Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Société

En faveur des sinistrés de Haruna

Le Premier ministre a procédé au lancement d’un téléthon

jeudi 28 février 2013 | Valis

Comme annoncé lors du conseil de gouvernement de ce mardi 26 février, le Premier ministre a procédé au lancement d’un téléthon national en faveur des sinistrés de la tempête tropicale Haruna. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi 27 février dans les locaux de la Bibliothèque nationale à Ampefiloha. En fait l’initiative qui ne s’achèvera que le samedi 2 mars, fait suite à l’appel à la solidarité nationale (voin-kava-mahatratra) lancé le 23 février par Omer Beriziky.

Le programme du Téléthon est établi comme suit :
- Mercredi 27 Février de 17 heures à 20 heure
- Jeudi 28 Février de 10 heures à 20 heures
- Vendredi 1er Mars de 10 heures à 20 heures
- Samedi 2 Mars de 10 heures à 16 heures.

Au-delà de ce téléthon, le compte bancaire du BNGRC suivant : BFV SG Antaninarenina n°21020281222 50 au nom du BNGRC demeure ouvert aux autres éventuels donateurs. Quant aux dons en nature ils peuvent être ramenés directement au BNGRC, quartier d’Antanimora route de Mausolée.

Le Premier ministre a rappelé que la route nationale qui conduit vers Toliara (RN7) est praticable, en revanche, Morombe n’est accessible que par voie aérienne ou maritime et fluviale.

On sait que le BNGRC renforce la collecte des données et l’évaluation des dégâts avec l’appui de l’ensemble de ses partenaires, tout en suivant de près l’évolution de la situation.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 28 février 2013 à 07:58 | Tanindrazana (#3224)

    Belle initiative, loin de tous controverses politiques. Un bon debut d’apaisement malgre que cela concerne d’un desastre cause par la nature.
    Au moins tout le monde est invite a participer sans exclusion pour le suvegarde de nos compatriotes et de leurs biens. Revenons a notre culture d’entente et de solidarite bien malgache.

  • 28 février 2013 à 10:58 | nirina (#7023)

    Tres bonne idée pour montrer la solidarité malgache.

    Si on veut compter sur la diaspora - pour indentifier a l international le compte bancaire - il faut donner le IBAN (International Bank Account Number) et le BIC (Bank Identification Code).

    Merci.

  • 28 février 2013 à 12:06 | fidele (#5622)

    j’aimerai participer au programme Téléthon à l’initiative du premier Ministre OMER Beriziky comme je suis en france donc je peux envoyer soit en western union ou money Gram. En espérant tous les malasy de france de l’Europe et du monde entier . il ne faut pas attendre les étrangers pour sortir le pays de la misère

  • 28 février 2013 à 12:29 | Tojo (#6209)

    Ok Monsieur le PM, voilà une prise de responsabilité. Contrairement au DJ qui n’a rien d’autre à faire que de marmoner tout seul dans son coin de futur-EX.

    http://jomerberizky.wordpress.com/2013/02/28/tempete-tropicale-haruna-le-pm-beriziky-se-mobilise-et-comme-lui-soyons-tous-responsables/#more-645

    Beriziky travaille. Rajouhell dort avec les doigts dans le derrière et s’étonne qu’il a des doigts qui chlinguent.

    • 28 février 2013 à 14:29 | Solo (#7204) répond à Tojo

      Et vous-même qu’est-ce que vous faites ? Vous ne faites que critiquer !
      Le président de la HAT est en travail depuis lundi, peut-être vous ne suivez pas les informations.
      Ce Monsieur PM est un fait-néant !

  • 28 février 2013 à 14:24 | zorey974 (#7033)

    J’aimerais croire que l’argent récoltée serve réellement aux sinistrés. Malheureusement, l’expérience démontre qu’on ne peut pas faire confiance dans ce pays. Je ne donne pas de leçons, c’est un triste constat.
    Ce que je donne pour ce pays, je le remets en mains propres, c’est la seule certitude que j’ai que ça parvienne intégralement à ceux à qui cela était destiné.
    Vous pouvez me tomber dessus, ça n’est pas grave, j’ai ma conscience...

    • 28 février 2013 à 17:54 | Isambilo (#4541) répond à zorey974

      Une solution peut-être : la section Océan Indien de la Croix Rouge qui est chez les "vazaha lany mofo’, surnom des Réunionnais avant que Madagascar ne s’écroule.

    • 28 février 2013 à 18:17 | Jipo (#4988) répond à zorey974

      Bonjour , vous avez entièrement raison, et plutôt que de donner autant leur apprendre à pêcher , cette politique de la main tendue a assez duré , particulièrement par les exemplaires & généreux organisateurs , car les sinistrés comme vous pouvez le constater sont restés ( comme d’ hab ) sans voix , pour ne pas dire : silencieux ...
      Quant au défilé de mode habituel du rat zouel , si on ne le lui avait pas sifflé au c - l , ça ne lui serait jamais venu à l’ idée , ( même en période de carnaval ) un coup médiatique à quelques milliers d’ ariary , ( sortis d’ on ne sait ou ? ) & essayer de redorer son image & situation, qui comme le dit si bien Tojo, dont les dessous ( & pas seulement ) ne sentent pas particulièrement la rose .
      Prevenir les gens par radio comme cela se fait dans les iles voisines en donnant des degrés d’ alerte ( 1 − 2 − 3 ) aurait couté moins cher que de jouer au généreux messène avec l’ argent national ou débarquer en pantalon blanc entouré de figurants comme l’ année dernière à Sabotsy Nahamena , d’ ailleurs la presse n’ a pas été conviée à cette générosité légendaire de ce jeune " prézident " que tout Madagascar adule ... ( comment se fesse ? )

      Comme si les " Vezo " ou les Tandroy , découvraient leur premier cyclone et attendaient les élans de générosité du clown de service, pour survivre , si des digues ont cassé , certes le cyclone ,’ n’ y est pas étranger, mais de là à tout lui mettre / le dos , ce serait plus de la responsabilité des ingénieurs, ou des entreprises en BTP, qui ont réalisé les travaux après avoir grassement payé les ministères responsables pour avoir les marchés, puis détournée une partie des matières premières de leur destination finale , pour amortir les commissions , loin d’ etre étrangères pour leur’ obtention .

      Une enquête devrait etre diligentée sur le champs afin d’ établir les responsabilités de chacun et non se contenter de dire : C encore la faute à ou au cyclone , Ravalomanana , Remenabila ou ces affreux colonialistes .
      On pourrait aussi inviter la population à prier et demander des cyclones comme dans l’ ère du temps : " mora " .

    • 28 février 2013 à 20:02 | leclercq (#4410) répond à zorey974

      Bonjour

      Je partage tolalement votre inquiétude par rapport
      aux dons recoltés , sont -ils réellement versés aux
      sinistrés ? à Madagascar comme dans certains pays qui subissent tous ses catastrophe , il arrive souvent que les gouvernants s’accaparent les aides offertes pour leur besion personnel et même parfois ils les revendent ,ce sont des véritables racailles ,ceux qu’ils donnent d’une main , ils les reprenent aussitôt de l’autre alors , moi je préfere utiliser le moyen le plus sûr en expédiant par le biais de Western Union au moins j’ai la certitude que ce que j’envoie arrive à son
      véritable destinataire, cela dit j’adresse mes sincéres condoléances à tous mes compatriotes qui ont perdu un ou des proches au cours de cette catastrophe , et je compatie aux souffrances de tous ceux qui la subissent .
      Sincéres pensées
      Bakoly

  • 28 février 2013 à 18:31 | jansi (#6474)

    Ce téléthon doit partir réellement d’un véritable élan national de solidarité. Quelques expatriés ont déjà exprimé leur désir d’y participer. C’est bien ! Mais où sont les malagasy habitant les provinces et les régions ? Car cette fois-ci, c’est vraiment pour la bonne "cause".

  • 1er mars 2013 à 03:45 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    De telles catastrophes naturelles n’est pas à politiser.

    L’urgence et la priorité c’est d’aider les victimes. C’est faire preuve de responsabilité et surtout de solidarité.

    Voilà l’occasion naturelle de concrétiser et de matérialiser le « Fihavanana », condition « sine qua non » de toute démarche politique.

    On a cherché depuis des mois, la situation se présente ou nous est offerte telle quelle avec une violence inouïe ...

    Il va de soi, compte tenu de la situation, que Pouvoirs, oppositions, associations, industriels, « avara-pi », artistes, Eglises, etc ... doivent se donner la main pour soulager les sinistrés qui souffrent et méritent, qu’on le veuille ou non, sécurité, dignité et respect.
    Entendons-nous bien qu’avec les aléas climatiques et les catastrophes naturelles, tout le monde est potentiellement en insécurité et au même enseigne.

    Ambohitsorohitra, Iavaloha, Mahazoarivo ... ne sont pas à l’abri de ... tsunami humaine ... Soyez-en sûr !

    Cyniquement, si je me permets et ose dire, c’est l’occasion ou jamais de se constituer des voix pour les prochaines élections ... donner, promettre des programmes économiques et d’investissements pour protéger la population de ces fléaux naturels indépendants de la volonté humaine.
    Après les hôpitaux « manara-penitra », pourquoi pas des barrages et retenues d’eau artificielles « manara-penitra » dans les 10 ans à venir pour gérer l’eau et se protéger des inondations... On en a grandement besoin pour ce siècle. Et ce n’est pas l’espace qui nous fait défaut !!!

    Et soyons honnête, objectif et réaliste : depuis notre indépendance, on n’a construit aucun barrage pour gérer l’eau, produire de l’énergie ... On bricole, rafistole des équipements hérités de la colonisation pour seulement 10 millions d’habitants ... En 2013, nous sommes combien ??? PRATIQUEMENT LE DOUBLE ! L’intendance et l’équipement ne peuvent pas suivre ...

    Y a de graves lacunes que Hajo Andrianainarivelo (Vice 1° Ministre, formation agro. et non énarque) connaît mais ne le reconnaît pas et s’abstient de dire la réalité, le concret, ... pour diverses raisons.
    « ON NE NOUS DIT PAS TOUT ! ».

    Concernant Rajoelina et JOB, ils peuvent se renvoyer la balle mais le problème est là ... Leurs responsabilités, leurs défaillances, ... leur incombent.

    Politiquement, économiquement et socialement aucun feu n’est au vert ! Plutôt de l’orange clignotant et beaucoup de feux rouges grillés ...

    On n’a pas le droit de faire souffrir une partie du Vahoaka malagasy.

    Tsy fomba ary tsy mendrika izany !

    Veloma !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS