Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 15h44
 

Divers

Francophonie

Le déclin ralenti par l’Afrique

mercredi 13 octobre 2010 | Mona M.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a présenté mardi 12 octobre 2010 son rapport annuel sur la francophonie dans le monde, intitulé « La langue française dans le monde 2010 », qui sera en vente à partir du 21 octobre. Combien de francophones y a-t-il dans le monde ? Où en est l’apprentissage de la langue française en Europe, en Afrique, en Asie ? Dans quels pays le français est-il langue officielle ? Quels sont les médias internationaux disponibles en français ? Quelle place pour la diversité linguistique sur Internet ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage de 384 pages, édité chez Nathan, s’efforce de répondre le plus précisément possible : il s’agit de fournir aux spécialistes comme au grand public des données fiables sur la situation de la langue française. Parmi ces informations, figurent notamment une cartographie inédite du français dans l’océan Indien et des études sur la féminisation et l’enseignement du français articulé aux langues africaines et créoles.

De tous ces chiffres, il ressort que si la francophonie progresse (20 millions de locuteurs de plus qu’en 2007), c’est uniquement grâce à la vitalité démographique de l’Afrique. En effet, dans le reste du monde, la tendance générale est à l’abandon de l’apprentissage du français au profit de langues offrant plus de débouchés universitaires et professionnels : l’anglais, bien entendu, mais aussi l’espagnol, dont l’apprentissage est partout en hausse. La baisse de la part du français dans l’enseignement est particulièrement flagrante en Europe.

L’Afrique reste dont le dernier bastion de la francophonie. Ce continent abrite actuellement la moitié des 220 millions de francophones en 2050, et si la tendance se poursuit, ce taux pourrait approcher les 85% en 2050. Cette hausse n’est pas seulement due à la croissance démographique considérable des pays africains, mais aussi aux progrès, accomplis et escomptés, de la scolarisation. Dans la majorité des pays africains francophones, le français est en effet avant tout la langue d’enseignement.

Pourtant, même sur ce continent, l’influence de la langue française subit la sévère concurrence de l’anglais. La multiplication des écoles bilingues anglais-français dans les pays francophones et l’entrée dans le Commonwealth en 2009 du Rwanda francophone devenu bilingue, en sont des signes très clairs. Le français devenant chaque jour un peu plus à la marge des milieux d’affaires et scientifiques, les Africains commencent eux aussi à se tourner en masse vers la langue de Shakespeare.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS