Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 18h51
 

Culturel

e ton est donné pour Donia XV

Le carnaval a marqué le départ

jeudi 8 mai 2008 | Daddy R.

Comme à l’accoutumée, le carnaval a donné le ton de la 15è édition du festival de l’Océan Indien à Nosy-be, hier. Toutes les forces vives de l’île aux parfums se sont données la main pour réaliser un spectacle gratuit à travers l’île, passant devant la mairie sous les yeux des autorités locales.

Ainsi, la caravane musicale est bien arrivée à terme pour laisser place aux spectacles qui vont se succéder durant quatre jours au stade d’Ambodivoanio.

Le chef de région de la Sofia a ouvert officiellement la 15è édition de Donia, hier, suivi par un spectacle gratuit animé par le grand maître Tianjama. Une « légende » qui a reçu une médaille de la part du Cofestin en guise de reconnaissance pour son service rendu à Donia et à la région du Nord de Madagascar. Le député élu à Ambanja, Babaique a été également présent à la cérémonie et a entonné quelques couplets d’un de ses chansons.

A noter la présence du Dr JB, une autre « star » habituée de Donia, qui n’est pas encore sur ses pieds. L’on se souvient de cet accident vasculaire qui lui a failli coûter la vie, alors qu’il était en pleine tournée en Europe.

  • Place aux spectacles

A partir de ce soir, le stade accueillera les artistes de différents genres, à savoir, Nana, une étoile montante de Nosy-be, Baba de Madagasikara, présenté comme étant une révélation, M’boutah, venu spécialement d’Antsirabe pour participer à Donia, Rasoa Kininike, celle qui ébahit par ses jeux de hanches à couper le souffle et Vaiavy Chila, prétendante « reine du salegy ».

Mais ce matin, un rassemblement vert autour des traditions « Sakalava » se tient au site de l’arbre sacré. Ce qui confirme que Donia n’est pas seulement un spectacle musical mais également une plate forme aidant à mettre au goût du jour la valeur culturelle de Nosy-be et ses patrimoines.

En tout cas, le plus attendu sera les retrouvailles de Rossy avec le public Nosy-béen demain. Sa dernière prestation remonte en 2001, interrompue par une pluie qui a tout gâché. Espérons que cette année, ce sera la bonne « lera », et que les médias qui font la couverture de ce festival pourront faire revivre l’ambiance à toute la population malgache, en avant-goût de la tournée « Io ary le vaovao » à travers la grande île.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS