Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 30 mai 2020
Antananarivo | 02h02
 

Politique

Elections

Le MCFIE réclame la suppression de la CENI

vendredi 20 décembre 2019 | Mandimbisoa R.

Le mouvement des citoyens contre les fraudes et irrégularités électorales (MCFIE) revient à la charge. Lors d’une conférence de presse donnée à Ambohijanahary-ouest, hier, ses dirigeants s’en sont pris, une fois de plus à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ont réclamé sa suppression. Le MCFIE reproche à la CENI les différents erreurs survenus durant les dernières élections.

« Il est incontestable que la CENI a retouché la liste électorale utilisée lors des élections communales et municipales alors que l’article 3 du décret de convocation des électeurs précise que la liste électorale, ayant servi aux élections législatives, clôturée le 15 mai, uniquement qui va servir aux élections du 27 novembre », insiste un membre du MCFIE. Les témoignages reçus et les preuves rassemblées seraient nombreux, avance-t-il.

L’alliance des partis de l’opposition (RMDM) qui a tenu une autre conférence de presse dans la journée d’hier a également déclaré que les problèmes liés aux élections restent une source de crise dans le pays. Les anomalies électorales s’accumulent mais aucune solution ne semble être efficace pour les régler, déplore le RMDM. Tabera Randriamanantsoa, candidat malheureux à la présidentielle de 2019, qui fait partie des leaders du MCFIE a annoncé qu’il y aura un rassemblement de citoyens ce samedi au Magro à Behoririka pour dénoncer les irrégularités et fraudes électorales. Il s’est même adressé au président de la République en l’invitant à y participer en argumentant qu’il est un citoyen comme les autres.

49 commentaires

Vos commentaires

  • 20 décembre 2019 à 08:59 | Einstein (#3390)

    C’est un comme un cri dans le désert malheureusement. À Madagascar l’irrégularité est la norme, et malheur à celui ou celle qui réclame justice ou État de droit. La CENI a été mise en place pour maquiller les irrégularités du système.

    • 21 décembre 2019 à 19:41 | Riri (#8487) répond à Einstein

      Bonjour mes amis
      Le responsable de tous les troubles c’est ????? RAVALOMANANA ....le responsable de toutes les contestations et manifestations c’est RAVALO .... ????
      Il a perdu .... c’est un grand perdant ... et un mauvais perdant ...qui ne l’accepte pas .... il bave de rage ... il devrait être en maison de retraite .... mais la haine le ronge .... il est capable de tout ...ce tueur ... il est à l’origine de toutes les manifestations ... de tous les coups bas .... sa chère femme ..elle aussi ... bave de rage ... ces parasites .... ont ruinés le peuple malgache ..... quelques idiots de martys .. qui n’ont rien compris sont encore là ... a genoux devant leur DaDe .... mais c’est fini .....
      ce criminel doit laisser travailler en paix notre jeune président ..... il est maintenant temps d’emprisonner cette race de nuisibles ..... LES RAVALO.... sinon on va bientôt les classer dans les espèces endémiques de madagascar
      Lucie

    • 22 décembre 2019 à 09:43 | Ibalitakely (#9342) répond à Einstein

      à Riri bien qui Rira le dernier #(8487),
      vous avez complètement raison c’est pourquoi nous tgv-udrc-mapara-ird-irk-irkk nous bafouons la constitut°, les diverses lois & que nous sommes les champions des halatra bavata en matières d’élect°, juste pour couper la tête à Levalo. Pour cela BNGRC aidez-nous svp !!

    • 22 décembre 2019 à 18:03 | Riri (#8487) répond à Einstein

      Le responsable de tous les troubles
      Le semeur de trouble
      RAVALOMANANA et sa tendre épouse
      De bandits prêts à tout
      Qui bavent de rage ..... de s’êtres fait jeter dehors ....
      louisette

  • 20 décembre 2019 à 09:09 | lancaster (#10636)

    Bonjour. Les opérations électorales n’etaient certes pas parfaites mais ce n’est pas une raison pour revenir à l’ancien système du ministère de l’interieur.
    Comme son nom l’indique le CENI est moins dépendant des instances politiques gouvernementales que le ministère de l’interieur.
    On se souvient du fameux délestage électronique au min de l’interieur Lors des traitements électroniques des résultats de l’election Présidentielle 2006 au moment où R8 était distancé par son concurrent. Au retour de la lumière , R8 était en tête de la course.
    Alors, retour au min de l’interieur ?
    Vous voulez vraiment que les prochaines élections soient gérées par le min de l’interieur Sous la coupe du pouvoir ?

    Le ceni a au moins une certaine ouverture aux contrôles internationaux et nationaux. Trouvons la faille et améliorons le système. Mais ne faisons pas la bêtise de revenir au ministère.

    • 20 décembre 2019 à 09:27 | Liberty (#3679) répond à lancaster

      On a constaté un nombre trop important d’irrégularités lors des dernières échéances électorales dans le pays (legislatives, présidentielles, municipales...).

      Je comprends qu’on réclame une remise à plat du système pour une plus grande transparence dans l’organisation du scrutin, dans la confection des listes électorales, etc... La CENI a montré ses limites avec les dernières élections municipales.

    • 20 décembre 2019 à 10:27 | balitakely (#10815) répond à lancaster

      Je suis tout à fait d’accord avec lancaster, au moins la ceni y est pour palier ces anomalies. Mais pas suffisante. Car on a constaté depuis des dernières élections ou la ceni a pris en main. Des irrégularités, des fraudes, des ....
      On pense que la ceni n’y est pour rien mais, on pense qu’elle peut voir en amont les choses qui peuvent se passer lors d’un scrutin, c’est pas pour la première fois qu’elle occupe une election.
      La ceni est un organe de gestion, de gouvernance, de coordination, en bref celui à tous les malagasy, on peut mettre confiance en matière d’élection. IL y avait aussi des échanges avec les cenis d’autres pays africains. Où sont ces expériences acquises ???
      Quoi qu’il en soit, on ne doi pas endosser toutes les erreurs électorales à la Ceni, car elle essaie de faire ce qu’elle peut. Elle donne ses mieux au pays. Mais on a besoin toujours d’amélioration davantage, elle doit se veiller à ce que tout se passe bien SAUF elle n’est INDEPENDANTE comme son nom !!

    • 20 décembre 2019 à 10:53 | betoko (#413) répond à lancaster

      En effet vous avez mille fois raison Une chose m’étonne si mon nom était sur la liste lors de l’élection présidentielle ou législative et qu’il n’y ait plus lors de l’élection municipale , qui a intérêt à effacer mon nom et qui peut savoir que moi habitant dans quelconque commune aller voter pour un ou une candidate X ? Ce n’est pas logique .Peut être que le logiciel de la CENI possède des anomalies
      Tabera qui appelé Andry Rajoelina à venir au Magro , je suis MDR

    • 20 décembre 2019 à 13:07 | Jipo (#4988) répond à lancaster

      Bonjour .
      @ kelytoukou !
      Vous avez changé de" logiciel " ??? c’ est la fôte au logiciel ??? ça change des frantie
      Vous parlez du logiciel (pas mon mari) rat-zolina mais en ce cas il faut en changer !
      De toutes façons à l’ image de stalone quand votre mentor partira la queue entre les jambes, je parle de son vermicelle transparent et ses graines de couscous, vous disparaîtrez tout comme lui et les indépendantistes nationalistes après avoir laissé à vos compatriotes le soin de nettoyer vos déjections ( pour rester politikement korrekt)
      La ceni aussi imparfaite soit-elle, est là a dessein : pour couvrir et valider toutes les dérives, détournements, et autres subtilités dont les Malgaches sont devenus spécialistes , système "D" étant une excellente sekoly ...

  • 20 décembre 2019 à 09:56 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Izany tokoa ve no tena vahaolana hitan’ireto liampahefana tsy tia Tanindrazana miady hamerenana olontokana eo @ fitondrana ireto ?
    Efa mazava fa misy ny fitsarana misahana izany olana izany ary mananjo izay tena manana ny porofo marimpototra hametraka ny fitoriana fa ty izay rehetra liampahefana mivouvou etsy eroa foana akory no ndeha hanapahana hevitra goavana eto @ Firenena

  • 20 décembre 2019 à 10:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ah nos médecins après la mort se dévoilent actuellement.
    Si on n’a pas confiance à l’organisation et à l’organisateur, la solution est de ne pas y participer au lieu de faire l’intéressant.

    • 20 décembre 2019 à 13:09 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous êtes prié de respekter la volonté de ouak / !

  • 20 décembre 2019 à 11:00 | Isandra (#7070)

    Si je ne me trompe pas, ce sont les partis composant cette opposition qui avaient réclamé en premier qu’on écrivent dans la FDR l’installation de cette institution, et puis la soutenaient pendant le scrutin du premier tour, quand Rajoelina a critiqué les résultats publiés par cette institution indépendante.

    En quelque sorte, ils se comportent comme un gosse gâté, quand les choses ne fonctionnent pas comme il veut, ou ses caprices ne sont pas satisfaites, il accuse sa nounou incompétente et réclame son départ, pourtant, c’est lui qui s’autorise capricieusement de demander l’impossible,...!

    Où va ce pays, quand à chaque fois certains ne sont pas satisfaits, il faut que quelque chose soit supprimée ou cassée ?

    • 20 décembre 2019 à 13:10 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Autobiographie parfaite, continuez vous êtes sur la bonne voie !

  • 20 décembre 2019 à 11:15 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    De prime abord, l’ensemble du processus électoral est une affaire d’Etat, la responsabilité pour le déroulement d’une élection incombe à l’Etat. Ici, il est primordial de faire une nette distinction entre l’Etat et le régime politique au pouvoir. C’est cette confusion délibérée entre « Etat et régime » qui est à l’origine de diverses manipulations opérées dans le but ultime de faire gagner les choix et candidats du régime dans la majorité des cas, et dans certains cas, une entité politique ayant les moyens de corrompre les différents maillons du système électoral.

    La préparation, l’organisation, le processus de vote, la gestion des contentieux électoraux, sont sous la responsabilité directe de l’Etat.

    A la base, il faudra ériger le Fokontany composé de Fokonolona comme collectivité territoriale de base, et donner à cette entité une pleine responsabilité dans la préparation et l’organisation du processus électoral. Le Fokontany devra être le premier responsable de la confection de la liste électorale, et la base de données y afférente doit être gérée et disponible à tout moment dans chaque Fokontany. Les membres du bureau du Fokontany doivent être élus au suffrage universel direct au cours de l’assemblée générale du Fokonolona.

    Et les membres de chaque bureau de vote dans chaque Fokontany doivent être élus au cours d’une assemblée générale du Fokonolona aussi, et il est impératif que les membres du bureau de vote soient différents des membres du bureau du Fokontany.

    Le quartier et domicile de chaque électeur dans le Fokontany doit être connu et visité par les membres du bureau du Fokontany avant chaque opération électorale et avant la clôture définitive de la liste électorale afin de pouvoir retrancher les électeurs fantômes après avertissement préalable.
    Les membres du bureau du Fokontany doivent être autorisés à assister l’établissement du PV de vote dans chaque bureau de vote.

    Le recensement des matériels de vote et traitement ainsi que la consolidation des résultats des opérations de vote doivent être effectués au niveau de chaque Commune mais non plus au niveau de District, et les représentants du Fokontany ainsi que des candidats doivent être autorisés à assister à la vérification et la consolidation des résultats au niveau de chaque Commune. C’est à ce niveau que des confrontations auraient lieu si besoin se fait sentir.

    L’Etat, à travers le ministère de l’intérieur et de la décentralisation, doit être le responsable de la collecte des résultats et des matériels de vote auprès de chaque Commune, avant la consolidation finale auprès du ministère de l’intérieur, et proclamation provisoire des résultats par Commune.

    Et la proclamation finale et définitive des résultats se feront auprès de la HCC, en officialisant les résultats par Commune.

    Compte tenu de cette proposition supra, la CENI doit être supprimée, c’est un doublon inutile et budgétivore, c’est la structure source et origine des manipulations des opérations électorales dans le pays.

    Bref, dans la déclaration de politique générale de l’Etat, il faut qu’il y soit inscrite et à mettre en œuvre impérativement une dépolitisation des actions et actes des personnels de l’administration publique, il faut que l’administration soit neutre et non engagée politiquement. Des sévères sanctions doivent être appliquées pour les contrevenants.

    • 20 décembre 2019 à 13:23 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      Bonjour , mais vous demandez quasiment la même chose que les GJ : le RIC et la CENIXIT .
      Bonne journée .

    • 20 décembre 2019 à 15:18 | Jacques (#434) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra,

      Vous dites, je cite :

      " ...une dépolitisation des actions et actes des personnels de l’administration publique, il faut que l’administration soit neutre et non engagée politiquement. "

      Pour les sensés, oui. Pas facile d’intégrer cela dans une caboche babakoto. Le PM qui s’appelle Ntsay l’a déjà rappelé maintes fois avant le scrutin présidentiel de l’an dernier, rappel qui n’a eu aucun effet.

      " L’Etat, à travers le ministère de l’intérieur et de la décentralisation, doit être le responsable de la collecte des résultats et des matériels de vote auprès de chaque Commune, avant la consolidation finale auprès du ministère de l’intérieur, et proclamation provisoire des résultats par Commune. "

      Eh ben oui. Partout, notamment en Afrique, la Ceni n’est qu’une antichambre d’obscures réflexions et de magouilles, source d’interminables incidents post-électoraux, elle doit être supprimée. Que le Mininter reprenne la tache qui devait lui revenir, comme dans tout pays normal.

    • 20 décembre 2019 à 15:55 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Bonjour Jacques,

      L’absence d’une dépolitisation de l’administration publique livre les populations rurales, en dehors des chefs lieu de région, à de nombreux actes de malversations et pressions, et de répressions de la part des fonctionnaires détenteurs de l’autorité publique et ceux faisant partie des services déconcentrés de l’Etat.

      La grande majorité, pour ne pas dire presque tous, de ces fonctionnaires, dans un souci de gestion de carrière, font partie du parti politique du régime au pouvoir, et ils croient fermement qu’il est de leur devoir de servir le régime par tous les moyens possibles.

      Les intérêts politiques du régime ne coïncident pas dès fois avec les intérêts de la préservation d’un service public au profit de la population. Et c’est là que l’Etat et ses administrations publiques doivent veiller aux biens communs et intérêts publics, avec l’appui de la société civile au profit de la population dans son ensemble.

      Bref, il est plus facile d’observer, de constater, et de poursuivre un fonctionnaire corrompu et défaillant si la dépolitisation serait effective, alors qu’il serait difficile voir impossible se s’y atteler avec cette CENI monopolisatrice des opérations mais dépourvues de crédibilité dans ses pratiques et approches, et qui ne cessent de s’arcbouter derrière la communauté internationale et les accords élaborés en période de crise politique justifiant sa création et utilité.

  • 20 décembre 2019 à 11:53 | Isandra (#7070)

    Je ne comprends pas pourquoi Tabera et RMDM s’allient toujours avec le TIM de Ravalo, pourtant, cet homme les ont ridiculisé lors de communale.

    En effet, après discussion de 4 heures, Ravalo avait accepté d’être candidat à la mairie de Tana, ce que Tabera a rapporté aux journalistes, c’est la raison pour laquelle ils ont pu déclarer en public leur soutien à cette candidature. Mais, mais, Ravalo a décidé autrement, en désignant un candidat jeune inconnu du public, inexpérimenté en politique, il les ont ridiculisé pour ne pas dire autre mot.

    C’est peut être, cette décision l’origine de la défaite de TIM à Tana, que Ravalo veut dissimuler à tout prix. Comme il faut un bouc émissaire com d’hab, (cette fois Olivier ce n’est pas la France), le mieux placée, c’est la CENI.

    • 20 décembre 2019 à 11:55 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Bon nombre d’anciens cadres de TIM ont compris cette manoeuvre, c’est pourquoi, ils ont pris leur distance.

    • 20 décembre 2019 à 12:12 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      La vapeur éthylique fait encore des ravages à une heure avancée de la matinée…

      Le sujet objet de l’article tourne autour de l’organisation des élections, mais l’enivrée ne fait qu’éprouver de la confusion monumentale entre CENI, Ravalomanana, Tabera Randriamanantsoa, RMDM, TIM, la France, candidat…

    • 20 décembre 2019 à 12:26 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      La CENI est une institution qui sert de justificatif à tout pouvoir en place . Comme l’Assemblée Nationale et le Sénat , elle fait fonction de boîte aux lettres pour entériner les votes récupérés d’une façon inavouable... La HCC termine le boulot en invoquant" le Pacte de responsabilité "ou le fameux :"recevable ,mais non fondé ". Tout cela ,sous la bénédiction des espèces sonnantes et trébuchantes . Mais vu la mine déconfite des récipiendaires et leur affluence vers un cabinet médical reconnu de la capitale ,ces agissements ne portent pas bonheur .

    • 20 décembre 2019 à 12:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Hic hic ! C’est le zoma mahafinaritra ah !

      Cela vous fait tourner la tête !!!?

    • 20 décembre 2019 à 12:35 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Vous continuez à applaudir des deux mains Monseigneur Olivier, qui vous traite de tous les mots.(maux !!!)
      Si ce n’est pas du masochisme ,Dieu que ça y ressemble !!! Mais vous n’êtes pas à une contradiction près ...

    • 20 décembre 2019 à 12:41 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Mais qu’est-ce qui vous arrive à la fin ? La haine vous détruit à ce point, mais pourquoi ?

      Essayons de reconstruire ce pays en toute objectivité au delà des passions, ayons le courage de dénoncer ce qui ne va pas indépendamment d’un tel ou un tel ou de la soumission complice à des manœuvres politiques dilatoires et des basses besognes des politiciens véreux…

      Ressaisissez-vous, ne sois pas la honte et la risée de la génération future avec cette haine viscérale qui vous mine tout le temps !

    • 20 décembre 2019 à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lé kopé,

      C’est déplorable, pour ne pas dire condamnable, votre attitude de réduire ainsi ces institutions, juste le fait que les résultats ne sont pas en votre faveur, si on regarde leur efforts pour faire régner la démocratie dans ce pays,...

      D’autant plus, ce régime n’a aucune influence, ni pouvoir sur elles, du fait que ce n’est pas ce régime qui les a mis en place, ni nommé leur membres.

      Pourquoi, la HCC continuait de déclarer " recevable, mais, infondée", parce que ces gens là sont récidives, ils déposaient des requêtes sans preuves,...Cela risque de se reproduire avec les tribunaux administratifs.

    • 20 décembre 2019 à 13:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lé kopé,

      N’oubliez pas que la justice ne fonctionne pas comme le Dina à la Pety, ni justice populaire, il suffit tondro molotra pour désigner le coupable.

  • 20 décembre 2019 à 13:30 | Jipo (#4988)

    Le comble de la mauvaise foi tu meurs !
    @ isandra l’ addict à l’ usurpation, la médiocratie compulsive, et la niaiserie .

  • 20 décembre 2019 à 13:59 | lancaster (#10636)

    Un audit indépendant international, organisationnel, technique et financier doit être opéré au sein de CENI.
    On trouvera au moins un début d’explication aux différentes failles et irrégularités constatées.
    Des organisations beaucoup plus complexes et beaucoup plus grandes que CENI ont été audites. On a pu y apporter les améliorations nécessaires.
    J’ai parlé plus haut d’audit financier. Il est temps aussi de voir un peu plus en profondeur l’utilisation des fonds publics lors des élections.

    • 20 décembre 2019 à 14:25 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Lancaster,

      On n aurait pas pas besoin de la communaute internationale pour l audit organisationnel et technique que vous preconisez la.

      Lea failles y afferentes sont facilement verifiables sans risque de se tromper du tout.

      Je viens de faire ci dessus des suggestions, celles ci sont basees sur mes constats de visu en tant que citoyen lors des operations electorales dans le pays durant les presidentielles et legislatives, et j avais eu l occasion d observer meme des failles dans le traitement et verification des resultats par les SRMV.

      A la situation actuelle, une volonte politique reelle d amelioration du systeme.et des operations de la part de l Etat est plus que primordiale, la credibilite et la serenite de l ensemble du systeme dependent de cette volonte de l Etat.

      La CI ne peut pas etre au courant de l existence et persistence de ces nombreuses failles car elle n etait pas presente au moment des faits, l Etat et les citoyens electeurs Malagasy doivent prendre en main ensemble et collaborer afin d instaurer un climat de confiance et de serenite dans les elections a Madagascar.

      Apparemment, vous n etiez ni present ici au pays lors de ces elections ni ayant eu auparavant l opportunite de constater le deroulement des operations electorales dans le pays.

      Cordialement

    • 20 décembre 2019 à 14:44 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Si vous avez des constats et observations, parlons maintenant et allons y pour le debat et discussion constructive detaillee dans ce sens alors

  • 20 décembre 2019 à 14:02 | Shalom (#2831)

    Ny CENI dia fototra napetraky ny frantsay amin’ny tany Afrikana. Msiy sahy hilaza ny mifanohitra amin’izany ? Jereo fa ny tany nozanahan’ny frantsay rehetra dia misy io fototra io.

    • 20 décembre 2019 à 16:52 | lancaster (#10636) répond à Shalom

      On perdra du temps en débat stérile si on se contente de faits réels mais anecdotiques vus dans quelques fokotany en ville.
      Les résultats et les recommandations d’un audit sont utiles pour cela. Au moins ce sera quelque chose étudie avec méthode .
      Discuter dans le vide comme ça, ne mènera à rien d’utile sauf à se croire infaillible avec des analyses de clients de bars.

    • 20 décembre 2019 à 18:01 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      lancaster,

      Parler d’audit, de méthode, et quoi encore de logiciel ?
      Avez-vous une notion du détail des étapes des opérations électorales dans le pays au moins ? Parlons-en au lieu de fuir le sujet en ânonnant à la manière des consultants qui ne font que dire d’une autre manière les sujets que tout le monde sait déjà…à coup de baratin à n’en plus finir

  • 20 décembre 2019 à 14:18 | Isandra (#7070)

    Voici, un article très édifiant qui nous raconte l’histoire des élections à Madagascar.

    http://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/2802-madagascarn-lhistoire-a-travers-les-elections-presidentielles-de-1959-a-2006.html

    • 20 décembre 2019 à 14:40 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ayons la volonte et le courage de reflechir ensemble le futur et l amelioration du processus electoral, ne versez pas dans des diversions inutiles, abordons les failles du present et oeuvrons pour donner de la credibilite au futur...

      Ne tourne pas autour du pot par lachete...laissons de cote les partis politiques et les tendances politiques, parlons du processus entre citoyens et electeurs responsables...

    • 20 décembre 2019 à 15:13 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Encore une fois , vous manquez d’objectivité ,ce qui n’est pas étonnant ,avec toutes les contradictions que vous débitez ,et qui sont votre marque de fabrique . Je m’explique en langage plus accessible , que toutes ses institutions sont une mascarade pour endormir la masse populaire et cela de tout temps ,que ce soit en Afrique ou à Madagascar. Et je dis bien de tout temps car les régimes successifs en ont largement abusé ,sans distinction ,à commencer par les élus d’Isandra ...Vous ne pouvez pas me taxer de partialité ,vu que je mets tout le monde dans le même sac ,et je ne suis pas le seul de cet avis .
      On met sciemment à l’écart du système, toute personne pourvu de connaissances et d’honnêteté, pour pouvoir se servir allègrement . Des Malagasy ,tous compétents dans leur domaine ,attendent des lendemains meilleurs à l’étranger (encore Andafy...), pour porter leur contribution à l’édifice . Mais la prolifération de paniers à crabes ,ne leur donne ni la volonté ,ni l’envie de coopérer .

    • 20 décembre 2019 à 15:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lé kopé,

      "Vous continuez à applaudir des deux mains Monseigneur Olivier, qui vous traite de tous les mots.(maux !!!)

      Balayez d’abord devant notre porte, avant de critiquer les autres, si vous avez au moins de l’honnêteté intellectuelle. Certains Malagasy qui traitent leur compatriotes de tous les noms, Qu’en pensez-vous ?

      A propos des institutions :

      Dans ce cas là, vous auriez dû alors applaudir Rajoelina, quand il a dit qu’on va supprimer le Sénat :)

      Selon vous donc, nous devrions supprimer toutes ces institutions, ce sont inutiles, car leur existence n’est que mascarade, elles ne doivent pas se mettre d’accord en aucun moment avec le régime en place.

      En d’autre terme, la majorité présidentielle ne doit pas exister dans une démocratie, sinon, les parlements ne sont que mascarade et à supprimer. C’est la démocratie à la Lé kopé.

    • 20 décembre 2019 à 16:57 | lancaster (#10636) répond à Isandra

      C’est un article de journaliste. Instructif mais c’est juste un simple article.
      Un audit produira des analyses techniques des failles et insuffisances au vu des résultats, des PV, des relations organiques entre le CENI central et les services périphériques, les qualités des agents du CENI en général et par niveau de traitement des opérations électorales, avant, pendant et après le scrutin, etc...

  • 20 décembre 2019 à 15:07 | Jipo (#4988)

    Comment peut-on esperer une maturité politique des habitants d’ une Nation : autre que par l’ Education, ce que ne cherchent pas les élus, loin de là et pour plusieurs raisons ...
    Une anecdote :
    Dans un endroit reculé d’ Asie, on pouvait constater une usine déversant sans scrupule des eaux usagées et toxiques de ses traitements et activités, et un peu plus bas des femmes se lavant les cheveux, le linge et enfants.
    De demander aux autorités comment pouvaient-elles laisser faire cela sans en avertir la population.
    Réponse, si on les éduque ils vont ensuite venir revendiquer l’ assainissement , l’ aménagement et des centres de traitements, ce dont nous n’ avons pas les moyens ...
    De conclure que maintenir une population ignorante est plus facile a manipuler qu’ une instruite, toutes similitudes avec ce qui se passe à Dago ne peut qu’ être fortuite !

    • 20 décembre 2019 à 16:14 | Vohitra (#7654) répond à Jipo

      Bonsoir Jipo,

      Effectivement, c’est la réalité dans la plupart des pays pauvres.

      Et je vous rejoins dans votre fil de pensées, si le régime au pouvoir, je fais exprès de ne pas aborder l’Etat, arrive à améliorer un tant soit peu les conditions et cadre de vie de la population, cette dernière commencera à s’intéresser à la gestion de la chose publique, et exprimera le devoir et volonté d’y participer, ce qui est absolument à proscrire pour un régime qui veut rester résolument détenteur, pour plusieurs décennies, de la puissance publique à son seul profit et de ses partisans…

    • 20 décembre 2019 à 17:10 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Hélas c ’est devant ce supplice de tantale que nous sommes confrontés, mais les Peuples semblent commencer a sortir de leur léthargie, pour ne pas redire : adolescence, le mouvement des GJ en est une prémisse annonciatrice qui comme vous pouvez le constatez en inquiète plus d’ un, particulièrement les dictateurs et oligarchie de Bruxelles .
      Apres quand la Chine s’ éveillera, c ’est au tour des Peuples ...

  • 20 décembre 2019 à 15:21 | Turping (#1235)

    Le MCFIE a raison de dire l’inutilité de la CENI si Madagascar serait un état républicain qui pouvait garantir un vrai état régalien ,républicain digne de garantir une vraie souveraineté nationale reposant sur un état de droit (institutions fortes ) . A défaut ,un vrai régime monarchique parlementaire au conditionnel qui n’a jamais vu le jour après une indépendance sous dépendance faisant vociférer les esprits limités .

    • 20 décembre 2019 à 16:12 | betoko (#413) répond à Turping

      C’est le cas non ? Madagascar est une république depuis 1960 et qu’est ce que vous voulez qu’on mette à la place du CENI ? Il y aura toujours des insatisfaits et pourquoi personne ne propose ceci "comparer tous les procès verbaux venant venant de toutes les communes avec la présence de tous les candidats et leur représentant à Tananarive cela va nous coûter très très cher sans parler du temps mais résultat des courses plus de contestation possible
      Savez vous pourquoi on a mis cette CENI ?

    • 20 décembre 2019 à 17:13 | Jipo (#4988) répond à Turping

      @ kelytoukou .
      Pour faire avaler des couleuvres à tous vos compatriotes !
      Qui pour votre plus grand désappointement commencent à se rendre compte de la supercherie !

    • 20 décembre 2019 à 18:56 | Turping (#1235) répond à Turping

      Betoko,
      Depuis quand la CENI existe t-elle ?A moins que je me trompe c’est depuis la période de transition après le coup d’état de 2009 n’est-ce pas ?.Jusqu’à maintenant on ne peut plus s’en passer .
      - Les états qui fonctionnent plus ou moins bien n’ont pas besoin de cette entité contradictoire où même l’établissement des listes électorales n’ont pas été assurées correctement.

  • 20 décembre 2019 à 16:05 | ratiarison (#10248)

    Ny CENI ry zareo mpamitaka-matim-bola Mpandainga ny totalin’izany rehetra Dia tsotra : miala eo jiaby ampy Izay ? Mpiray tsikombakomba @ny fitondrana n’y Tontakely ?

  • 20 décembre 2019 à 17:19 | betoko (#413)

    Si la CENI avait triché à sa place j’aurais déclaré le vainceur avec 70 voir 90% de voix comme du temps de Tsiranana ou de Ra8 et la publication des résultats en une semaine tout au + et sans attendre les PV
    Au fait , est ce que les vaincus ont comparé les PV de chaque bureau de vote ?

    • 20 décembre 2019 à 17:53 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Betoko,
      Avec "Le taux de participation officiel était de 98,8%".

      Parce que ce taux de participation faible est une honte pour la CENI.

      Cet taux faible montre la sincérité de ces résultats.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS