Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 31 mars 2020
Antananarivo | 13h12
 

Politique

Ministère de la Communication et de la culture

Contrat non-renouvelé pour 93 employés en courte durée

vendredi 10 janvier | Mandimbisoa R.

Une vague iconoclaste de changement est passée au ministère de la Communication et de la Culture. 93 employés contractuels dans la catégorie des Emplois de courte durée (ECD) ont vu le renouvellement de leur contrat rejeter. Ce, en application de la rationalisation de la gestion des ressources humaines de l’Etat afin de maîtriser les dépenses de salaires et la nécessité d’effectuer un audit qualitatif des agents. 52 décisions d’entre elles n’ont pas été renouvelées en 2019 et les 41 restants au début de cette année pour le compte des budgets centraux et régionaux.

Et cette réduction de personnel, principalement des agents ECD, risque encore de continuer parce que le ministre envisage d’agir pareillement prochainement dans ses organismes rattachés. Le directeur des relations publiques de ce département ministériel, Nampoina Ranarivelo, indique dans un communiqué que « Pour le moment, des audits sont en cours pour identifier les compétences et aptitudes des agents en service auprès de ces organismes rattachés ».

Cette réduction du nombre des employés de courte durée a été motivée, entre autres, par les évaluations qualitatives individuelles effectuées au sein de ce département, explique le ministère dans son communiqué. Les absences irrégulières fréquentes pendant les contrôles inopinés malgré l’obligation d’assiduité exigée, la politique d’austérité prévue dans la politique générale de l’État et le sureffectif constaté auprès de nombreuses directions et au sein des services en sont également en cause.

Au sein du ministère de la Communication et de la Culture, les agents ECD représenteraient près de la moitié du nombre du personnel. Sur les 1924 personnes qui composent le ministère, 999 seraient ECD, dont 620 au niveau du ministère central et dans les directions régionales. Les 379 restants sont engagés en budget autonome des organismes rattachés. Il fallait alors faire les «  purges » et voilà que le ministère a procédé à cette réduction de l’effectif de son personnel.

Les 93 employés concernés par cette politique de réduction du personnel au sein de ce ministère ne peuvent pas protester parce qu’ils sont liés à une décision d’engagement « lue, acceptée et signée  » qui stipule que « La décision d’engagement à durée déterminée prend fin sans préavis à l’arrivée du terme fixé par la présente décision ». Cela, conformément à l’article 3 de la loi n°94-025 du 17 novembre 1994 qui régit le contrat des Emplois de courte durée au sein des ministères.

Malgré tout, le ministère aurait procédé à la promotion de 90 autres agents ECD dont la plupart, avec une ancienneté importante. Pour les récompenser, ils sont promus au poste des agents employés fonctionnaires assimilés (EFA) pour l’exercice budgétaire 2019.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 10 janvier à 18:16 | Riri (#8487)

    RAVALO ....
    Le plus grand criminel de toute l’Afrique
    Il devrait se faire discret .... au vu de sa lourde peine de prison qu’il n’a pas effectuée
    Et une fois pour toute qu’il cesse de semer le trouble et de perturber notre pays
    Belle LOUISETTE

    • 12 janvier à 21:25 | Maserda (#7461) répond à Riri

      Bravo Riri !

      Je me demande encore pourquoi ce sale type n’a pas été emprisonné depuis. Certainement à cause de la clémence (les bras ouverts pour la réconciliation) du Président et que trouve t’il de mieux à faire ?
      Continuer à se prendre pour Dieu le Père alors qu’il a été le premier et le seul à faire tirer sur son propre peuple, sans parler de toutes ses magouilles et ses tentatives de rallier à sa "cause" la CI.
      Les gens sont’ ils aussi stupides ou/et incultes ou encore sans aucune mémoire ou cervelle à ce point pour croire encore en lui ?

      Quand on regarde toutes les informations/reportages, avec photos, que voit’ on ?
      Des fanatiques (ça se voit !!) alors qui sont ces gens ?
      Ceux qui ont magouillé avec lui surtout (le peu d’autres c’est des gros incultes, les moutons de Panurge).

      Pour moi c’est simple : Ravalo = Hôpital psy ou prison direct !

      Le pays doit et va se relever et le Président n’a surement pas besoin de ce genre de fouteur de bord... vu que sa tâche si grande est déjà une vraie montagne à franchir.

      Franchement bravo Monsieur le Président.
      Vous avez souhaiter reprendre le pays en main tout en sachant ce que représente une telle tâche et cela uniquement pour le bien du peuple.

  • 12 janvier à 21:54 | Maserda (#7461)

    Sur le sujet lui-même.

    Le fonctionnement d’un pays repose sur des bases et cela quel que soit le pays.
    Je ne donnerais de cours à personne tellement c’est évident et connu.

    Entre les salariés fantômes, ceux qui touchent un salaire sans jamais (ou presque) venir au travail, ceux qui enterrent "x" fois un parent, ceux qui décident d’eux-même (et bien sur sans se fatiguer à seulement informer leur bureau de leur "absence") s’ils ont envie de venir travailler et j’en passe...

    Où est l’esprit du service public ?
    Certains fonctionnaires (et même en bas de l’échelle) ont l’habitude de faire la pluie et le beau temps, tout simplement en abusant de leur poste.

    Une purge n’est pas nécessaire mais INDISPENSABLE et cela à tous les niveaux.

  • 12 janvier à 22:44 | Ibalitakely (#9342)

    Ny vely rrrano hoe hanome asa ny tsy manana indrindra ny tanorrr, dia manomboka izy ity kale !! Omano daholo ny CV + prrrestat° ry zarrreo à !!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS