Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 octobre 2018
Antananarivo | 17h40
 

Politique

Résultat électoral

Le Cram propose l’utilisation du logiciel e-gouvernance pour les élections

lundi 6 août | Ny Aina Rahaga

Le traitement des résultats lors des élections à Madagascar a toujours été problématique et souvent source de discorde. Les suspicions de manipulation des résultats électoraux ont amené le pays vers des contestations de la part des camps défaits par la voie des urnes. C’est dans ce souci que le CRAM ou Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar a préconisé l’utilisation du logiciel e-gouvernance.

L’utilisation de l’e-gouvernance étendue aux élections permettrait en effet de recevoir plus rapidement les résultats sans qu’aucune fraude ne puisse se faire, souligne le CRAM. L’e-gouvernance, rappelons-le, est l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) par le secteur public pour l’amélioration de la fourniture d’information et de service. Selon les explications du CRAM, les résultats du premier tour de présidentielle pourraient être connu le soir même du 7 novembre vers 21 heures avec l’utilisation de ce logiciel. Cette pratique serait utilisée dans bon nombre de pays développé et la marge d’erreur est quasi-inexistante. Mis à part les bugs que l’on peur redouter, ce système ne souffre d’aucune disfonctionnement dans ces pays toujours selon le CRAM.

L’utilisation de l’e-gouvernance pour les élections, du moins celle de cette année et pour les législatives de 2019 est toutefois loin d’être simple. Le passage à l‘utilisation des TIC pour garantir les résultats des élections aurait dû être planifié et proposé à l’avance. D’ailleurs, les multiples piratages connus par les sites officiels des institutions de la république de cette année ont prouvé la non-maitrise de l’informatique et des TIC dans l’Administration malgache.

35 commentaires

Vos commentaires

  • 6 août à 11:13 | isoarha (#8297)

    Bonjour,

    C’est une bonne idée, et d’autant que Mcar fait partie des pays d’Afrique le mieux desservie en débit internet. C’est le moment de le demontrer.
    Tous ces candidats comme tous les Malgaches en tireront profit, plus vite le résultat soit proclamé, mieux c’est pour la democratie, et l’image de marque du pays.
    Perso, j’ adhère.
    L’histoire du climat pluvieux, des arguments d’ un autres siècle, d’ailleurs dépassé par la réalité du changement climatique( stipulé dans la Constitution Malgache) aux oubliettes. De toute façon, il faut bien vivre avec son temps.

    • 6 août à 11:29 | RAMBO (#7290) répond à isoarha

      TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Madagascar avance à grands pas

      Sahambano (Ihosy), Ankerivato et Soavina (Ilaka Centre, Amoron’i Mania), Belobaka (Tsiroanomandidy), Ambohipihaonana (Ambatolampy). Ces noms de différentes localités, et de bien d’autres encore, ont pour dénominateur commun l’exploitation de sources d’énergies renouvelables. Ce sont des centrales hydroélectriques et des fermes solaires, qui sont entrées en fonction ces trois dernières années. C’est dire que Madagascar est en plein dans la transition énergétique, et entend optimiser l’exploitation de son potentiel d’énergies renouvelables, de 7000 Mégawatts, rien que pour l’hydroélectricité. L’objectif est de combler le retard et le déficit en énergie, qui constitue encore un frein énorme au plan socio-économique.
      L’Emergence, pour le secteur de l’énergie, est de répondre aux besoins sans cesse croissants des usagers, des ménages aux industries, pour favoriser la création d’activités économiques et d’emplois, autant à une dimension individuelle qu’en termes de grandes unités industrielles ; pour cette dernière, il s’agit, en outre, de booster la compétitivité de nos produits sur les marchés mondiaux. Les besoins augmentent et le recensement général de la population va nous donner une idée précise des usagers potentiels, puisque, pour le moment, seuls 16,8% de la population ont accès à l’électricité, selon les données de la Banque Mondiale. L’exploitation des énergies renouvelables donne une dimension nouvelle à la protection de l’environnement ; elle signifie aussi une diminution de l’utilisation de centrales thermiques fonctionnant au gas-oil, sources de saignées dans le budget de l’Etat, en raison des subventions octroyées annuellement à la JIRAMA. Il est vrai toutefois que le recours au fuel lourd, pour toutes les centrales d’Ambohimanambola, à Antananarivo, et la mise en place de centrales hybrides (gasoil et solaire), constituent déjà un allègement des dépenses pour la compagnie nationale d’électricité.
      La transition énergétique est en marche, elle repose sur du concret, et elle va se poursuivre. Demain, ce seront les centrales hydroélectriques de Farahantsana-Mahitsy, d’Ampitabepoaky-Tsiroanomandidy, de Belaoko-Lokoho-Andapa, d’AntetezambaroToamasina, ou de Sahofika-Ambatolampy, cette dernière sera une des plus grandes centrales hydroélectriques du pays, avec une capacité prévisionnelle de 300 MW.
      Depuis le 21 juin, Madagascar a un nouveau gouvernement, ouvert sur les autres forces politiques ; il doit mener le pays vers des élections inclusives, transparentes, et acceptées par tous, mais devra aussi renforcer la sécurité, s’attaquer au coût de la vie, et assurer la continuité des actions de développement tracées par le Chef de l’Etat. La Caisse Nationale de Solidarité Santé est instituée, c’est une première en matière de santé publique dans la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle. La CNSS va permettre à tous les malgaches de bénéficier de services, soins médicaux, et de médicaments dans toutes les formations sanitaires, moyennant une cotisation annuelle de 9000 ariary. Les cinq ans qui viennent de s’écouler ont été des années de travail incessant, pour sortir le pays des griffes de la pauvreté et des profiteurs, tel que l’a déclaré le Président de la République le 26 juin. L’heure est à la renaissance, au renouveau des valeurs morales et spirituelles, le crédo du nouveau Cardinal malgache, Désiré Tsarahazana.

      Je vous ai dit ce que j’avais sur le cœur. Je vous ai parlé de la foi qui m’anime pour la stabilité et le développement, du pacte que je veux nouer avec vous, autour d’un réalisme optimiste quant au futur de notre île ». HERY RAJAONARIMAMPIANINA, 26 JUIN 2018

    • 6 août à 12:09 | isoarha (#8297) répond à isoarha

      Rambo,
      C’est peut être une bonne intention d’alléger le budget de l’État en misant sur le durable mais voyez- vous, le petit malgache ne peut pas supporter les charges en millions de Fmg ni en 5zeros en ariary du fraïs de jirama. La vie est trop chère, les gens sont content d’un puits et d’une plaque, du coup,ils ne regardent la télé que quand il fait beau( le sinequanon du fonctionnent du solaire) lequotidien est fastidieux sans eau courante.
      Comme quoi, ce jirama du cher a l’État, le malgache , le « petit » n’en a jamais profité.
      J’ ai vu a la télé le père Rajao si fier d’inaugurer son hôpital du sud est, vous savez comment c’est cher pour le Malgache le coût de sa santé ? Quand il est malade, il se rend dans un centre hospitalier en espérant se soigner( Droit de l’humain), qui est logique me direz-vous, par contre, le bonjour a 1 million, le je suis malade a 1million et voici l’ ordonnance a 1 million de fmg, c’est trop cher. Surtout au’ il faut trouver encore les million pour acheter les médoc s, puis les millions pour l’hospitalisation et des fois mer avec ces millions la plupart sortent le pied en avant. A Madagascar, être malade signifie « mort certaine » selon que tu es de petit cabre ou pas. C’est un scandale.

    • 6 août à 15:03 | komi (#10299) répond à isoarha

      Anisan’ny manahirana tokoa aloha ilay fanangonana vokatra eraky ny faritra ka hitako fa hevitra iray mety hamahana izao olana iray izao ny fomba tahak’izao. Tombotsoa voalohany azo aminy dia ny firosoan’ny asa haingana

    • 6 août à 15:22 | sasa (#10303) répond à isoarha

      hita taratra tamin’ny fifidianana hatrazay fa nohon’ny tsy fisian’ny teknolojia toy izao no nahataraiky ny famahoana ny vokatry ny fifidiana ka tsy hitako izay maharatsy ny fampiasana teknolojia toy mba hanatsarana ny fomba fiasa.

    • 6 août à 18:29 | Toutoun (#10298) répond à isoarha

      Tsy vitan’izany ihany ry « Isoarha » fa tena mbola vitsy no afaka mampiasa io teknolojia io ah ! Tombony ho an’ny firenena izany mba hahatonga azy ho fitaratra eo @ continanta Afrikana

  • 6 août à 11:52 | RAMBO (#7290)

    COOPERATION JAPON MADAGASCAR EN INFORMATIQUE et L’EXTENSION DU PORT DE TOAMASINA.
    Les japonais ont présenté et partagé leurs avancées technologiques ainsi que leurs réalisations en matière de grandes infrastructures. Ce fut également une projection vers le futur, sur les projets qui seront mis en œuvre à Madagascar, avec la coopération japonaise, comme l’extension du port de Toamasina. NEC, par la voix de son Chairman, Nobuhiro Endo, souhaite établir un partenariat, pour aider Madagascar à acquérir de nouvelles compétences en matière d’informatique et de technologie de l’information et des télécommunications. Le Chef de l’Etat Hery RAJAONARIMAMPIANINA a salué le génie et l’innovation perpétuelle de NEC depuis sa création en 1899. « Il s’agit d’un modèle dans la course au développement de la technologie et pour la création d’emplois », a-t-il déclaré. Au Port de Tokyo, le Directeur Général a présenté le savoirfaire et les compétences du Japon en matière de construction d’infrastructures. La baie de Tokyo abrite le plus grand complexe industrialo-portuaire continu au monde. Le Président Rajaonarimampianina a exprimé son enthousiasme par rapport à la coopération avec le Japon, après avoir vu les infrastructures portuaires et la grandeur de la vision pour le Port de Toamasina, un projet auquel il tient tout particulièrement, et dont les travaux débuteront en 2018. Chose promise chose due...l’extension du Port de Toamasina est en route.

    Le récit avec des belles images :
    http://www.presidence.gov.mg/revues/Revue-de-la-Presidence-041.pdf

    • 6 août à 12:00 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      Il peut prévoir tout ce qu’ il veut, même jusqu’ en l’ an 3000, en 2018 votre honoris causa de la médiocrité aura été débarqué comme il le mérite, avec le regret de l’ absence des coups de pompes au Q qu’ il mérite avec mention !
      Ce n’ est pas parce que la konnerie dans ce bas monde est prédominante qu’ il faut en abuser, ce que vous avez dépassé avec mention depuis trop longtemps ...

    • 6 août à 12:47 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      Isoarha
      Ce que vous dites est exact mais...
      La dégradation de la prise en charge de la santé Gasy s’est dégradée dans les années 80 quand Ratsiraka avait décidé de limiter les importations. Notre pays s’est appauvri à une vitesse Grand V depuis. Les médicaments sont devenus des produits de luxe et non plus de première nécessité depuis.

      Ni Zafy, ni Ravalomanana, ni Raajoelina aucun n’a essayé de résoudre le problème d’accès au soin pour tous … C’est Hery Rajaonarimampianina qui instaure le CNSS qui est une Sécurité Sociale à la portée de tous financée pour l’instant par un Organisme International jusqu’à son fonctionnement généralisé dans toute l’île. La cotisation d’adhésion annuelle est de 9000 Ar soit 2.37 euro. Et avec cette Carte les soins sont gratuits. Les plus démunis sont pris en charge dans leur cotisation par un organisme international C’est une bonne politique qui accompagne les Réalisations en milieu rural de Blocs Opératoires et des Centres de soin.

      Vous savez, quand on parle de FISANDRATANA 2030, même les Andafy soit disant intellos ne comprennent pas pourquoi 2030. Et pourtant l’idée c’est simple. 2030 ce sera une année charnière où les travaux que Hery Rajaonarimampianina porteront ses fruits. De Gaulle est mort il y a longtemps mais le Gaullisme trouve toujours des adeptes aujourd’hui. En 2030, Hery Rajaonarimampianina ne sera plus au pouvoir certes mais tout ce qu’il a initié restera.

  • 6 août à 11:54 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Bonne surprise de proposer cela et non pour 2030 ...
    Mais comme le dit si bien l’ éditorialiste, entre les prestataires de services comme la zirama et le manque de maîtrise du logiciel, la porte aux malversations polymorphes est ouverte !
    Alors au lieu de vanter quelquechose, qui serait mieux, comme le simple fait d’ avoir à manger, un niveau de vie au dessus de 2€ / jour , des moyens de communication et infrastructures qui tiennent la route, pour ne pas dire la piste, sans parler de l’ insécurité, qui sont autant d’ urgences que le E.gouvernance, qui nous permettrait de nous passer de nullités honoris causa de la médiocrité, que l’ on s’ attaque aux priorités et non aux enjoliveurs, au risque de tout « cramer », ce qui est quasiment déjà fait ...
    Cette course systématique aux futilités dépasse l’ entendement, de se demander dans quels cours accélérés ces individus ont été, pour une performance aussi millésimée mais surtout : jamais égalée !

    • 6 août à 12:50 | RAMBO (#7290) répond à Jipo

      Isoarha
      lire ..où les travaux initiés par HR porteront leurs fruits… pardon.

  • 6 août à 11:54 | benantsa (#10178)

    RAMBO veut encore mobiliser et surtout détourner l’attention des vrais problèmes en psalmodiant ses inepties dignes d’un bonimenteur de bas étage. Heureusement il ne pourra capter l’attention que des ignares de son espèce.

    • 6 août à 12:06 | KARIBO (#7602) répond à benantsa

      Bonjour à tous .
      le problème des ignares de cet acabit, c ’est qu’ ils sont majoritaires !
      Proposer des subterfuges pareils quand la majorité de la population sait à peine lire, et vit sans aucun moyen autre que survivre, ce genre de proposition est du meme ordre que de proposer des golfs et hôtels 5 étoiles, dans un Pays ou la misère est prédominante , sans penser une seconde au coté ostentatoire de telles inepties .
      De se demander ou ont-ils la tête ?

    • 6 août à 16:34 | RAMBO (#7290) répond à benantsa

      Benantsa
      Les vrais problèmes ne sont pas ni la candidature de Fanirisoa, ni d’informatiser les collectes des résultats aux élections… La santé des Gasy est un problème majeur… Ce sont les journalistes qui détournent l’attention en axant leur sujet sur des polémiques politiciennes….et rare sont ceux qui dirigent leur projecteur sur les actions non stop du Président Hery Rajaonarimampianina pour améliorer les conditions de vie des Gasy. Et vous tombez là dedans dans ce piège comme des ignares de votre espèce . Je sais que beaucoup de votre famille ont perdu leur poste depuis l’éviction de Ravalomanana . Hery n’y était pour rien...adresser vos doléances à Rajoelina...moi aussi, je n’y peut rien pour vous. Soutenez bien Ravalo s’il arrive à revenir au pouvoir...je vous céderais ma place...mais il faut d’abord gagner les élections.

  • 6 août à 12:10 | vatomena (#8391)

    les 5 ans qui viennent de s’écouler ont largement montré aux malgaches que la pauvreté qu’ils subissaient avaient pour cause la malfaisance du régime .Un personnel politique imbue de ses privilèges ,sourd aux souffrances du peuple ,sans imagination a ruiné notre avenir . Il faut les frapper tous d’inéligibilité . Pas une voix pour ces naufrageurs . Qu’ils soient balayés de notre mémoire !
    Ailleurs en Afrique au Cameroun ,en Cote d’Ivoire ,au Sénégal le vieux train colonial roule encore et a meme été modernisé .Voyez ce qu’ils ont fait de notre FCE ,de notre TCE. L’esprit Galliéni s’est éteint ..Pour toujours ? ? ?

    • 6 août à 16:55 | Nomena (#10351) répond à vatomena

      Aza dia mivarotra sakabeloha ohatr’izao ianao eh, Ny filoha ankehitriny tompoko no filoha nihaino ny vahoaka malagasy akaiky indrindra, ary mbola nahavita ny zavatra tsara maro nohon’ny teo aloha.

  • 6 août à 13:05 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « Le passage à l‘utilisation des TIC pour garantir les résultats des élections aurait dû être planifié et proposé à l’avance. »

    Merci au CRAM d’avancer une des solutions majeurs pour les années avenir en matière de crédibilisation des élections dans un pays comme Madagascar. La solution est connue depuis les années 2000 !

    - Une budgétisation de telle solution existe-t-il pour Madagascar ?
    - Y-a-t-il des propositions de solutions pour sécuriser et solutionner ne serait-ce que la question énergie/batterie nécessaire au fonctionnement de ces outils ?

    • 6 août à 15:08 | komi (#10299) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Ataoko fa efa nivonona ho amin’izany ny fanjakana ka tsy atao olana ny resaka ara-bola raha ampiasa ny fitaovana tahak’izao fa ny fahavononana sy ny fatokisan-tsika vahoaka sisa no ilaina

    • 6 août à 15:53 | vatomena (#8391) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      L’Informatique ? Bien sur ,c’est "la langue fourchue ’ qui irritait les Indiens d’Amérique

      La fée, informatique, est arrivée, on lui attribue toutes les qualités qu’elle n’aurait jamais, en sachant que derrière chaque clavier, se tapie l’orienteur, le détourneur, le manipulateur, surtout, en période de kermesse électorale .
      Laisser croire que l’informatique, ce serait le petit Jésus, du virtuel, équivaut à se vautrer dans des illusions inutiles, tout en refilant le bébé des dérives, répétées, à une technologie qui permet, pourtant, déjà, tant d’abus.
      D’autant que le fossé, entre la majorité silencieuse et les coulisses du pouvoir, est incommensurable, en laissant, aux seuls, tenants des manettes, une liberté totale d’agir, dans une impunité, mère fidèle, de tous les enrichissements.
      S’abriter, ainsi, derrière le giron d’une informatique qui a, depuis longtemps, montré sa complicité à être manipulée, pousse au droit à se demander, si, cette demande ne ferait pas partie, d’une fuite en avant, face à un sujet qui n’accumule que suspicions et doutes, sur des résultats d’une élection, à la régularité incertaine.
      Croire, également, que l’informatique pourrait être cet arbitre scrupuleux face aux dangers habituels de tripotages des résultats, démontre combien les initiateurs d’une telle opération sont très loin de maîtriser ce sujet.
      L’illusion est, une nouvelle fois, mise à contribution, parmi une avalanche d’autres et qui finira par ensevelir, celles, pourtant, fort modestes, des électeurs

  • 6 août à 14:42 | sasa (#10303)

    Amin’izao fotoana izao ,nahita hevitra ny CRAM fa hampiasa ny teknolojia avo-lenta mba hisin’ny fifidianana mangarahara ary eken’ny besinimaro, izany hoe hevitra tsara ity naroson’ny CRAM ity mba tsy hisin’ny alam-bato amin’ny fifidianana.

    • 6 août à 16:58 | Nomena (#10351) répond à sasa

      ka moa ve tsy ny mangarahara no tanjon-tsika eh, aleo tanterahina io vina momban’ny teknolojia amin’ny fifidianna io dia amin’izay madio ny fifidianna eh.

  • 6 août à 14:59 | komi (#10299)

    Hanatsara sy hanafaingana ny famoahana ny vokatry ny fifidianan izao. Ataoko fa tsy itako izay maharatsy ny fampiasana ny tekinolojia vaovao fa ny izany izao no tena fandrosoana

  • 6 août à 15:33 | Christianna (#10313)

    Tsara mihintsy zao amin’izay eken’ny be sy ny maro fa madio izay valim-pifidianana eo !

  • 6 août à 15:39 | Christianna (#10313)

    Zao tsy misy afaka milaza intsony afaka efa-taona hoe haverina hamarinina ilay valim-pifidianana !

    • 6 août à 17:01 | Nomena (#10351) répond à Christianna

      ha3, Tadidiko iny lazainao iny, aleo ny teknolojia avo lenta no hiasa eh, amin’izay tsy sahirana sy ho mora ary azo antoka ny fifidianana.

  • 6 août à 16:43 | Toutoun (#10298)

    Teny mety be io hevitra io indrindra any @ireo faritra izay sarotra hidirana noho ny lalana ! Mila mijery tsara ireo mety ho lafy tsara sy ratsy nefa ny fitondrana mba hahatomombana tsara ny fampiasaàna izany.

  • 6 août à 16:50 | Nomena (#10351)

    Tena tsara ilay fanolorana soso-kevitra, afaka ampiarina tokoa io eto Madagasikara mandritra izao vanim-potoanan’ny fividianana izao.

    • 6 août à 17:16 | tsirah (#10314) répond à Nomena

      Tsara tena tsara io fa sarotra tena sarotra ny fampiarana azy any ambanivohitra lavitra any fa raha toa kosa hoe mahita vaha olona ny fanjakana sy ny mpikirakira ilay soso-kevitra dia tena ho lavorary tanteraka ny fifidianana ary tena hangarahara tanteraka mihintsy ka tsy hisy intsony ny haihay

  • 6 août à 16:52 | jayo (#10317)

    rehefa hitondra vokatsoa ho an’ny malagasy dia mety foana, fa ilaina koa anefa ny fandrosoana mba hahatonga ny fomba fiasa mba havitrika sy marina fa efa miandry ny vahoaka

  • 6 août à 17:09 | tsirah (#10314)

    Tsara ilay projet fa sarotra ny hanataterahana azy. Raha eto amin’ny renivohitra io dia tafavoaka fa raha any ambanivohitra tena sarotra fa raha mahita vaha olona amin’izany ianareo dia tena anisan’ny tsara indrindra izy io

  • 6 août à 17:23 | Tsix (#10296)

    Tsara ny mampiditra ny fandrosoana amin’ny fifidianana, saingy kosa ny faniriana dia ny mba hanaiken’ny rehetra ny fampidirana izany. Sao mantsy io indray no ala-olana rehefa tonga ny fotoana.

    • 6 août à 19:49 | RAMBO (#7290) répond à Tsix

      Rehefa tena dinihina amin’ny fo tsy miangatra dia i Hery Rajaonarimampianina ihany no tena afaka hampandroso be be kokoa ity firenena ity.
      Efa nampisehony fa mahavita be izy ary dia mbola mitohy izany…
      Jereo kely anie ity ê !
      https://www.youtube.com/watch?v=nFPmxQ9VQFw

  • 6 août à 21:10 | benantsa (#10178)

    Rambo vous êtes vraiment un mou du cerveau... notamment. Je pensais que vous saviez qui je suis mais vous êtes totalement à côté de la plaque, une fois de plus. Vous débitez sans cesse les inepties les plus farfelues et les mensonges les plus gros. Par ailleurs votre propagande d’un autre âge est aussi mensongère que nauséabonde. Vous êtes tellement accroc à votre idole que vous perdez tout entendement et tout bon sens. Que ferez-vous lorsque votre « Ubu roi » sera déchu ? Vous irez vous pendre ou filerez-vous à l’étranger ? A moins que le BIANCO ne vous rattrape à temps, vous aussi. Un petit conseil, méfiez-vous de votre entourage, certains sont tellement bavards...

  • 7 août à 00:24 | SNUTILE (#1543)

    Tout est dit dans l’article. Est-ce que tout le monde est honnête ? Comment les rendre honnête et fiable sans les avoir préparé sur une grande longueur d’avance ?

    Des témoins visuels. Des caméras à transmission directe.
    Déjà mettre en place la transmission télévisée par localité ne sera pas facile, comme plus facilement la transmission par radio nationale avec des correspondants dans chaque localité clef.

    S’assurer de l’impartialité des responsables des urnes.
    Il n’y a qu’en Afrique que les votes ont besoin d’observateurs étrangers. Et pourquoi cette maternité, cet enfantillage, cette irresponsabilité d’être adulte ?

    Pourquoi des armes devant les bureaux de votes ? Alors que le vote est sensé confirmer la démocratie par le peuple qui devrait l’accepter en se conformant strictement à la loi, aux lois civils ?

    Qu’ est-ce qui cloche dans les pays instables exactement ? Même les animaux ont un ordre hiérarchique, des codes, à respecter par eux, leur société pour vivre en paix et équitablement ?

  • 10 août à 11:17 | Fidy Andriamihaja (#10287)

    Je dis NON à ce logiciel.
    Vous souvenez-vous des problèmes aux États-Unis suite à l’utilisation d’un logiciel pour les processus électoraux ?
    Utiliser un logiciel pour la première fois sera un autre paramètre à gérer... en plus des autres problèmes qui surplombent déjà à la bonne tenue de cette élection.
    Il ne faut pas improviser... faisons selon ce qui a été planifié pour la tenue de l’élection présidentielle.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 293