianao no nisitrika t@ 2009, ary fantany hoe iza avy no nanampy anao ....eto madagasikara no azo vokisana propagande lava ny marivo salosana, faly nahazo akanjo orange, fa ny any ivelany mahita hoe lasa any @ faha 4 avy any @ rambony ny gasy

  • 12 février à 08:13 | lysnorine (#9752)

    Ny voamarikay tamin’ilay kabarin’Ingahy prezidà tamin’ny fivoriana fara-tampony nataon’ny Firaisana Afrikanina (UA) tany Addis Abbeba (Etiôpia) tamin’ny Asabotsy 9 Febroary teo [Andry Rajoelina. Discours lors du 32è Sommet de l’UA, le 10.02.2019, http://madagate.org/madagascar-informations-politiques/a-la-une/7073-andry-rajoelina-discours-lors-du-32e-sommet-de-lua-le-10022019.html]

    1) « Comme une grande partie des pays Africains, l’année prochaine, Madagascar fêtera ses 60 ans d’indépendance. »

    Tokony tsy ho nandiso sy nanetry ny tantaran’i Madagasikara tahak’izany Ingahy prezidà. Ny tokony ho nolazainy dia ny hoe : « Madagascar fêtera ses [les] 60 ans [du RECOUVREMENT de son] d’indépendance. Madagasikara dia FANJAKANA tokana NAHALEO TENA NEKEN’ny FIRENEN-DEHIBE rehetra talohan’ny nanafihan’i Frantsa azy tamin’ny 1895 ka nanjanahany azy nandritra ny 65 taona. Taty aoriana ny mpanoratra Frantsay na Vazaha hafa vao TSY NAHAY [na tsy nety] NAMPIASA INTSONY io tena hoe « RECOUVREMENT » io. Ny zaza navelan’ny mpanjanan-tany Frantsay moa dia efa hatrizay hatrizay no tsy netezany nampiasa azy.Tsaroana fa tsy lanin’ny vavonin’ny Fanjakana Frantsay mihitsy ny nitondran’ny Mpanjaka Malagasy rehetra tamin’ny taon-jato faha-19 ny anaram-boninahitra hoe Mpanjakan’i Madagasikara fa Mpanjaka Hova tamin’ny Fanjakana Hova na Merina no nanombohany azy foana, na dia efa nanaiky nanao sonia fifanekena aza izy manambara mazava tsara izany hoe « Mpanjakan’i Madagasikara » izany.

    2) « Je suis fier de représenter ici mes concitoyens qui ont toujours fait preuve de RÉSILIENCE »

    Toa tsy misy tokony hidokafan-tena loatra izany hoe « résilience » (faharetam-pery ?) naseho ny Afrikanina na ny Malagasy izany (rehefa heverina fa tsy mifono fanesoana) araka ny fivoasana nataon’ny mpanoratra iray :

    - Thierry Vircoulon , Enseignant en sécurité et conflit en Afrique, Sciences Po – USPC, analyste à l’Institut français des relations internationales, tamin’ny lahatsoratra mitondra ny lohateny hoe :
    « Ce qui émerge dans l’émergence de l’Afrique », http://theconversation.com/ce-qui-emerge-dans-lemergence-de-lafrique-99165

    « La DÉPENDANCE économique, paradigme FONDAMENTAL de l’Afrique

    « Le paradigme de la dépendance CHANGE mais PERSISTE...
    « Du XXe au XXIe siècle, la DÉPENDANCE DE L’AFRIQUE EST RÉSILIENTE et elle présente toujours les MÊMES SYMPTÔMES. Ainsi, les pays producteurs de matières premières (hydrocarbures et minerais) n’ont pas PROFITÉ DE LA DÉCENNIE des cours élevés pour DIVERSIFIER leur ÉCONOMIE et restent PRISONNIERS de l’évolution cyclique du MARCHÉ des matières premières. Les accès de nationalisme des ressources des gouvernants quand les cours remontent dissimule mal les RENTES PERSONNELLES qu’ils retirent de SERVITUDE VOLONTAIRE.

    « Le SURENDETTEMENT qui a frappé les économies africaines dans les années 80 est DE RETOUR. Selon le FMI, huit pays sont en situation de surendettement (dont celui qui était la « success story » économique du continent, le Mozambique) et autant présentent un risque élevé d’y basculer. La dette publique en Afrique subsaharienne représentait 45 % du PIB fin 2017, EN HAUSSE de 40 

    Hoy ihany koa ny mpanoratra hafa manazava ny antony namoahana ny teny fampiasan’ny « science » hoe « résilience », teo anilan’ny « émergence », dia ny fanaingana izay diso maika loatra ny hahita maso sy hitsapa tànana ny voka-tsoa ho ateraky ny « émergence » mba hanam-paharetana sy tsy ho very fanantenana amin’ny fiavian’ny fiadanana amin’ny fotoana tsy ampoiziny.

    « un mot SAVANT de l’ordre de la PSYCHOTHÉRAPIE est déjà trouvé pour freiner les convoitises et surtout CALMER l’appetit de CEUX QUI EXIGENT les RÉSULTATS CONCRETS de tous ces PLANS VENUS D’AILLEURS et dont les autocrates exploitent les vertus à leur avantage : C’est la "RÉSILIENCE" ; comme pour dire que le bonheur arrivera quand vous vous attendriez le moins et que le SEUL REMÈDE est dans l’ESPÉRANCE. »
    (Hofaranana)

    • 12 février à 08:22 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      fanitsiana ny etsy aloha fa voadingana « % en trois ans » : « La dette publique en Afrique subsaharienne représentait 45 % du PIB fin 2017, EN HAUSSE de 40 % en trois ans

    • 12 février à 08:56 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Ny voamarikay tamin’ilay kabarin’Ingahy prezidà ...
      (Tohiny sady farany)

      3) « ...pensez-vous qu’il est normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d’OR se trouvent sur le continent Africain, alors que nous ne possédons aucune réserve d’or ? »

      Tsy misy AFA-TSY ny MPITONDRA AFRIKANINA IRERY IHANY SY NY PÔLITIKA NARAHANY na NEKENY hotanterahana araka ny toro hevitra mira baiko fomen’ny FMI sy ny hafa avy any ivelany azy no tompon’antoka sy manan-tsiny amin’izany. Araka ny nosoritanay vao haingana momba ilay hoe : ’’la mise en place de la centrale de l’or et des pierres précieuses’’ [lysnorine, 9 février à 11:39, ao amin’ny « Mines et ressources stratégiques, De nombreux défis », https://www.madagascar-tribune.com/De-nombreux-defis.html ] :
      Ilaina averina amin’ny laoniny aloha ny fanaovan’ny Banky Foibe varotra trano tokana (monopole) ny fanondranana any ivelana ny volamena (sy ny vatosoa koa). [Miara-dia amin’izany koa ny tokony hanaovany varotra trano tokana ny FIVIDIANANA azy ireo (monopsone) sy ny fivarotana azy amin’ny mpandraharaha eto an-toerana, amin’ny alàlana sampan-draharaha manokana ao anatin’ny Banky Foibe izany.]

      Fa nahoana moa ireo tany Afrikanina be volamena ireo no tsy manangana orinasa eo an-toerana manefy ANJAM-BOLAMENA (« lingots d’or »), araka ny fitsipiky ny LBMA (London Bullion Market Association) hatao ny Banky Foibeny TAHIRY, dia ny antsoina hoe ’’London Good Delivery Gold Bar, milanja 400 troy ounces na 12.4 kilograms eo ho eo, miaraka amina VOLA MADINIKA maro karazana VITA VOLAMENA, toy izay avela aondrana manta mankany ivelany ?

      Fanontaniana mifarimbona amin’izany ihany, nahoana moa no AMPANONTAN’ny Banky Foibe Malagasy ANY IVELANY foana ny Vola taratasy malagasy, fa tsy mba nananganany orinasa nividianany fitaovana mirakitra teknôlôjia faran’izay avo lenta (na ohatrinona na ohatrinona no ho vidiny !) hanontana eto Madagasikara ny vola Malagasy...mandrakizay ?

      Mikasika ny fahandrianana ara-bola (« souveraineté monétaire ») ihany ireo resaka fanefena volamena sy fanontana vola taratasy ireo, ka raha mbola tsy ananan’ny Fanjakana Afrikanina izany fahandrianana izany tsy hisy izany fivelaran’ny ekônômiany haingana sy mora izany, hoy ny professeur Nicolas Agbohou (économiste avy any Côte d’Ivoire) :

      « L’indépendance politique réelle a pour conséquence immédiate l’acquisition par le pays concerné de la souveraineté monétaire.
      « Celle-ci permet de MAÎTRISER la BANQUE CENTRALE, les banques commerciales et tous les CIRCUITS FINANCIERS du pays afin de FINANCER les projets socio-économiques conçus par le génie créatif ou inventif qui sommeille dans le peuple libre. SANS LA SOUVERAINETÉ MONÉTAIRE, AUCUN VÉRITABLE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE ENDOGÉNE NE PEUT ÊTRE RÉALISÉ rapidement et aisément. »
      Nicolas Agbohou, « Le Franc CFA et le développement de l’Afrique », www.ledestindelafrique.com/developpement/le-franc-cfa-une-monnaie-coloniale-obstacle-majeur-au-developpement-de-l-afrique.docx

  • 12 février à 11:25 | Ibalitakely (#9342)

    Fa hatramin’izao koa moa izany dia mbola tsy misy mahafantatra hoe io André RAJOËL io anie ka dia mizaka zom-pirenena frantsay !! Frantsafrikana miady ho an’ny TARANAKA MALAGASY & afrikana ??

    • 12 février à 17:32 | lysnorine (#9752) répond à Ibalitakely

      « mbola tsy misy mahafantatra hoe io André RAJOËL io anie ka dia mizaka zom-pirenena frantsay »

      Mbola tsy nanao « démenti » tamin’ny alàlana fanambarana ôfisialy MITSIPAKA ny filazam-baovao miely etsy sy eroa ny amin’ io maha-OLOM-PIRENENA FRANTSAY ny prezidà vaovaon’i Madagasikara io aloha i Ratoa AMBASADAORON’i FRANTSA eto Madagasikara. Tahaka ilay nataony momba ny hoe nisy fiantsoan’ny Fitsarana frantsay ny kandidà Rajoelina :

      « Devant l’ampleur prise par certaines informations erronées impliquant la France, l’Ambassade de France souhaite démentir les allégations qui alimentent depuis plusieurs jours la presse selon lesquelles des officiers de police judiciaire français se seraient rendus à Madagascar, en dehors de toute procédure légale, pour délivrer à l’un des candidats en lice pour le second tour de la Présidentielle une convocation du Parquet de Paris. » [« Campagne électorale : Communiqué de l’Ambassade de France », https://mg.ambafrance.org/Campagne-electorale-Communique-de-l-Ambassade-de-France

      Koa antenainany ny mba hamoahan-dRatoa ambasadaoron’i Frantsa « communiqué » milaza fa tsy marina mihitsy izany hoe olom-pirenena Frantsay izany ny prezidàn’i Madagasikara ankehitriny na raha nanana izany sata izany izy teo aloha, dia efa nariany.

  • 12 février à 15:01 | Milaza (#10526)

    Bien dit, Mr le Président de la République Malgache Andry RAJOELINA parce que le grand intérêt de l’Afrique est de trouver des clients pour le cacao, des bois, des richesse miniers. Elle a la plus grande réserve de terres arables, pour développés les continent

  • 13 février à 00:20 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Pour les Africains et Les Gasy : " Aide toi et le ciel t’aidera " .

    • 13 février à 00:23 | kunto (#7668) répond à kunto

      Frères / Soeurs Africains - Gasy ; Nous avons demandez l’indépendance , vous croyez qu’ils vont nous aidez a développer sincèrement nos pays ?????

      Soyons réaliste - Arrêtons de rêvé ...

  • 13 février à 07:09 | lanja (#4980)

    folo taona lasa izay no nampanantenaina fiovana goavana ny malagasy.... dia nahita fiovana tokoa.... nitombo aloha ny mpanefoefo tampoka, tsara izany, fa tsy ampy satria ankoatrizay dia nihemotra isika....tsy ilaina tanisaina eto, mivandravandra lotra ny fahavoazana.. fa ny eto aza tsy zakanao, mimenomenona , ny CI no olana eh, Rajao no tsy izy eh, sn sns....izany ve no révolutionnaire hanova an i Afrika, ? ihomehezan ny afrikana isika , fantany hoe taiza ianao no nisitrika t@ 2009, ary fantany hoe iza avy no nanampy anao ....eto madagasikara no azo vokisana propagande lava ny marivo salosana, faly nahazo akanjo orange, fa ny any ivelany mahita hoe lasa any @ faha 4 avy any @ rambony ny gasy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS