Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Enseignement

Examen national

Le baccalauréat sous haute surveillance

samedi 17 octobre | Fano Rasolo

Baccalauréat sous haute surveillance. Hier, lors d’un point de presse conjoint à Fiadanana avec le ministère de l’Enseignement supérieur, le colonel Ravoavy Zafisambatra, directeur de la Sécurité et du renseignement auprès de la Gendarmerie nationale a mis en garde les éventuels fauteurs de troubles lors des prochaines épreuves du baccalauréat 2020 qui débuteront à partir de lundi prochain.

« Nous serons stricts face aux fauteurs de trouble et ceux qui seraient tentés de partager de fausses informations autour du baccalauréat. Les forces de l’ordre assureront la sécurité dans tous les centres d’examen pour garantir le bon déroulement du bac. Ainsi, tout regroupement est interdit dans les centres d’examen », a déclaré le Colonel Ravoavy Zafisambatra.

Cette année, le nombre des éléments des forces de l’ordre en charge de sécuriser le conclave des enseignants préparateurs des sujets du bac a été doublé par rapport aux années précédentes, l’objectif étant de bien sécuriser les sujets selon le directeur général de l’Enseignement supérieur, Jean François Rajaonarison. Pour rappel, en 2019, une fuite de sujets a secoué le déroulement des épreuves du bac dans plusieurs ville du pays, engendrant la panique dans les centres d’examen et a mené le gouvernement à organiser une seconde session exceptionnelle.

Pour le Bac 2020, 25 % des personnes mises en isolement pour la préparation des sujets proviennent du personnel administratif et 75 % sont des enseignants concepteurs de sujet. Ils sont tous issus du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Jean-François Rajaonarison a précisé que les sujets d’examens ont déjà été acheminées dans tous les centres d’examen du pays et les dispositifs sanitaires pour éviter la contamination de la Covid-19 entre les candidats sont fins prêts.

Les candidats inscrits cette année sont au nombre de 164 338, dont 154 197 pour le Bac général et 10 141 pour le Bac technique, ils seront répartis dans 6 914 salles d’examens dans tout le pays.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 17 octobre à 16:32 | yakai (#11098)

    toujours l’émergence, force de l’ordre pour des lycéens pour passer le bac. si je suis ridicule comme le dis "isandra" l’émergence attendra toujours et après deux ans, le kéré dans le sud ,
    l état des routes, tous est a reconstruire .............

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS