Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 00h15
 

Société

Crash d’hélicoptère

Le corps du pilote de l’hélicoptère retrouvé

vendredi 24 décembre 2021 | Mandimbisoa R.

Le corps sans vie du Colonel Hery Rakotomiliarison, pilote de l’hélicoptère qui s’est crashé au large de Sainte Marie lundi dernier a été retrouvé hier vers 13h50 à Andrafeta, à une quinzaine de kilomètres au nord de Foulpointe.

Ce jeune chef de Corps de la Base 213 à Arivonimamo, âgé de 43 ans était l’un des meilleurs pilotes de l’armée de l’air dans le pays selon les sources auprès de ses collègues et du ministère de la Défense. Un hommage lui sera rendu ce matin à l’hangar des hélicoptères à la BANI Ivato suivi d’un adieu à sa caserne à Arivonimamo.

Des effets personnels du Colonel Hery Rakotomiliarison et quelques dossiers de l’hélicoptère ont été retrouvés il y a 2 jours au large de Fénérive-Est, cela a suscité un peu d’espoir dans les recherches malheureusement le sort en a décidé autrement. Ce jeune pilote était connu pour avoir participé à des opérations de sauvetage lors des intempéries survenues en 2019 à Mahajamba où des villageois encerclés par l’eau nécessitaient une évacuation. Ses prouesses d’avoir pu maintenir son appareil dans des circonstances difficiles pour sauver des vies ont été salués à l’époque.

Sur les quatre militaires à bord de l’appareil, deux ont ainsi perdu la vie. Le Colonel Olivier Andrianambinina, directeur de la sécurité auprès de la primature, n’a pas non plus survécu au drame. Ce jeune chef de corps de l’Armée issu de la 21e promotion de l’académie militaire a été promu à titre posthume hier au grade de commandeur de l’Ordre National lors d’un hommage qui lui a été rendu au Toby Ratsimandrava.

Les deux rescapés de ce crash, le Secrétaire d’État en charge de la gendarmerie nationale, le Gal Serge Gellé et le mécanicien, l’adjudant chef Laitsara Jimmy Andrianarison ont également été récompensés pour leurs bravoures.

Concernant le naufrage du bateau MS Francia III, à l’origine du déplacement de ces militaires, suite à la difficulté d’identification et la décomposition avancée des corps, l’enterrement prévu ce vendredi a dû été être avancé hier selon une décision des autorités locales.

Lors de ce naufrage, 45 personnes ont survécu, il ne resterait plus que quelques portées disparues parmi les passagers. Hier, le ministère de la Défense nationale qui coordonne les opérations de secours a confirmé que les recherches ont continué qu’un autre corps, celui d’une femme a échoué à Sainte-Marie.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 24 décembre 2021 à 12:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Paix à son âme et mes sincères condoléances à ses proches (familles au sens large et amis).

    Quelle leçon tirée de ce drame ?

    Secundo
    Le régime doit trouver autres choses avec son projet de sauvetage d’Air Mad au lieu de faire du neuf avec des vieux Airbus n’est-ce pas ? Rénover cet appareil s’apparente à faire voler un cercueil n’est-ce pas ? Un jour ou l’autre , le crash serait au rendez-vous n’est-ce pas ? Avec le changement climatique et l’avancée de la technologie, ce serait un cercueil volant de trop pour le ciel.

  • 24 décembre 2021 à 17:16 | Turping (#1235)

    Sincères condoléances à sa famille.
    Il est mort dans l’exercice de ses fonctions dans le but de sauver les autres .Quel honneur !
    No comment.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS