Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2019
Antananarivo | 12h14
 

Région

Toamasina

Le Premier ministre en visite de travail

vendredi 22 août 2008 | Gilbert R.
JPEG - 26.8 ko
Le PM a fait une communication magistrale.

Le Premier ministre Rabemananjara Charles a présidé une séance de travail avec tous les responsables administratifs et les élus des régions Atsinanana et Analanjirofo hier 21 août 2008. Entouré de ses proches collaborateurs, il leur a fait une véritable communication magistrale à la salle de réunion du conseil régional de la Région Atsinanana à Mangarano.

Au centre de la communication : la réforme dans les différents domaines des affaires de l’Etat, en matière de décentralisation et de déconcentration, en matière d’éducation nationale, en matière de défense nationale et de sécurité intérieure.

La réforme de l’administration consiste en l’organisation d’une synergie de fonctionnement entre les autorités techniques chapeautées par les chefs de Région et les autorités électives composées des maires et conseils municipaux, des parlementaires et des conseils régionaux. Pour cela, ces différents responsables doivent de se réunir périodiquement. Au niveau régional sous la direction du Chef de Région, au niveau des districts sous l’autorité des chefs de district, au niveau communal à l’initiative des maires. Ces séances de travail devant servir de mise en commun de toutes les informations et expériences de chacun et armer tout le monde au même niveau de performance grâce à une collaboration systématique et permanente aussi bien dans le sens vertical que dans le sens horizontal.

Au niveau de l’éducation nationale aussi, le même type de réforme devra être appliqué. Avec la réserve, cependant, qu’elle sera limitée, pour commencer, à 20 CISCO répartis dans tout Madagascar s’agissant de l’allongement du cycle primaire à sept annuités contre 5 auparavant.

Ensuite des précisions ont été fournies sur la défense nationale et la sécurité intérieure. La première, classique, est militaire, elle engloutit 82 % du budget de la défense au titre de salaire du personnel. Alors que c’est la sécurité intérieure, économique, qui devrait prévaloir dans la situation de Madagascar. L PM, pour ponctuer le bien fondé de ce choix, a rappelé l’exemple déjà cité par le PRM à propos de la perte sèche de 700 millions d’euros rien qu’au titre de la pêche maritime. Mais jusqu’à maintenant, seulement 5 % du budget de la défense a été consacré à cette rubrique.

Notons que le ministre de la Défense, Manorohanta Cécile, et le ministre du Transport, Botozaza Pierrot, coach de la Région Atsinanana, ont accompagné le PM. 

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS