Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 15 juin 2021
Antananarivo | 15h44
 

Divers

Incendie au Parc national de l’Isalo

Le « circuit Malaso » fortement endommagé

mardi 21 septembre 2010

Les dégâts sont importants suite à un incendie qui s’est déclaré vendredi 17 septembre dernier, dans le Parc national de l’Isalo mais le sinistre est actuellement sous contrôle ; c’est l‘appréciation de la situation de la part du ministère de l’environnement : 8% de la superficie du Parc national de l’Isalo ont été dévorés par le feu, c’est-à-dire 6 500 ha sur les 81 500 ha du parc.

Tôt dans la matinée de dimanche 19 Septembre 2010, le ministre de l’environnement et des forêts, le Général Herilanto Raveloharison, accompagné du directeur général du Madagascar National Park (MNP) Guy Suzon Ramangason, ont été sur le site pour coordonner la lutte. Sur place, plus de 600 personnes, composés d’une centaine de gendarmes, des éléments du MNP, de guides et d’employés des hôtels et restaurants sont déjà à pied d’œuvre tandis que 6 voitures 4x4 appartenant à la Direction régionale de l’environnement et des forêts (DREF), à la Région d’Ihorombe, du MNP et de la Gendarmerie, font la navette pour transporter les volontaires vers la ligne de feu.

Plusieurs circuits sont touchés par le drame dont le circuit « Malaso » traversant un site géologique dont les Tsingy de l’Isalo dans la savane, la falaise d’Ampasimaiky et le « Loup de l’Isalo » et enfin le point de vue « Top » à 975m d’altitude. Ce circuit tire son nom des voleurs de zébus, qui utilisaient le labyrinthe naturel de l’Isalo.

Rappelons que le parc national Isalo compte plus de 400 espèces floristiques dont beaucoup d’entre elles sont endémiques de Madagascar tel le Catharantus ovalis qui est une plante médicinale que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde que dans l’Ihorombe et sur la plaine du Zomandao. La savane de l’Isalo est colonisée par des palmiers typiques de cette région : le « Satrana » qui résiste au feu. Pour ce qui est de la faune, on compte 14 espèces de lémuriens diurnes, 77 espèces d’oiseaux et nocturnes dont 8 introduites et 7 endémiques de Madagascar. Reptiles, amphibiens, carnivores, insectivores et rongeurs complètent la liste.

Créé en 1962 et géré par Madagascar National Parks depuis 1997, le parc est connu pour son ensemble écologique et est sillonné de rivières.

Pratiquement maîtrisé dans la journée de dimanche, le feu est canalisé vers les canyons et tous les pompiers sont rentrés, à l’exception du personnel technique de la DREF et du MNP. Trois suspects sont aux mains des enquêteurs : le premier pour défrichement sans autorisation suivi d’une mise à feu qu’il n’a pas pu maîtriser et les deux autres pour avoir fait un pare-feu à l’aide de feu (non avec l’aide de bêches) qui a peut-être été attisé par le vent fort de vendredi dernier.

Pour le Parc, il sera rouvert aux touristes après un sérieux coup de nettoyage puisque de nombreux animaux ont pu miraculeusement échapper aux flammes.

Recueilli par Valis

3 commentaires

Vos commentaires

  • 21 septembre 2010 à 10:55 | Rakoto (#1922)

    VERY SAD,
    I JUST WANT TO DRAW YOUR ATTENTION WITH THE FACT THAT LOTS OF MONEY GO INTO THE REGION FROM TOURISTS VISITING THE PARC. WHAT MAKES ME UPSET IS THE FACT THAT THE TOWN IS VERY DIRTY LOTS OF PLASTIC RUBBISH EVERYWHERE AND GROWING WITHOUT TOWN PLANNING OR CONTROL .
    YOU HAVE TO PAY TO GO TO THE PARC AND YOU HAVE TO PAY FOR A GUIDE !. I WAS HORRIFIED HOW MUCH THOSE GUIDES CHARGE. THEY EARN IN A DAY WHAT A PRIMARY SCHOOL TEACHER EARN IN A MONTH IN MADAGASCAR. THEY DO NOT SPEAK ENGLISH VERY WELL AND SOME OF THEM ARE DRUNK.
    WHO EVER IN CHARGE OF THE PARC MUST DO SOMETHING TO AVOID THE GROWING OF THE SHANTY TOWN AROUND IT AND MAKING SURE THAT THE WEALTH IS DISTRIBUTED EVENLY AND BACK TO THE COMMUNITY NOT TO THE POCKETS OF THE FEW ( CHINESE RESTAURANT !)

  • 21 septembre 2010 à 12:20 | bema (#828)

    Il n’y a aucune raison qui justifie un tel acte. Le patrimoine national et même mondial appartient à tout le monde et j’espère qu’il n’y ait pas d’objet politique comme le cas du rova dans cette destruction. Misaotra Tompoko.

  • 22 septembre 2010 à 09:13 | niry (#210)

    Tout Madagascar part en fumée de toute façon. Voici un pays qu’on voit mourir à petit feu et tout le monde s’en fout.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS